Accueillerez-vous un lutin de Noël à la maison?

Accueillerez-vous un lutin de Noël à la maison?
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
20 novembre 2014

Nous sommes à finaliser notre prochain numéro du magazine. Un numéro où Noël est à l’honneur forcément! Nous vous présentons en primeur un extrait de notre dossier du mois rédigé par Marie-Josée Cardinal. Il aborde la question des fameux lutins!

Pas la peine d’en faire trop!

Depuis quelques années, des petits lutins envahissent les maisons à l’approche de Noël. Une fois capturés et adoptés par la famille, ces lutins jouent des tours aux enfants pendant la nuit. Bien sûr, les parents sont derrière ces mises en scènes qui ont pour but d’amuser les enfants. Mais certains se mettent beaucoup de pression pour trouver des mauvais coups originaux et tenter d’en faire plus que d’autres.

«Le phénomène des lutins répond au besoin de mettre un peu d’imaginaire et de folie dans notre quotidien, souligne la psychologue Nathalie Parent. Malheureusement, le marketing s’en est emparé de même que les médias sociaux. Les parents annoncent leurs coups sur Facebook et on a parfois l’impression que la performance est plus importante que le plaisir. C’est à qui aura le plus beau lutin, la meilleure idée ou jouera le meilleur tour.»

Pour l’auteure France Paradis, les lutins devraient rester imaginaires. «Les lutins fabriqués en série font disparaître le sens du mystère et du merveilleux», dit-elle. Selon Nathalie Parent, il n’est pas essentiel d’embarquer dans la folie des lutins pour amuser son enfant. «Les parents ont le choix, soutient-elle. Mais pour nourrir l’imaginaire des enfants, il peut être plus enrichissant d’échanger et d’inventer avec eux des histoires qui appartiennent à notre famille.»


À ne pas manquer dans notre numéro de décembre: notre version du calendrier de l’avent.Pour savoir où vous en procurer un exemplaire gratuitement, à partir du 1er décembre, consultez notre localisateur.

Commentaires (4)

  1. Lise 21 novembre 2014 à 12 h 49 min
    Mon petit fils qui avait 7 ans l'année dernière à eu beaucoup de chagrin en se rendant compte que son lutin ne lui jouait pas de tour. Il a cru qu'il ne l'aimait pas. Je lui ai fait comprendre qu'il était tellement gentil que son lutin ne pouvait pas lui faire de tour. J'en ai parlé à son père afin d'éviter la même chose cette année. L'enfant allant chez son papa une fin de semaine sur deux, la magie est difficile à maintenir. Il faut penser aux enfants avant tout. Le prix de ces fameux lutins est aussi assez élevé, mais le le marketing avant tout.
  2. Julie 25 novembre 2014 à 11 h 39 min
    Pour ma part, je trouve que ces fameux lutins qui jouent des tours sont effectivement des produits un peu superflus dans toute la magie de noël que nous voulons faire vivre à nos enfants. Je préfère de loin user de créativité et laisser l'imagination de ma petite de 3 ans 1/2 libre d'un objet comme celui mis en marché ces dernières années. Je trouve que le marketing l'emporte dans cette histoire et que noël est malheureusement encore plus commercial... et que oui les parents se mettent de la pression pour que leur lutin joue des tours plus drôle que le lutin du voisin... Mais...malheureusement une tante a offert un lutin cette année, sans demander la permission des parents, et à tout expliqué le processus du lutin coquin qui fera des tours à ma fille...et ce matin elle me demandait pourquoi son lutin n'a pas bougé cette nuit?!?!
  3. Mylene 25 novembre 2014 à 20 h 59 min
    Moi, je n'y vois que du bien. L'an passé, le lutin était en fait une peluche de St-Nicolas, à 3$ en quincaillerie, sans brillant, sans flafla. Les enfants s'inventaient toutes sortent d'histoires, ils tentaient de deviner le prochain tour du lutin et le matin...pas besoin de les réveiller 3 fois, de les presser à se lever pour aller en garderie/école. Ils se levaient au pas de course pour aller voir ce que le coquin de lutin avait fait. Mon conjoint était nettement en désaccord avec cette histoire de marketing, mais devant le prix versus le plaisir des enfants et la bonne humeur du matin, nous allons accueillir avec bonheur des petits lutins cette année!
  4. marie-eve 26 novembre 2014 à 15 h 24 min
    Moi je suis une vraie «capotée» de noël! Je cuisine des biscuits en pain d'épices pour le Père noël, je décore beaucoup, je met de la musique pour faire le sapin et j'envoie une belle carte au Père noël pour lui demander de passer chez nous...et il vient en laissant des traces dans la neige et en mangeant mes biscuits! Mais ces lutins un peu laids, un peu chers et pas très gentils, non merci! Maman de deux garçons, j'ai déjà deux lutins en chairs et en os qui font des coups et qui mettent la maison à l'envers... et en plein jour! La magie de noël est quelque chose de précieux pour moi et je la cultive avec beaucoup d'énergie et d'amour. Faire des décorations maison, de la pâtisserie, envoyer une lettre à grand-maman, préparer une boîte pour donner à la Guignolée. La magie de noël c'est le partage et l'amour, pas des roches dans les bottes ou des céréales répandue par terre dans la cuisine!

Partager