Des biscuits bons pour la santé, ça existe?

Des biscuits bons pour la santé, ça existe?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
6 juillet 2015

Pour le dessert ou la collation, les biscuits peuvent s’avérer de bons choix, à condition qu’ils soient nourrissants. Malheureusement, les biscuits nourrissants, ça ne court pas les rues. Ou plutôt, les allées d’épicerie. Les meilleurs choix respectent les critères suivants, établis par les nutritionnistes d’Extenso, le Centre de référence en nutrition de l’Université de Montréal.

Par portion de 30 g à 40 g :

  • maximum de 10 g de sucre
  • maximum de 2 g de gras saturés et trans

Sucre

À l’épicerie, quelques variétés de biscuits se qualifient, mais la majorité échoue. Leur principal défaut : trop sucrés. Je pourrais vous dire de lire la liste des ingrédients et d’éviter les biscuits dont le premier ingrédient est le sucre. C’est un bon début, mais ça ne dit pas tout. Plusieurs sortes de biscuits contiennent 2, 3 et même 4 types de sucres différents, parmi ceux-ci : sucre, sucrose, glucose/fructose, sirop de glucose, miel, cassonade, mélasse, dextrose, jus de canne évaporé, nectar d’agave. Si on les additionne, ça fait souvent beaucoup. Bref, le chiffre dans le tableau de valeur nutritive est un meilleur indicateur que la liste des ingrédients pour sélectionner les biscuits pas trop sucrés.

La liste des ingrédients vous aidera toutefois à déceler la présence de substituts de sucre comme l’aspartame, le sucralose, le maltitol et le sorbitol. Ils aident à réduire la teneur en sucre, mais le résultat reste le même : les biscuits sont toujours aussi sucrés au goût. Or, comme on souhaite habituer nos enfants à aimer les aliments relativement peu sucrés, ces substituts ne sont pas une bonne alternative. Sans compter que certains de ces substituts de sucre peuvent causer des ballonnements et de la diarrhée à certains enfants plus sensibles. Les meilleurs choix de biscuits ne contiennent pas de substituts de sucre.

Gras

Plusieurs sortes de biscuits contiennent aussi trop de gras saturés et trans, ceux qu’on surnomme les « mauvais gras ». Il y a moins de gras trans qu’il y a quelques années, mais la qualité des gras laisse encore souvent à désirer dans cette catégorie de produits. Pour en offrir aux enfants en pleine croissance, on ne recherche pas les biscuits les moins gras, mais au moins, on souhaite que les gras présents soient d’assez bonne qualité. Dans la liste des ingrédients, ce sont surtout le shortening et les huiles hydrogénées qui annoncent la présence de gras saturés et trans.

Allégations santé : à prendre à la légère

Les fabricants tentent de vous séduire avec mille et une mentions : « source de fibres », « source de fer », « source d’oméga-3 », « source de calcium », « sans sucre ajouté » et autres. Ils attirent ainsi votre attention sur certaines « qualités » des biscuits, mais tentent aussi de vous en faire oublier les défauts. Ne laissez pas ces allégations guider vos choix.

Vous pensez peut-être, comme plusieurs, que les biscuits à la mélasse du commerce sont un bon choix? Leur principal attrait est qu’ils sont sans arachide, mais comme les autres types de biscuits, leur valeur nutritive n’a rien d’exceptionnelle. Je vous propose une recette maison qui ressemble à ces populaires biscuits : les doublons à la mélasse.

Des biscuits riches en fibres?

Certains biscuits du commerce dits « riches en fibres » le sont grâce à l’ajout d’inuline ou d’extrait de chicorée (source d’inuline). Ce sont bien des fibres, mais elles n’ont pas les propriétés des fibres de la farine de blé entier, de l’avoine, des légumineuses et des fruits sur la satiété et la régularité intestinale, notamment.

Il est vrai que quelques variétés de biscuits du commerce sont plus intéressantes que d’autres. Cela dit, tout est relatif, puisque rares sont ceux qu’on peut vraiment qualifier de nourrissants. On peut évidemment en offrir à nos enfants de temps en temps, mais ce n’est pas l’idéal sur une base régulière. On fait quoi alors? Dans le meilleur des mondes, on les fait! Voici donc des suggestions de recettes de biscuits sans artifices et riches en fibres.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (5)

  1. Catherine M 6 juillet 2015 à 20 h 11 min
    J'ai découvert récemment le site internet de madame Labriski. Qu'en pensez-vous?
  2. Stéphanie Côté 7 juillet 2015 à 07 h 53 min
    Il me semble y avoir de bien bonnes recettes de biscuits et muffins! Ils sont sucrés avec de la purée de dattes et renferment plusieurs ingrédients nourrissants. S'ils sont bons au goût, ce sont des options intéressantes.
  3. Nathalie F. 7 juillet 2015 à 01 h 03 min
    Quand vous parlez de sucre, vous voulez dire maximum 10 g de "sucres" ou 10 g de "glucides"? Merci à l'avance pour la précision!
  4. Stéphanie Côté 7 juillet 2015 à 07 h 48 min
    Bonjour. Le maximum de 10 g est pour les sucres et non les glucides. Souvent, les "sucres" sont des sucres ajoutés, alors que les glucides sont dans la farine, les flocons d'avoine ou autres céréales.
  5. Nathalie F. 7 juillet 2015 à 09 h 51 min
    Merci beaucoup! Les biscuits que j'offre à mon fils semblent donc correspondre aux critères: les Tendres à l'avoine de M.Christie. Pour 30 g, il y a 1.5g de gras saturés et trans et 8 g de sucres...

Partager