À table avec grand-maman et grand-papa

À table avec grand-maman et grand-papa
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
11 février 2015

Parmi mes souvenirs avec mes grands-parents, il y en a tout plein qui goûtent bons et il m’arrive souvent de les partager avec mes enfants. Si mon garçon et ma fille prenaient la plume pour écrire à leurs grands-parents, voici ce qu’ils leur diraient.

Chers grand-papa et grand-maman d’amour,

Merci de nous faire connaître vos traditions culinaires. C’est grâce à vous qu’on mange du ragoût et du pâté à la viande dans le temps des Fêtes. Maman dit que vous êtes bien meilleurs qu’elle pour les préparer. Merci aussi d’inventer des traditions. Maman se souvient que lorsqu’elle était petite, il y avait de la soupe aux légumes tous les dimanches midi. Avec nous, il y a tes super gaufres de grand-papa, chaque fois qu’on fait dodo chez vous.

Merci de nous laisser cuisiner avec vous. C’est aussi amusant que jouer. On est fier de vous montrer ce qu’on sait faire et on est content de manger ce qu’on prépare ensemble. Comme avec maman, on voit que l’ingrédient le plus important qu’il faut mettre dans chaque recette, c’est l’amour. Puis avec de la chance, on cuisinera peut-être un jour les meilleures gaufres et la meilleure lasagne de la Terre grâce à vous !

Merci de nous gâter, mais vous savez, vous n’avez pas à dire oui à toutes nos demandes. Comme avec maman et papa, c’est normal que vous décidiez du menu plutôt que de nous accorder nos demandes spéciales. Et puis, on est habitué de manger aux heures prévues de repas et de collations. On sait bien que ce n’est pas bon pour nous de pouvoir fouiller dans le garde-manger toute la journée, même si parfois, on « s’essaye ».

Merci de nous laisser décider de la quantité d’aliments que l’on mange. On sait que vous n’avez pas été élevés comme ça, et que le réflexe de dire « bravo, tu as tout mangé » serait facile. On est content que vous compreniez que notre ventre nous parle juste à nous pour nous dire quand il en a assez.

Merci de prendre le temps de vous asseoir avec nous pour manger, et de nous laisser placoter. C’est important d’aimer comment ça se passe aux repas. Ça nous aide à aimer aussi les aliments qu’il y a dans notre assiette.

Comme maman, nous aurons plein de souvenirs de délicieux plats qui sentent bons quand nous serons grands. Merci de les préparer avec nous!

Bisous,

Lolo et Ben

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (1)

  1. Catherine Goldschmidt 11 février 2015 à 14 h 38 min
    Merci Stéphanie pour ce joli texte rempli d'amour. Celui de partager un bon repas en compagnie de ceux qu'on aime et du plaisir de manger. Ton texte m'a ramené aux dimanches passés à table avec ma grand-mère qui aimait tant cuisiner, à l'odeur des tartes de ma maman, aux odeurs dans la cuisine, à mon grand-père en train de me faire goûter un radis rempli de beurre et de sel (!), aux repas animés en famille...Grâce à eux, la nourriture a toujours été pour moi associée au plaisir.

Partager