5 choses qu'on ne dit pas dans les cours prénataux

5 choses qu'on ne dit pas dans les cours prénataux
11 septembre 2018
Avec le recul, je me rends compte qu’il y a certaines choses importantes qu’on a oublié de nous dire et que j’aurais aimé savoir.

Avant la naissance de mon premier enfant, j’ai participé, comme bien des parents, aux cours prénataux avec ma conjointe. Leur format change de plus en plus et je sais qu’à certains endroits, ils sont animés par des gens très dynamiques qui tiennent à les rendre le plus intéressants et interactifs possible.

Pour ma part, ce ne fut pas un supplice, mais avec le recul, je me rends compte qu’il y a certaines choses importantes qu’on a oublié de nous dire et que j’aurais grandement aimé savoir.

1- Parlez-vous

Parlez, parlez, parlez. Dites-vous ce que vous pensez, ce qui vous fait peur, comment vous voyez votre congé parental, ce qui fait que vous avez hâte d’être parent, etc. Votre vie est sur le point de changer complètement. Vous ne vous parlerez jamais trop.

2- Ça peut bien se passer

Si les cours s’éternisent sur les possibles complications pouvant survenir lors de l’accouchement (eh oui! C’est ce que l’infirmière a fait avec nous!), n’oubliez pas ceci : l’accouchement peut aussi très bien se passer! Ma conjointe a adoré accoucher. Ça n’a peut-être pas été aussi relaxant que boire une tisane à la camomille, mais dès le lendemain matin, elle me disait qu’elle serait prête à recommencer n’importe quand.

3- Votre nouveau-né peut vous surprendre dès la naissance

C’est peut-être un peu personnel comme expérience, mais lorsque le bébé sort et qu’il est amené pour la première fois sur la mère pour le peau à peau, essayez de ne pas vous mettre dans la ligne de tir d’un éventuel jet de pipi. Conseil d’ami, sans plus, mais vous faites comme vous voulez!

4- Ne paniquez pas si vous n’êtes pas à l’aise

Vous n’avez jamais pris un bébé? Vous ne vous sentez pas bien lorsque quelqu’un vous propose de bercer un nouveau-né? Vous ne savez pas comment mettre une couche? Vous pensez que vous ne serez pas à l’aise et que tous vos proches vont vous observer et vous critiquer? Respirez! Cet enfant-là sera le vôtre et votre instinct fera le travail bien assez vite. Faites-vous confiance!

5- Mettez vos culottes

N’hésitez pas à préciser à vos proches à quel moment vous avez envie de leur présenter votre bébé. Ils sont excités, c’est tout à fait normal. Mais, vous avez le droit de leur dire quel serait le meilleur moment pour vous visiter. Certains parents préfèrent à l’hôpital, d’autres dès qu’ils reviennent à la maison, et d’autres veulent se laisser quelques jours de repos avant de recevoir la visite. Si vous n’avez pas le goût que tout le monde prenne ou embrasse votre bébé, vous avez le droit de le dire aussi!

 

Photo : GettyImages/Pekic

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, mais aussi un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour.
Tous les billets de l'auteur

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation