Pas de garderie: au secours mamie!

Pas de garderie: au secours mamie!
15 août 2018
Pas facile de concilier le travail et la famille! Ça prend un peu d’aide.

Quand on est parent et que vient le temps de prendre les vacances d’été, concilier les semaines fermées de la garderie avec les possibilités de vacances des deux parents n’est pas de tout repos. Pensons aussi à la transition entre les camps de jour et l’école.

Il y a toujours un moment où on se gratte la tête pour trouver des solutions. Et je ne parle pas des horaires parfois compliqués des parents, soirs, nuits, fins de semaine…

Dans tous ces moments où on est « mal pris », on crie au secours aux mamies et aux papis ou au reste de la famille proche, aux amis, aux voisins… L’entraide devient précieuse et essentielle; chanceux sont ceux dont la famille est proche et disponible.

Comme mamie, j’essaie d’aider au mieux de ma disponibilité. Je travaille moins et ma fille et son conjoint n’habitent pas très loin de chez moi.

À l’époque où j’étais jeune mère moi-même, ma famille habitait dans une autre région. J’ai toujours travaillé à temps plein et j’avais de très courts congés de maternité. Il fallait donc trouver une garderie en milieu familial et quelques jeunes gardiennes disponibles aussi le soir ou les fins de semaine.

Heureusement, le père de mes enfants et moi nous sommes bien débrouillés. Nous avons été très privilégiés que nos enfants soient rarement malades parce que les petits bobos de dernière minute à l’école ou à la garderie ou, plus important encore, les handicaps ou maladies graves, ou les troubles de comportements, ça aussi c’est un casse-tête.

Aujourd’hui, je suis consciente d’être le dépannage principal de ma fille et son conjoint. Ils me laissent Louka avec confiance. J’adore passer du temps avec mon petit-fils et lui aussi, je crois. Alors, on est tous gagnants. Il faut quand même se parler ouvertement et apprendre à dire non parfois. Parce que même les mamies ont une vie bien à elles!

Et vous, comment réussissez-vous à concilier famille et travail dans ces périodes particulières?

 

Photo : GettyImages/Ulza

Marie-Josée Fournier
Je suis l'heureuse mamie de Louka. Je souhaite partager avec vous mes sentiments et observations à propos du rôle des grands-parents.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (4)

  1. Francine Labrecque 18 août 2018 à 21 h 28 min
    Moi aussi je gardes mes petits enfants à l’occasion. J’adore cela. C’est plaisant avec les touts petits ont vis le moment présent.
  2. Mary 19 août 2018 à 13 h 25 min
    Les grands parents sont très importants dans la vie de leurs petits enfants. J'ai la chance de peu travailler, et à mon domicile et aux jours et heures qui me conviennent et j'ai donc beaucoup de temps à consacrer à mes petits fils, y compris pendant les vacances. Ma belle fille ne travaille pas mais peut ainsi consulter un médecin tranquillement ou même souffler un peu pour mon plus grand plaisir.
  3. Catherine 20 août 2018 à 13 h 41 min
    Quand on est jeune, on pense qu'une fois adulte, on n'aura plus besoin de nos parents. C'est quand on a des enfants qu'on se rend compte à quel point ils continuent de nous aider, même une fois adulte! Je suis très chanceuse d'avoir mes deux parents disponibles pour m'aider avec mes deux belles filles, qui ont une relation privilégiée avec leurs grands-parents!
  4. Pelletier 22 août 2018 à 23 h 37 min
    Je suis éducatrice et j’ai le très grand bonheur d’avoir ma petite fille dans mon milieu familial et ce depuis son 2 mois de vie, il est parfois difficile maintenant du haut de ses très bientôt 4 ans de gardé l’équilibre entre les règles et ses crises de ses souhaits, mais toujours le bonheur est là en sa présence

Partager