La réaction des enfants

La réaction des enfants
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
17 décembre 2015
L’arrivée de Léonard a créé beaucoup de vague sous notre toit. Moi qui pensais que les filles s’adapteraient facilement à ce changement… J’ai eu tout faux!

L’année 2015 s’achève. Je trouve toujours émouvant de tourner la page sur 12 mois de vie de famille. Certaines années, je regarde en arrière avec beaucoup de nostalgie, alors que d’autres fois, j’espère oublier rapidement l’année qui vient de s’écouler.

Cette année, je suis partagée.

2015 aura été pour moi l’année où la famille s’est complétée; où j’ai eu la chance de mettre au monde un fils; où Blanche a fait son premier pipi sur la toilette; où Clémentine a perdu sa première dent et où Simone a commencé à véritablement s’affirmer. Pour toutes ces raisons, j’en garde un bon souvenir.

Mais en toute franchise, notre automne a été rock and roll!! Et y mettre un terme ne me chagrine pas du tout. J’espère que l’année 2016 sera plus organisée, et moins chaotique et stressante.

L’arrivée de Léonard a créé beaucoup de vague sous notre toit. Moi qui pensais que les filles s’adapteraient facilement à ce changement… J’ai eu tout faux!

Je m’attendais évidemment à ce que, du haut de ses 2 ans, Blanche-madame-terrible-deux-vraiment-terrible nous en fasse voir de toutes les couleurs. Et j’ai été servie. C’est la première fois, comme parent, que je suis confrontée à une enfant qui fait le « bacon ». Et même si Naître et grandir a fait une superbe campagne de publicité sur le fait que les crises font partie du développement normal de l’enfant, il m’arrive de figer de stupéfaction devant cette furie haute comme trois pommes.

Quant à mes deux grandes, l’arrivée de leur petit frère est une grande « injustice » qui leur « vole » du temps et de l’attention de papa et maman. Clémentine est devenue hypocondriaque, voyant que ses malaises nous inquiétaient et faisaient qu’on s’occupe un peu plus d’elle. Maux de ventre, maux de tête, mal de genou. Tout y est passé. Elle a vite compris que contrairement à la fièvre qu’on peut vérifier avec un thermomètre, un mal de tête est difficilement contestable… Brillante fille!

Simone, pour sa part, s’est transformée en mini-ado-en-puissance. Elle semble chercher à se démarquer de cette manière, à provoquer une réaction et attirer l’attention sur elle.

Mes tactiques parentales pour inclure les filles dans la routine des soins au bébé ne fonctionnent qu’à moitié. Simone participe aux changements de couche, Clémentine aime bien l’heure du bain et Blanche est toujours là pour déposer des bisous sur la tête du bébé. Sans plus. Les trois trouvent que fiston boit trop et monopolise trop maman. J’essaye de lire des histoires avec bébé au sein, de participer aux jeux des filles malgré l’heure du boire, mais ça m’épuise. Il m’arrive de souhaiter m’isoler avec Léonard pour profiter de cette communion maman-bébé.

Chaque jour, j’essaye d’accorder quelques précieuses minutes à chaque fille en solo, mais trop souvent, ça se résume à l’heure des devoirs pour Clémentine et à un passage sur le petit pot pour Blanche et à une histoire incomplète pour Simone.

Bref, pas fâchée de faire le saut en 2016. Même si je sais bien que mes enfants ne se transformeront pas subitement en angelots au passage de la nouvelle année et que les journées auront toujours juste 24 h l’an prochain.

Et vous? Comment vos enfants réagissent-ils à l’arrivée de votre bébé? Aviez-vous anticipé ces changements de comportements? Est-ce que la réalité a été pire ou mieux que ce que vous aviez imaginé?

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (25)

  1. Marie 17 décembre 2015 à 12 h 39 min
    Nous venons tout juste d'apprendre (à notre grande surprise) que nous attendons notre troisième enfant (garçon de 3 ans et fille de 16 mois). J'avais dans l'idée d'avoir une dernier enfant mais je ne croyais pas qu'il se pointerait aussi vite! Très heureuse mais très inquiète à la fois. Mon conjoint lui ne peut s'imaginer un enfant de plus. Je sais que ce ne sera pas toujours facile mais j'ose espérer que la transition se fera quand même assez bien. Mon garçon lui ne cesse de me dire qu'il veut absooolument un petit frère et qu'il jouera au hockey dès son arrivée (je dois lui faire comprendre quelques petits détails avant l'accouchement je crois...) et ma petite fille sera ravie d'avoir un petit bébé à cajoler. Toutefois, elle aime bien avoir notre attention et je crains quelques petites crise de jalousie. Mais bon.. qui n'a jamais passé par là! J'anticipe donc l'arrivée de ce troisième enfants non seulement pour mes enfants mais pour moi. Je suis plus stressée de cette grossesse que mes deux premières. Peut-être en raison des normes sociales des familles de 4... J'espère que je pourrai davantage profiter de cette dernière grossesse et me résigner à en profiter pleinement au lieu de me soucier de tout ce qui l'entoure.
  2. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 00 min
    C'est aussi ce que je vous souhaite, Marie. Comment se déroule votre temps des fêtes? J'imagine que ce début de grossesse ralentit les festivités? Josée XX
  3. Valérie 17 décembre 2015 à 13 h 01 min
    Bonjour Josée, voila un moment que je suivais ton précédent blogue alors que tu étais enceinte de Simone et moi de ma première. Me voila enceinte de bébé 3 et tes sujets m'interpellent toujours autant! Nous avons eu notre fils alors que la grande n'avait que 15 mois, elle n'a pas vraiment réagi à l'arrivée de son frère. Lorsque bébé arrivera, elle aura presque 5 ans cette fois ci, et fiston aura 3 ans 1/2. Pour le moment, ils ont bien hâte et trouvent la grossesse très longue mais j'ai bien hâte de voir ce qu'il en sera lorsqu'ils devront partager l'attention avec bébé qui demandera beaucoup de temps à maman. Au plaisir!
  4. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 02 min
    Bonjour Valérie! Félicitations pour cette nouvelle grossesse!!! Je suis toujours heureuse de lire les mamans qui découvrent la maternité en même temps que moi. ;-) D'ailleurs, j'en profite pour vous dire que les suggestions de sujets sont toujours les bienvenues. C'est un blogue participatif. ;-) Josée XX
  5. Elise 17 décembre 2015 à 13 h 08 min
    Ma fille de six ans et mon fils de 5 ans ont vraiment bien réagi, cet été, quand bébé frère est né. Envers lui, que de la fascination et de l'amour. Par contre, nos deux "grands" qui s'entendaient avant très bien ont commencé à se chicaner, à faire des bêtises en se couchant le soir et tôt en se réveillant le matin, puisqu'ils sont maintenant dans la même chambre. Ainsi, je me suis souvent fait réveiller par mes grands pendant que bébé dormait!!! J'y ai vu clairement là une façon d'attirer notre attention. Mon fils de cinq ans a semblé plus atteint, car il a perdu sa place de bébé, qu'il a occupée pendant plus de 4 ans et demi... Bébé frère a cinq mois, il a un horaire plus prévisible et il interagit de plus en plus avec sa fratrie. Je réalise que l'adaptation au bébé est pas mal terminée pour mes deux plus vieux, car les comportements agaçants de cet ordre sont presque disparus. Il nous en reste encore plein d'autres à gérer, mais je considère que ce sont des comportements normaux d'enfants fatigués qui ont hâte à Noël. Je suis persuadée que les prochaines semaines iront de mieux en mieux, à mesure que votre petit homme vieillit. Bon courage!
  6. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 04 min
    Voilà qui est très encourageant, Élise. C'est vrai que, comme parent, on a tendance à oublier que les "mauvaises phases" finissent toujours par passer. ;-) En espérant que ce soit aussi rapide que pour votre famille... Josée XX
  7. Andréanne 17 décembre 2015 à 13 h 37 min
    Dans ma situation de famille recomposée, ma belle-fille avait 15 ans et mon fils 5 ans au moment de la naissance de ma dernière. Je me suis dis naïvement qu'à ces âges-là leur réaction serait moins pire. Mais au surprise, mes grands m'ont montré un côté d'eux que je ne soupçonnais pas. Ma belle-fille a voulu jouer à la mère dès la première journée à la maison. Elle voulait la prendre, la changer de couche et lui donner le biberon tout le temps. Il a fallu rapidement mettre des limites car j'avais la nette impression qu'elle voulait être sa mère. Avec le temps et des explications ça c'est estompé mais ils restent toujours un fond de ça dans leur relation même 4 ans plus tard. Et mon fils lui il est devenu monsieur collant et affectueux qui voulaient de l'attention de mon conjoint (son beau-père) et de moi a outrance, Au point de nous dire qu'il était content d'avoir une sœur car il restera toujours notre fils unique. On aurait pu le coller tout le temps sans jamais qu'il se tanne. Et aussi a garder cette tendance là surtout envers son beau-père. En espérant, que les choses se tassent rapidement pour toi et ta famille. Et tu as de magnifiques enfants.
  8. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 05 min
    Merci, Andréanne! C'est fou comme un enfant reste un enfant, peu importe son âge. Il a besoin du regard de papa et maman, de temps de qualité avec ses parents, d'attention, etc. Il ne faut jamais sous-estimer ça. Josée XX
  9. Odrée 17 décembre 2015 à 18 h 47 min
    Bonjour! Je suis maman de 3 enfants et je veux te remercier pour ton billet, ce que tu as écris je le vis moi aussi jours après jours. On a beau tenter de faire tous les conseils du mieux vivre afin de participer au développement optimal de notre enfant... Mais on est des humains, des fois y a quelques règles qui prennent le bord quand maman n'a plus de jus. Un jour à la fois et continue ton beau travail de maman.... Le temps des fêtes s'en vien et on travaille fort pour "lâcher prise" sur plusieurs affaires !!!!
  10. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 07 min
    Allo Odrée. Vous venez de faire ma journée!! Le partage de vécu est une chose essentielle aux mamans , je trouve. Pour justement réaliser que la majorité des difficultés se vivent dans tous les foyers. Merci d'avoir pris le temps de me l'écrire. Lorsque je choisis les sujets de mes billets, je me demande souvent si ça trouvera écho chez les internautes. Josée XX
  11. Nancy 17 décembre 2015 à 20 h 11 min
    Bonjour Josée! J'ai accouché de mon 3e garçon à quelques jours de différence de bébé Léonard. Mon plus grand aura bientôt 6 ans et mon 2e en a 3. Ce que je trouve difficile moi aussi c'est que maintenant mon temps doit être fractionné en 3 enfants sans aucune minute ajoutée! Moi aussi je lis des histoires en allaitant ou je joue à un ptit jeux de société avec bébé juste à coté mais ce n'est pas tous les soirs... C'est peut-être avec mon 2e que je passe le moins de temps... Il semble en terrible two qui se poursuit... J'aime bien moi aussi m'isoler juste avec mon bébé quand papa est là pour s'occuper des deux autres. Après tout il a le droit lui aussi à un peu de tranquillité dans le tourbillon des cris de joie, de peine et des avertissements de tout ordre! Bonne chance à vous et joyeuses fêtes!
  12. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 09 min
    Allo Nancy! Félicitations (en retard) pour la naissance de votre bébé. Ici, j'ai surnommé le 3e bébé de famille, le bébé tout-terrain: celui qui n'a pas le choix de suivre et qui s'adapte à la fratrie. Est-ce le cas chez vous? Josée XX
  13. Marie 18 décembre 2015 à 11 h 41 min
    Allo, mes enfants ont 2 ans 1/2 de différence. Ma fille a 6 ans et mon fils presque 4 ans. Il ne s'entente pas sur beaucoup de choses, mais quand je leur parle d'une possibilité d'un nouveau bébé, il sont tous les deux catégorique sur le NON. Je crois qu'ils comprennent qu'ils auront à me partager et ça leur tente pas du tout. Hi! Hi! Maintenant reste a savoir qui va gagné haha !!
  14. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 11 min
    Bonjour Marie. Je souris en vous lisant. Comme leur réaction est étrange. ;-) Ils ne voient pas tous les avantages d'avoir un petit frère ou une petite soeur? Si vous demandez à mes enfants, ici, au quotidien, les avantages n'existent pas, mais ils comprennent que plus tard, en grandissant, les frères et soeurs sont une grande richesse. (on le leur répète tellement souvent qu'ils le disent à leur tour) Josée XX
  15. J Lemieux 18 décembre 2015 à 13 h 21 min
    Bon courage. J'ai trouvé que ça allait beaucoup mieux dès que bébé mangeait et j'ai vu la même chose dans la famille de mon frère… Ça s'en vient! Un peu de patience. Les mères sont indéfiniment divisibles, me dit l'arrière-g-m de mes enfants (elle en a eu 11!). Joyeux temps des fêtes!
  16. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 13 min
    Bonjour J Lemieux. Merci pour les encouragements et les sages paroles d'arrière-grand-maman. Notre temps des fêtes est rock and roll. Je vous en dirai plus en début d'années dans un nouveau billet. Josée XXX
  17. Quito 21 décembre 2015 à 21 h 46 min
    Bonjour! Les derniers mois auront été pour nous aussi chaotiques! J'ai accouché de notre deuxième bébé au début de l'été, alors que notre plus vieille avait à ce moment deux ans et demi. Puisque notre aînée aime recevoir beaucoup d'attention, nous nous attendions inévitablement à une réaction de sa part à l'arrivée du nouveau bébé... Et nous aurons été servis...! Notre petite fille, pourtant si charmante et si gentille, s'est transformée en monstresse le lendemain de notre retour de l'hôpital. Comme si l'arrivée de sa petite soeur avait déclenché en elle le Terrible Two. Les trois premières semaines ont été les pires. Tout devenait confrontation et conflit. Ça été vraiment difficile... Les semaines ont passé, les choses se sont (très) tranquillement placées. Six mois après la naissance de notre deuxième, c'est devenu plus vivable, mais la dynamique familiale n'est évidemment plus la même et ce n'est tellement pas évident de faire comprendre à une petite fille de trois ans que les besoins de sa petite soeur doivent parfois passer avant les siens...
  18. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 15 min
    Allo Quito. Pas facile effectivement de faire comprendre des concepts de "grands" à nos petits. La réaction de votre aînée a été rapide. Ici, au départ, ça coulait comme "du beurre dans la poêle". C'est au fil des jours que les frustrations se sont lentement installées. Josée XX
  19. Sylvie 25 décembre 2015 à 18 h 08 min
    Je te lis et l'envie de t'offrir un massage juste pour toi est la appele moi 450-931-0559 avec amour et joie Sylvie
  20. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 17 min
    Oh Sylvie... j'en rêve!!! Je viens juste de trouver le temps pour me faire teindre les cheveux (je ne l'avais pas fait depuis la naissance de bébé... méchante repousse!!! ;-)) J'imagine que d'ici le printemps j'aurai le temps pour un massage... Josée XX
  21. Sylvie 29 décembre 2015 à 18 h 43 min
    Un plaisir lorsque le moment sera la à bientôt 😀
  22. johanie d.d. 28 décembre 2015 à 22 h 49 min
    Ici ma puce est arrivé alors que mon coco avait tout juste 20 mois. Il a semblé déstabiliser quelques jours et aurait parfosi sembler vouloir maman un peu plus quand j'allaitais ou tirais mon lait. Ça a été vite passé. Par contre, ma puce à commencer le 4 pattes tôt et à l'aube de ses un an elle marche solidement et sait ce qu'elle veut alors depuis 2-3 mois mon fils redouble son terrible two, les crises de colère se succèdent sans fin, les pleurs les cris les coups, les hurlements et disons le l'agressivité sont au RV, avec un grand besoin de papa et maman, de calins et de bisoux. Sa réaction est donc à retardement maintenant que ma plus jeune prend de la place.
  23. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 19 min
    Bonjour johanie. D'expérience, je vous dirais que ces "phases" vont et viennent au sein de ma famille. Parfois les filles s'entendent à merveille pendant plusieurs mois et ensuite, elles sont toujours en conflit pendant plusieurs semaine. Ça n'est peut-être pas dû à la naissance de bébé, mais simplement de leur développement respectif. Qu'en pensez-vous? Josée XX
  24. Josée Bournival 29 décembre 2015 à 17 h 20 min
    Bonjour à toutes. Je me suis fait très discrète sur le blogue dans la dernière semaine et je m'en excuse. Léonard a été hospitalisé. J'ai "campé" à l'hôpital pendant 4 jours. Je vous raconterai... Josée XX
  25. andréanne 30 décembre 2015 à 14 h 53 min
    J'espère que tout va mieux pour vous. Bonne chance pour la suite.