Un CPE la nuit

Un CPE la nuit

cpelanuitUn CPE ouvert jusqu’à 1h du matin, ça existe vraiment? Je me suis rendu compte que oui en lisant ce reportage de Radio-Canada.

Comment font les parents pour réussir à mener un tel rythme de vie sans hypothéquer leur famille? Est-ce acceptable d’imposer une telle routine aux enfants? Les parents n’ont-ils pas d’autres options que d’envoyer leur petit dans un service de garde la nuit?

Je me suis posé des questions que bien des gens qui n’ont jamais eu à jongler avec un horaire de travail atypique se poseraient. Et après avoir visionné le reportage, mes interrogations se sont volatilisées et ont laissé place à un grand « Wow! ».

Finalement, il semble que les enfants y retrouvent bel et bien une routine et que plusieurs d’entre eux passent même plus de temps avec leurs parents que ceux qui fréquentent le service de garde de jour. Les mères et les pères semblent aussi moins pressés et moins stressés, ce qui est bénéfique pour la famille.

Et si la formule était tout simplement gagnante?

Avouons-le, avoir 2 parents dans le portrait qui travaillent de jour et qui ont leurs fins de semaine tout entières pour prendre du bon temps avec leurs enfants sans devoir aller au boulot, on pourrait croire qu’il s’agit du « modèle de rêve ». Mais, est-ce mieux pour autant?

Chose certaine, tous recherchent l’équilibre et les meilleures solutions pour réussir à concilier adéquatement travail et famille. Même moi, avec mon horaire de jour. Le même horaire que ma conjointe!

L’importance du réseau d’entraide

On s’en doute cependant, les ressources pour les familles qui ont des horaires de travail variables se font plutôt rares, m’ont confié certains parents. Pour Mireille, par exemple, l’implication du réseau d’entraide joue un grand rôle dans le quotidien de sa famille : les grands-parents, les oncles et les tantes, les parents des enfants qui pratiquent les mêmes activités que les siens, etc.

« Nous sommes plus disponibles pour les rendez-vous médicaux, pour les activités à l’école et au CPE, pour les passages obligés au garage, mais l’équilibre est difficile à maintenir. La vie sociale de la famille est aussi touchée puisque nos journées de congé changent. Il faut réussir à faire les meilleurs choix pour les enfants en tentant de ne pas s’oublier comme parents et comme couple. C’est tout un défi! », affirme-t-elle.

De son côté, Marie-Claude -  qui est infirmière -  travaille le soir, revient à la maison à 00h45 et doit être « sur le piton » à 6h pour s’occuper des enfants. Tout cela est très exigeant, mais heureusement, elle a un « chum en or », comme elle le dit si bien.

« Mon conjoint est très impliqué. Il peut aller porter les enfants à la garderie, aller les chercher, s’occuper de tout afin que ça fonctionne à la perfection. Mais si je ne me lève pas le matin, je ne vois pas mes petits et quand je reviens le soir, ils dorment. C’est déchirant! Par contre, avec un tel horaire, lorsque nous sommes tous les 4 ensemble, les commissions sont faites, les repas sont prêts à l’avance, le ménage est à jour alors contrairement à d’autres familles, nous avons du temps de qualité à 100 %! »

Si comme ces parents vous avez un horaire de travail atypique, je vous invite à partager votre expérience avec nous.

Découvrez davantage de billets de Jean-François en visitant son bloguepersonnel.

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, mais aussi un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. KatMarieChant 5 mai 2015 à 17 h 04 min
    La plupart de ces CPE desservent des parents qui ont des horaires de travail atypiques: infirmières, policiers, etc. Personnellement, je n'y ai pas accès, mais avec mes horaires de travail changeants, j'aimerais bien parfois (semaine de travail A et B, travail de soir et fins de semaine). Cela demande beaucoup de conciliation et de collaboration de la part des deux parents!
  2. Chantal Mercier 5 mai 2015 à 17 h 43 min
    Je suis de Beloeil et j'offre le service de garde en milieu familial de soir et de nuit.
  3. Julie 5 mai 2015 à 20 h 25 min
    Nous sommes militaire, moi horaire régulier en garnison, mon conjoint des horaires atypiques... aucune famille a promixité. Si je suis déployée, ce qui fort probable avec mon unité, il n'existe qu'UN CPE qui ferme a 1hr du matin donc ne couvre pas la période en demande pour nous et il est tres convoité... et malheureusement il y a une demande dans notre région,mais les services n'y sont pas nécessairement. Alors oui je peux comprendre que ceci est difficile car qui comme parents nous ne voulons une stabilité pour nos enfants et ne pas les confier a qui Jean-Jacques... On lache pas :)
  4. Carine 5 mai 2015 à 21 h 10 min
    Je travaille à 5ham et mon conjoint 4h am et heureusement nous avons mes parents. Mes enfants dorment chez mes parents qui vont les porter au CPE et à l'école le matin. Mon conjoint et moi n'avons pas de journée de congé ensemble. Je vais chercher ma fille vers 15h30 au CPE de plus elle y va 3 jours semaine et mes garçon revienne de l'école à 15h nous passons beaucoup de temps avec eux. Nous fessons les commissions et le ménage quand il n'y sont pas. Le seul ick c'est qu'il sont comme en garde partager avec nous et mes parents ils dorment 3 soirs par semaine chez mes parents et le samedi ils sont avec mes parents jusqu'à 13h. Heureusement que je les ai car j'ai trouver une seul garderie qui le fesait la nuit et puisque nous avions besoin jusqu'à 13h elle nous chargeais 2x 45$ ( de 20h à 8h am et de 8h am à 13h ) et ça pour un seul enfant
  5. isa 6 mai 2015 à 09 h 47 min
    Je travaille dans un centre hospitalier et mon conjoint est représentant pour une cie, nous avons des horaires variables de jour et de soir, des fds, des voyages d'affaire... On s'est adapté à la routine de notre fils quand il était bébé, nous avons eu une éducatrice en milieu familial extraordinaire, de la famille pour nous aider... Puis il a fallu nous rendre à l'évidence : le stress causé par des maladies, des horaires variables, la famille moins disponible, une routine difficile, des imprévus, nous avons fait le choix de modifier mon horaire, trouvé une place en cpe ouverte jusqu'à 18h et ouvert tout l'été, prioriser notre famille, réparti les tâches, et finalement nous y avons trouvé notre compte... Nos besoins changent et il faut s'adapter et faire des compromis, chaque famille est différente mais dans notre cas, avoir à gérer tant d'imprévus et de modifications dans notre vie nous grugeait toute notre énergie et notre vie familiale était devenue infernale....