L’alimentation de 1 an à 2 ans: petit guide pratique

L’alimentation de 1 an à 2 ans: petit guide pratique
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
21 janvier 2015

À 1 an, votre enfant ne mange plus comme un bébé,  mais il n’est pas prêt à manger comme les grands. Quelles sont les particularités de son alimentation dans cet « entre-deux »?

Textures

Fini les purées! En fait, les purées devraient être chose du passé depuis quelques mois déjà, car si on les conserve trop longtemps, l’enfant risque de refuser les textures. Bref, c’est le temps de passer aux morceaux (si ce n’est déjà fait).

Offrez des aliments très tendres, coupés en petits morceaux, et encouragez votre enfant à les manger seul. Légumes bien cuits ou tendres, comme l’avocat, légumes râpés, comme la courgette ou la carotte, viande, volaille et poisson tendres, tofu, légumineuses, oeuf, pâtes alimentaires, croûte de pain et fromage râpé sont tous des aliments que votre enfant peut prendre avec ses petits doigts. Et lorsque les aliments nécessitent un ustensile, laissez votre enfant essayer d’utiliser la cuillère. Non seulement les petits âgés de 1 an à 2 ans aiment avoir un peu d’autonomie, mais ils ont aussi besoin de développer leur motricité fine.

Variété

Votre enfant est prêt à tout… ou presque. Depuis qu’il a 6 mois, vous introduisez progressivement une panoplie d’aliments dans son menu. Il mange des aliments des 4 groupes du Guide alimentaire canadien, et même une variété dans chacun. Son système digestif est prêt à prendre en charge sensiblement les mêmes aliments que les grands. Il y a cependant certains aliments qui ne lui conviennent pas pour diverses raisons :

  • Les aliments présentant plus de risques d’intoxication alimentaire, comme le poisson cru, les germes de luzerne ou de soya, les oeufs crus ne lui conviennent pas. Il risque plus que les adultes de souffrir de complications s’il entre en contact avec des bactéries nuisibles, car son système immunitaire n’est pas complètement développé. De plus, son estomac produit moins d’acide pouvant neutraliser des bactéries indésirables.
  • Les aliments présentant des risques d’étouffement, c’est-à-dire les aliments petits, durs, ronds ou collants. C’est pourquoi il faut éviter de lui donner des noix, des arachides, des raisins secs ou frais entiers, des légumes durs crus (carotte, céleri, navet, etc.), du maïs soufflé, des bonbons durs ou collants, une saucisse en rondelles ou entière, un bâtonnet de fromage ou de la mie de pain frais. Les raisins secs peuvent être intégrés dans une recette de muffins, car ils sont ainsi humidifiés. Le pain doit être grillé, car la mie de pain frais ou tranché a tendance à former une boule compacte dans la bouche de l’enfant.
  • Les aliments peu nourrissants ou réduits en gras. Votre tout-petit a besoin de beaucoup d’énergie et d’éléments nutritifs pour assurer sa croissance et son développement optimal. Mais à cause de son petit estomac, il ne peut pas manger de grandes quantités d’aliments. Les aliments frits, les charcuteries, les pâtisseries ou le chocolat n’apportent donc rien d’intéressant sur le plan nutritionnel à votre jeune enfant. S’il vous arrive de lui en faire goûter, faites en sorte que ce soit en de rares occasions. Par ailleurs, privilégiez le lait entier, le yogourt ayant au moins 2% M.G. et autres aliments « réguliers » plutôt que les aliments réduits en gras.


Goût

De 1 an à 2 ans est probablement la période de la petite enfance durant laquelle votre enfant est le plus ouvert aux nouveaux aliments. Profitez-en pour lui faire découvrir et le familiariser avec une grande variété d’aliments, car la situation risque de changer lorsqu’il aura 2 ans!

Quantité

Au terme de sa première année de vie, votre enfant a connu la poussée de croissance la plus importante avant son adolescence. Il a environ triplé son poids. Au cours des prochaines années, sa croissance suivra un rythme plus progressif, avec quelques petites poussées. Cela explique pourquoi votre a enfant a peut-être moins faim qu’avant et qu’il mange moins, par moment. Ne vous en faites donc pas, c’est normal. Sa faim est imprévisible et le seul à pouvoir la mesurer, c’est votre enfant lui-même. Servez-lui de petites quantités d’aliments, et permettez-lui d’en avoir d’autres s’il a encore faim. Ne le forcez jamais à manger. C’est essentiel qu’il apprenne à respecter les signaux de son corps. Et en plus, ça vous fera des repas bien plus agréables.

Voici une idée des portions que vous pouvez mettre dans son assiette. Rappelez-vous qu’il ne s’agit que d’un guide. Votre enfant vous laissera savoir s’il a besoin de plus ou de moins. À mesure qu’il vieillit, questionnez-le sur sa faim pour savoir quelles quantités lui servir.

  • Fruits : 60 ml ou 1/4 fruit
  • Légumes : 30 ml
  • Soupe : 75 ml
  • Repas de viande et de légumes: 60 ml
  • Viande, volaille, poisson, tofu : 45 g
  • Légumineuses : 60 ml
  • Oeuf : 1 petit
  • Yogourt : 75 ml
  • Pain : 1/2 tranche
  • Riz : 60 ml
  • Pâtes : 75 ml

L’alimentation de 1 an à 2 ans, c’est loin d’être simplement un « entre-deux », c’est aussi une période intense d’évolutions et d’apprentissages!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (16)

  1. Isabelle Coulombe 21 janvier 2015 à 11 h 56 min
    Bonjour,

    Ma fille de 2 ans va à une CPE et le menu servi n'est pas très santé (pizza, macaroni au fromage kraft, saucisses hot-dog, biscuits pour dessert). La situation est inacceptale, la bonne nutrition prend une grance place à la maison et ma fille ne veut maintenant plus manger de fruits et légumes frais à la maison.

    Je fais parti du comité de parents pour changer les choses et la CPE nous demande de proposer des recettes pour présenter à leur cuisinière.

    Les recettes doivent coûter peu, être faciles et rapides puisqu'ils n'ont qu'un seul four et doivent cuisiner en grand volume.

    Ou puis-je aller chercher de l'aide? Je suis à la recherche de menu / recettes répondant aux critères énumérés ci-haut.

    Merci à l'avance pour votre aide,
    Isabelle
  2. Stéphanie Côté, nutritionniste 21 janvier 2015 à 13 h 47 min
    Bonjour Isabelle,
    il est possible d'offrir un menu équilibré aux enfants au CPE malgré les nombreux obstacles qui peuvent se présenter. Malgré la bonne volonté, ce sont parfois les outils qui manquent. "Nos petits mangeurs" est un projet du Centre de référence en nutrition de l'Université de Montréal qui s'est spécialité adns l'amélioration de l'offre et des services alimentaires dans les CPE. Vous y trouverez de nombreuses ressources www.nospetitsmangeurs.org
    Puis, je vous invite à lire ce billet qui touche ce sujet http://naitreetgrandir.com/blogue/dans-mon-assiette/2013/11/05/lalimentation-des-tout-petits-a-la-garderie/
    En espérant que la situation soit bientôt à la hauteur de vos attentes.
  3. Caroline Labrie 21 janvier 2015 à 14 h 32 min
    merci pour ces infos.
    Je me permet de poser une question. Mon fils aura bientôt 10 mois et j'essaie de donner des purées avec un peu plus de texture au lieu des purées lisses et le coeur lui lève à en vomir lorsqu'il y a des petits morceaux. Je ne sais plus quoi faire! Je suis prise à continuer des purée de débutant. J'ai essayé mes propres aliments, des aliments en pot...
  4. Cynthia 21 janvier 2015 à 15 h 42 min
    Mon fils aussi avait le réflexe de vomir dès qu'il y avait un morceau, même mou. Mais j'ai découvert que si c'est lui-même qui met la nourriture dans sa bouche, il est capable de manger des morceaux. Mais pas avec la cuillère, car il s'attendait toujours à ce que ça soit lisse. Le problème c'est qu'il n'avait aucun intérêt à mettre de la nourriture lui-même dans sa bouche. Mais j'ai essayé avec des petits biscuits pour bébé (baby mum-mum), et les petites collations soufflées de gerber (en forme d'étoile). Ce n'est pas la solution la plus santé qui soit (la liste d'ingrédients est un peu épeurante). Mais il aime tellement le goût qu'il a appris à mettre de la nourriture lui même dans sa bouche, et maintenant il est capable de le faire avec des fruits, des petits bouts de pain, des légumes cuits, du fromage mou, etc. Et à force de se pratiquer, il a fini par accepter les petits morceaux à la cuillère aussi, mais il faut que ça soit en sauce et assez mou. J'ai commencé les petits biscuits de gerber à 9 mois, et aujourd'hui il a presque 10 mois.
  5. Josée 21 janvier 2015 à 17 h 36 min
    Bonjour Caroline,
    Mon bébé de 9.5 mois mange comme nous depuis 1 mois, sans le sel, soit depuis que tout a été introduit. Vous pourriez lui proposer des morceaux de légumes bien cuit en bâtonnets s'il prendra lui-même (carottes, courgettes, courges, brocolis) et pour les protéines, des morceaux tendre de viande (poulet, etc) ou galettes de patates et purée de pois chiche. Ca fait évidemment bien du dégâts mais bébé gagne en autonomie. Les bébés on le gag reflex (genre de haut le coeur quand un morceau va trop loins) et c'est tout a fait normal et naturel, bien qu'un peu paniquant! Bonne chance!
  6. Stéphanie Côté, nutritionniste 22 janvier 2015 à 09 h 14 min
    Chaque enfant est unique, et certains prennent plus de temps à apprivoiser les textures. Continuez à lui offrir des aliments à textures variés, mais ne le forcez pas à manger. Comme lorsqu'il développe son goût, le climat doit être positif.

    C'est une bonne idée de laisser votre enfant porter lui-même les aliments à sa bouche. Il se peut qu'il préfère les aliments en morceaux mous plutôt qu'en purée contenant des morceaux. Je vous suggère la lecture de ces deux articles pour trouver des trucs:

    http://naitreetgrandir.com/fr/etape/0_12_mois/alimentation/fiche.aspx?doc=passer-des-purees-aux-morceaux

    http://naitreetgrandir.com/blogue/infocuisine/2013/10/14/lalimentation-autonome-du-bebe-baby-led-weaning/

    Si la difficulté avec les textures persiste, vous pourriez en parler à votre pédiatre. Dans certains cas, l'aide d'un ergothérapeute peut s'avérer utile.
  7. Caroline Labrie 22 janvier 2015 à 11 h 09 min
    Merci beaucoup pour vos conseils
  8. Andréanne 21 janvier 2015 à 20 h 10 min
    Bonjour!! Je suis un peu découragée! Mon garçon aura 1 an dans 2 semaines et il refuse encore les morceaux!! J'essaie de lui en donner depuis qu'il a 8 mois, je lui donne des biscuits, des puff (Gerber), il mange des framboises, quelques morceaux de toast et parfois quelques pâtes alimentaires. Mais sinon, la majorité des repas se termine en vomit ou encore apres 5-6 bouchées il refuse catégoriquement toi ce qu'on lui donne. À chaque fois que je réussi a lui faire accepter un semblant de repas qui ressemble au notre, il y a toujours une situation qui le fait retomber aux purées (ex: fièvre, otite, gros rhume). Avez-vous quelques trucs ou conseils??
    Merci
  9. Stéphanie Côté, nutritionniste 22 janvier 2015 à 09 h 22 min
    Bonjour,
    je vous invite à lire la réponse ci-haut, celle que j'ai donné à Caroline.
    À cela, j'ajoute qu'il faut éviter de forcer un enfant à manger. Il se peut qu'il n'ait faim que pour 4-5 bouchées. Les tout petits sont naturellement capables de savoir quelle quantité d'aliments leur convient. S'il réussi à manger quelques morceaux en début de repas, je crois qu'il faut maintenant porter attention à la quantité mangée en le laissant décider quand arrêter. Une bouchée de plus, c'est une bouchée de trop quand l'enfant n'a plus faim. C'est peut-être la cause de ses hauts-le-coeur. J'espère que ça vous aidera.
  10. Lise 21 janvier 2015 à 23 h 05 min
    bonjour ma fille aura 1 an mardi prochain et depuis quelques semaines son appetit a grandement réduit ! Je sais que c'est normal mais ça m'inquiète quand même beaucoup ! Aujourd'hui elle a bien déjeuner céréale yogourt croissant
    Dîner elle a mangé 3-4 boucher seulement et voulais pu rien savoir et au souper jai essayer de lui donner 3 repas différents toujours la crise donc sa fini qu'elle a manger une grosse orange et une bananes est ce que c'est normal selon vous ?!petre une phase qui va passer bientot ?!
  11. Stéphanie Côté, nutritionniste 22 janvier 2015 à 09 h 28 min
    Oui Lise, c'est normal. Ne forcez pas votre fille à manger et évitez de lui offrir 3-4 repas différents jusqu'à ce qu'elle accepte. Si elle refuse le repas prévu ou ne mange presque pas, elle peut avoir une portion de dessert (s'il est prévu), mais ne peut pas faire des demandes spéciales. Cela la conforterait dans ses refus et lui lancerait le message qu'elle peut vous manipuler et négocier le menu. Or, sa seule responsabilité est de décider de la quantité qu'elle mange. De plus, si elle ressent votre stress à la faire manger, elle pourrait se servir de cela pour recevoir de l'attention (inconsciemment).
    Son rythme de croissance de sa première année de vie ralentit et elle ajuste ce qu'elle mange en fonction de ce que son corps lui demande. C'est normal et même rassurant de voir à quel point les enfants sont ainsi à l'écoute des signaux de leur corps. Soyez donc rassurée :)
  12. Lauriane 22 janvier 2015 à 06 h 34 min
    Bonjour,
    Certains enfants (environ 20%) présentent un syndrome de dysoralité sensoriel, qui se traite très bien par un protocole de massage intra buccal. Ces enfants ne supportent pas les morceaux, jusqu'à parfois en vomir, n'aiment pas les textures granuleuses, ne portent pas de jouets à la bouche etc. (différent tableaux selon les enfants bien sûr). En France, ce sont les orthophonistes qui traitent cela en apprenant les massages précis aux parents, et les résultats sont très bons.
  13. Stéphanie Côté, nutritionniste 22 janvier 2015 à 09 h 30 min
    En effet Lauriane, l'aide de spécialistes est parfois requise et fait toute la différence. Les ergothérapeutes peuvent aussi aider. Merci pour votre intervention.
  14. KatMarieChant 23 février 2015 à 15 h 11 min
    Bonjour! J'aimerais avoir votre avis de nutritionniste sur l'introduction de plus gros morceaux, plus durs, pour un tout-petit de 17 mois. Mon enfant mange des légumes cuits, des fruits mous, des biscottes (sans sel) et une grande variété d'aliments, mais son éducatrice à la garderie insiste pour me dire qu'il me ''mâche'' pas comme il le devrait les aliments, il n'est pas porté à vouloir autre chose que des aliments coupés en petits carrés. Je croyais bien faire en lui offrant cela, afin qu'il ne s'étouffe pas, mais il semblerait qu'il soit ''en retard'' par rapport aux enfants de son âge. À quel âge devrait-il accepter des plus grosses bouchées, gérer ses quantités, mastiquer de plus gros morceaux? Je ne trouve pas d'information sur ce sujet. Merci à l'avance.
  15. Barbara 2 mars 2015 à 13 h 36 min
    Bonjour Stéphanie,

    Ma fille a 23 mois et mange à peu près de tout( à condition qu'elle ait faim ;), mais depuis environ 6 mois, les légumes sont devenus problématiques. Même lorsque je les incorpore à son menu, elle les discrimine. Par exemple, hier soir j'ai mélangé un peu de ratatouille avec une boulette de veau en petits morceaux et elle a réussi à ne manger que la viande.

    Si bien que dans mon congélateur, je tiens une grande variété de portions individuelles de potage : la seule manière que j'aie trouvé pour lui faire manger un peu de légumes.

    J'essaie quand même de continuer à lui en présenter sous d'autres formes de temps en temps. La purée pomme de terre-navet-carotte fonctionne aussi très bien.

    La semaine dernière, à ma grande surprise, j'ai appris qu'elle mangeait des petites carottes crues (!!!) et des morceaux de brocoli (cuits) à la garderie.

    Est-ce que je devrais me préoccuper davantage de cette problématique ? Je ne veux pas que les légumes donnent lieu à des luttes de pouvoir, mais j'aimerais qu'elle se familiarise avec d'autres textures que celle des potages.

    Merci de votre avis et de vos conseils !

    Barbara
  16. Stéphanie 4 mars 2015 à 21 h 25 min
    Bonjour,
    Ma fille de 1 an ne semble plus aimer le lait. Je lui donne du 3.25% depuis qu'elle a 9 mois, mais depuis peu elle boit rarement son 4 oz de lait que je lui sers à chaque repas, souvent elle n'en boit seulement que 2 oz. J'ai essayé de lui servir à diverses températures, sans succès. Par contre elle mange du yogourt et du fromage quotidiennement. Est-ce problématique ?
    Merci !

Partager