Comment savoir s'il a aimé sa journée?

Comment savoir s'il a aimé sa journée?
Par Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
6 septembre 2018
C’est souvent bien difficile de savoir comment s’est passée la journée de votre tout-petit. Voici quelques trucs pratiques.

La rentrée est synonyme de changements pour plusieurs enfants : début de la garderie, changement de groupe dans un service de garde, entrée à la maternelle, etc. Comme parent, votre plus grand souhait est que tout se passe bien et que votre enfant soit heureux. Malheureusement, ce n’est pas toujours facile de lui tirer les vers du nez en fin de journée! Voici quelques trucs pratiques pour vous aider.

Les questions à poser

Les questions auxquelles il doit répondre par « oui » ou par « non ». Ces questions peuvent être utiles pour avoir l’information de base : « Es-tu content de ta journée? », « S’est-il passé quelque chose que tu as moins aimé? », « As-tu joué beaucoup avec tes amis? », etc.

Les questions avec des choix. Ces questions peuvent être très pratiques quand votre enfant est peu bavard, car elles lui suggèrent des réponses : « As-tu joué aux petites voitures ou as-tu fait des jeux préparés par l’éducatrice? », « As-tu joué seul ou avec des amis? », etc.

Les questions ouvertes. Ces questions sont parfaites pour ouvrir une discussion lorsque votre enfant est réceptif. Certaines sont plus faciles à comprendre que d’autres. Par exemple, celles qui commencent par « où? », « qui? » et « quoi? » sont plus simples à comprendre que celles qui commencent par « pourquoi? », « quand? » et « comment? ». Si votre enfant ne parle pas beaucoup spontanément, les questions ouvertes ciblées sont préférables : « Avec qui as-tu joué dans la cour? » (au lieu de « Avec qui as-tu joué aujourd’hui? »), « Pourquoi as-tu pleuré quand je suis parti ce matin? » (au lieu de « Pourquoi as-tu pleuré ce matin? »), etc.

Les autres trucs

Dire quelque chose qui n’a pas de bon sens. Lorsque votre enfant ne donne pas de détails sur sa journée, il est possible d’exprimer une idée « absurde » pour le faire réagir : « Moi, je crois que tu as fait une sieste qui a duré toute la journée! », « Tu as sûrement mangé un immense gâteau au chocolat pour dessert, chanceux! », etc. Votre enfant pourrait se montrer intéressé à corriger les faits et vous raconter ainsi ce qu’il a fait.

Parler de votre propre journée. Votre enfant sera plus motivé à parler de sa journée si les questions que vous lui posez se glissent dans un échange. Ainsi, vous pouvez lui raconter des parties de votre propre journée qu’il peut comprendre : « Ce midi, j’étais assise à côté de mon amie Geneviève, donc on a pu se raconter plein d’histoires. C’était plaisant. Toi, te souviens-tu à côté de qui tu étais assis ce midi? »

Respecter la personnalité de chacun

Il est normal que certains enfants (comme certains adultes!) aient moins envie de revenir en détail sur la journée qu’ils ont passée. Aussi, les enfants, plus que les adultes, sont dans le moment présent, donc ils peuvent trouver ennuyant de revenir sur des faits passés. Dans tous les cas, il est important de respecter la personnalité de votre enfant et d’éviter de le bombarder de questions ou de commentaires.

Par ailleurs, dans certaines situations, les éducatrices de la garderie ou de l’école peuvent vous donner des informations précieuses pour engager la conversation avec votre enfant sans que celui-ci ait à parler beaucoup. Par exemple : « Ton éducatrice m’a dit que tu as joué beaucoup avec les blocs aujourd’hui, c’est génial! », « J’ai su que tu avais pris soin de ton petit frère dans la cour, bravo! ».

Et vous, trouvez-vous facile de savoir si votre enfant a aimé sa journée?

 

Photo : GettyImages/pixelfusion3d

Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
À la fois orthophoniste et maman, je vous parle dans mes mots du développement de la communication et du langage de mes deux enfants.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. Dominic 7 septembre 2018 à 10 h 01 min
    Les absurdités semblent être ce qui fonctionne le plus avec mon fils, comme lui a cet âge (encore maintenant j'avoue), je n'aimais pas qu'on me pose trop de questions.
  2. Marie-Ève B-Gaudin 8 septembre 2018 à 09 h 18 min
    Géniail! C'est vrai que c'est souvent un truc infaillible! Bonne suite, au plaisir :)
  3. Elise 7 septembre 2018 à 12 h 57 min
    Merci beaucoup pour ces trucs! C'est toujours difficile de savoir ce que mon garçon a fait dans sa journée. Je me suis rendue compte aussi que je le bombardais un peu trop de questions dès qu'il embarquait dans l'auto...je me suis dit que moi-même je n'aimerais pas trop ça. Maintenant, je le laisse tranquille et souvent c'est lui qui engage la conversation...beaucoup plus facile!
  4. Marie-Ève B-Gaudin 8 septembre 2018 à 09 h 20 min
    Merci d'avoir pris le temps de commenter :) Nous sommes toujours bien intentionnées quand on pose plein de questions, je le fais parfois aussi, mais c'est vrai que ce n'est pas toujours concluant! Au plaisir!
  5. Martine 17 septembre 2018 à 09 h 34 min
    Pour mon plus vieux (maintenant 9 ans, mais nous avons commencé il y a un an environ), je lui demande de me présenter ses 3 grands prix de la journée: prix chocolat (meilleur moment), prix citron (moins bon moment) et prix pomme (quelque chose qu'il a appris). Pas d'obligation de parler des 3 prix, on peut se contenter d'un seul. L'idée est de le faire parler de sa journée avec enthousiasme, et ça fonctionne. J'ai trouvé ce truc sur internet et je suis bien désolée de ne pas pouvoir mettre la référence... A tout coup, ça fait également parler sa petite soeur (3 ans 1/2) qui veut participer aussi. Par contre, elle invente surtout des histoire et ne parle pas vraiment de sa journée, mais ça viendra!

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation