Rentrée: mon coeur de mère est-il prêt?

Rentrée: mon coeur de mère est-il prêt?
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
11 août 2016
Quand je songe à septembre, j’angoisse. Mon bébé effectuera une rentrée progressive à la garderie et Simone prendra le chemin de la maternelle.

Je vérifie de nouveau la liste des fournitures scolaires. Tout y est. Je m’y suis pris d’avance cette année. Les sacs d’école sont déjà garnis. Les boîtes à lunch achetées. Les articles identifiés avec le prénom des enfants. Les vêtements chauds prêts à envahir les tiroirs. Ne reste que mon cœur de mère à préparer.

Quand je songe au mois de septembre à venir, j’angoisse. Mon bébé effectuera une rentrée progressive à la garderie et Simone prendra le chemin de la maternelle. Deux rentrées, deux bouleversements! Nous abordons le sujet à l’occasion, de manière positive, afin de les préparer psychologiquement.

Mes enfants ont tous effectué leur rentrée à la garderie à des âges différents, variant de 8 à 16 mois. Chaque fois, je trouvais que c’était trop tôt. Chaque fois, j’avais peur qu’ils ne soient pas prêts à être séparés de moi. Chaque fois, j’ai pleuré. Je sais déjà que la rentrée de Léonard ne fera pas exception à ce chapitre.

S’il est comme ses sœurs, mon fils pleurera quelques minutes à mon départ et aura un peu de difficulté à s’endormir sans l’odeur de maman à l’heure de la sieste. Mais rapidement, il s’habituera à son nouvel environnement, à son éducatrice et aux amis. Puisqu’il sera gardé en groupe multiâge, il aura Blanche pour le protéger et le rassurer. Du moins, c’est ce que j’aime penser.

Quant à Simone, j’ai peine à croire qu’elle rejoint déjà mon ainée à l’école primaire du quartier. Ma Bobinette rêveuse est-elle prête à écouter des consignes et mettre les pieds dans la réalité? Hier encore, nous sommes allés chez des amis possédant des chevaux. Les filles ont dorloté un superbe mâle prénommé Zozo. « Moi, je décide que c’est une fille », a objecté Simone. Zozo est devenu Majesté, le cheval-princesse… Misère! Ça s’annonce mal pour les voyelles et les consonnes.

Le jour de la rentrée, comme bien des parents, j’afficherai un sourire de circonstances. Je tiendrai juste leur petite main un peu plus longtemps dans la mienne au moment de l’au revoir. J’attendrai d’avoir enfilé mes lunettes et tourné le dos pour pleurer, afin de ne pas leur transmettre mon chagrin de les voir grandir trop vite.

Ils sont prêts pour cette nouvelle étape. C’est moi qui ne le suis pas.

Et vous? Est-ce que bébé prend bientôt le chemin de la garderie? Comment entrevoyez-vous cette nouvelle étape? Quels sont les préparatifs que vous effectuez pour que ce changement se vive en douceur?

 

Photo : iStock.com/killerb10

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (77)

  1. Sam 11 août 2016 à 10 h 23 min
    Bonjour je ne suis pas prête, le serai-je un jour. Septembre arrive à grands pas et nous profitons des vacances avant que ma grande de 3 ans commence sa maternelle et que ma dernière 20 mois retourne chez sa nourrice mais sans sa soeur cette année. En plus de ce bouleversement j'appréhende donc de les séparer. Je ferai comme toi, le sourire les lunettes et je tournerai le dos ... parce qu'elles doivent grandir et... ainsi va laVie
  2. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 22 min
    Bonjour Sam. Vous avez bien raison: on ne peut pas arrêter la course du temps! Mieux vaut s'ajuster à son pas. N'empêche, on a bien le droit de pleurer un peu pour se soulager de son chagrin. ;-) Puis j'essaye d'y voir des avantages: plus de temps pour relever de nouveaux défis professionnels, démarrer l'écriture d'un nouveau roman, etc. Et pour vous, est-ce que la rentrée est synonyme de retour au travail? Josée XX
  3. Aglaë 11 août 2016 à 10 h 26 min
    Mon fils n'a pas été en garderie. À son entrée à la maternelle, je n'ai pas compris que les autres parents mettaient leur enfant dans le bus pour ensuite aller le rejoindre à l'école. J'ai donc été reconduire mon fils pour sa première journée...
  4. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 26 min
    Bonjour Aglaë. Chaque petite séparation est difficile à vivre. Je souris toujours en revoyant mentalement le visage de mon père en 2006, quand je lui ai annoncé que je partais pour 42 jours au Kenya et en Tanzanie. J'imagine qu'un tel périple était plus difficile à accepter pour lui qu'une rentrée en maternelle... ;-) Parent un jour, parent toujours. Josée XX
  5. Jacques Bournival 12 août 2016 à 22 h 25 min
    Tu as parfaitement raison ma Grande. Je trouvais ça épouvantable, mais c'est du passé. Xxx
  6. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 11 min
    Comme quoi le temps apaise bien des tourments parentaux. Je t'aime papa-poule. Josée XX
  7. Marie-Lou Provost 12 août 2016 à 18 h 42 min
    Je me fais un plaisirs d'aller reconduire mes 4 enfants à l'école le premier jour, de rencontrer leur professeur, de voir quels amis seront dans leur classe. Ils prennent l'autobus le lendemain, c'est pas plus grave que ça. De toute façon les chauffeurs le savent. Le premier jour il manque la moitié des enfants dans l'autobus...
  8. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 12 min
    Allo Marie-lou. Je gagerais même que la première semaine, l'autobus n'est jamais complet. ;-) Merci d'avoir écrit. Josée XX
  9. Aurelie 11 août 2016 à 10 h 51 min
    Quels mots justes.. Je pensais être prête, cartable et vêtements d'automne achetés pour mon garçon, petit livre qui lui explique l'école, ton enthousiaste quand on lui parle de cette nouvelle aventure qui va commencer bientôt pour lui.. Et à la lecture de ton article, les larmes me montent aux yeux.. Et je réalise en fait que moi je ne suis pas prête dans mon cœur de maman...je me voilais la face en me disant que j'étais fière et contente qu'il passe de la crèche à l'école, qu'il grandisse... Mais non,tu as fait ressortir au fond de moi une grande tristesse enfouie... Mon petit bébé de 2ans et demi qui rentre en maternelles... Le 1er septembre sera très difficile finalement pour moi
  10. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 28 min
    Bonjour Aurélie. Consolez-vous au moins en constatant que votre sentiment est largement partagé par les autres mères. Et que de le reconnaître, de le nommer, c'est déjà un pas vers la guérison. ;-) Vous m'en redonnerez des nouvelles début septembre? Josée XX
  11. Emilie 11 août 2016 à 10 h 51 min
    J'ai des jumelles de 14 mois, dans un mois je recommence à travailler. Je ne me sentais tellement pas prête que je vais avoir une nounou à la maison à la place de les envoyer à la garderie. Je veux qu'elles fassent la sieste dans leur lit, qu'elles puissent rester en pyjama le matin... J'ai l'impression que ce sera un retour au travail plus "soft" pour elles et pour moi... J'ai toujours adoré le mois de septembre pour la rentrée, je suis un peux plus fébrile qu'habituellement, mais j'ai hàte de retrouver un vie "normale" ie ne pas être avec mes filles 24/7. Quand j'ai pris la décision d'avoir une nounou j'ai ressentie un grand soulagement comme si, c'était la formule pour acceder à un genre d'équilibre... on verra bien!
  12. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 31 min
    Allo Émilie. Il existe effectivement plusieurs formules différentes. À chacune de trouver celle qui lui convient. Personnellement, j'aimais bien la formule de la garderie à temps partiel. Clémentine, à l'âge de 16 mois, a effectué sa rentrée et a fréquenté la garderie 3 jours par semaines (ou était-ce juste 2?) pour les 12 premiers mois. Une alternative pour protéger les coeurs de mamans trop tendres. ;-) Josée XX
  13. Emilie 12 août 2016 à 20 h 54 min
    Et le reste du temps elle était avec une nounou ou avec vous? Je ne peux pas travailler temps partiel... c'est une des raison pourquoi j'ai pris 3 mois de plus à mes frais, je voulais que les filles aient atteint un certain niveau de "maturité". Mais c'est probablement juste moi qui tentais de gagner du temps ;)
  14. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 14 min
    Allo Émilie. Clémentine était avec moi. Je n'ai jamais même songé à prendre une nounou. Je travaillais aussi à temps plein, mais comme je suis pigiste, je peux travailler pendant les siestes de bébé, très tôt le matin et en soirée. Josée XX
  15. Maude 11 août 2016 à 10 h 59 min
    Je lis ton billet et j'ai les yeux plein d'eau!!! Tout comme toi, ma fille va rejoindre sa grande soeur à l'école....Il me semble que c'étais hier qu'elle est venue au monde! Je me pose les mêmes questions, est-ce qu'elle est prête pour affronter ce nouveau monde. Va-t-elle ce faire des amies...Pourtant sa soeur est passée par là l'an passé et tout a bien été. Ma plus vieille commence la 1ère année, je suis aussi un peu stressé par l'arrivée des devoirs et la "grande" patience de ma fille. Sa soif d'apprendre va p-t sauvé les meubles :P Mon bébé garçon a commencé la garderie il y a 1 mois (à 14 mois) et après quelques semaines d'adaptation il est maintenant bien intégré...il ne pleure même plus lorsque je vais le reconduire. Encore là c'est moi qui était plus stressé (même si c'est mon 3e qui passe par la même garderie et que je sais que les éducatrices sont des trésors...). Le temps calme l'angoisse des parents, surtout quand on voit que nos moussaillons s'en sortent pas si mal :) Bonne rentrée
  16. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 33 min
    Allo Maude. Vous témoignez donc, comme moi, qu'on a beau avoir plusieurs enfants, la séparation reste encore difficile. ;-) Si l'entrée en garderie est synonyme de stress (entre autres parce que bébé n'est pas encore capable de verbaliser sa journée), je pense quand même que l'entrée en maternelle est le plus grand choc. Êtes-vous du même avis ou si l'entrée à la garderie vous éprouve davantage? Josée XX
  17. Dany 11 août 2016 à 11 h 05 min
    Pour ma part, je n'ai jamais été prête!! J'ai deux enfants un de 30 ans et une de 24 ans. Mon fils est marié et a une petite fille de 1 an. Il a fait une maîtrise en environnement, son "premier" départ pour l'université de Sherbrooke a été pour moi d'une tristesse infinie et d'une joie aussi car il volait de ses propres ailes! Ma fille est encore à la maison est infirmière et commence son bac en soins infirmiers! Peu importe l'âge, la rentrée me fait un pincement au coeur!! Septembre a toujours été un mois émotif pour moi :) Et maintenant que je suis grand-maman, ça aussi été la rentrée à la garderie de ma petite Anaève! Même avec toutes ces rentrées, je me considère chanceuse, mes enfants sont bien, ont et auront une belle vie! D'autres rentrées sont à venir, nouvelle maison, nouvel emploi, école de mes petits enfants, etc... C'est la vie et c'est bien comme ça! Ça prend des rentrées pour avoir des vacances et ça c'est la récompense!!!
  18. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 36 min
    Bonjour Dany. Comme c'est touchant de vous lire!!! ;-) J'essaye de rester dans l'instant présent, mais j'avoue que je me projette souvent dans le futur et que je me demande si mon coeur de mère s'habituera à tous ces petits détachements. Avec 4 enfants, Dieu sait qu'il y en aura!!! ;-) Josée XX
  19. SV 11 août 2016 à 11 h 07 min
    Ma fille doit commencer la garderie aussi... Non je ne suis pas prête. Je pense même que c'est pire pour moi que pour elle. Elle aura 7 mois. Je me dis qu'à 12 mois elle serait assez vieille mais à vous lire je comprends que c'est difficile peu importe l'âge :-(
  20. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 38 min
    Bonjour SV. Effectivement, 7-15 ou 24 mois, c'est toujours difficile de laisser la main de son enfant, de ne plus être témoin de tous ses instants de vie, d'accepter qu'il poursuive sa route sans notre présence. 7 mois, c'est si petit... je comprends très bien votre sentiment. Mais vous serez étonnée par la force de votre enfant. Surprise par sa capacité à d'adapter. Donnez m'en des nouvelles quand la rentrée sera passée. Josée Xx
  21. Geneviève 13 août 2016 à 22 h 10 min
    Moi aussi, ma fille fera une entrée progressive à la garderie à partir de septembre et elle aura 7 mois. Je ne me sens pas prête, c'est ma première alors ce sont des sentiments nouveaux pour moi. C'est angoissant mais je suis sûre qu'elle va s'adapter; c'est l'étape à franchir qui est difficile pour le coeur de maman! Bonne chance à toutes!
  22. Raphaëlle 11 août 2016 à 11 h 37 min
    Je vais dire le contraire de tout le monde mais mon dernier entre en maternelle et je me sens très prête (lui aussi) ! Lorsque mes 3 enfants sont entrés chacun à leur tour à la garderie à des âges différents, je me suis toujours sentie prête, comme si mon cerveau s'habituait progressivement à l'idée durant les semaines précédentes pour me permettre de franchir cette étape sereine. Pour ce qui est de l'école, je vois ça comme la suite logique de la garderie où ils vont déjà depuis des années alors ça ne me stresse pas, au contraire, je me réjouis de ne plus avoir d'accompagnements à faire à la garderie le matin et le soir (ce sont les boites à lunchs qui me réjouissent beaucoup moins). Oui, mon " bébé " rentre à l'école, mais je ne trouve pas ça triste, j'aime aussi la nouvelle dynamique qui s'installe quand les enfants grandissent.
  23. Josée Bournival 11 août 2016 à 20 h 41 min
    Bonjour Raphaëlle. Voilà un témoignage bien encourageant!!! Contente de lire que la rentrée n'est que positive pour certains ( à part pour les satanés lunchs, évidemment!!!) J'ai aussi parfois l'impression que l'entrée de Léonard à la maternelle sera plus sereine. Mais la même année, Clémentine quittera pour le secondaire... ça me semble être dans un millénaire!! ;-) Josée XX
  24. Valerie 11 août 2016 à 11 h 52 min
    Et oui, la rentrée approche à grand pas ici aussi: ma petite dernière commencera la garderie à presque 13 mois et je sens qu'elle s'y plaira, elle qui est si sociable. Son grand frère sera dans le local juste en face pour la surveiller! Et moi, en plus de reprendre le boulot, ce sera la rentrée universitaire un matin par semaine. Ouf! Que de nouveautés au menu! J'ai confiance qu'on saura s'y adapter. Bonne rentrée à vous et votre famille Josee!
  25. Josée Bournival 12 août 2016 à 07 h 07 min
    Bonjour Valérie! Quel bel automne vous attend! Est-ce un retour aux études pour le plaisir, le perfectionnement ou si vous prévoyez une réorientation? Josée XX
  26. Valerie 12 août 2016 à 09 h 22 min
    Il s'agit de perfectionnement dans le cadre de mon travail, mais j'espère bien que l'aspect plaisir sera présent aussi. J'ai toujours adoré l'école, mais quand j'ai obtenu mon diplôme je pensais en avoir terminé du stress de performance des examens et des remises de travaux. Cette partie là me tente un peu moins mais au fond, je me dis que ce n'est pas vraiment différent de celui au travail que je tolère bien depuis mon entrée sur le marché du travail.
  27. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 16 min
    Effectivement, Valérie. De plus, si vous êtes comme moi, apprendre de nouvelles connaissances est toujours stimulant et offre une nouvelle perspective sur notre travail. C'est comme une nouvelle lune de miel avec l'emploi qu'on a choisi. Josée XX
  28. Isabelle 11 août 2016 à 12 h 15 min
    Mon dieu ... ben oui voyons!!!!😭😭😭 Au Wal-Mart faire mes commissions et voir que les Parents cours leurs liste d'école. He .... Ben voyons! Non pas lala pas déjà 😲 Moi qui réalise que moi aussi ma liste doit être dans la boîte aux lettres. 😭 Avant hier parle avec la psychoéducatrice à m'a fille qui est en besoin particulier. Elle regarde des papiers pcq qu'elle part en vacances et se mets les mains sur les joues pcq elle réalise que c'est dans 10 dodo que ma fille quitte le groupe à besoin particulier et qu'elle entre à l'école comme la-la bientôt. Moi qui se tourne la tête pour éviter son regard et qui lui mets la main devant en disant ok stop fait pas ça !!!! Et nous voilà les yeux pleins d'eau tout les deux. Moi qui ris 😂et qui pleure en même temps.😭 Le lendemain et voilà la psychoéducatrice qui me dit bon ben ..... et je lui dit " ha non pas la-la? Et oui dernière fois que je vois la merveilleuse psychoéducatrice de ma fille. Et nous voilà toute les deux dans les bras une de l'autre à pleurer 😂😭😂😭. Les éducatrices spécialisés qui nous fuits du regarde 😜 j'imagine qu'elles réalises elles aussi que c'est bientôt leur tour lol Le transport en autobus qui va commencer bientôt. Ma fille toute exitée tellement hâte de commencer l'école elle crie et saute, les yeux pleins d'eau elle dit "maman pourquoi tu peux pas venir avec moi à l'école ? " Ou la la les larmes de joies se transformes en peine 😕 Ok maman respire pleure pas! pleure pas hiiiii non fait pas ça😲 😂 Mais oui voyons je suis prête😂😭 😯😕😜 Autobus qui s'en vient
  29. Josée Bournival 12 août 2016 à 07 h 14 min
    Bonjour Isabelle. Votre anecdote résume bien l'état d'esprit de plusieurs parents à l'approche de la rentrée. Ce que j'aime, c'est que vous nous rappelez que les éducatrices aussi vivent l'événement à leur façon: en subissant plusieurs petits deuils. Josée XX
  30. Mélissa 11 août 2016 à 12 h 47 min
    Est-on vraiment prêt pour les ''grands'' changements dans la vie de nos enfants? Le premier jour de garderie, la maternelle, le premier dodo chez un(e) ami(e) ou au camp de vacances, le premier jour au secondaire puis le dernier avec le bal des finissants... Ma grande a commencé la maternel au meilleur moment pour moi (enceinte de 7 mois). La première journée je devais aller avec elle voir la classe au moment ou je le voulais entre 8h et 15 h. Puis le lendemain elle y est aller juste l'avant midi et elle a prit l'autobus. C'était tout un événement pour elle et pour moi. C'est le moment ou j'ai eu une larme. Mon autre moment c'est quand ma plus jeune est entré à la garderie l'an passé à 21 mois. Elle y est restée environ 2h. J'ai eu un moment d'émotion total mais j'ai réussi a me contenir jusqu'à ce que je sois à l'extérieur. Aujourd'hui, je prépare la rentré de ma grande en 3 ième année et ma cocotte retourne à la garderie après 2 semaines de vacances. Ma cocotte fera son entré en maternel en septembre 2018, j'ai le temps de me préparée. Ma grande commencera alors sa 5 ième année. Mon doux que tout va trop vite. En passant, avez vous vu la publicité de walmart avec la maman qui le temps de prendre un photo et de la publier son fil avait déjà grandi, je me sens comme ça parfois, le temps de me retourné et mes filles ont déjà grandis et passé à un autre étape.
  31. Josée Bournival 12 août 2016 à 07 h 17 min
    Bonjour Mélissa. Je n'ai malheureusement pas vu la publicité à laquelle vous référez. Mes 4 mousses ne me laissent pas beaucoup de temps pour écouter la télé cet été. La piscine est plus populaire. Même les jeux olympiques passent sans que je les regarde. Mais je me reconnais très bien dans votre vertige face au temps qui passe. Ouf... Josée XX
  32. Pascale 11 août 2016 à 13 h 47 min
    Mon fils entrera en 1er année, ma deuxième à la passe-partout, alors que je resterai à la maison avec bébé Arielle jusqu'en Septembre l'an prochain ! Je sais que mes plus vieux sont prêts, alors j'essaie de calmer mes angoisses de maman qui s'inquiète à savoir s'ils vont avoir des amis, réussir à gérer les conflits, bien s'intégrer dans leur nouveau groupe... Est ce que mon fils sera capable de gérer sa bougeotte et son l'impulsivité..Est ce que son enseignante sera compréhensive et tolérante avec lui? Je crois qu'il faut lâcher prise et faire confiance à nos enfants dans cette belle aventure scolaire et leur montrer que nous seront là, prêt à les accompagner et les soutenir :)
  33. Josée Bournival 12 août 2016 à 07 h 20 min
    Allo Pascale. Votre approche est parfaite avec les petits qui entrent à l'école. On connait tous l'importance de l'éducation et du plaisir que l'enfant développe à fréquenter son milieu scolaire. Mais ne trouvez-vous pas qu'il est plus difficile d'adopter la même attitude avec l'entrée en garderie? Nos enfants sont souvent tellement jeunes (vers 12 mois) qu'il est difficile, je trouve, de ne pas chercher à les protéger encore un peu. Josée XX
  34. Anne 11 août 2016 à 14 h 05 min
    Ma fille a commencé la garderie cette semaine. Ce fut plus difficile pour moi que pour elle la première journée! Que la maison est vide sans elle! Heureusement que j'ai une très longue liste de choses à faire en son absence. Les jours suivants ont été beaucoup plus difficiles pour elle. On dirait qu'elle a compris qu'elle allait aller chaque jour à ce nouvel endroit. Refus de dormir, refus de manger, refus de jouer.... Je me console en me disant que lundi elle intègrera un petit groupe de 5 avec des enfants légèrement plus vieux qu'elle et une éducatrice stable (elle est actuellement en vacances). Petite poupoune doit s'habituer à son nouveau milieu et maman doit vivre en ayant le coeur déchiré quand elle quitte la garderie le matin...
  35. Aglaë 11 août 2016 à 14 h 11 min
    Pourquoi envoyer ta fille à la garderie pour revenir dans une maison vide?
  36. Andréa 11 août 2016 à 20 h 01 min
    Je suis dans cette situation aussi. Mes deux cocottes sont intégrées progressivement à leur garderie et je les laisse un peu plus d'heures seules là-bas chaque jour, pendant que je fais les milliards de corvées abandonnées depuis longtemps..Ça me brise le coeur, mais je préfère que leur entrée soit progressive. Je commence à travailler dans moins de deux semaines...
  37. Josée Bournival 12 août 2016 à 09 h 16 min
    Allo Andréa. Ça permet aussi de ne pas chambouler tout en même temps: votre rentrée au travail et celle de la garderie. Sinon, c'est beaucoup en même temps. Josée XX
  38. Josée Bournival 12 août 2016 à 09 h 14 min
    Il peut y avoir tellement de raison hors de notre contrôle: place disponible à saisir, état de santé, etc. On voudrait les garder avec nous, mais parfois les circonstances font que c'est impossible. Et ce peu importe la raison... Josée XX
  39. Anne 19 août 2016 à 07 h 02 min
    Avant de recommencer le travail, il est recommandé de procéder à une entrée progressive à la garderie, ce que font la plupart des parents quand cela est possible. Dans notre cas, ce fut fructueux puisque 2 semaines après ses débuts, petite peannut dort, mange et a beaucoup de plaisir à la garderie. Cette rentrée peogressive lui a permis de se sentir plus sécurisée et d'apprivoiser les lieux et son educatrice à son rythme. Les enfants ont des tempéramments différents et certains ont besoin de cette façon de faire.
  40. Josée Bournival 12 août 2016 à 07 h 27 min
    Bonjour Anne. Effectivement, la réaction des enfants vient rarement la première journée de garde, mais plutôt dans les semaines qui suivent. Quand l'enfant comprend que la situation est permanente. N'hésitez pas à en parler avec l'éducatrice de votre fille. Elle en a vu des dizaines d'autres. Elle saura vous épauler, vous conseiller ou simplement vous rassurer. Et pourquoi ne pas en parler avec votre fille? Évidemment, elle ne sera pas en mesure, vu son jeune âge, de vous répondre ou d'argumenter. Mais juste de lui verbaliser que vous voyez qu'elle a du chagrin, que vous aussi vous préfèreriez être avec elle, pourrait aider. Les enfants comprennent plus qu'on pense. Votre fille a peut-être besoin de savoir que vous comprenez ce qu'elle vit. Ça vous tente d'essayer? Josée XX
  41. Audrey 11 août 2016 à 14 h 20 min
    Isaac commencera le 12 septembre en progressif avant mon retour au bureau en octobre. Je ne peux pas croire que nous sommes déjà rendu là! Mon congé de maternité a passé tellement vite. Je suis stressée, mais je pense qu'il va bien s'adapter et j'aime penser qu'il sera content d'avoir des amis avec lui pour jouer (le coeur de maman qui parle). En tout cas, la vie est ponctuée de ces nouvelles étapes de la vie et il vaut mieux en profiter!
  42. Josée Bournival 12 août 2016 à 09 h 17 min
    Effectivement, Audrey. Si c'est cette urgence qui vous permet de bien profiter de la fin de votre été avec bébé, tant mieux! Il y a du positif dans tout! Josée XX
  43. Marie-Ève 11 août 2016 à 19 h 01 min
    Bonjour Josée! Ton billet tombe à point... Je vivrai aussi 2 rentrées cette année. Ma plus vieille à la maternelle et mon bébé à la garderie. À deux semaines d'intervalle. Ouf, ça ne sera pas facile pour mon cœur de maman! Je ne suis pas prête et ne le serai jamais à les voir grandir si vite. De constater que je ne suis pas la seule à me sentir triste met un petit baume sur mon cœur de maman poule.
  44. Josée Bournival 12 août 2016 à 09 h 20 min
    Allo Marie-Ève. On les fabrique pendant 9 mois, on les accouche, les nourrit, les dorlote. Normal qu'on ait de la difficulté à s'en détacher, non? Chacun vit la chose différemment, mais la majorité des mamans sur le blogue semble trouver ça difficile. Josée XX
  45. Isabelle 11 août 2016 à 20 h 35 min
    Je suis dans la même situation ... Mon aînée commence la maternelle (il me semble que septembre 2016 était si loin !!) et mon bébé de 4 mois et demi a sa place à la garderie. Juste à la journée d'accueil en juin j'avais envie de pleurer ma vie quand ma cocotte a affiché son petit air courageux pour aller rejoindre l'enseignante. Je fais mon possible pour ne pas lui transmettre ces sentiments, et lui rendre ce changement attrayant et excitant. Et pour la garderie, depuis des mois que je panique à l'idée d'y envoyer fiston en septembre, à 5 mois, et maintenant que nous y sommes, j'ai décidé que tant pis, je le garde avec moi à la maison et je vais prier pour qu'une place se libère après les fêtes ! Sinon on trouvera une autre solution ! C'est mon dernier bébé et je sens que la séparation sera pénible ! Bon courage pour l'entrée de Léonard !
  46. Josée Bournival 12 août 2016 à 09 h 22 min
    Allo Isabelle. Vous avez écouté votre coeur et je suis certaine que la vie fera bien les choses. Gageons que vous trouverez une place en janvier et pourquoi pas même en mars? Bonne chance, vous m'en donnerez des nouvelles! Josée XX
  47. Vanessa 11 août 2016 à 22 h 01 min
    Mon garçon a commencé la garderie cette semaine... C'est mon premier bébé et ça me fait mal dans le ventre quand j'y pense... J'ai une boule d'angoisse depuis qu'il a commencé! Pourtant, ça s'est très bien passé! C'est plus difficile pour moi, on dirait. Ça fait 9 mois qu'on est ensemble 24h/24... C'est pas évident de confier son bébé à une inconnue, aussi fantastique soit-elle... :'(
  48. Josée Bournival 12 août 2016 à 09 h 25 min
    Vous avez tout à fait raison, Vanessa. Vous lire me rappelle le sentiment qui m'habitait à mon "premier bébé". J'étais exactement comme vous. Le temps apaisera cette angoisse bien normale. Chérissez les moments où vous êtes avec bébé pour compenser ceux où vous n'y êtes pas. ;-) Bon courage. Josée XX
  49. Christine Savoie 12 août 2016 à 13 h 59 min
    Mon Félix prendra le chemin de la maternelle en septembre. Comme nous sommes militaires nous déménageons souvent et le système scolaire est différent dans chacune des provinces que nous sommes. Présentement nous habitons en Ontario et la maternelle commence à 4 ans. Mon fiston n'aura pas encore cet âge quand il embarquera dans l'autobus pour la première fois. Il est si fier de son beau sac à dos d'astronautes et de sa boîte à lunch assortie! Il me parle tous les jours de "son" école francophone et de le voir si heureux, si prêt, ça encourage mon cœur de mère. Je le trouve si petit encore pour plonger dans le monde des "grands" mais bon, il faut ce qu'il faut j'imagine. Je garderai moi aussi mes larmes pour le jour J, après l'avoir laissé monté dans l'autobus avec, je l'espère, un sourire fendu jusqu'aux oreilles!
  50. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 18 min
    Bonjour Christine. Qu'ils sont braves nos petits, n'est-ce pas? Une véritable source d'inspiration pour les parents. Josée XX
  51. Marie-Lou Provost 12 août 2016 à 18 h 27 min
    Mon petit dernier a fait son entrée à la maternelle l'an dernier. Cette année c'est "l'école des grands" avec les devoirs et tout le tralala. Mais ce n'est pas lui qui me donne un coup de vieux, c'est le plus grand, qui fera cette année sa 6e année! La fin du primaire, visiter des écoles secondaires, la fin d'un cycle! Pour ça je ne suis pas prête! Pas déjà!!! Je me souviens comme si c'était hier de son entrée à la maternelle avec son sac 3 fois plus gros que lui et sa petite main dans la mienne. De toutes les heures mises à apprendre les boîtes à son, à mémoriser des mots de dicté, à déchiffrer péniblement un livre de 8 pages avec 10 mots par page... Aujourd'hui il dévore des romans de 600 pages et est champion d'orthographe de son école... Je sens déjà que la prochaine étape sera les clés de la voiture... Soupir...
  52. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 19 min
    Marie-Lou... re-soupir!!!! Ça me fait tellement sourire de vous lire. On a beau essayer de vivre l'instant présent, difficile de ne pas se projeter dans le futur, n'est-ce pas? Josée XX
  53. Brigitte 12 août 2016 à 18 h 52 min
    Mon dieu! Comment on fait pour ne pas pleurer devant les enfants?!?!?! Ma grande (assez dans son mon d'hyperactive) fera sa grande entrée à la maternelle. Pendant que mon bébé doit changer de garderie et qu'elle n'aime vraiment pas les gens qu'elle ne connaît pas et qui VERRA 3 éducatrices différentes dans sa première semaine.... Et que pour moi c'est le retour au travail (dans une école) avec mes horaires de fou et les souper beaucoup trop tard.... ouff la rentrée scolaire cette année.... 😕
  54. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 22 min
    Bonjour Brigitte. Tous ces changements prennent l'allure d'une montagne mis ensemble! Inspirons.... expirons... inspirons... expirons.... De tout de ce vous décrivez, l'élément qui m'angoisserait le plus est la ronde des éducatrices. On a vécu la même chose en CPE avec Simone. J'ai toujours détesté... mais ma fille n'en est pas morte. ;-) Josée XX
  55. Brigitte 13 août 2016 à 14 h 43 min
    Je sais qu'elle y survivra, ma grande est passé par là aussi mais bébé est beaucoup moins sociable 😕 C'est juste beaucoup pour mon coeur de mère. Et qu'on se le dise, ma grande sait déjà que maman va assurément pleurer à son premier jour d'école... je dois juste essayé de ne pas éclater en sanglots... oupsss 😉
  56. Ariane Lapierre 12 août 2016 à 22 h 40 min
    Le fameux mois de septembre... La rentrée à la maternelle pour mon grand et l'intégration à la garderie pour mon bébé âgé seulement de 8 mois étant donné le retour au travail sous peu et bien, j'ai décidé de me prendre un congé différé de 6 mois. Ahhhh... maintenant je suis plus zen :)
  57. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 23 min
    Bonjour Ariane. Quel beau cadeau à s'offrir. J'espère que vous saurez en profiter au maximum. Ne clignez pas des yeux, sinon vous réaliserez que les 6 mois sont déjà passés. ;-) Josée XX
  58. Marie-Christine 13 août 2016 à 08 h 12 min
    Ma fille commence exactement le 29 août la maternelle...et j'accoucherai par césarienne le 22 août haha!! Tout est prêt pour le matériel évidemment mais le mental non! hahaha! ma fille de 5 ans vivra beaucoup de changements entre-autre une nouvelle horaire avec son papa avec l'école. Elle faisait 2-3 jours en alternance entre lui et moi mais pour l'école nous avons entammé une semaine-une semaine pour favoriser une meilleure régularité. J'ai commencé fin juillet cette nouvelle horaire et elle s'adapte bien! :) il reste à s'adapter à la nouvelle venue dans quelques jours et ensuite la maternelle!!! J'angoisse beaucoup surtout avec les hormones et l'insomnie de grossesse haha mais je sais que ma fille va bien s'adapter car elle est forte comme sa mère hihi!!! Bonne journée!!
  59. Josée Bournival 13 août 2016 à 08 h 25 min
    Bonjour Marie-Christine. Heureusement, vous avez bien préparé la suite des choses et vous avez déjà implanté un nouvel horaire de garde. Ça évitera que tous les changements se passent en simultané pour votre fille. Ne me reste plus qu'à vous souhaiter une belle césarienne et un tendre coup de foudre avec le nouveau bébé. Donnez-moi des nouvelles suite à la rentrée. Josée XX
  60. Rizada 13 août 2016 à 15 h 45 min
    Pas de garderie pour la plus petite, c'est un choix de vie mais la rentrée du secondaire pour la grande a été quelque chose. Je me souviens que lorsqu'elle était en maternelle, je me suis souvent retenue d'aller voir si, à la récréation elle était bien entourée & qu'elle ne pleurait pas dans un coin. Légitimes ces inquiétudes de parents. :-)
  61. Josée Bournival 14 août 2016 à 06 h 47 min
    Allo Rizada. Contente de te lire ici. ;-) J'ai une amie qui l'a fait. Sa fille était effectivement seule dans son coin la première journée et ça lui a brisé le coeur... Je me console en espérant que mon aînée tende la main à sa petite soeur et l'aide à s'intégrer. ;-) Josée XX
  62. Aglaë 16 août 2016 à 09 h 19 min
    À ma maternelle, ma grande soeur était en 2e année: Loin de faciliter mon intégration, ça m'a plutôt nuit d'être la soeur du bouc émissaire: une nouvelle victime à intimider...
  63. Catherine 13 août 2016 à 18 h 56 min
    Ouf! Je vous lis et je ne suis pas prête du tout! C'est mon bébé qui entre à la maternelle cette année. Elle ne rejoint personne, car j'ai deux enfants au secondaire et 3 qui ont terminé leurs études. Je croyait être une ''habituée'' des rentrées, mais il faut croire que non! Les sacs sont prêts, tout est identifié, les vêtements d'automne sont sortis et en attente d'intégrer les garde-robes, et les enfants sont eux aussi prêts pour une nouvelle année. Même mon bébé qui a 5 ans et qui commencera la maternelle, une nouvelle étape, une nouvelle aventure et une promesse de continuer à bien grandir. J'irai la reconduire toute l'année, car je n'ai pas choisi son école de quartier, mais la première journée, je sens que j'aurai du mal à lâcher sa petite main et a tourner le dos. Je le ferai, mais surement qu'une fois loin des yeux et mes lunettes sur le nez, j'aurai moi aussi une petite larme: mon bébé n'est plus un bébé!
  64. Josée Bournival 15 août 2016 à 07 h 06 min
    Bonjour Catherine. Et j'imagine que la rentrée du "dernier bébé" fait vivre des émotions encore plus intenses... bien hâte de vivre ça à mon tour. Je vous souhaite une belle rentrée avec votre fille. Josée XX
  65. Caroline Loiselle 13 août 2016 à 20 h 26 min
    Notre charmante Pitchounette, commencera aussi la maternelle, dans 3 semaines. J'ai eu la chance et le bonheur d'avoir passé 5 belles années avec elle, temps plein. À visiter notre ville (Quebec) et faire milles et une activités parents-enfants. Oui, elle est prête, même si elle est inquiète. Mais, je l'a prépare depuis quelques temps. Moi aussi je suis prête, mais je redoute quelques larmes à la sortie de la cour d'école.
  66. Josée Bournival 15 août 2016 à 07 h 07 min
    Bonjour Caroline. Je suis convaincue que ça se passera bien. ;-) Du moins, c'est ce que je vous souhaite à toutes les deux. Josée XX
  67. Nathalie 13 août 2016 à 20 h 43 min
    Allo, J'ai 3 merveilleux enfants et pour ma part( je me sens pas mal à part des autres), je n'ai jamais versé une larme de chagrin ou de déchirement en les voyant quitter l'école pour la maternelle. Au contraire, j'étais tellement fière et heureuse de les voir grandir, s'épanouir et devenir de plus en plus autonome. J'étais confiante et je leur ai transmis cette sécurité de telle sorte que jamais aucun de mes enfants n'a pleurnicher pour ne pas aller à l'école. Ils étaient heureux de s'y rendre, de rencontrer de nouvelles personnes et surtout, surtout....de devenir des grands qui apprennent des tas de choses. En vous lisant, j'ai l'impression d'avoir été une mère dénaturée de ne pas me sentir triste à l'idée de voir mes enfants grandir, vieillir. Ça me rassure de voir qu'aujourd'hui mes enfants sont des ados et de jeunes adultes en devenir avec une belle estime de soi, de la joie de vivre et surtout ce sont des jeunes qui se sentent sécure...donc mon chum et moi, on pas pas trop manqué notre coup faut croire.
  68. Josée Bournival 15 août 2016 à 07 h 10 min
    Allo Nathalie. Il n'y a aucune raison de vous sentir mal: chacune vit sa maternité à sa manière. D'ailleurs, si vous prenez le temps de lire les nombreux commentaires d'internautes, vous constaterez que quelques unes partagent votre vécu. Quant aux magnifiques qualités développées par vos enfants, je suis certaines qu'elles ne dépendent pas uniquement de votre réaction le jour de leur rentrée en maternelle. Josée XX
  69. ka 14 août 2016 à 07 h 19 min
    Ici mon grand entre a la maternelle ! Tout est prêt également, on compte les dodos yen reste 14. Lui il dit quil a hâte, moi j'ai hate de voir sil a vraiment hate... il est du genre anxieux alors ca "m'étonne" quil ait hate! Je lui fais confiance! On suit la vague! On met des X sur le calendrier comme si c'était noël... cest le "grand" jour comme il dit :)
  70. Josée Bournival 15 août 2016 à 07 h 12 min
    Bonjour Ka. Je souris en vous lisant, car les enfants sont effectivement naïfs. Ils peuvent sincèrement avoir hâte à la rentrée, simplement parce qu'ils ne savent pas ce que ça implique concrètement. N'empêche, j'espère que votre fiston aimera autant l'école qu'il l'affirme en ce moment. Bonne rentrée à vous deux! Josée XX
  71. Julie 14 août 2016 à 09 h 19 min
    Quel beau billet. Je suis dans la même situation. Ma grande entre à l'école (et même si nous savons qu'elle est prête nous avons toujours certaines craintes. Être inquiet pour notre progéniture vient avec l'accouchement faut croire) et mon garçon entre à la garderie temps plein du jour au lendemain alors qu'il était depuis sa naissance avec moi (19 mois). Donc je pense que ce sera difficile mais le plus s'est moi qui se mets cette angoisse. Mes enfants vont sûrement franchir cette étape obligée avec brio. Maman sera là pour les aider à franchir le tout le cœur gros mais fière d'eux!
  72. Josée Bournival 15 août 2016 à 07 h 14 min
    Et c'est ça l'important, Julie! Être fière du chemin parcouru, leur montrer leur progression... Bonne rentrée à vous. On s'en redonne des nouvelles en septembre. ;-) Josée XX
  73. Valerie 14 août 2016 à 12 h 17 min
    J'ai aussi à vivre 2 rentrées cette année! Mon films 5 ans, maternelle et ma fille de 4 ans dans un milieu familial, pour la première fois. J'ai été à la maison pour eux ces dernières années. Le cordon sera dur à couper.. mais mon fils semble si prêt et heureux! Il était clairement dû pour autre chose. Mes enfants ont 12 mois et 10 jours de différence. Ils grandissent ensemble comme des jumeaux. L'un challenge l'autre sans arrêt. Pour les bobettes, pour la nourriture, pour nager sans flotteur. Ma fille est un peu plus dégourdie que son frère pour aller au devant des apprentissages, mais elle est un peu plus bébé que lui. La dernière année, l'écart s'est creusé dans leur maturité. Mon fils est rendu un petit garçon c'est fou!!! Et ma fille, elle 'perdra' son partenaire, son idole, son autre moitié. De là la raison de lui donner un petit groupe d'amies dans un milieu familial, car elle trouvera la coupure difficile je crois. Mais attention.. horaire allégé! Elle ira aux mêmes heures que mon fils. N'ira pas durant les pédago et ou vacances. Mais ouf.. mon garçon compte les dodos! Moins il en reste, plus il est heureux. Et moi, moins il en reste.. plus j'ai envie de pleurer :)
  74. Josée Bournival 15 août 2016 à 07 h 16 min
    Ma chère Valérie, prenez une réserve de mouchoirs au matin de la rentrée. ;-) Quand on a passé 5 années de sa vie à la maison avec les petits, normal de trouver le changement brutal, même s'il est pour le mieux et même s'il est normal. J'espère que ça se passera bien pour vos "quasi-jumeaux". Josée XX
  75. Aglaë 16 août 2016 à 09 h 28 min
    Je trouve toujours triste de constater que certains parents croient que la garderie est la seule option pour avoir des amis et que leur enfants vont s'ennuyer s'il sont seuls à la maison avec maman: Il y a des alternative comme les Maison de la famille, où il y a des activités parents/enfants mais aussi des discussions entre parents, pendant que les enfants sont entre eux avec des éducatrice. Imposer le même horaire qu'à la maternelle à un enfant de 4 ans n'est vraiment pas nécessaire. Dommage pour ta fille qui en plus d'être séparé de son frère, sera séparée de toi...
  76. Mélanie 16 août 2016 à 14 h 12 min
    Bonjour Josée, Je te comprend, mon grand s'en va en 3 ième année, ma deuxième entre à la maternelle et mon bébé de 2 ans retournera à la garderie sans sa grande sœur. Merci pour ton merveilleux blog! :)
  77. Tanya 16 août 2016 à 21 h 11 min
    Cette année, notre premier enfant débutera la maternelle et nous attendons un 4e enfant environ 1 mois plus tard. Alors disons que les prochaines semaines seront très émotives... et occupées!

Partager