La grossesse vue par... Info-Santé

La grossesse vue par... Info-Santé
14 décembre 2017
Eve Pilon et Yan-Emmanuel Paradis travaillent tous deux pour Info-Santé dans la région de la Capitale-Nationale. Ils nous expliquent quelles sont les préoccupations les plus fréquentes des femmes enceintes qui appellent le 8-1-1.

Découvrez le récit de différents témoins de cette extraordinaire métamorphose qu’est la grossesse.

Cette semaine, la grossesse vue par Info-Santé.

Eve Pilon et Yan-Emmanuel Paradis travaillent tous deux pour Info-Santé dans la région de Québec (Capitale-Nationale). Ils nous expliquent quelles sont les préoccupations les plus fréquentes des femmes enceintes qui appellent le 8-1-1.

Eve Pilon, chef de service, CIUSSS de la Capitale-Nationale

«

Dans notre région, les questions concernant la grossesse représentent environ 4 % de nos appels. Entre le 1er avril et le 30 novembre 2017, nous avons reçu plus de 5 000 appels en lien avec la grossesse.

En analysant les sujets les plus souvent mentionnés, nous avons l’impression que c’est davantage pendant le premier trimestre que les femmes appellent Info-Santé. Par exemple, la raison la plus fréquente pour communiquer avec Info-Santé est la présence de saignements dans les 12 à 20 premières semaines de grossesse.

Ensuite, le deuxième sujet le plus courant concerne les douleurs abdominales. Les femmes enceintes ont également des préoccupations au sujet de certains symptômes associés à la grossesse, comme les nausées et les vomissements.

Enfin, nous recevons aussi des questions sur les contractions utérines. Ces appels peuvent avoir lieu en cours de grossesse. La mère nous demande alors : « Est-ce que ce que je ressens pourrait être de fausses contractions? » À la fin de la grossesse, elle s’interroge sur le bon moment pour aller au département de maternité.

Le rôle de l’infirmière d’Info-Santé est de donner l’information et de déterminer s’il y a un écart entre ce que la femme vit et ce qui est normal. Plusieurs femmes enceintes qui nous appellent veulent savoir si ce qu’elles ressentent correspond bien au déroulement normal d’une grossesse. Par exemple, si la femme est fatiguée ou a des nausées, elle se demande si cela va au-delà de ce à quoi on s’attend chez une femme enceinte.

Environ le tiers des femmes qui nous appellent pour une question concernant leur grossesse sont dirigées vers une clinique ou un hôpital. Il y en a donc deux tiers qui n’ont pas besoin de consulter un médecin.

»

Yan-Emmanuel Paradis, infirmier clinicien, CIUSSS de la Capitale-Nationale

«

Certaines femmes veulent aussi savoir s’il existe des risques associés à certaines activités physiques ou à la fréquentation de certains lieux, comme les spas ou les salons de bronzage. Nous avons aussi beaucoup de questions au sujet des aliments. Lesquels peuvent-elles consommer et lesquels doivent être évités?

Lors d’un appel à Info-Santé, l’infirmière procède d’abord à une évaluation. Elle s’informe de l’état de santé de la cliente et du déroulement de la grossesse. Selon les réponses qu’elle obtient, l’infirmière va donner des recommandations vraiment spécialisées.

Son rôle c’est aussi de rassurer. Si l’infirmière a l’impression qu’il ne s’agit pas d’une situation urgente, elle va suggérer à la femme enceinte des interventions à faire à la maison. Elle pourra également lui mentionner des éléments à surveiller.

»

 

Propos recueillis par Kathleen Couillard

Photo : Mme Yolaine Bovar, infirmière clinicienne à Info-Santé de la Capitale-Nationale. Crédit : CIUSSS de la Capitale-Nationale

 

À lire également

 

On vous accompagne à toutes les étapes
Avec notre infolettre personnalisée, envoyée chaque semaine dans votre boîte courriel, vous pouvez suivre le développement de votre bébé dès sa conception. Inscrivez-vous, c’est gratuit!

Partager