Vive la rentrée?

Vive la rentrée?
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
23 août 2018
Rentrée, lunchs, horaire, garderie, budget, stress sont les mots à la bouche de tous les adultes que Josée Bournival croise ces jours-ci.

Rentrée, lunchs, horaire, garderie, budget, stress sont les mots à la bouche de tous les adultes que je croise ces jours-ci. On dirait que le mois de septembre est un cauchemar pour bien des parents.

Chez moi aussi, on retourne doucement à l’horaire scolaire. Fini les baignades tardives, les repas à horaire variable et les grasses matinées. La famille doit reprendre ses « bonnes » habitudes.

Cette année, Blanche fera sa grande rentrée à la maternelle. Ça ne m’angoisse pas du tout. Je sais que ma poulette est prête. Les trois filles se rendront à l’école ensemble. C’est une grande joie. Clémentine a hâte de retrouver ses amis, de rencontrer les nouveaux élèves de son niveau. Mis à part ces deux réalités, personne n’espère vraiment la rentrée.

J’avoue que j’ai adoré notre été de farniente à passer nos journées en pyjama, à improviser notre horaire et à cuisiner sur le pouce. Je n’ai pas particulièrement envie de recommencer à faire des lunchs ni à pousser dans le dos de mes enfants les matins où ils préfèreront rester à la maison avec maman.

Enfant, je ne voyais que le positif de la rentrée scolaire : j’aimais l’école, j’avais de nouveaux crayons, je retrouvais les amis.

Maman, je suis consciente du rythme effréné à venir. Et ça me plait moins. Peut-être que c’est le prix à payer pour le luxe d’avoir passé l’été à la maison avec les enfants? Mais peut-être aussi que la vie de famille a grandement changé depuis mon enfance.

J’ai beau alléger notre horaire, miser sur l’essentiel, me concentrer sur les besoins de base des enfants, le tourbillon de la vie me rattrape : rendez-vous chez le dentiste, il manque des ciseaux pour l’école (qui a mangé ceux de l’an dernier?), de nouvelles chaussures à acheter (les enfants poussent comme de la mauvaise herbe), un changement d’huile pour la voiture, la fête à Blanche est dans 2 semaines!!!!!!!!! Mon agenda se remplit… déjà!

Pour le mois à venir, je vous souhaite du calme, des astuces pratiques pour une vie de famille agréable et du sommeil.

Et vous? Quel est votre sentiment à l’approche de la rentrée? Comment vos enfants anticipent-ils le retour à l’école ou une rentrée à la garderie?

 

Photo : GettyImages/Kerkez

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (24)

  1. Mélissa 23 août 2018 à 10 h 10 min
    J'ai presque honte, j'ai hâte à la rentré! Je suis maman à la maison d'une pré-ados ( 10 ans la fin de semaine prochaine) et d'une 4 ans ( 5 en novembre). Une fait sa rentré et pas l'autre. Pour le magasinage j'ai eu droit à des '' c'est pas juste je peux pas avoir un nouveau: sac à dos, crayon et tous le reste du matériel scolaire. J'ai eu droit à des chicane toute l'été, un 50$ de plus d'épicerie parce que je devais trainer ma grande avec moi, une chance la plus jeune allait à la garderie 2 jours semaines. Ma plus jeune a quand même eu droit a un petite congé de garderie pendant les vacances de papa . Y faut dire qu'elle va en CPE et que je n'ai pas les moyen de payer tout l'été sans qu'elle y mette les pieds. Ma plus jeune est à l'étape ou elle veut jouer avec des enfants de son âge. Donc cette année, la rentré est pour moi synonyme de repos: la grande à l'école et la plus jeune au CPE 3 jours semaines. Le retour à la routine, aux enfant qui se couche tôt, enfin plus de 1h par jour ( et pas coupé) sans chicanes et cris. 5 ans entre les 2 c'est parfois bien, mais chez nous c'est plus tôt un problème. Bref, J'ai hâte à la rentrée...
  2. Josée Bournival 25 août 2018 à 08 h 54 min
    Bonjour Mélissa. Vous n'avez pas à avoir honte. Je suis certaine que plusieurs parents se retrouvent dans votre commentaire. Le quotidien en famille n'est pas toujours rose! Ce n'est pas pour rien que certaines publicités nous présentent des parents heureux du retour à l'école: c'est parce que c'est une réalité pour plusieurs. Je vous souhaite une rentrée tout en douceur avec des filles de bonne humeur!!! ;-) Josée XX
  3. Marie-France 24 août 2018 à 11 h 37 min
    De notre côté on a pas hâte du tout. Fiston a vécu une maternelle assez difficile côté ambiance dans la classe, il appréhende donc le retour. De plus, je sais que ça va être difficile car la première année c'est difficile. Faut apprendre les syllabes, les mots étiquettes, apprendre à faire les lettres ouf. Avec fiston qui ne reste pas assis en plus. Pour ma fille, c'est le début du secondaire 3 dans une nouvelle école, donc un peu insécurité. Donc pas hâte, mais je sais qu'un coup dans le train on va embarquer. Bonne rentrée.
  4. Josée Bournival 25 août 2018 à 09 h 00 min
    Oh... Marie-France, je comprends tellllleeeement la réalité que vous vivez avec votre fiston. J'ai aussi une poulette qui angoisse avec son retour à l'école depuis le début août. Et je confirme, la première année est une étape décisive: les apprentissages sont importants et le contenu tranche beaucoup avec la maternelle qui s'apparente plus à la garderie. Bon courage!! Au cas où ce serait pertinent pour vous, ce qui a été populaire et bénéfique chez moi, c'est d'épeler les mots de vocabulaire en sautant à la corde à danser. Vous pourriez très bien le faire en lançant un ballon avec garçon, ou autre activité qu'il aime. Le fait d'être en mouvement et de "jouer" facilite la mémorisation et le plaisir associé aux devoirs. ;-) Même chose pour additionner ou soustraire, mémoriser les infos pour une présentation orale, etc. Bonne chance! Josée XX
  5. Isabelle 25 août 2018 à 07 h 20 min
    Étant enseignante et maman, c'est un gros retour à la routine pour la rentrée... Depuis quelques années, je suis plus zen en me rappelant que la vie continue malgré tout. Il est toujours possible de casser un peu la routine et faire des activités les fins de semaine ou une petite soirée de temps en temps ! C'est bien différent des vacances, mais il y a du bon dans la routine... Je ne cesse de me le répéter ces derniers jours !!!
  6. Josée Bournival 25 août 2018 à 09 h 04 min
    Allo Isabelle! Vous avez tout à fait raison: la routine est sécurisante pour les enfants, leur permet d'anticiper ce qui s'en vient et donc de diminuer leur stress. Pour ma part (je me sens ridicule de l'admettre), c'est de penser aux cadeaux de Noël que je souhaite confectionner pour les enfants qui me donne le goût d'arriver à la rentrée. Ils vont se coucher plus tôt et j'aurais le temps de bricoler, coudre ou autre... Ho ho ho!!! Josée-la-mère-Noël-qui-planifie-beaucoup-à-l'avance XX
  7. Valérie 25 août 2018 à 08 h 57 min
    Ah la rentrée... J'adore l'automne et la température de septembre. Par contre, le retour des devoirs et des leçons qui prennent une bonne partie du temps libre de la soirée, je m'en passerais! J'apprécie le rythme de l'été où on peut faire une baignade, une promenade ou une visite au parc après le souper au lieu de demander des tables de multiplication. Au moins je suis en congé de maternité cette année, donc on profitera de nos fins de semaine en famille au lieu de faire les courses et le ménage.
  8. Josée Bournival 25 août 2018 à 09 h 10 min
    Allo Valérie. L'automne est aussi ma saison préférée!!! J'aime quand l'air devient un peu plus frais et qu'on sort les pulls de laine... Ça viendra bien assez vite! Je vous refile aussi le truc qui m'a sauvé en fin d'année scolaire l'an dernier. On faisait une partie des devoirs à l'extérieur. Les additions et soustractions peuvent de faire avec les craies de trottoir. La mémorisation des mots de vocabulaire en sautant à la corde, etc. Les enfants ont l'impression de jouer et dans le plaisir, l'apprentissage est plus efficace. Et les petits peuvent jouer dans l'herbe à proximité... Laissez-moi savoir si ça vous aide! Josée XX
  9. Julie Sarrazin 27 août 2018 à 01 h 49 min
    Bonjour J'aime beaucoup vous lire, vous me faites du bien. Moi la rentrée je déteste, car j'ai l'impression d'arracher une partie d'enfance à ma fille. La vie va trop vite et avec l'école ça va encore plus vite. Les devoirs c'est beaucoup de travail pour eux et pour nous aussi. Ils y a des endroits dans le monde où ils sont très performant et les enfants n'ont pas de devoir le soir. Ma fille s'en va en 2 ième année et la plus jeune reste avec moi jusqu'à l'année prochaine pour la maternelle. J'aimerais faire l'école à la maison pour ne pas rentré dans le stress de souper tôt, les devoirs et toute la routine dans la course jusqu'au dodo. Mais je crois que ma fille aurait moins d'amis (es) et c'est important vivre en société avec les autres. Quand je dis que j'ai l'impression d'enlever une partie de vie c'est qu'une fois que tu commences l'école c'est 5 jours à vie, car après l'école c'est le travail plus vieux, alors c'est comme une roue qui tourne et ne s'arrête plus. Je vais essayer d'être positive pour ma fille, pour son bonheur et je vais essayer vos truc de bouger en apprenant car je suis toujours en train de la chicaner lors des leçons car elle bouge sans cesse et je crois toujours qu'elle n'est pas concentré. Merci pour tout et continuer car c'est plaisant vous lire. Julie
  10. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 26 min
    Bonjour Julie. À votre tour de me faire du bien. Merci pour votre gentil message. Ça m'encourage à poursuivre. ;-) Bonne rentrée! Josée XX
  11. Cassiopée 27 août 2018 à 13 h 19 min
    Ici, pas de rentrée! Ou plutôt une non-rentrée, comme on dit dans le milieu de l’école à la maison. Nous participerons à divers rassemblements de gens vivant, comme nous, les apprentissages en famille, pour souligner le début de cette nouvelle année « non-scolaire ». Mes enfants ne sont jamais allés à l’école, je ne peux donc pas savoir ce que représente exactement la rentrée mais, une chose est sûre, je lève mon chapeau à tous les parents qui le vivent à chaque année. Cela me semble une telle montagne de corvées et de stress pour toute la famille que je ne peux m’empêcher d’être soulagée à chaque année lorsque vient le moment du retour à l’école. Pour notre famille, la fin de l’été et le début de l’automne représente une période de sorties et de vacances. Nous profitons de la température idéale et de la baisse d’achalandage dans les campings, parcs régionaux, musées, et autres, pour être plus actifs, après un été passé à profiter de notre chez nous. Comme l’automne est ma saison préférée, avec les belles couleurs dans les arbres, les framboises tardives et les pommes, les chandails de laine et les foulards, je suis bien heureuse de savoir que c’est ce qui s’en vient! ;)
  12. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 29 min
    Bonjour Cassiopée, Votre description de l'automne me donne l'eau à la bouche! (surtout en ce qui concerne les chandails de laine... l'humidité "pu capable"!!!!!) À mon tour de vous lever mon chapeau. Je fais l'école à la maison une demi-journée par semaine pour une de mes filles. J'imagine la préparation que cela demande à temps plein! Bon automne à toute votre famille! Josée XX
  13. Glawdys 28 août 2018 à 17 h 38 min
    Bonjour, Je découvre avec joie et intérêt ce blog qui se présente en véritable caverne d'alibaba ... Moi, c'est Glawdys, maman de 3 enfants : un garçon en 5ème, un garçon en CM2 et une fille en CE1. Pour ma part, mon sentiment est ambivalent : emmêlement d'appréhension et d'enthousiasme. Je redoute (quoique de moins en moins, mes enfants s'impliquant davantage qu'autrefois) l'organisation du quotidien (pfff) (les repas, les activités culturelles/sportives/spirituelles, les aléas de la vie/les urgences à tenir, les rendez-vous médicaux, les réservations au Centre de loisirs, les week-ends, les fêtes d'anniversaire/cadeaux d'anniversaire, les vacances scolaires, la vie de couple, et ... l'attention de mon être ! (un peu reléguer au second plan, changement en voie ... STOP à la procrastination !) mais suis enivrée à l'idée d'entrer dans le concret pour relever les nouveaux défis qui nous attendent. Cette année, je souhaite instaurer la lecture familiale à voix haute (ex : paroles de musique, d'un sujet d'actualité, d'un conte etc. ) (30 min) qui s'ouvrira sur un petit débat (1h); Fréquence : 1 fois par mois. Et, vous l'aurez compris, prendre un peu plus soin de la femme que je suis ! Un petit peu tous les jours (la méthode Kaizen). Je vous souhaite une excellente année, qu'elle soit à la hauteur de vos espérances ! Positivons ... Au plaisir
  14. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 33 min
    Bonjour Glawdys. Bienvenue sur le blogue! J'espère vous lire souvent et échanger avec vous. Votre année sera assurément bien remplie avec une vie de famille aussi riche. Je vous souhaite la paix intérieure que vous semblez rechercher. ;-) Josée XX
  15. Francine Déziel 28 août 2018 à 21 h 38 min
    Il me semble qu'on demande beaucoup à ces petits. Mon petit Liam (4 ans 44 semaine) au 2è soir de la rentrée en pré-maternelle, a mal au ventre. Un stress l'accable. Que d'adaptations. Les mots pour le dire sont étouffés. Il est si petit et on le voit grand. Il est en garderie depuis ses 1 an et 4 mois. Tout l'monde le fait! Je suis d'avis qu'un enfant doit être auprès de sa mère les cinq premières années de sa vie. Nous créons par le retrait de la mère pour des gardiennes une société d'enfants qui porteront des désordres de toutes sortes physiologiques et psychiques. Et déjà on peut en faire état. On a préparé la femme avec des cours prénataux, un peu d'allaitement et on a oublié de leur enseigner les fondements de la formation des corps subtils (corps de vitalité, corps émotionnel, corps mental) de leur enfant par leur présence rassurante. Naître et Grandir me semble être entré dans le courant d'un monde comme tout l'monde. Je souhaite que les femmes du nouveau monde s'éveillent à l'importance essentielle de cette consécration des cinq premières années, conscientes qu'elles sont le fondement de la personnalité de leurs enfants, sains de corps et d'esprit pour un monde sain de corps et d'esprit. Naître et Grandir ne semble pas aller dans ce courant essentiel et fondamental. J'aimerais avoir des articles de femmes qui vivent consciemment cette consécration à leur enfant. Je vous remercie d'accueillir ce point de vue, La Mamour de Liam
  16. Mélissa 31 août 2018 à 14 h 37 min
    Je suis plus ou moins d'accord avec votre point de vue. J'ai la chance de pouvoir être une maman à la maison. Ma grande fille de 10 ans est resté avec moi jusqu'au jour de sa rentré à la maternel. Les fois ou j'ai été dans l'obligation (pour des rendez-vous médicaux entre autre) de la faire gardé c'était toujours par un membre de la famille. Elle n'a pas fréquenté de garderie sauf en ma présence, car j'ai aidée parfois des maman de mon entourage qui avaient une garderie en milieu familiale. Pourtant, malgré tout ça, c'est une petite fille anxieuse, le premier jour d'école la stresse, comme tout changement d’ailleurs. Je dois travailler fort avec elle pour qu'elle arrête de se faire des ''plans coulé dans le béton'' parce quand sont plan ne fonctionne pas c'est la fin du monde. Pourtant je ne suis pas le genre de personne a avoir une routine solide sans imprévus. Oui nous avons une routine mais il y a place au imprévus. Donc, je ne crois pas que ma fille sois plus équilibré que celle qui a fréquenté une garderie parce que sa mère n'avait pas le lux de rester à la maison. Il y a une grande partie qui appartiens à l'enfant car il a son propre caractère.
  17. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 43 min
    Bonjour Francine. Je suis certaine que plusieurs partagent votre point de vue. Je pense qu'il revient à chacun de se créer une vie de famille saine dans le tourbillon actuel de notre société. Mais, de mon point de vue, ça ne passe pas obligatoirement par le retrait de la mère du marché du travail. Ça, c'est un choix personnel. Quant au travail fait par Naître et grandir, je trouve, au contraire, que le site propose diverses manières d'exprimer sa parentalité et ce, sans jugement. Au plaisir de vous relire. Il est toujours agréable que les internautes osent exprimer un point de vue différent. Je trouve ça riche pour le blogue. Josée XX
  18. Nancy 30 août 2018 à 08 h 48 min
    Le rythme de la vie a certainement changé depuis les années 1980... La pression, la performance aussi, la course, cette recherche constante d'accomplissement par l'action... Malgré le chaos qui recommence, tout le monde ici avait hâte à la rentrée (bon, pour certaines personnes la "hâte" a débuté la veille du GRAND jour:). Nous avons le bonheur d'avoir une petite et merveilleuse école alternative et tout le monde s'est ennuyé de l'équipe école(enfants et parents!)… Si j'avais une baguette magique, je nous éviterais assurément les lunchs, la pression du matin pour ne pas être en retard, … Le défi de la rentrée ici, rester zen, apprécier les retrouvailles et ne pas trop analyser ce chaos dans lequel septembre nous plonge année après année:). Bonne rentrée!
  19. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 45 min
    Bonjour Nancy. Ma grande fille m'a justement fait remarquer ce matin qu'elle me trouvait impatiente. Je réalise que la rentrée me stresse aussi. Je monte un peu le ton... je vais respirer par le nez... ;-) Josée XX
  20. Annick Guenette 30 août 2018 à 21 h 23 min
    Merci pour ce superbe billet. Je me retrouve bien dans celui-ci. J'ai passé 5 ans comme maman à la maison et ma fille entre à la maternelle cette année... terminée la liberté! J'ai le coeur gros mais je me dis que j'adorais l'école et que ma fille est plus que prête, qu'elle adore apprendre et se faire des amis. C'est un tout nouveau chapitre qui commence, après celui des rires, des câlins, des licornes, des papillons doux, des projets plein la tête, des rêves infinis. J'espère que ceux ci continueront de fleurir dans l'amour, le calme, la paix et le bonheur.
  21. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 47 min
    Bonjour Annick. Comment s'est passé la rentrée pour vous? Moi, je me trouvais bien solide jusqu'à ce que Blanche me tourne le dos et prennent la main de ses soeurs pour traverser la grande cour d'école. J'ai eu les yeux humides... pour la 3e fois. ;-) Josée XX
  22. Annick Guenette 5 septembre 2018 à 20 h 52 min
    Hier, ça été un peu un choc pour nous deux, chacune à notre manière. Mais la voir tout sourire à la fin d'aujourd'hui m'a rempli mon coeur de maman de soleil. Ce sera parsemé de nouveaux défis et aussi d'apprentissages que je ne peux pas lui offrir et de belles rencontres. Elle est bien fière d'elle, de sa nouvelle autonomie et elle s'est fait des "presque" amis ;o) On trouve drôle de penser aux parents anxieux ou en pleure à la rentrée jusqu'à ce que ça nous arrive... et que ça nous frappe, hehe! La nouvelle routine est aussi pleine de beaux moments, des confidences, des bons soupers parce qu'on avait hâte de se voir, des questions sur la vie et les relations entre les êtres humains. Merci encore!
  23. Josée Bournival 5 septembre 2018 à 09 h 32 min
    Bonjour Glawdys. Bienvenue sur le blogue! J'espère vous lire souvent et échanger avec vous. Votre année sera assurément bien remplie avec une vie de famille aussi riche. Je vous souhaite la paix intérieure que vous semblez rechercher. ;-) Josée XX
  24. Glawdys 5 septembre 2018 à 15 h 50 min
    Bonjour Josée, Merci au nom de toutes (je me permets Mesdames), de prendre le soin de nous répondre personnellement, avec tant de justesse ("recherche d'une paix intérieure", pour ma part !) : je salue cette délicate attention et cette ouverture d'esprit. Depuis mon surf sur cette toile, j'ai invité le plus grand nombre de mon entourage à faire ce voyage "Naître et Grandir". En ce qui me concerne, il me passionne déjà, l'aventure ne fait que commencer, n'est-ce pas ? ;o

Partager