C'est si bon de se sentir aimé!

C'est si bon de se sentir aimé!
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
24 mai 2017
Au bureau, on parle souvent de nos enfants. On se raconte leurs bons coups et on échange nos inquiétudes. Ça donne lieu à de beaux témoignages comme celui-là.

Au bureau, on parle souvent de nos enfants. On se raconte leurs bons coups, on échange nos inquiétudes et on ventile lorsque ça va moins bien... Il n’y a pas si longtemps, ma collègue Marilyne me parlait du « mauvais » matin qu’elle venait de vivre. Elle riait en me le contant, mais j’ai bien senti qu’elle avait trouvé ça difficile. Pourtant, savez-vous ce qu’elle a fait alors que son gars venait de se lancer par terre pour la énième fois? Au lieu de se fâcher ou de s’énerver, elle s’est accroupie simplement près de lui pour lui faire un gros câlin.

Je n’en revenais pas… et son fils non plus! Il lui a dit : « Pourquoi tu m’embrasses maman alors que je ne suis pas gentil? » « Je t’embrasse parce que je sens que c’est de ça que tu as besoin », lui a-t-elle répondu tout doucement.

J’ai eu les larmes aux yeux en l’écoutant. Attention, n’allez pas croire que nous sommes des parents parfaits, sous prétexte qu’on travaille pour Naître et grandir. Loin de là, croyez-moi! Comme vous, on fait du mieux qu’on peut pour élever nos enfants et c’est loin d’être facile. Seulement parfois, on y arrive mieux que d’habitude, ce qui donne lieu à de beaux témoignages comme celui-là. Et si je le partage avec vous aujourd’hui, c’est parce que je le trouve inspirant et bien à propos avec notre dossier sur l’affection.

C’est vrai que le toucher « parle » parfois plus fort que les mots !

Donner des bisous à son enfant et le coller, c’est tellement facile quand tout va bien et qu’il est un ange. Mais, c’est lorsqu’il semble en mériter le moins qu’il a sans doute le plus besoin d’être aimé.

À ne pas manquer, notre dossier  Besoin d’affection!

 

Photo : Nicolas St-Germain

Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (5)

  1. Marie-Ève 26 mai 2017 à 09 h 32 min
    Mon Dieu ! Ma fille ayant son difficile 2 ans (c'est franchement moins pire que je croyais pour l'instant !..) ne me donne pas de ces matins faciles en ce moment. Ça ne mettait pas passé par la tête de lui donner du love dans ces moments archi difficiles. Je dois essayer cette tactique !
  2. Geneviève Doray 29 mai 2017 à 10 h 07 min
    Effectivement, ce n'est pas notre premier réflexe! Lorsque vous l'aurez essayé, revenez me dire si ça donné un bon résultat. Bonne chance pour la période du 2 ans; c'est une étape qui n’est pas toujours facile à vivre pour nous, mais elle est essentielle au développement de nos tout-petits!
  3. Simon D. 27 mai 2017 à 12 h 56 min
    Quel beau et touchant témoignage. Et tout à fait vrai. Je n'ai pas été éduqué dans ce moule (loin de là), mais je travaille à élever ma fille de cette façon. Merci.
  4. Geneviève Doray 29 mai 2017 à 10 h 09 min
    Moi non plus, je n'ai pas été élevé comme ça! C'est difficile de ne pas reproduire ce qu'on a vécu; trouvez-vous? Bravo, d'essayer :-)
  5. Geneviève Doray 29 mai 2017 à 10 h 12 min
    Notre dossier sur la crise des 2 ans pourrait sans doute vous intéresser. http://naitreetgrandir.com/fr/dossier/la-crise-des-2ans/ Il aide à mieux comprendre ce qui se passe dans la tête de notre enfant et propose quelques façons d’intervenir. Bonne lecture!

Partager