Escalade 101 pour bébé

Escalade 101 pour bébé
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
6 avril 2017
Il y a longtemps que Léonard a compris qu’une chaise ou une boîte est la clé pour accéder à toutes les surfaces en hauteur.

Honnêtement, j’hésite entre courir au secours de mon fils ou courir vers mon appareil photo pour immortaliser la scène. Jamais mon amoureux ne me croira si je n’ai pas de preuve à l’appui. Rationnelle, je me dirige vers Léonard, le saisit par les aisselles et le dépose doucement au sol.

-Non, Léonard! On ne monte pas là.

J’agrippe la chaise que monsieur a déplacée et la remets à sa place, à la table de la cuisine.

Sans aucun remords ni même une ombre d’hésitation, mon bambin me passe sous le nez, prend possession de la lourde chaise de bois, pousse dessus avec l’intention de la ramener devant le four. En montant dessus, il a accès au comptoir et de là (allez savoir comment), il réussit à grimper sur la minuscule tablette en face du four micro-ondes.

Amusée, mais le visage de marbre, je lui retire la chaise de nouveau en sachant bien que ce petit jeu va se poursuivre pendant de longues minutes. Il y a longtemps que Léonard a compris qu’une chaise ou une boîte est la clé pour accéder à toutes les surfaces en hauteur : table, comptoir, dessus des commodes, laveuse et sécheuse.

Il a vite remarqué qu’en se mettant debout sur ces surfaces normalement inaccessibles, il a accès à un nouvel univers : armoires remplies de vaisselle cassable qui fait de jolis bruits en se fracassant au sol, réveille-matin orné de boutons tellement amusants à tripoter, piles de serviettes moelleuses qui servent à amortir la descente.

Je ne compte plus le nombre de fois où une de mes filles m’a crié : « Maman, Léonard grimpe… » Chaque fois, j’accours. Parfois j’arrive à temps pour rescaper mon jeune alpiniste. Parfois, un gros « boum » m’annonce l’inévitable : la chute de Léonard au sol. Bouche ensanglantée et bleus sur le front arrivent pratiquement chaque semaine chez nous.

À l’occasion, je me sens coupable. Je surveille moins Léonard que je le faisais avec mon aînée. Il a donc le temps de faire ses mauvais coups en cachette. Si je respecte son besoin d’exploration, il y a quand même des règlements à la maison : je refuse que bébé soit debout sur le comptoir ou la table de la cuisine.

Lorsque nous allons au parc, nous encourageons les enfants à bouger, grimper, essayer de se dépasser. En attendant la fonte de la neige et le retour des beaux jours, je tolère leur envie de grimper à la maison, pourvu qu’elle ne les mette pas en danger. Je le fais parce que je me rappelle à quel point j’adorais ça lorsque j’étais enfant…

Et vous? Vos enfants grimpent-ils partout? Quelles sont vos limites? Arrivez-vous à leur garder les pieds sur terre ou si, au contraire, vous encouragez leurs activités d’alpinisme?

 

Photo : collection personnelle de Josée Bournival

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (21)

  1. PigJoy 6 avril 2017 à 11 h 16 min
    Bonjour Josée! Mon fils était plutôt contemplatif alors ce n'était pas un grimpeur... Par contre, mon neveu n'avait aucune limite se retrouvant complètement en haut des balançoires au parc...
  2. Josée Bournival 7 avril 2017 à 11 h 40 min
    Bonjour Pigjoy. Je me console avec le fait que ce ne sont pas mes 4 enfants qui sont aussi cascadeurs! ;-) Disons que c'est difficile au niveau surveillance. Heureusement, j'ai aussi une contemplative à la maison... ma belle Simone. Josée XX
  3. Sarah 6 avril 2017 à 13 h 05 min
    Bonjour Josée, je suis maman de quatre garçons. Un peu comme toi, je les laisse grimper, expérimenter. Il n'y a pas grand chose à leur épreuve, que ce soit l'épinette à l'extérieur, ou le dossier d'une chaise. À la blague, je dis qu'ils ont hérité d'un gène "singe". Je tente tant bien que mal d'assurer leur sécurité.
  4. Josée Bournival 7 avril 2017 à 11 h 42 min
    Bonjour Sarah. Dites-moi, les garçons se sont-ils blessé gravement à l'occasion ou si vous n'avez eu que quelques "fronts poqués"? Josée XX
  5. Eric 7 avril 2017 à 10 h 31 min
    à 4 et 2 ans mes 2 gars sont toujours à grimper. L'hiver est effectivement difficile puisqu'ils ont peu d'occasions à la garderie où même à l'extérieur. Pas debout ou de saut sur les divans, lits ou étagères de rangements à jouets sont en gros nos règles. Après ça ... bien il faut qu'ils bougent donc on essaie de donner un maximum de corde sans que notre angoisse n'en souffre trop.
  6. Josée Bournival 7 avril 2017 à 11 h 44 min
    Bonjour Éric. Je réalise en vous lisant que c'est effectivement mon angoisse personnelle qui m'oblige à mettre des limites. J'ai peur que Léonard se fasse mal. Sinon, j'accepterais sa nature exploratrice plus facilement. Merci d'avoir écrit et au plaisir de vous relire! ;-) Josée XX
  7. Karine 7 avril 2017 à 13 h 36 min
    Mon plus jeune aura 2 ans dans 1 semaine et je dois rester vigilante. Il adore grimper surtout debout sur la table de la cuisine, sur le dossier du divan ou sur les tables du salon. Dans le salon, son jeu favori, monter sur le gros pouf et sauter en bas. Heureusement, il n'a pas encore compris qu'une chaise peut se pousser aisément ailleurs pour grimper. Ses sœurs m'avisent quand leur frère est encore en action. ;)
  8. Josée Bournival 10 avril 2017 à 09 h 24 min
    Bonjour Karine. J'espère pour vous qu'il ne le réalisera pas de sitôt! ;-) Parce que une fois qu'ils ont compris qu'avec une chaise on réussit à monter partout... c'est difficile pour les parents! ;-) Vivement le printemps pour grimper dehors! Bonne journée ensoleillée. ;-) Josée XX
  9. Melissa 10 avril 2017 à 09 h 20 min
    Mes deux files on de l'énergie à revendre. Je vais toujours me rappeler ma plus vieille qui vers 2 ans, était grimpé sur son tricycle pour attraper un jouet sur la table. L'appareil photo n'était pas loin et je savais que si j'avais laissé aller mon angoisse elle serait tombée. J'ai fais une photo, parce que je savais que papa serait septique, puis j'ai été la déplacée et ranger le tricycle. Ma plus jeune est plus vite que la grande, elle savait a peine marcher sans tombée qu'elle utilisait mes poignées (horizontale) de mes tiroirs de cuisine comme une échelle. Je suis parfois découragée par tant d'énergie. Je les retire du danger et ensuite je les chicanes.
  10. Josée Bournival 10 avril 2017 à 09 h 26 min
    Bonjour Mélissa. J'imagine votre poulette avec les orteils crispés sur les poignées d'armoires. Y en aura pas de facile pour maman! ;-) J'imagine que, comme moi, vous êtes heureuse de voir l'arrivée des beaux jours pour envoyer les enfants dépenser leur énergie à l'extérieur? Josée XX
  11. Maude 11 avril 2017 à 05 h 52 min
    Pour ma part, mes 2 cocos vont avoir 18 mois la semaine prochaine et ils ont commencé à grimper avant même de marcher. Ça fait donc plusieurs mois que je suis en mode "surveillance intense"!!! Cependant, je dois avouer que je les laisse faire la plupart du temps. Je préfère "encadrer le grimpage" que de les empêcher à tout prix, car je crois que c'est dans leur nature. Donc, lorsqu'ils grimpent, je les regarde faire (je dois avouer que je prend souvent des photos) et je leur enseigne la façon de redescendre pour que le tout soit le plus sécuritaire possible.
  12. Josée Bournival 15 avril 2017 à 07 h 53 min
    Bonjour Maude. C'est en lisant des commentaires comme le vôtre que je rêve de voir se glisser des photos dans les réponses du blogue. ;-) J'ai souri à la fin de ma lecture, car ici, Léonard est davantage du genre à crier pour qu'on le descende lorsqu'il est en mauvaise posture. Même si je lui montre comment redescendre, il préfère les bras de mamans! ;-) Josée XX
  13. Anick 13 avril 2017 à 12 h 18 min
    Ah!!! Comme je reconnais mon petit grimpeur dans ton billet! Il a 19 mois et ca fait déjà plusieurs mois qu'il grimpe partout! Pour avoir eu 2 filles très sage , là avec mon petit dernier j'en arrache! Souvent je me dis ou il prend toutes ces idées la ! Ouffff il y a des jours où pour pouvoir faire un repas je le met dans sa chaise haute ( attaché bien sûr!) pour avoir 5 minutes de suite sans dire non! Grimpe pas la!!
  14. Josée Bournival 15 avril 2017 à 07 h 57 min
    Allo Anick. Ici aussi, il faut monopoliser l'attention de bébé si on ne veut pas qu'il grimpe partout. À la maison, nous avons un module pour enfant qui est sécuritaire et qui permet à Léonard (et même Blanche) de se tenir debout près du comptoir (au lieu d'utiliser une chaise, par exemple). Léonard participe donc à la préparation des repas. Il est comme un pigeon: il surveille les miettes et bouchées qui tombent à proximité de lui et mange tout ce qui lui est accessible. Mais j'avoue que je dois souvent lui interdire de monter sur le comptoir. ;-) Josée XX
  15. Isabel 15 avril 2017 à 07 h 24 min
    Mon cousin à construit un petit mur d'escalade chez eux pour permettre à ses enfants de grimper de façon plus sécuritaire.
  16. Josée Bournival 15 avril 2017 à 07 h 59 min
    Allo Isabel. C'est le rêve secret de mon amoureux. Surtout depuis qu'il a découvert la série American ninja warriors. ;-) Personnellement, je ne vois pas où on pourrait installer un pareil mur. Chez votre cousin, le mur d'escalade est à l'extérieur ou en dedans de la maison? Josée XX
  17. PigJoy 15 avril 2017 à 14 h 52 min
    ANW: J'adore cette émission. J'ai mal aux abdos juste à la regarder...
  18. Isabel 15 avril 2017 à 09 h 22 min
    Il est dans la maison, mais ils ont beaucoup d'espace.
  19. Christine 18 avril 2017 à 13 h 53 min
    Avec 2 garçons assez tranquilles, je ne m'attendais à ce que ma fille soit la plus téméraire des trois! Hygiéniste dentaire de formation, ma plus grande crainte ce sont les dents cassée! Je dois avouer que je n'étais pas pressée de voir celles de ma cocotte! Elle a presque 2 ans et je trouve cela difficile quand le grand de 6 ans essaie de lui montrer une nouvelle cascade ;-) vive le printemps et le parc!
  20. Jessica 18 avril 2017 à 21 h 06 min
    Mes 3 enfants sont cascadeurs. Jusqu'à maintenant mes 2 filles sont plus cascadeuses que mon gars l'a été. Ma plus vieille montait debout sur la cuisinière en jouet et sur l'ilot vers 21-22 mois lorsque j'allaitais mon 2e.
  21. Julie 8 mai 2017 à 20 h 43 min
    Moi c le papa qui est trop papa poule, je dois etre a chaque minute au cas ou mais quand papa nest pas la je le laisse plus faire. Jai des photos de ces exoits ou puis je les mettres ?