Ces précieux grands-papas, papis, pépères...

Ces précieux grands-papas, papis, pépères...
15 juin 2018
Les grands-pères d’aujourd’hui sont-ils différents?

Je me souviens, comme si c’était hier, du regard tendre, rempli de fierté que mon père a posé sur moi lorsque je lui ai annoncé que je deviendrais maman. Je savais qu’il serait un grand-père bienveillant.

Il avait été un père aimant et fier de ses deux filles. Quand nous étions adolescentes, il a même pris sous son aile deux petits voisins dans le besoin, un garçon et une fille de 3 ans et 4 ans qu’il aimait comme s’ils étaient ses petits-enfants.

Il est devenu grand-père pour la première fois quand ma sœur a eu un enfant, 6 ans avant moi, à l’âge de 19 ans. Ma mère et lui ont été très présents pour l’aider et l’appuyer au mieux. Mon père a toujours gardé un lien particulier avec ce premier petit-fils puisqu’il a joué le rôle de grand-père, mais un peu aussi de père.

Contrairement à certains grands-pères, un peu mal à l’aise avec les nouveau-nés, il prenait facilement nos bébés dans ses bras. Il les berçait; il adorait ça. Papa parlait et riait fort, mais était toujours doux avec les enfants. Au fil des années, tous l’ont apprécié. Dommage qu’il n’ait pas connu ses 2 arrières petits, Olivia et Louka. Il aurait été comblé, c’est certain.

Maintenant qu’il n’est plus là et que ma soeur et moi avons vieilli, c’est à notre tour d’être grands-parents.

Je suis toujours attendrie d’observer mon chum, le regard posé sur sa fille maintenant devenue mère de 2 petites filles. Il est si fier d’elle…

Les papis d’aujourd’hui ne sont pas si différents en fin de compte. Oui, ils sont plus actifs et modernes pour certains et plus disponibles, ouverts et démonstratifs pour d’autres, peut-être. Mais ils sont toujours aussi fiers et protecteurs de leur progéniture.

Transmettre leur savoir fait partie des moments privilégiés passés avec leurs petits-enfants. Comme les grands-mères, les grands-pères prennent le temps de regarder grandir ces petits bouts de choux. Certains disent qu’ils se reprennent, ayant été trop occupés quand ils sont devenus pères et ayant certains regrets. Le temps passe si vite… Les enfants changent si rapidement…

En ce mois de la fête des Pères, je rends hommage au papi et au pépère de mon Louka, à mon père aussi, et à tous les grands-papas aimants, à tous vos regards tendres et un peu mouillés par la fierté. Merci d’être là.

 

Photo : GettyImages/romrodinka

Marie-Josée Fournier
Je suis l'heureuse mamie de Louka. Je souhaite partager avec vous mes sentiments et observations à propos du rôle des grands-parents.
Tous les billets de l'auteur

Partager