La réalité des enfants qui ont un trouble du langage

La réalité des enfants qui ont un trouble du langage
Par Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
22 septembre 2015
Il est parfois difficile de s’imaginer à quel point les tout-petits qui ont un trouble du langage travaillent fort!

Ça y est, la rentrée est passée! Pour la plupart des enfants, c’est le retour de la routine et pour certains tout-petits qui présentent des difficultés de langage importantes, c’est aussi le retour des rencontres régulières en orthophonie. Même si elles se déroulent dans le jeu, ces rencontres leur demandent au moins autant d’efforts que les devoirs pour les plus grands. Il est parfois difficile de s’imaginer à quel point ces tout-petits travaillent fort!

Dans mon quotidien d’orthophoniste, j’aide du mieux que je peux les enfants qui ont un trouble de langage. Je vous donne des exemples de difficultés auxquelles ils sont confrontés. Une petite fille de 4 ans a de la difficulté à comprendre les consignes. Dès qu’elle reçoit une directive qui comprend plusieurs éléments comme : « va chercher ton manteau et accroche-le », elle regarde l’adulte avec des points d’interrogation dans les yeux. Un autre exemple : un petit garçon de 4 ans a de la difficulté à bien utiliser ses verbes quand il parle. Il vient d’apprendre à le faire au présent, il essaie de le faire au futur. Il y va de plusieurs tentatives : « Il aller manger », « Il va mange ». Il essaie de trouver la règle, même s’il a souvent entendu « Il va manger ».

Ces enfants ont un handicap, même si celui-ci n’est pas nécessairement visible. Leur quotidien est différent de celui des enfants de leur âge. Chacun réagit aux difficultés à sa manière. Certains vivent de la frustration, d’autres de l’anxiété. Mais tous m’impressionnent par les efforts qu’ils mettent, déjà tout-petits, pour en venir à mieux communiquer ce qu’ils veulent, ce qu’ils aiment. Ce sont tous de grands champions, des superhéros!

La réalité des parents

Les parents d’enfants en difficulté vivent aussi des défis au quotidien. Ce sont souvent des parents pour qui la conciliation famille-travail représente un effort supplémentaire puisqu’ils doivent fréquemment s’absenter afin d’assister aux rencontres en orthophonie de leur enfant (lorsque celui-ci finit par avoir accès à des services…). Mais leur « travail » ne s’arrête pas aux rencontres avec l’orthophoniste, bien au contraire. C’est à la maison, dans le quotidien, qu’ils accompagnent leur enfant afin qu’il puisse mieux fonctionner, mieux comprendre ou mieux se faire comprendre. Je peux vous assurer que les parents travaillent souvent aussi fort que leurs enfants!

Il arrive aussi que ces parents se remettent en question puisque leur enfant progresse plus lentement que la moyenne des enfants du même âge. Ils se demandent parfois s’ils font la bonne chose, s’ils la font bien. La plupart du temps, la réponse est oui! La progression lente est une caractéristique du trouble de langage et n’est pas la conséquence de la façon dont les parents stimulent l’enfant. En fait, les parents d’enfants en difficulté en font généralement plus que la moyenne pour moins de « résultats ». Dans ce contexte, chaque petit défi relevé devient une grande victoire.

Dans ma pratique, je vois des dizaines de parents faire équipe avec leur enfant présentant des difficultés de langage pour lui donner les meilleures chances de réussir à communiquer, se faire des amis et aller à l’école plus tard. Je tiens à lever mon chapeau à tous ces parents. Le désir que vous avez d’accompagner votre enfant afin qu’il puisse tirer le meilleur de lui-même est admirable. À mes yeux, vous êtes aussi des héros du quotidien! Je sais que votre parcours est souvent parsemé d’embûches, mais soyez toujours assurés que votre aide fait une immense différence.

Marie-Ève B-Gaudin, Orthophoniste
À la fois orthophoniste et maman, je vous parle dans mes mots du développement de la communication et du langage de mes deux enfants.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (16)

  1. sandrine 22 septembre 2015 à 13 h 04 min
    oh oui ils travaillent forts et c'est épuisant...l'enfant est confronté a un travail a chaque fois que quelqu'un s'adresse à lui pas seulement l'orthophoniste ou le parent...et tout le monde n'es tpas aussi patient a attendre une réponse...si la lecture de ce genre d'article pouvait au moins faire comprendre a tous que l'enfant en question si on lui laisse le tmeps va faire la demarche verbale sans stress et finalement avoir du plaisir à échanger...ma fille 12 ans (dysphasique sévere) N'a pas beaucoup d'amis ..non qu'elle n'est pas gentille ou non verbale mais on ne lui laisse pas le temps de répondre tout doit toujours aller vite...et finalement elle a pris l'habitude de se retirer...1 parcque finalement c'est bien trop difficile de faire tous ses efforts et 2 seule elle n'est pas confronté ..merci pour elle et pour les autres prennez le tmeps de compter jusqu'èa 10 dans votre tete pour avoir une réponse..
  2. Marie-Ève B-Gaudin 22 septembre 2015 à 20 h 52 min
    Merci du témoignage et aussi du conseil: oui, il est en effet essentiel de laisser le temps aux enfants présentant un trouble du langage de traiter le message qui leur est adressé et de formuler une réponse. Cette stratégie simple peut vraiment faire une différence. Merci encore!
  3. Imane 22 septembre 2015 à 14 h 01 min
    Comment savoir si l'enfant va avoir des troubles de langage a 2 ans ou moin? Y'a t il des signes?
  4. Marie-Ève B-Gaudin 22 septembre 2015 à 20 h 48 min
    Bonjour Imane, J'ajouterais qu'il est impossible de savoir si un enfant présente un trouble du langage à 2 ans, car l'on ne sait pas à ce moment-là si ses difficultés sont passagères ou durables. Vers 4 à 5 ans seulement, une conclusion de trouble du langage peut être posée. Par contre, lorsque des difficultés de langage inquiètent les parents, il est pertinent de consulter une orthophoniste, et ce à n'importe quel âge.
  5. Naître et grandir 22 septembre 2015 à 16 h 21 min
    Bonjour Imane, Nous vous invitons à lire ces deux articles qui vous donneront quelques repères sur le développement du langage chez l'enfant: http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-developpement-langage-parole-enfant-1-3-ans http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-parole-langage-a-quoi-s-attendre Si jamais vous vous faites du souci à propos d’un aspect de l’acquisition du langage de votre enfant, parlez-en avec son médecin ou consultez un(e) orthophoniste.
  6. Tika 24 septembre 2015 à 10 h 02 min
    Bonjour, Nous avons un petit garçons qui va sur ses 4 ans et sa maîtresse veut nous voir parce qui apparemment il comprend rien, ses réponse sont à côté de la plaque et il ne fait pas ce qu'elle demande. Nous avons testé son audition et rien à faire. Comment savoir si il à besoin d’orthophoniste et par où commencer? Notre généraliste? Merci à vous.
  7. Marie-Ève B-Gaudin 24 septembre 2015 à 21 h 19 min
    Les difficultés importantes de compréhension du langage à 4 ans méritent qu'on s'y arrête. Je vous encourage à consulter votre médecin ou votre CLSC pour connaître les ressources publiques offertes dans votre région. Si vous désirez consulter en clinique privée, vous pouvez également trouver des ressources en cherchant sur internet.
  8. Mberys 24 septembre 2015 à 10 h 44 min
    En ma qualité de maman d'un garçon adorable de 11 ans à qui le diagnostic de trouble du langage a été posé dés l'âge de 3 ans, je connais très bien cette réalité décrit dans ce billet. J'en ai eu les larmes aux yeux tellement que cet article nous décrivait, mon petit gars et moi! Le cheminement de mon garçon rendu actuellement en 6e année au régulier, est un vrai parcours du combattant fait de beaucoup d’embûches cependant, on arrive à toujours à voir la lumière au bout de tunnel. Je remercie pour cela, son orthophoniste L. P. qui a su faire la différence grâce à son grand professionnalisme, son écoute, sa patience, sa générosité… Mon garçon quand à lui, c'est mon héros et ma source de motivation; il travaille très dur au quotidien pour continuer à aller de l’avant et en tant que parent, je ne veux que lui donner la meilleur des chances dans la vie : L’ÉDUCATION!
  9. Marie-Ève B-Gaudin 24 septembre 2015 à 21 h 16 min
    Wow! Merci pour ce témoignage. Et aussi bravo! Vous faites visiblement une super équipe avec votre garçon. Il est chanceux de pouvoir compter sur vous, sur son orthophoniste, et bien entendu, sur sa détermination et ses habiletés à s'adapter! Félicitations encore.
  10. Cindy 25 septembre 2015 à 10 h 05 min
    Maman de 3 enfants multi dys dont une petite fille de 4ans et demi qui présente un retard de langage important je me suis sentie très touchée par cet article. Oui nous parents vivons un parcours du combattant pour nos enfants qui souffrent d un handicap invisible et pourtant très présent dans nos vies et dans celles de nos enfants. Mais ce parcours n est rien en comparaison des efforts quotidiens de nos enfants qui subissent frustration colère d être incompris mais aussi de la moquerie des autres enfants. Je leve mon chapeau a mes 2 orthophonistes qui font un boulot monstre pour accompagner nos enfants
  11. Marie-Ève B-Gaudin 25 septembre 2015 à 19 h 21 min
    Merci pour ce commentaire et aussi ce témoignage. Comme vous le dites, les troubles du langage sont des handicaps invisibles, donc même les personnes les mieux intentionnées qui ne sont pas concernées peuvent avoir du mal à comprendre. Moi, je lève mon chapeau à vos enfants et vous. Ils sont chanceux de pouvoir compter sur votre compréhension. Bonne suite à votre équipe!
  12. Fannie 29 septembre 2015 à 13 h 51 min
    Bonjour je me demandais si jamais nous voulons intégrer l'anglais en plus du français dans l'apprentissage de notre enfant est-ce qu'il y a une façon de faire ou comment on peut s'y prendre? Merci!
  13. Marie-Ève B-Gaudin 29 septembre 2015 à 13 h 57 min
    Bonjour Fannie! La réponse à votre question demande plus que quelques lignes : ) Il y a un excellent texte qui pourra certainement vous guider sur le site: http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/langage/fiche.aspx?doc=ik-naitre-grandir-parole-langage-enfant-apprentissage-plusieurs-langue-bilinguisme. Au plaisir!
  14. Maman :) 29 septembre 2015 à 21 h 51 min
    Mesdames et Messieurs :) Je vous recommande la méthode PADOVAN, une thérapie miraculeuse traitant TOUS les troubles de développement, tous les "dys", ... bref, toutes les "difficultés" qui empêchent votre enfant à atteindre son potentiel. Selon www.apasdevant.com, "la réorganisation neurofonctionnelle - Méthode Padovan® est une approche globale, de développement neurosensoriel, qui a été développée au Brésil dans les années 70 par Béatriz Padovan... Elle est utilisée pour récupérer des fonctions perdues, des fonctions jamais acquises, ou encore, préparer l’organisme à acquérir des fonctions ou des capacités pour lesquelles il a le potentiel. Nous pouvons l’appliquer comme méthode curative, préventive ou simplement pour maintenir le potentiel du système nerveux." Je remercie l'équipe de Naître Et Grandir de nous aider dans l'accompagnement du développement de nos enfants. Aussi, j'espère que mon commentaire soit utile pour les parents qui "vivent" la difficulté de leur enfant et qui cherchent toujours des solutions. Courage!
  15. Karine 1 octobre 2015 à 21 h 20 min
    Jaimerais avoir des idées de jeux simple pour aider ma fille à améliorer son langage. Est ce possible? Et je tiens à remercier lortophoniste Marie eve b-gauvin on en parle pas assez souvent des troubles de langages et quand on le vie avec notre enfant cest difficile surtout quand cela t'arrive aux troisième, on se sent coupable et seul et quand notre enfant arrive à la maternelle rien ne s'améliore car notre enfant constate que les autres réussissent bien et lui non et il hésite à s'exprimer car il peur de faire rire de lui sa je le sais ma fille le vie présentement.
  16. Dal 13 octobre 2015 à 09 h 15 min
    Bonjour, mon petit fils qui aura 4 ans le 18 décembre ne prononce pas les dernières syllabes des mots. Sa maîtresse avait suggéré l'an passé d'attendre la fin des vacances pour prendre rdv chez l'orthophoniste. Or aujourd'hui le problème persiste et il prend un certain retard sur le langage par rapport aux autres élèves, qui d'après la maîtresse s'expriment mieux que lui. Il y avait tellement de demandes en rdv dans la ville de ma fille qu'elle n'a pu avoir de rdv avant la semaine prochaine pour un bilan, j'habite loin mais je suis inquiète. Merci pour votre conseil. Bonne journée.

Partager