Ne vous laissez pas en-fibre-rouaper!

Ne vous laissez pas en-fibre-rouaper!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
10 novembre 2015
Les fabricants profitent de l’aura santé des fibres pour les ajouter ici et là dans les aliments. Voici ce qui est bon à savoir.

Les céréales, les barres tendres, le pain et les pâtes n’ont jamais été aussi riches en fibres. Même du yogourt et du jus en sont devenus des sources. Les fabricants profitent de l’aura santé des fibres pour les ajouter ici et là dans les aliments. Voici quelques faits à savoir pour ne pas vous laisser en-fibre-rouaper!

Naturelles vs ajoutées

Naturellement, il y a des fibres dans les aliments d’origine végétale : fruits, légumes, noix, graines, légumineuses et produits céréaliers à grains entiers. Les produits céréaliers raffinés (blancs) n’en sont pas une source intéressante. Les pains blancs et les céréales bonbons qui s’affichent comme des « sources de fibres » ont triché : ils sont « dopés » aux fibres.

Parler de dopage est une image, puisque l’enrichissement en fibres est tout à fait légal et que les substances utilisées sont permises. L’inuline (extraite de la racine de chicorée) et la bale d’avoine pulvérisée sont les fibres que l’industrie utilise le plus pour enrichir les aliments. Elles ne changent pratiquement pas la couleur, la texture et la saveur. Elles passent, pour ainsi dire, inaperçues.

On aime les fibres parce qu’elles ont le pouvoir de rendre les aliments plus rassasiants, de prévenir et traiter la constipation et de ralentir l’entrée du sucre dans le sang, notamment. C’est du moins ce que les aliments naturellement riches en fibres nous offrent comme bienfaits. Qu’en est-il des aliments enrichis?

Fausses fibres, vrais effets?

L’inuline a des propriétés intéressantes. Elle agit notamment comme prébiotique, c’est-à-dire qu’elle stimule la croissance des bonnes bactéries dans les intestins. Mais contrairement aux autres fibres, elle ne rend pas les aliments rassasiants et n’a qu’un très faible pouvoir contre la constipation. Elle a 5 fois moins d’impact sur la régularité intestinale que le son de blé.

Des fibres plus performantes!
À quantités égales, les fibres ont un impact différent sur la production de selles, selon le type de céréale. Les « biscuits de blé » produisent 2 fois plus de matières fécales que le son d’avoine et presque 4 fois plus que des céréales de type granola.

Et la bale d’avoine pulvérisée? Ses bienfaits n’arrivent qu’à la cheville des aliments qui contiennent naturellement des fibres, du son de blé, des céréales de flocons de blé entiers et des céréales de blé filamenté. Pour favoriser la régularité et augmenter le volume des selles, la taille des fibres est d’une importance capitale. Il faut au moins les voir, comme on voit les fragments de son dans la farine de blé entier ou le pain. C’est ainsi que comme des éponges, elles sont en mesure d’absorber du liquide et de favoriser le transit des aliments dans le système digestif. Retenez que si vos sens ne les détectent pas, vos intestins auront du mal à le faire eux aussi.

De la poudre aux yeux

Retenez surtout qu’un chiffre, ça ne dit pas tout. Des céréales bonbons qui fournissent 2 g de fibres et des barres tendres super sucrées qui affichent 5 g de fibres : et alors? Les fabricants aimeraient bien que vous regardiez leurs produits avec une loupe plaquée uniquement sur la teneur en fibres afin d’oublier la teneur en sucre, par exemple. Mieux vaut donc rester à l’affût et lire le reste des informations nutritionnelles.

Habituez vos enfants aux aliments qui renferment naturellement des fibres, c’est la meilleure solution. Augmentez graduellement s’ils n’y sont pas habitués afin de minimiser les désagréables ballonnements et les gaz. Et offrez-leur à boire souvent dans la journée, car les fibres ont besoin d’eau.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (2)

  1. Karine Cyr 25 novembre 2015 à 21 h 21 min
    Difficile de faire un choix éclairé quand il s'agit de fibres. Ce que je trouve plus difficile, c'est choisir les céréales. J'ai beau me fier au tableau nutritionnel pour les fibres, les protéines et les glucides, mais c'est parfois mêlant! Finalement, j'ai tendance à me fier à la liste des ingrédients et à mon instinct...ah oui et à mes papilles! :-)
  2. Stéphanie Côté 26 novembre 2015 à 21 h 29 min
    Je suis certaine que de cette manière, vous pouvez bien vous en sortir!

Partager