Pourquoi, maman?

Pourquoi, maman?
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
8 février 2018
J’éclate de rire et je suis incapable d’arrêter. Je viens d’avoir une conversation des plus surréalistes avec mon bambin de 2 ans.

J’éclate de rire et je suis incapable d’arrêter. Mon fils me regarde avec incompréhension. Sa mimique encourage mon fou rire de plus belle. Je viens d’avoir une conversation des plus surréalistes avec mon bambin de 2 ans.

- Mouchoir, maman.

- J’en ai pas, Léonard.

- Pourquoi?

- J’ai oublié d’en prendre.

- Pourquoi?

- Parce que… On est partis trop vite de la maison.

- Pourquoi?

- Pour ne pas être en retard. Mais maman va te moucher dès qu’on arrive.

- Pourquoi?

- Parce que, visiblement, ton nez coule.

- Pourquoi?

- Parce que tu as le rhume.

5 minutes plus tard…

- Pourquoi?

- Ton corps essaye de chasser les microbes.

- Pourquoi?

Une seconde de réflexion…

- Pour bien fonctionner, le corps humain doit rejeter les virus et les bactéries qui tentent de l’envahir. C’est là que les anticorps entrent en jeu. Leur fonction…

Et s’en est suivi un grand dialogue scientifique ponctué de « pourquoi ».

J’adore ce jeu : essayer de répondre à tous les pourquoi et finir avec des explications d’adultes quand je suis exaspérée par les questionnements de mon fils. Voir fiston sérieux et qui continue de poser des questions comme s’il avait compris tout ce que je viens d’expliquer m’amuse. Je sais que ma méthode n’est pas recommandée (Naître et grandir a écrit un très bon article sur le sujet qui vous explique comment réagir quand vous êtes tannés de répondre), mais c’est celle qui me permet de rester calme.

J’ai choisi d’en faire un jeu avec Léonard, mais je n’avais pas cette attitude avec mon aînée. La phase des pourquoi me tapait sur les nerfs! Je finissais, parfois, par déclarer : « parce que c’est la vie » ou « parce que maman a dit que c’est comme ça » ou « maman n’a plus envie de répondre ». À la 34e question de suite, ça m’agressait.

Pourquoi j’ai changé d’attitude? Parce que maintenant je sais qu’en vieillissant, les enfants ont des questions auxquelles il est beaucoup plus difficile de répondre. Comme quand Clémentine m’a demandé, à l’âge de 3 ans, « pourquoi le bébé dans ton ventre est mort? » J’étais ravagée par ma fausse couche et je cherchais moi-même des réponses. Je vivais trop d’émotions fortes pour bien verbaliser l’événement.

Un an plus tard, quand Blanche est née, Clémentine nous a fait crouler de rires en demandant « Simone… c’est un fruit ou une couleur? » Elle était le fruit. Blanche était une couleur… mais qu’était Simone?

Il y a aussi les questions délicates qui apparaissent quand les enfants vieillissent : pourquoi je suis pas invitée aux fêtes d’amis? Pourquoi j’ai pas gagné le concours? Pourquoi tu pleures, maman?

La phase du pourquoi? « Emmènes-en » des questions mon fils! C’est de la p’tite bière!

Et vous? Aimez-vous la phase du pourquoi? Quelle a été la plus embêtante des questions posées par un de vos enfants? Partagez vos souvenirs et vos anecdotes! On a envie de rire et d’être émus.

 

Photo : GettyImages/CHBD

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 petites filles et d’un bébé garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (22)

  1. PigJoy 8 février 2018 à 09 h 21 min
    Bon matin Josée! Je trouve aussi la période des pourquoi comique. (que ce soit mon fils, un cousin ou l'enfant d'une amie). La question qui m'a cependant le plus marquée alors que mon fils n'avait que trois ans: J'étais assise par terre, un peu décrissée, ne sachant moi-même pas pourquoi... Fiston: «Maman, est-ce que t'es triste?» Moi: «Non, maman est pas triste» Fiston:«Est-ce que t'es contente?» Moi: «Non...» Fiston: «Est-ce que t'es MENSTRUÉE?» Moi réfléchissant...: «......OUI!» Voilà! mon petit enquêteur de TROIS ANS a découvert avant moi pourquoi je filais pas...
  2. Josée Bournival 8 février 2018 à 14 h 57 min
    Ha ha ha!!! Pigjoy, il n'y a que vous pour raconter de tels souvenirs!!! ;-) Les enfants entendent tout et répètent souvent ce qu'ils entendent... Je devrais écrire là-dessus, on en aurait sûrement de bonnes à se raconter. Bonne journée!!! Josée XX
  3. cin 8 février 2018 à 21 h 33 min
    moi aussi j'ai beaucoup aimé la phase des pourquoi. Et j'aime encore répondre aux questions, même si desfois je me rends compte que la question est complexe à répondre. D'ailleurs, quand je ne sais plus quoi répondre, je lui dis qu'on devrait aller chercher la réponse dans un livre ou sur google parce que je ne le sais pas et ça fait très bien la job. Les seules fois que je coupe plus court c'est quand je suis plus fatiguée, mais j'essaie de ne pas trop le faire parce que je trouve ça important pour un enfant de sentir que ses questions ont de l'importance. Et c'est une façon extraordinaire d'avoir des belles discussions avec eux.
  4. AML 11 février 2018 à 15 h 34 min
    Je fais la même chose avec ma fille... et les pourquoi s'arrêtent d'eux mêmes quand... elle vient de me dire... quand elle en a assez :)
  5. Josée Bournival 12 février 2018 à 07 h 49 min
    Allo AML. Vous devez avoir une patience à toute épreuve!!! Je ne me rappelle pas d'avoir été au bout de ce genre de conversation. ;-) Ici je me tanne toujours avant les enfants. Soit j'ai moins de patience que vous, soit mes enfants sont trop curieux. ;-) Josée XX
  6. AML 12 février 2018 à 15 h 52 min
    Il y a la patience... mais il y a aussi que je la bombarde de réponses. J'ai étudié dans un domaine scientifique et j'ai des réponses ( trop élaborées) sur pas mal de sujets... C'est ma fille qui me dit "pitié maman" hihi!
  7. Josée Bournival 12 février 2018 à 07 h 47 min
    Allo Cin. J'admire votre patience. ;-) Et je pense aussi que de répondre au meilleur de nos connaissances est payant à long terme. Ma grande de 8 ans a encore beaucoup de "pourquoi" et elle n'hésite jamais à nous questionner, même si elle a peur que sa question soit "niaiseuse" comme elle dit. Ça tisse un lien de confiance avec l'enfant. Bonne journée à vous! josée XX
  8. Mélissa 9 février 2018 à 12 h 45 min
    En général les ''pourquoi?'' ne me dérange pas. Je répond du mieux que je peux, si je n'ai pas la réponse je le dis et moi aussi je propose une recherche pour trouver la réponse. Mais parfois il y a des concepts trop compliqué à comprendre et je fais toujours la même réponse dans ces cas là: c'est quelque chose de compliqué, on en reparlera quand tu sera plus vieille. Par contre, cet été, j'ai traversé la pire période de ''pourquoi?'' sans réponses parce que même sur google il n'y pas de réponse. La mort de ma mère à apporté beaucoup de questions et très peut de réponses. Comment expliqué a un enfant que sa grand-mère va mourir bien tôt mais on sait pas quand. Comment on explique le pourquoi et le comment d'un cancer et tout ce qui vient après la mort. À 9 ans on comprend bien des choses mais il y a beaucoup de questions sans réponse même pour moi, imaginer pour ma grande et ma cocotte de 4 ans.
  9. Josée Bournival 12 février 2018 à 07 h 55 min
    Chère Mélissa. Je suis sincèrement désolée de lire que vous traversez une période difficile. La mort est effectivement un sujet délicat à aborder avec les enfants. Mieux vaut rester terre à terre et dire la vérité, aussi crue soit-elle. Je vous suggère l'écoute d'une capsule web que j'ai réalisée l'an dernier avec la collaboration de Naître et grandir. On y présente des livres permettant d'ouvrir le dialogue sur le sujet avec des enfants. En voici le lien: https://www.youtube.com/watch?v=gO1yM7cT2AA Pour ceux que ça intéresse, nous avons couvert plusieurs autres sujets que vous pouvez dévoucrir ici: https://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=bibliotherapie-aider-enfant-grace-livres Bon courage Mélissa et donnez-m'en des nouvelles. Josée XXX
  10. caroline 9 février 2018 à 13 h 31 min
    Bonjour Josée, Moi j'ai un petit voisin ''pourquoi'' :) Un petit bonhomme de 4 ans ½ et systématiquement il dit toujours : POURQUOI ? Un jour, il m'a demander s'il pouvait se baigner ? Je lui ai répondu que non il se faisait tard! Il rétorque en me disant ''POURQUOI ? '' Je lui répond aussitôt parce-qu'il se fait tard se sera bientôt l' heure du dodo! ''POURQUOI ?'' EH bien... Écouter bien '' Il.. se.. fait.. tard...l'heure du dodo arrive '' .... POURQUOI l'heure du dodo arrive? Bon d'accord je crois que maman t'appel, on se revoit demain .. sourire incitatif ;) Bonne journée :)
  11. Josée Bournival 12 février 2018 à 07 h 57 min
    Ha ha ha!! Il est plus difficile de faire preuve de patience face aux autres enfants. Avec les nôtres, on se découvre des trésors d'imagination... Votre anecdote a mis du soleil dans ma journée. Merci Caroline!! Josée XX
  12. Sandra 10 février 2018 à 10 h 37 min
    Quand j'étais petite, ma mère finissait la période interminable de questions par "Pourquoi ta grand mère garde pas des canards?" Aucune idée d'où ça vient lolll Depuis des années, j'ai une garderie donc beaucoup de pourquoi... L'autre jour, à bout de réponses, je dis à mon grand de 4 ans "Pourquoi ta grand-mère garde passe des canards?" Il me répond"Elle en a des canards!!!" Moi: "Ben voyons, ta grand-mère n'a pas de canards!!!" Lui:"Ben oui!!!" Il m'obstine à la vie , à la mort... Moi:"Ok, alors les canards de ta grand-mère sont où?" Lui:" À côté de la porte!!!!" Moi " À côté de qu'elle porte?" Lui" Ben sur le tapis, à côté de la porte d'entrée!!!" Hahaha pauvre chou, il parlait des souliers de pluie qu'on appelle des canards et non de l'animal 😂😂😂
  13. Josée Bournival 12 février 2018 à 08 h 11 min
    Ha ha ha!! Il ne faut jamais douter de l'esprit d'un enfant! À l'inverse, mes enfants sont souvent songeurs quand ils entendent des expressions populaires du genre: la moutarde lui a monté au nez. Je pense qu'ils voient dans leur tête l'image d'une personne dont le dessous de nez est maculé de moutarde, sans en comprendre le sens. C'est toujours très drôle. ;-) Josée XX
  14. Céline Simard 11 février 2018 à 07 h 13 min
    Aujourd’hui mes filles sont elles-mêmes des mamans qui répondent aux « pourquoi » de leurs enfants. Mais , je garderai toujours en mémoire quand, étant enceinte de ma plus jeune, ma fille cadette, alors âgée de trois ans, m’a demandé : «  Pourquoi , maman, le bébé dans ton ventre va s’appele comme l’auto? » Ne comprenant pas le sens de sa question, je lui ai demandé pourquoi elle demandait cela. Alors ma petite m’a dit, très sérieuse: « Bien , tu dis que l’auto est manuelle et tu dis que ton bébé va s’appeler Emmanuelle» Trente ans plus tard, on en parle encore dans la famille! Il y a des « Pourquoi » qui ont la vie longue.
  15. PigJoy 11 février 2018 à 08 h 18 min
    Céline, tu gagnes le meilleur pourquoi: Ça a fait ma journée!
  16. Josée Bournival 12 février 2018 à 08 h 15 min
    Je seconde, Pigjoy!! ;-) Josée XX
  17. Josée Bournival 12 février 2018 à 08 h 14 min
    Bonjour Céline. Quel merveilleux souvenir. Comme vous devez en rire dans les réunions de famille. En vous lisant, je me suis rappelé lorsque j'étais petite et que je suis allée en visite à Québec chez une amie de ma mère. Son fils s'appelait Vincent et j'étais fascinée parce qu'il s'appelait comme deux nombres. Sur le chemin du retour, je pense que j'ai répété en boucle dans ma tête "Vincent, cent vingt) des milliers de fois!;-) Josée XX
  18. Mélanie 12 février 2018 à 10 h 32 min
    Généralement, la phase des pourquoi ? me fait plutôt rigoler. Comme s'il fallait toujours 38 explications logiques à toutes choses. J'aime bien leur retourner des questions. Si on me demande pourquoi le ciel est bleu, c'est le genre de question qui mérite une question de ma part du genre : tu le voudrais quelle couleur le ciel ? De qui m'embête plus, c'est que, comme nous avons une grande famille, les touts-petits côtoient les ados et les sujets de discussions, les émissions de télé, les chansons...ne sont pas toujours adaptés aux petites oreilles. C'est pas toujours évident de combler la curiosité tout en respectant le niveau de compréhension et de développement tout en s'assurant que ce soit bien compris pour pas que ce soit raconté tout croche aux copains de 1ère année le lendemain 😜
  19. Anna 15 février 2018 à 07 h 44 min
    Je me rappelle d'avoir lu dans un entretien avec un chercheur par rapport aux questions de "pourquoi" qu'il était peu utile de donner des explications aux enfants qui seront trop complexes. Plutôt on devrait leur permettre de formuler leurs propres hypothèses, même s'ils sont faux (du genre: "Pourquoi la lune ne tombe pas?" "Qu'est-ce que tu en pense?" "Parce qu'il est fait de fromage et ca colle."). Ils les reviseront dès qu'ils sauront des nouveaux faits - comme c'est l'ordre du jour dans la recherche. Cela les éveillerait dans un esprit de recherche et les poussera à penser eux-mêmes plutôt de se faire présenter des réponses. Depuis nous essayons de l'utiliser pour nos enfants, et ca marche bien, même pour les questions plutôt simple: "Pourquoi dois-je aller au lit?" "Tu as une idée pourquoi?" "Parce qu'il est tard et demain je serai fatiguée à l'école" Ca met vite fin à la discussion.
  20. Rachel 16 février 2018 à 11 h 43 min
    Chez nous il y a sûrement eu une période de pourquoi, dont je ne me souviens pas très clairement. Mais depuis toujours mes enfants m'ont posés plein de questions sur toutes sortes de sujets et j'avais pratiquement toujours une réponse pour eux. Ils m'ont fait une réputation d'une personne qui sait tout auprès de leurs amis et de la famille et étaient bien fiers de me questionner devant leurs conjointes et de voir que je connaissais la réponse. J'en étais fière moi aussi. J'ai toujours aimé lire et je prenais mes informations dans mes lectures. Une page a été tournée dernièrement quand mon aîné m'a posé une question à laquelle j'ignorais la réponse et qu'il m'a regardé tout ébahi et surpris... c'est comme si je descendais d'un pied d'estal et revenais à la hauteur des gens ordinaires. Du moins c'est l'effet que ça m'a fait... heureusement, j'ai des petits-enfants que je peux éblouir par mes connaissances...hihihi!!
  21. Melany 20 février 2018 à 20 h 02 min
    La phase du pourquoi me fait bien rire et ma fille est plutôt intense avec cette question alors quand je n'ai plus de réponse à lui fournir je lui lance un : "Pourquoi tu poses autant de questions dans une journée Kelly-Ann?" Les pourquois s'arrête instantanément et s'en suit un fou rire entre maman et sa fille. Pour l'instant ce truc fonctionne très bien alors on l'utilise et on trouvera une une autre option lorsqu'il ne fonctionnera plus 😊
  22. Marie Darveau 22 février 2018 à 18 h 20 min
    Je suis la mamie d’une petite fille de 4 ans et demie Kassidy et son ptit frère Wilson 2 ans et 4 mois. Wilson actuellement est dans sa phase négative sa mère parle du terrible 2 et moi je vois plutôt son côté d’affirmation avec moi lorsqu’il me dit non mamie pas changer la couche ou pas de crème je le regarde en lui disant Avec mamie c’est tjrs oui mon amour! Je l’ai enfts à toute les semaines le samedi ça permet à sa maman de faire commissions ménage et parfois prendre une heure en vitesse pour elle. J’adore mes ptits enfts Wilson a tendance à faire la baboune je suis les conseils de Naître et Grandit en lui montrant à mettre des mots sur ses émotions...laisse moi connaître tes trucs ? Une mamie comblée par ses ptits amours!