Conte: Découverte d'un jeune enquêteur à Noël

Conte: Découverte d'un jeune enquêteur à Noël
16 décembre 2016
Un garçon de 8 ans nous a offert un beau conte de Noël. Comme il rêve de le partager avec le plus grand nombre d’enfants, nous vous l’offrons à notre tour.

Il y a deux semaines, nous avons reçu un message d’un garçon de 8 ans qui nous offrait un beau cadeau : un conte de Noël qu’il avait écrit lui-même. Adrian nous disait comment il était passionné par la lecture et l’écriture et comment il rêvait de partager son histoire avec le plus grand nombre d’enfants. Nous avons été à la fois charmés et impressionnés. Nous vous offrons donc à notre tour le conte d’Adrian qui nous pensons plaira aux enfants. C’est un texte rempli de fantaisie et d’amour. Une belle façon de se mettre dans l’esprit des fêtes.

 

Chapitre 1
Une enquête spéciale

Je m’étais assis sur ma chaise devant le feu en regardant la neige tomber côte à côte jusqu’à terre. C’est magnifique, vous ne trouvez pas? Je regardai une petite seconde ma mère qui buvait son thé tout chaud.

- Maman, est-ce que le père Noël est timide?

- Oh, c’est une bonne question Adrian. Je ne sais pas, mon trésor.

J’ai pensé aussitôt à faire une enquête. Je suis parti tout de suite voir sur l’ordinateur. Mais aucune information n’apparaissait.

Je suis donc allé voir mon ami imaginaire (qui s’appelle Alex) et je lui ai demandé son avis (c’était la deuxième façon pour moi de trouver la réponse).

Il me dit qu’on devrait un peu attendre pour voir si à Noël, le père Noël allait nous apporter nos cadeaux.

Chapitre 2
Noël approche! En route!

Il se passa un mois et je devais voir si l’idée d’Alex allait fonctionner. Pendant ce temps, j’ai décoré la maison et j’ai compté les jours qui restaient jusqu’à Noël.

Noël approche! Il fallait se préparer à l’idée. Il restait 10 jours. Moi et Alex avons pris nos tuques bleu-blanc-rouge des Canadiens, nos foulards de laine, nos Ficello adorés, nos jus de bleuets et nous sortîmes pour aller au Pôle Nord (on croyait qu’on pouvait y arriver).

On marcha trois jours, trois nuits et finalement, on arriva au Pôle Nord. On vit une pancarte qui indiquait « Pôle Nord : vous y êtes ». On rencontra deux filles et deux garçons et on leur demanda où habitait le père Noël. Une des filles nous répondit dans une langue étrange :

- Tournas-vas ô trois kilamotres et vas-y ates.

Un des petits garçons, qui s’appelait aussi Adrien (mais avec un «e»), traduisit ce qu’elle avait dit.

- Elle a dit que vous devez tourner dans trois kilomètres et que vous y serez.

- Tu es de quel pays?, demandais-je au petit garçon.

- Je viens du Canada, de Montréal, et je suis venu pour visiter le père Noël pour un mois.

- Comme tu traduis bien cette langue étrange!

- Je l’ai apprise au cours de mon voyage, et par chance, la fille a dit les mots que j’ai appris.

- Veux-tu continuer le voyage avec moi?

- Oui, bien sûr, en plus ça me ferait une autre occasion pour moi d’y aller.

- Tant mieux!

Chapitre 3
En avant!

Nous continuâmes notre voyage pendant une demi-heure. Nous nous arrêtâmes à la vue d’un ours polaire. Il était bien terrifiant avec ses dents pointues. Après quelques secondes, nous nous rendîmes compte qu’on était entouré d’ours polaires. Je me dis qu’il fallait faire un plan.

- Adrien, n’oublie pas qu’il faudrait faire un plan. Mon plan A est de faire distraction. Tu vas leur faire des grimaces et moi, je devrai sauter sur l’ours polaire pendant que toi, tu sautes encore sur un autre ours polaire.

Ça ne s’est pas passé comme prévu. Les autres ours polaires ont sauté sur Adrien. Je devais l’aider. Je fis des grimaces pour détourner l’attention des ours et Adrien se libéra et il courut à toute vitesse. Moi aussi, je courus comme lui. Nous nous rendîmes au bord d’un lac et nous nous placèrent sur une glace et nous nous rendîmes compte qu’on était sauvé!

Chapitre 4
La maison fabuleuse

- Mon espoir est que dans quelques jours on va se rendre dans la maison du père Noël, dit Adrien soulagé de la peur.

À la même seconde, une maison toute rouge et verte s’ouvrit devant nos yeux presque fermés par la fatigue et l’épuisement. Nous oubliâmes tout et commençâmes à courir vers la maison joliment décorée. À cause de toute notre surprise, nous n’avons vu personne.

La chanson préférée d’Adrian, Un petit garçon, jouait. C’était comme un petit garçon avec un câlin majestueux. Adrian s’effondra de bonheur. Avant de fermer ses yeux pleins de souvenirs de ses cinq ans, comme s’il était ce petit garçon, il se tourna et vit le feu flamboyant qui réchauffait le salon. Il vit aussi un sapin gigantesque et lumineux placé gracieusement au centre de la salle avec des jouets et des boules de Noël accrochés sur le sapin resplendissant.

Chapitre 5
Rencontre de rêve

Quand il a ouvert les yeux, c’était la chanson Noël, c’est l’amour qui jouait. Il n’avait même pas remarqué, comme il avait les yeux fermés avant, qu’il était dans les bras du père Noël qui regardait dans ses yeux et qui lui dit :

- Bonjour, mon petit garçon Adrian. Tu te demandes comment je savais que c’étaient tes chansons préférées, n’est-ce pas?

- Oui, père Noël, la première, je la garde dans mon cœur depuis mes trois ans. La deuxième est ma vie de garçon de huit ans. Entre ces deux chansons, je me sens grandi…

- Je le sais, mon cher, c’est pourquoi j’ai préparé ce cadeau spécialement pour toi pour ce Noël. Je me demandais comment tu as trouvé ma maison bien cachée au bout de la terre. J’ai compris que c’était le courage d’un grand garçon de huit ans et cinq mois d’entreprendre ce long voyage incroyable pour me trouver. Voudrais-tu me demander quelque chose d’autre, mon ami?

- Oui, père Noël, j’aimerais vous demander si vous étiez un garçon timide quand vous étiez un petit garçon. C’est pourquoi j’avais entrepris ce voyage pour vous rencontrer ne trouvant pas la réponse de ma question sur Internet.

Le père Noël a regardé Adrian à travers de ses grosses lunettes extraordinaires et en faisant un profond soupir avant de parler, il dit en souriant :

- Oh que oui, mon enquêteur. J’ai été un garçon timide jusqu’à mes dix ans. Le jour de mon anniversaire, le 1er janvier et la nuit magique du 31 décembre, cinq minutes avant d’avoir mes 11 ans, j’ai pris la résolution de changer et de devenir un garçon assuré et débrouillard. Pour m’encourager moi-même et les autres personnes qui cherchaient de l’audace, je me suis lancé dans le bénévolat pour les enfants du monde. Très vite, je me suis retrouvé avec plein d’idées et avec plein d’énergie pour ne pas lâcher à mi-chemin. Des milliers de bénévoles me rejoignirent et nous sommes devenus une grande équipe.

J’écoutais père Noël comme si j’écoutais une des plus belles histoires de ma vie.

- Maintenant, tu sais la réponse, dit le père Noël. Tu peux la partager avec tes amis.

Et c’est comme ça que cette histoire est née.

P.S. Vous vous posez peut-être cette question : Adrian, finalement, quel cadeau as-tu reçu du père Noël?

Mes amis, quand je l’ai vu et que j’écoutais son histoire, il me semblait que j’avais déjà reçu mon cadeau le plus vrai et le plus beau pour ce Noël. Mais, à ma grande surprise, père Noël a approché près de moi son sac magique rempli de cadeaux resplendissants. Il a ensuite déposé dans mes mains un grand cube Rubik que je rêvais d’avoir depuis des années.

Et voilà, maintenant vous avez la réponse à votre question.

 

par Adrian Ghazaryan, 8 ans, Montréal

Commentaires (8)

  1. Guy Desjardins 17 décembre 2016 à 09 h 47 min
    Adrian Tu devrais trouvé un illustrateur ou une illustratrice pour avoir des images avec ton histoire. Avec des images,ton conte pourrait être publié par un éditeur. Très bonne histoire. Conseil d'un bibliothécaire retraité.
  2. Adrian Ghazaryan 17 décembre 2016 à 19 h 54 min
    Merci beaucoup, Monsieur Desjardins de votre commentaire. C'est très précieux et je suis heureux de savoir que vous avez aimé mon conte. J'essayerai de trouver un illustrateur ou une illustratrice prochainement. Joyeux Noël et Bonne Année 2017!
  3. Marie-Josée 18 décembre 2016 à 09 h 29 min
    Bravo Adrian Tu as du talent!
  4. Idir 18 décembre 2016 à 10 h 50 min
    Toutes mes félicitations, Adrian, pour ce bel accomplissement ! Encore plus que tes habiletés rédactionnelles, remarquables, j'ai aimé ton souci de partager ton texte avec d'autres enfants. Une si jeune âme, qui concilie déjà talent et générosité, est une belle leçon d'humanité, en ces temps de bruit et de fureur. L'adulte que je suis te remercie pour ce magnifique fragment d'espérance !
  5. Adrian Ghazaryan 18 décembre 2016 à 19 h 46 min
    Merci beaucoup, Idir
  6. Adrian Ghazaryan 18 décembre 2016 à 19 h 48 min
    Merci beaucoup, Marie-Josée!
  7. Ethan 21 décembre 2016 à 22 h 19 min
    J'ai beaucoup aime ton histoire. J'ai trouvé que c'était la meilleure histoire au monde. Joyeux Noel, bravo! Ethan 6 ans 1/2.
  8. Adrian 12 janvier 2017 à 14 h 59 min
    Bonjour Ethan, je viens de lire ce que tu avais écrit. J’ai senti un vrai bonheur. C’est une immense joie que tu avais tellement aimé mon conte. Merci de le lire et de trouver le temps à m’écrire. Je te souhaite beaucoup de joie et de bonheur!

Partager