Bienvenue Léonard!

Bienvenue Léonard!
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
22 octobre 2015
Ce ne sont pas les cauchemars de Clémentine qui m’ont réveillée. C’est cette douleur au ventre. Une douleur reconnaissable entre mille : la contraction.

Il est minuit. Ce ne sont pas les cauchemars de Clémentine qui m’ont réveillée, pas plus que la soif de Simone ou la toux de Blanche. C’est cette douleur au ventre. Une douleur reconnaissable entre mille : la contraction.

L’intensité de la crampe me saisit. La fréquence des contractions aussi. Je décide de me faire couler un bain chaud pour relaxer et me rendormir. Mais le travail ne diminue pas. Une heure plus tard, je décide d’appeler ma mère.

« Désolée de l’heure tardive, mais je pense que tu devrais t’en venir. »

Je m’en veux de la réveiller en pleine nuit et de lui imposer plus d’une heure et demie de route dans la noirceur, mais je sens que je ne dois pas attendre au petit matin pour la demander en renfort. Une intuition…

Je repense alors à ma soirée. J’ai mis la table pour le déjeuner, j’ai préparé les vêtements des enfants, j’ai mis en évidence la boîte à lunch de Clémentine. Comme si je pressentais que cette nuit serait la bonne.

Une contraction me ramène au présent. Je réveille mon homme, l’informe de la situation.

« Je ne pense pas que tu vas aller travailler demain! »

Commence alors le minutage des contractions. Des crampes à intervalles irréguliers qui laissent croire que le « vrai » travail n’est pas encore commencé. Je m’efforce de respirer à chaque contraction, d’apprivoiser la douleur sachant que celle qui s’en vient sera mille fois plus intense.

À 3 h, j’entends ma mère au rez-de-chaussée. Je respire enfin. Peu importe la suite des événements, elle saura prendre la relève avec les grandes. Je peux maintenant me concentrer sur mon bébé. Mon bébé qui veut naître.

Vers 5 h, je songe à partir pour l’hôpital. Ce que je redoute, c’est le lever des poulettes, les mille questions, le bruit qui va me distraire du travail de plus en plus intense. Pourtant, je reste couchée : il est trop tôt pour se rendre à l’hôpital. Je souhaite faire le plus gros du travail à la maison pour éviter les interventions médicales.

À 6 h, je réalise que le trafic matinal de ce lundi matin 19 octobre va grandement rallonger le déplacement vers le lieu de naissance de mon fils. Je regrette de ne pas être partie plus tôt. Mes contractions sont toujours irrégulières. Leur intervalle varie de 3 minutes à 8 minutes. En principe, si je me fie à ce qu’il y a dans les livres, je ne suis pas sur le point d’accoucher.

Une heure plus tard, je demande à mon amoureux de contacter la maternité pour les prévenir de notre arrivée. Peu importe ce qu’en disent les bouquins et les experts, je sens dans ma chair que la naissance approche. Après avoir répondu à mille questions, mon homme raccroche.

« L’infirmière te recommande de t’activer dans la maison et de prendre un autre bain. »

Je me sens alors comme une élève rabrouée parce qu’elle ne maîtrise pas sa leçon. Une femme qui ne connaît rien à son corps et à qui on suggère la patience.

« Désolée, mais on va à l’hôpital. »

Mon chum ne discute pas. Il voit bien que je suis en douleur, me fait confiance. Son attitude me réconforte.

Rapidement, j’embrasse les filles qui s’apprêtent à partir pour l’école, salue ma mère en vitesse et file à l’hôpital pour accueillir mon bébé. La route me paraît longue. C’est l’apogée de l’heure de pointe pour les travailleurs et les minutes et les contractions s’additionnent.

À 7 h 55, on arrive enfin au centre hospitalier. Aussi vite que mes contractions me le permettent, je me rends à la maternité. Sur place, les infirmières m’accueillent avec légèreté. Ça contraste grandement avec la tempête que je ressens à l’intérieur.

Une contraction s’amène pendant qu’on m’installe le moniteur foetal. J’ai envie de crier de sauter cette étape, de me faire un examen vaginal, car je sens que je ne pourrai pas supporter cette douleur encore très longtemps.

Viennent ensuite les questions :

« Chambre privée ou semi-privée? »

« Repas régulier ou végétarien? »

Je garde les yeux fermés. Je réponds de manière télégraphique. Je me fous éperdument de ce qu’il y aura dans mon assiette au prochain repas.

Une nouvelle contraction s’amène, intense, monstrueuse. Je me mets à crier. L’infirmière semble alors comprendre… Examen vaginal : « 9+, il faut l’amener en salle d’accouchement. Elle est prête à pousser. »

Déjà, bébé fait son chemin, je le sens traverser mon bassin, chercher la sortie. Trois infirmières poussent ma civière. Est-ce qu’on tourne à gauche ou dans le corridor de droite? Je n’en ai aucune idée. J’ai les yeux clos, le corps tordu de douleur. Encore un cri, bestial, primitif. C’est plus fort que moi.

Avant même de passer la porte de la salle d’accouchement, mon chum voit la tête chevelue de notre fils. Une nouvelle contraction et Léonard naît. Il est 8 h 18.

Mon homme m’embrasse. C’était notre dernière naissance. La plus intense. Plus jamais je ne vais accoucher et mettre un enfant au monde. En ce moment, le bas du corps à vif, c’est une bonne nouvelle.

Bienvenue Léonard, mon fils, mon dernier bébé!

Et vous? Aimez-vous faire le récit de votre accouchement? Quel est le moment le plus important que vous gardez en mémoire à la suite de la naissance d’un enfant? Avez-vous peur de ne pas reconnaître le bon moment pour partir à l’hôpital?

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 grandes filles et d’un petit garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (51)

  1. Marilyne 22 octobre 2015 à 10 h 25 min
    Bonjour Josée, Félicitation aux parents. Félicitation à vos filles. Bienvenue Léonard! Comme quoi, chaque naissance à sa propre histoire... Autant d'accouchements, autant d'histoire à raconter! Je garde en tête chacun de mes accouchements, moments magiques dans ma vie! J'ai toujours accoucher rapidement donc, jamais de questions pour savoir si on reste quelques minutes de plus à la maison... Mes accouchements sont pour moi, les instants les plus intense de ma vie, les moments les plus inoubliables, les moments qui me manqueront tout au long de ma vie! Je peux enfin dire que je n'est plus cette douleur au ventre lorsque je vois une femme enceinte ou un beau bébé tout neuf! Ma famille est terminée et j'en suis fière, mais je chérirai ces moments précieux! Certaines veulent les oublier, moi, je veux m'en souvenir... Mes enfants sont ce que j'ai fais de mieux sur cette Terre! Profitez bien de ce bébé, parce que quand c'est le dernier on fait tout pour la denrière fois..... Je vous souhaite de beaux moments avec votre marmaille. Prenez un respire de bon bébé tout neuf pour moi! Marilyne xxx
  2. Roxanne 22 octobre 2015 à 10 h 26 min
    Félicitations pour le beau petit garçon! Mon premier accouchement a été très vite aussi. Après avoir appeler l'hôpital 3 fois ou on me disait de ne pas venir parce que les contraction étaient irrégulières et que ça ne faisait pas très longtemps j'ai finit par me rendre pareil et j'ai accouché 2h plus tard après une petite poussée. Si je les avait écouté je ne me serais probablement pas rendue à temps parce que mes contractions n'ont jamais été comme ils me l'ont dit.
  3. Stéfanie 22 octobre 2015 à 10 h 38 min
    Félicitations pour le beau Léonard, mon troisième garçon porte aussi ce beau prénom. Mes 4 accouchements sont les moments les plus intenses et les plus douloureux (physiquement) que j'ai vécu... Je n'accouche pas rapidement ce qui fait que je pousse des heures et cela me semble une éternité. Lorsque j'ai accouché en juillet dernier de notre dernier enfant Marion, j'étais soulagé mais aussi quelle tristesse. Je vivais ces moments intenses pour la dernière fois de ma vie. Je sais que 4 enfants me comblent mais faire le deuil de cette belle attente, du beau projet, de l'excitation et de l'intensité mais aussi de cet amour qui se multiplie c'est une petite fin pour moi. J'ai écrit les récits de naissances de chacun de mes enfants dans un petit livre que je leur ai donné pour qu'ils connaissent leur arrivée dans ce monde et je peux me souvenir des détails de ces premières rencontres.
  4. Marie-Ève 22 octobre 2015 à 10 h 46 min
    Bonjour!! Justement aujourd'hui c'est l'anniversaire de mon garçon. Un gros 2 ans et je m'en souviens comme si c'était hier. La seule appréhension que j'avais c'était que mon chum soit à son travail à 1 h de route de l'hôpital qd mon travail allait débuter. Finalement le jour de mon rdv de 38 sem il y avait possibilité que je me fasse provoquer j'avais donc demandé à mon conjoint de m'accompagner.. J'ai bien fait!!? Lors de mon rdv le médecin à décidé que c'était là que ça se passait. Alors j'étais pas mal contente d'avoir insister auprès de mon chum. Ils m'ont admis à 11h et à 22h35 j'avais mon beau petit bébé d'amour de 5.4 lb ds mes bras.
  5. Sara 22 octobre 2015 à 10 h 51 min
    Félicitations à toi et toute la famille! Bienvenue au beau Léonard! Tu as accouché à la date prévue de mon accouchement! Tu as eu un accouchement rapide! J'adore faire le récit de mes accouchements! Surtout que j'ai eu des accouchements de rêve selon mes collègues infirmières! Pour ma part, Logan mon petit pressé de 37 semaines est né le 1er octobre! Tout s' est bien déroulé! Comme toi, je voulais faire le plus gros du travail à la maison, ce que j'ai fait! En plus, mon premier petit homme était déjà chez mes parents car j'avais commencé à avoir des contractions la veille et j'avais un préssentiment que ça s'en venait! Donc j'étais tranquille et pas de risque de le réveiller. Quand je suis partie pour l'hôpital, c'était le temps car il y avait de la circulation et j'ai accouché moins d'une heure après mon arrivée. Pour ma part, quand je suis arrivée à la maternité mes collègues savaient que j'étais presque complète juste à voir mon visage donc elles n'ont pas niaisé et une chance! Je te souhaite du bonheur en famille et repose toi P.s tu a l'air radieuse sur ta photo avec ton petit homme
  6. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 13 min
    Merci pour le compliment concernant la photo. J'avoue que j'ai hésité avant de la publier... Josée XX
  7. Sophie 22 octobre 2015 à 11 h 03 min
    felicitations! Est-ce qu'un médecin a eu le temps de se rendre? Je te souhaite une belle "lune de miel" avec ton nouvel amour. Sophie 4
  8. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 14 min
    Mon chum était prêt à accueillir le bébé. ;-) Mais effectivement un médecin s'est pointé au moment où la contraction faisait le travail et sortait la tête. Josée XX
  9. Julie 22 octobre 2015 à 11 h 08 min
    Félicitation à toute la famille! Un nouveau miracle est arrivé! J'ai moi-même acceuillis mon deuxieme bébé le 15 septembre dernier... Un deuxième garçon qui me regarde en ce moment avec ces beaux yeux bleus. J'adore raconter mes accouchements; le premier étant très différent du deuxième. Se sont des histoires de vie avec des embûches et des moments de fou rire(dans mon cas) mais ils partagent tous la même fin....un bébé sur mon ventre et moi qui pleure la beauté de cet instant!
  10. Edith 22 octobre 2015 à 11 h 11 min
    Félicitations! Nous avons une histoire jumelle et en plus mon fils s appele...Léonard aussi! J en aurais long a dire mais j ai le cell avec les.petites touches. Magnifiques garçons en passant :-)
  11. Mélanie 22 octobre 2015 à 11 h 18 min
    Félicitations! Enceinte de mon 4e et dernier bébé aussi, les larmes me sont venues aux yeux quand je t'ai lue. Que d'émotions! Je pourrai moi aussi tenir dans mes bras bientôt ma petite dernière :)
  12. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 15 min
    Alors je vous souhaite un aussi bel accouchement que le mien. Josée XX
  13. Myriam 22 octobre 2015 à 11 h 20 min
    Toutes mes félicitations! quand vous parlez de contractions monstrueuses, de cris bestial primitif, cela me parle tellement! j'ai accouché de mon 3e garçon en août dernier. Un accouchement provoqué car mes 2 premiers avaient été très rapides et je risquais de ne pas me rendre à temps à l'hôpital. Le matin de ma 39e semaine, je me rend à l'hôpital tel que prévu, le col légèrement dilaté (1+), on m'installe un comprimé au col pour le faire maturer. 4h plus tard j'ai ce qui ressemble à des fausses contractions en marchant, mais au repos plus rien. Le médecin me dit que, des fois, le comprimé ne fonctionne pas, je commence à penser que j'allais devoir revenir le lendemain. Le médecin m'examine, je suis dilatée à 4+, il crève alors la poche des eaux, il est 13h. Les contractions, les vrais, commencent alors aux 2 minutes, 1 minute et 30 secondes. Elles sont insupportables, je pleure, je vomi, je pense à l'épidurale, mais je sais trop bien que je n'aurai pas le temps. Je suis seule dans la chambre avec mon mari, je panique car ça va trop vite et puis ça pousse, je passe du ballon au lit en un temps record et puis le fameux cri bestial, primitif et mon mari voit la tête. L'infirmière est là seule, elle crie pour avoir de l'aide, personne ne vient... je retiens le bébé comme je peux, la douleur est atroce. J'ai eu l'impression que cette attente fut interminable, mais selon mon mari l'équipe est arrivée relativement vite. J'ai crié au médecin que je n'arrivais plus à le retenir et il m'a dit "et bien ne le retient pas", c'est ce que j'ai fait et il était alors là, tout rose, pleurant bien fort, plein de vie. Sur le constat de naissance il est inscrit "temps de travail: 1h01". Dire qu'une heure plus tôt je croyais devoir retourner à la maison.... J'étais sous le choc, tremblant et pleurant de joie avec ma petite merveille dans les bras. Toute ce que je disais et dis toujours: Nous sommes tellement chanceux, merci merci merci! Merci à la vie, merci à mon corps d'avoir supporté ça et merci à l'équipe d'être arrivé quand même à temps! J'ai encore besoin de parler de mon accouchement que je considère "traumatisant". Je suis incapable d'imaginer revivre ça, mais nous avions planifié qu'il allait être notre dernier enfant de toute façon et nous sommes comblés.
  14. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 19 min
    Quand je repense à mon accouchement, ce qui me fait le plus rire, c'est mon chum qui me dit "vas-y pousse, mon amour" pendant que les trois infirmières me demandent de ne pas pousser. Chose impossible quand les contractions font sortir le bébé tout seul. On en rit encore quand on en parle lui et moi. ;-) Josée XXX
  15. Elise 22 octobre 2015 à 11 h 24 min
    Félicitations! Cher petit amour, te voilà enfin. Il est magnifique! Savourez bien ces instants, le petit dernier est si précieux. Quand Charles-Henri a décidé d'arriver 16 jours avant ma DPA en juillet dernier, j'avais fort heureusement pressenti les événements. Tout était déjà organisé au quart de tour pour mes deux plus vieux. Un plan parfait. J'ai été examinée par ma sage femme à la maison vers 11 h, je me suis rendue à la maison des naissances vers 12h45 et avec une seule petite contraction durant le trajet. Mais quelle bonne idée nous avons eu de nous rendre alors que tout était calme, car à 15 h j'avais mon bébé dans les bras. Qui de mieux placé que la maman pour savoir quand il faut partir, même si la douleur n'est pas à son comble. Je me souviendrai toujours de mes trois accouchements, mais le tout dernier, dans l'eau, en plein soleil, a quelque chose de particulier. Nous attendions ce petit avec sérénité, calme et expérience. Notre petit Charles-Henri nous le rend bien, il est adorable et s'est tout doucement glissé dans la dynamique familiale avec patience, sagesse et candeur. Je sous souhaite de même avec votre merveilleux petit Léonard. bravo maman Josée pour ce quatrième exploit! Je vous embrasse!
  16. Laurence 22 octobre 2015 à 11 h 27 min
    Félicitation pour ce beau Léonard! J'ai aussi un Léonard à la maison! ;) J'adore les récits d'accouchement. Parce que chaque histoire est unique et en général ce sont les plus belles histoires d'amour. Quand une maman raconte la naissance de son enfant on voit si bien dans ses yeux cette étincelle. Et oui, c'est certain que chaque fois que je peux "plugger" les miennes je le fais. Parce que ça me les fait revivre. Cet instant ou je savais que c'était ma dernière poussée avant de voir enfin mon bébé. Pour ma part j'ai perdu mes eaux chaque fois donc aucun doute pour le bon moment pour se rendre. Étant une fille très (trop) organisée, ça me permettait de ne pas douter. J'avais le temps de me doucher, de terminer de préparer la maison et hop! Que ces premiers instants avec votre nouveau fils soit magiques!
  17. karine1329 22 octobre 2015 à 11 h 36 min
    Félicitations pour votre petit Léonard!! C'est une belle histoire d'accouchement. De mon côté, j'aime faire le récit de mon dernier accouchement plus que celui de mon aîné. Le dernier est d'ailleurs très similaire au vôtre puisque la "grande" partie s'est déroulée à la maison et que je n'ai jamais eu de contractions régulières. J'ai d'abord écouté les recommandations de l'hôpital et j'ai donc tardé à y aller. J'ai cru ne pas me rendre! Si mon projet de bébé 3 se concrétise, croyez-moi que je n'appellerai pas pour vérifier si je dois partir pour me faire réciter la "théorie", je vais savoir écouter mon corps! Avec un travail total de 3h25 pour mon deuxième bébé, je pourrais bien finir par accoucher comme votre personnage d'Esther dans votre dernier roman!! D'ailleurs, félicitations pour cet autre "bébé", j'apprécie grandement votre série de roman! Bon retour à la maison et je vous souhaite de beaux moments en famille!
  18. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 22 min
    Allo Karine Je viens tout juste de terminer l'écriture du 4e et dernier tome. Bébé ne m'a pas donné le temps de terminer avant de se pointer le nez. Mais mon éditeur a tout reçu hier!!! J'en ai pleuré des larmes en terminant l'écriture... probablement à cause de la chute d'hormones suivant mon accouchement... Josée XX
  19. Ola ne 22 octobre 2015 à 11 h 50 min
    Felicitations Josée pour votre beau petit Léonard! Je vous lis depuis nombreuses années, mais jamais je n'ai commenté. Mais cette fois-ci l'occasion est trop belle! Je suis maman de 2 garçons, Leonard et Caleb et enceinte d'un bébé dont on connaîtra le sexe à la naissance! Et devinez-quoi, si c'est une fille elle se prénommera Blanche! Décidément, nous avons les mêmes goûts pour les prénoms! :) J'ai fait le récit de mes deux accouchements (mon dernier est né à la maison) et le ferai certainement pour le ou la troisième! J'aime beaucoup les relire à l'occasion, quels beaux souvenirs! Félicitations encore, beaucoup de bonheur à vous 6 :)
  20. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 24 min
    Comme c'est gentil, Ola ne. Merci d'avoir écrit. Je compte bien lire le récit de votre prochain accouchement. J'espère que vous reviendrez pour tout nous raconter, peu importe le sujet du billet à ce moment-là. Si vous avez une petite Blanche, je vous prédit un bébé câlin et très solidement ancré. ;-) Josée XX
  21. Olane 3 novembre 2015 à 10 h 08 min
    Merci pour votre réponse Josée! Vous devez être tellement occupée avec vos 4 amours! Et étant donné que la glace est brisée, je viendrai vous raconter mon accouchement à domicile! Bébé est prévu pour la fin janvier (raison de plus pour moi que Blanche est le prénom destiné si bébé fille, en plein hiver!). Et la description que vous faites de votre petite Blanche est étrangement un mélange des personnalités de mes deux garçons (câlin pour Caleb et solidement ancré pour Léonard ;)! Plus que 12 semaines plus ou moins avant de savoir si ce sera Blanche ou Édouard! Prenez soin de vous!
  22. Melanie 22 octobre 2015 à 13 h 14 min
    Félicitation Josée je suis heureuse pour toi. Je t embrasse et ton petit aussi. xxxx
  23. Chantal 22 octobre 2015 à 13 h 24 min
    Félicitations pour ce magnifique petit garçon! Très beau récit d'accouchement, on aime quand tout se passe bien! J'ai eu 2 enfants, ma plus vieille a 18 ans mais je me rappelle de son arrivée dans ce monde comme si c'était hier! Et ce fameux cri primitif! Oh! Oui!! :-) Mon second enfant, un garçon, est ne il y a 13 ans! Comme le temps passe! J'ai eu la chance de vivre de beaux accouchements intenses mais rapide! On oublie jamais ces moments!!
  24. solenne 22 octobre 2015 à 13 h 39 min
    Toutes mes Félicitations !! Je me suis retrouvée dans votre récit pour l'accouchement de mon 2eme bébé je n'ai même pas pu aller à la salle d'accouchement  je suis restée dans la 1ère salle - celle ou on ausculte- ma puce est arrivée direct et j’ai également crié très fort et de manière très animal pour m’aider !! (je pense que tout l’étage a dû demander la péridural en m’entendant ;-) !!) Je voulais écrire pour juste dire comme vous l’avez je pense bien exprimer dans votre texte : Il faut se faire confiance - on sait quand bébé va arriver - Il y a les protocoles, les signes clés etc… mais il y aussi la nature et notre corps qui nous parle ! on doit s’écouter et se faire confiance  Je vous souhaite beaucoup de bonheur et de câlins ! Prenez bien soin de vous
  25. diane 22 octobre 2015 à 13 h 41 min
    wow je viens de finir la lecture de ce billet et j'en suis encore essoufflee. Comme la vie est bien faite. Je suis une grand maman, mamou que mes petits enfants m'appellent, et j'ai eu 2 enfants. 4 enfants...quelle belle famille. Bravo et je vous souhaite beaucoup de bonheur avec vette petite marmaille. ❤️
  26. Andréanne 22 octobre 2015 à 13 h 45 min
    Félicitation.... Très beau récit et magnifique bébé. Bon retour à la maison et je vous souhaite plein de bonheur avec votre belle famille.
  27. catherine 22 octobre 2015 à 14 h 14 min
    Félicitations a vous deux! J'en ai les larmes aux yeux. J'ai accouché de notre troisième enfant le 14 aout dernier. Donc lire le texte vient de me faire revivre ce moment encore plus!! Losrque mon petit Olivier est né mon mari et moi nous sommes dit et bien c'est déjà fini... après une heure et demi de travail hi hi!! Deux mois plus tard, je suis en train de le regarder en ecrivant et en vous lisant et je me dit qu'on ne sait pas dit clairement que c'etais le dernier. Un accouchement est si beau et si intense, à mes yeux la plus belle chose qui me soit donné par la vie de vivre!!! arrivé! Bonne chance pour la suite!!!
  28. cyntia durand 22 octobre 2015 à 14 h 48 min
    Bonjour, Incroyable! Comme le corps sait ce qu'il faut faire! Merci de ce partage. Moi aussi, j'adore entendre des femmes si fortes. http://www.cynthiadurand.ca/
  29. Isabelle 22 octobre 2015 à 14 h 57 min
    Moi qui "aime" accoucher, j'ai un petit motton a chaque fois que je li un récit d'accouchement et cette fois ne fait pas exceptions. Ca nous marque a jamais . Félicitations aux parents :-)
  30. Valerie 22 octobre 2015 à 16 h 30 min
    Félicitations Josée! Profitez bien des premiers moments avec ce petit trésor. Un premier garçon mais un dernier bébé, ça doit vous faire drôle. Comment on vit ça toutes ces "dernières fois"? Je suis curieuse, car je planifie un quatrième et dernier enfant moi aussi et j'ai l'impression que ça va être à la fois un déchirement et un soulagement de vivre toutes les étapes pour une dernière fois...
  31. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 10 min
    Je ne saurais vous répondre pour l'instant. On s'en reparle dans quelques semaines. Actuellement, je ne réalise pas encore pleinement la chose. Josée XX
  32. karine 22 octobre 2015 à 16 h 37 min
    J'ai adoré lire ton récit d'accouchement ! Félicitations votre fils est magnifique xxx
  33. chanel 22 octobre 2015 à 18 h 55 min
    Toutes mes félicitations! Quel beau récit! Cela lui sera un précieux souvenir d'un moment important de sa vie où il a fourni de gros efforts pour venir à votre rencontre.
  34. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 10 min
    Ça a effectivement été un travail d'équipe. Josée XX
  35. Marie 22 octobre 2015 à 20 h 53 min
    Félicitation! Simplement un petit mot pour vous parler de mon expérience comme infirmière en salle d'accouchement... Non vous ne deviez pas retourner au bain... Réponse de débutante que vous avez obtenue... A un premier bb on peut conseiller ainsi... A un quatrième NON!!!! Un quatrième accouchement c'est du connu mais en version accéléré... La femme reconnait bien ce qui se passe dans son corps... Par contre nous retournons a la maison régulièrement des femmes qui vivent leur premier accouchement et c'est normal. Pour ce qui est de votre accueil celui ci est probablement du a un controle de la douleur hors norme car a 9+ croyez moi que la majorité sont difficile a coucher pour l'examen...
  36. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 09 min
    Vous avez peut-être raison, mais j'ai aussi réalisé par la suite que je suis arrivée à 8h à la maternité. En plein changement de quart de travail. ;-) Josée XX
  37. Claudine 22 octobre 2015 à 21 h 15 min
    Je suis tellement heureuse pour vous. Félicitation à la famille et surtout à toi merveilleuse maman Xxx
  38. Marie Josée 22 octobre 2015 à 22 h 49 min
    Bravo Josée pour ce grand moment. Je me permet de te partager le récit de la naissance de mon bébé Espoir :) Scène de vie d'une maman hyperactive: Le récit de ta naissance! .20 décembre 2011, à 15:36 Il y aura un mois se soir que tu es parmi nous. Déjà! C'est à peine si je me souviens ce qu'était mon quotidien sans tes beaux yeux clairs et tes petits airs coquins. Depuis le jour 1 de ta vie, je pense à ce récit, celui de ton arrivée si parfaite dans notre univers, dans notre famille. Et les jours et les nuits passent, et la vie qui n'arrête pas... Toutes les raisons sont bonnes pour faire passer les obligations ménagères avant la rédaction de ton histoire. C'est la réalité de bien des mamans, mon garçon! Dès ma première perte de sang, qui m'a tirée du sommeil à minuit le 8 novembre, je savais que tu arriverais très bientôt,j,ai tout fait pour te garder bien au chaud le plus longtemps possible... ho oui tout ce qu,il fallait pendant plus de 12 jours. Mais J'étais prête à t'accueillir, il faisait beau, ta grande soeur était entre de bonnes mains, le congélo était plein, papa avait organisé son trvail,etc « Viens t'en bébé! » Il faut dire que j'avais eu une fausse alerte quelques jours plus tôt avec un autre hémorragie(la troisième depuis mon hospitalisation), je t'avais supplié d'attendre encore un peu, au chaud dans mon ventre. Ce que tu avais fait, gentil petit coeur. Les saignements avaient cessé et le lendemain, ton papa a piqué un sprint pour accomplir la liste de choses à faire pour ton arrivée chez-nous. Dans la soirée du 20 novembre, mes pertes de sang sont revenues de plus en plus fortes. Tellement que ton père qui était parti travailler est revenu en urgence . À 20h 30 , mon obstétricienne m'annonçait que tu serais parmi nous bientôt. Le visage me change drastiquement, je respire profondément, les yeux fermés. J'appelle ton papa et lui dit de ne pas tarder à revenir à l'hopital. Je le laissais partir en ne sachant pas trop si tu te pointerais rapidement ou pas, mais en lui faisant promettre de toujours s'asseoir sur son téléphone cellulaire heureusement: ) Puis,j'ai eu un petit pincement au coeur en voyant la photo ta grande soeur sur mon portable. Mon bébé, tu devras maintenant être mon aînée! L'équipe prépare son matériel d'accouchement par césarienne, pour ton arrivée . Ton père arrive au moment où je commence à douter de ma capacité à supporter les prochaines étapes. Il est survolté, paniqué mais il a toujours son calme qui me rassure même si il a couru dans les corridors de son bureau et a adopté la conduite "cowboy" tellement il sentait la soupe chaude. Vers 20h 55 je suis déjà installé à accueillir mon fils, papa est près de moi . Je ne m'en plains pas! L'équipe nous lance un ou deux conseils à l'occasion, remplit de calme et de gentillesse. Nos deux infirmières qui nous ont accompagnées depuis mon hospitalisation sont là avec nous,on sent leurs présence respectueuse et discrète, elles savent que je suis capable de garder mon calme. J'apprécie. Faites que cet accouchement ne dure pas trop longtemps c'est si intense même si je ne ressent aucunes douleurs, et ca donne l'impression que rien ne se produit. Je veux que ça finisse maintenant, je suis à bout! Tout est allé si vite et maintenant, pourquoi je ne te vois pas? Je repense à la naissance de ta soeur, pour laquelle le travail a duré 16 heures, j'en étais si fière. Sentant poindre le découragement, mon obstétricienne intervient en me disant de me préparer mon fils arrive. Je n'émets aucun son mais j'entends mon fils qui pousse son petit cri.Il est 21h39 Je sais que mes supers infirmières ont prit des photos pour immortaliser ton arrivée et Ton papa est prêt à t'accueillir. Voilà ta petite tête. C'est si étrange de te voir dans notre monde terrestre. Nous te rencontrons ton papa et moi, c'est si particulier! Nous te caressons les cheveux, j'ai hâte que tout soit terminé. Tu es né! La douleur n'est plus. Un garçon! Me voilà maman comblée, une fille, un garçon. Je suis sous le choc. À 22h15 je quittes la salle d'opération pour la salle de réveil,et toi tu quittes avec papa et ton infirmière pour te préparer à m'accueillir. 23h15 Je tremble, j'ai froid, je suis épuisée, mais tu es là et déjà, tu t'agrippes à mon sein et veux téter vigoureusement. Tu seras, au sein, tout le contraire de ta grande soeur, qui avait mis des jours à développer ce réflexe inné. Tu es collé sur moi, mon bonhomme. Mon ourson, mon petit coco d'amour. Bienvenue dans notre famille, bienvenue chez toi, dans ce lit, dans cette chambre, dans cette maison. Sur cette planète. Mais plus que tout, c'est mettre au monde dans la plus pure simplicité malgré la césarienne Tu es né à 35 semaines et 4 jour, à 21 h 39, mon petit garçon de 6 lb et 9 once (je pouvais bien avoir ce ventre énooorme!). En moins de deux heures , tu étais dans mes bras, ce qui nous a tous réjouis, moi en particulier. Depuis, tu ne cesses de nous surprendre. Merci à toi, petit cadeau de la vie, mon petit ,mon grand Bébé Espoir, mon beau Lucas xxxx
  39. Lisa-Marie 23 octobre 2015 à 14 h 11 min
    Merci Marie-Josée d'avoir partager votre récit. Ça m'a touchée et j'ai même versé une larme, particulièrement où vous dîtes que votre fille deviendra l'aînée. Je vais accoucher en janvier d'un petit garçon et ma fille de 3 ans deviendra elle-aussi l'aînée... Et félicitations Josée, vous avez un bébé magnifique:)
  40. Drew 23 octobre 2015 à 18 h 41 min
    Je dois admettre que les infirmières semblent parfois vouloir nous garder à la maison alors que la naissance est si proche. Je suis moi même infirmière et j'ai accouché il y a 2 semaines de mon 3ème. L'infirmière lorsque j'ai appelé m'a dit de prendre un bain... Je l'ai envoyé promener mentalement et me suis dirigé vers l'hôpital. Je suis arrivée sur le département de maternité à 13h30 et mon fils est né à 13h46... J'étais encore en pantalon et je poussais... Le staff couraient comme des fous... Bref, les mamans à venir, on s'écoute même si la petite madame au téléphone vous envoie au bain!!
  41. Marie-Noel 23 octobre 2015 à 22 h 24 min
    Félicitations à toi Josée, qui semble avoir vécu malgré un beau dernier accouchement! Et félicitations à toute la nouvelle famille! Bravo, et bienvenue au petit Léonard. Je vous souhaite une bonne continuité avec toute la famille! Je vous envie également... l'idée d'un 4e bébé qui me travaille moi aussi... Bref félicitations!
  42. Marie-Pier 23 octobre 2015 à 22 h 54 min
    Au moment de vous lire, nous sommes le 23 octobre. Ma fille, mon 4e petit trésor aura 2 mois demain. Mon dernier bébé, après 3 garçons... J'ai eu des frissons à lire votre récit d'accouchement, parce que j'ai adoré tout les miens, et que je le revivrai envore et encore. J'ai d'ailleurs beaucoup de difficulté à réaliser que tout ça est maintenant derrière moi. J'en garde de très beaux souvenirs, bien que mon conjoint n'arrive pas à comprendre comment je peux apprécier une expérience si douloureuse. Mais de sentir cette force qu'on soupçonne à peine est incroyable! Notre corps sait quoi faire et sait bien comment nous le faire savoir. C'était aussi des moments de pure complicité, de confiance et d'ambandon avec mon conjoint. Toutes mes félicitations pour votre petit Léonard et votre belle et grande famille. Beaucoup de bonheur à vous.
  43. Marie-Eve 24 octobre 2015 à 21 h 49 min
    Félicitations pour ce beau bébé!!! C'est certain qu'il est merveilleux car il est né un 19 octobre....tout comme moi! :-)
  44. Anita 25 octobre 2015 à 02 h 05 min
    Bonjour Josée, felicitations pour votre magnifique bébé. Il est magnifique, vous devez être si fière. Je n'ai pas encore écrit mon histoire d'accouchement puisqu'il ne reste, en principe, encore un mois d'attente. Étant enceinte pour la première fois, je stresse de ne pas savoir à quel moment je dois partir à la maternité. Avoir lu votre billet et les nombreux commentaires m'ont donné un bon conseil : celui d'écouter mon corps. J'espère que j'aurais une belle (et pas trop douloureuse) histoire à raconter un jour... Je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre nouveau bébé!
  45. Nancy 27 octobre 2015 à 20 h 22 min
    Merci de partager, merci de nous raconter. Comme ça nous replonge... Et pour répondre à tes questions: Et comment que j'ai eu peur de ne pas savoir LE bon moment pour partir à la Maison de Naissance. Au premier accouchement, au deuxième et encore au troisième. Et pourtant... Puis les contractions irrégulières qui ne se retrouvent pas dans les livres, j'ai appris à les connaître et mon conjoint aussi. Au petit troisième d'ailleurs, j'étais d'abord seule avec mes deux plus grandes à la maison, je leur lisais une histoire. Et c'est parti, en coup de vent, en coup de tonnerre. "Amoureux, ne tarde pas en route s'il te plaît, je sens que ça s'en vient", il est 18h47. Il arrive à 19h10, j'appelle la sage-femme pour lui dire que c'est parti, je prends un bain OUILLE, pour voir si ça passe. Ça ne passe pas. J'aurai une seule contraction jusqu'à la fin de ce 3e accouchement, sans répits. C'est mon amoureux, quelques minutes plus tard, qui rappelle la sage-femme pour lui dire qu'on décolle pour la Maison de Naissance. À peine 5 minutes plus tard, il reprend le téléphone, il me connaît, reconnaît ma douleur, mon immobilisme, mon silence de souffrance. "Changement de plan, on ne part plus, c'est toi qui s'en vient à la maison!". On reste loin. Il appelle le voisin pour qu'il vienne chercher les filles. Mon voisin est là, dans le salon, avec ses deux filles et les deux miennes, tout le monde court partout. Moi j'ai mal. Je veux être seule. Silence. On est seul. Le téléphone sonne, c'est l'ambulance, ils viennent en renfort, au cas où. Le renfort finalement, ce sera nous, mon amoureux, moi et bébé qui a décidé qu'il naîtrait là, ce soir, avec Papa et Maman. À 20h00, soit environ 1 heure après le début de la contraction, mon conjoint dépose notre fils sur ma poitrine. 2 minutes plus tard, la porte ouvre en trombe, ambulancier et sages-femmes sont là pour rencontrer notre petit bonheur déjà parmi nous. Lors des 3 accouchements, les contractions étaient irrégulières, la douleur et mon instinct (et celui de mon conjoint) auront eu raison. Oh! Comme cette intensité est magique, merveilleuse: L'accouchement, la rencontre, les premiers jours, les premières nuits (blanches:). Épuisant certes, mais des instants d'une intensité indescriptible, aux extrêmes des sensations et des émotions. Jamais je n'aurais cru écrire un jour que je m'ennuie de cette intensité qu'est l'accouchement... Comme tu as bien fait de suivre ton instinct, vous êtes magnifiques et je vous souhaite à tous vous apprivoiser doucement, que chacun-e trouve sa place, son bonheur. Merci du partage et à toutes celles qui doutent de reconnaître le signe, le moment, faites-vous confiance... Bébé saura bien vous aviser!
  46. Josée Bournival 29 octobre 2015 à 16 h 07 min
    Merci à toutes pour vos commentaires, félicitations et récits. Pardonnez-moi si je ne prends pas le temps de toutes vous répondre personnellement. Je reprendrai mes bonnes habitudes au prochain billet. ;-) Bébé Léonard est un amour, mais maman manque de sommeil... Zzzzzzz... Josée XX
  47. Cynthia 2 novembre 2015 à 07 h 20 min
    Félicitation au nouveau parents...un garçon avec 3 filles elles doivent être fier!!!! Moi j'ai un fils ,Carol 5ans et une puce de 7mois Abby, ce sont mes amours.Je me souviendrai toute ma vie de mes accouchements...une césarienne d'urgence et un AVAC non réussi qui a fini en césarienne. Les douleurs des contraction je les ai oubliées... car c'est pour avoir les beau trésor que sont nos enfants. Bienvenue Léonard !!!! Cynthia xxx
  48. Jenny 3 novembre 2015 à 09 h 33 min
    Félicitations Josée pour ce beau petit trésor!! :) très bel accouchement!
  49. Jenny 3 novembre 2015 à 09 h 34 min
    Félicitations Josée pour ce beau petit trésor!! :) très bel accouchement!
  50. Mélissa Croteau 5 novembre 2015 à 09 h 56 min
    Félicitation pour ce petit bébé tout neuf! Ma cocotte de 2 ans (samedi qui vient) a vu la photo et a dit: maman MAMAN... bébé shuttttttttt... pour moi mes accouchements sont de beaux moment que j'aime me rappeler et raconter. Quand je pense que ma grande m'a garder réveiller 42h d’affilées... Première contraction à 4h15 le lundi matin, me faire percer les eaux quelque part entre 22h et minuit et bébé qui se retourne à ce moment là. Ensuite les poussées commencent vers 3h le mardi matin, 4h30 je part pour la césarienne d'urgence pour naître à 5h28. Avec tout le suivit du à la césarienne, j'ai pas pu dormir avant 22h le mardi soir. Une chance que pour ma cocotte ça été plus vite, 11h45 le jeudi je vais a l’hôpital pour vérifier si je perds du liquide amniotique. Ce qui était effectivement le cas. On me perce les eaux vers 14h30, j'ai commencé à pousser vers 17h30 mais comme j'étais très gelé par la péridural, mes poussées était pas efficace. Elle est née à 19h47. Il y avait tellement de maman qui avait leur bébé en même temps que j'ai eu ma chambre seulement vers 23h30. Le flot d'informations que j'ai eu e même temps, les infirmières (3-4) parlaient toutes en même temps que je n'ai pas entendu quel était sa grandeur. Puis vient les problèmes de plaquettes de ma cocotte (taux trop bas), mais ça c'est une autre histoire qui est heureusement réglé. C'est la version courte de mes 2 accouchements. Ça fait toujours rire quand je les raconte en détaille et en personne. Encore félicitation pour votre bébé!
  51. Catherine 19 novembre 2015 à 14 h 58 min
    Merci pour ce beau billet! Il me touche particulièrement : je suis à la maison avec mon fils de 48h de vie :) j'ai souris à un "cri primitif, bestial". C'est tout à fait ça! Félicitations pour le beau Léonard ;)