Le cododo et le respect de l’enfant

Le cododo et le respect de l’enfant
Par Mireille Dion, Sexologue
10 novembre 2014

Une femme m’a raconté récemment que lorsqu’elle avait 4 ans, ses parents se sont séparés. Durant la semaine qu’elle passait chez son père, elle et son père dormaient ensemble. Il la prenait dans ses bras et ils s’endormaient ainsi blottis l’un contre l’autre. Un jour, son père a rencontré une autre femme et, du jour au lendemain, il a cessé de dormir avec elle. Elle se souvient avoir eu beaucoup de peine et elle ne comprenait pas pourquoi il agissait ainsi. En discutant ensemble, elle a réalisé que son père avait probablement comblé le vide créé par l’absence de son ex-conjointe en partageant son lit avec elle.

Le cododo est une pratique très ancienne qui gagne en popularité depuis quelques années. Je suis d’avis qu’il revient à chaque parent de choisir ou non de s’y adonner. Loin de moi l’idée de soulever un débat sur le sujet. Il m’importe par contre d’attirer votre attention sur la notion de respect entourant cette méthode de sommeil. Pour reprendre l’exemple cité plus haut, le cododo peut parfois satisfaire un besoin affectif du parent que l’enfant ne devrait pas avoir à combler. Il ne s’agit donc pas seulement de s’assurer que la pratique soit sécuritaire, il faut aussi que tous les membres de la famille soient respectés.

Autrement, votre enfant pourrait se retrouver dans une situation délicate. À titre d’exemple, la participante d’un atelier m’a expliqué que, plusieurs mois après la naissance de leur fils, son conjoint et elle avait commencé à faire chambre à part. Elle m’a ensuite avoué qu’elle avait pris l’habitude de dormir avec son bébé, tandis que son mari occupait la chambre d’amis. Inconsciemment, son fils lui servait de bouclier, lui permettant d’éviter certains moments d’intimité avec son conjoint pour lesquels elle n’était plus à l’aise.

Afin d’éviter de faire endosser un rôle qui n’appartient pas à votre enfant, je vous invite à vous poser la question suivante : «Le cododo répond auxquels de mes besoins?» Se soumettre à l’exercice peut être difficile, mais révélateur.

Que ce soit pour ses avantages, son côté pratique ou simplement parce que vous trouvez plaisant de dormir près de votre enfant, le cododo devrait toujours être fait dans le respect de soi et de l’autre. Vous pouvez aussi avoir vos raisons de ne pas partager votre lit ni même votre chambre avec votre enfant. Vous n’êtes pas un meilleur parent si vous le faites et vous n’en êtes pas un moins bon si vous ne le faites pas. En répondant honnêtement à la question, vous ferez preuve de respect envers vous-même, votre conjoint et votre enfant. Toute la famille pourra ainsi être à l’aise de partager ou non le même lit.

NDLR Le cododo fait référence dans ce texte au partage de lit.

Commentaires (22)

  1. jeanne 10 novembre 2014 à 11 h 07 min
    Bonjour, je fais le cododo avec mon fils de 3 ans. Quand il avait moins d'un an, on avait qu'une chambre donc il dormait dans la même chambre que nous et donc il dormait souvent avec moi car il s'endormait dans mes bras. Mais on a déménagé et j'ai gardé l'habitude. De pon point de vue, on a voulut le faire dormir dans son lit mais il se lève la nuit pour dormir avec moi et si il s'endort avec moi, il fait une nuit complète. Je pense que le cododo se décide aussi par l'enfant.
  2. Mireille Dion 10 novembre 2014 à 17 h 34 min
    Ce peut effectivement être une question d'habitude et si tout le monde est à l'aise avec la situation, je ne vois pas de problème à ce que vous partagiez le même lit. Il aura probablement un jour envie de dormir seul, lorsqu'il sera plus grand, (ou peut-être alors que ce sera vous qui souhaiterez retrouver votre lit); ce sera alors le moment de changer cette habitude. Je ne crois pas que votre situation est malsaine, tant que tout le monde est respectés.
  3. Gabrielle 10 novembre 2014 à 11 h 48 min
    Je ne suis pas une pro-cododo lorsque l'enfant est plus âgé. L'ayant vécu enfant pour combler l'absence de mon père, je sais à quel point ça peut nuire. Cependant, lorsque c'est le seul moyen de dormir une nuit qui a un semblant d'allure, je peux comprendre. Faut pas oublier qu'on fait de notre mieux dans tout ça. Mais j,avoue qu'une fois de temps en temps, un dodo collé avec fiston est très agréable :)
  4. Mireille Dion 10 novembre 2014 à 17 h 41 min
    Bonjour Gabrielle,
    Votre commentaire reflète l'angle de mon article. Dans certaines situations, le cododo ne répond pas aux besoins pour lesquels il est habituellement naturel de le pratiquer. Je suis aussi de votre avis, partager un dodo peut être tout simplement agréable.
  5. Didine 11 novembre 2014 à 01 h 54 min
    Bonjour, apres une fracture brutale du foyer suite a des agressions sexuelles sur mon ainee par mon ex.epoux, ma petite et moi sommes retrouvees seules durant 15 jours (au retour de ma grande). Je pense que le co dodo a dure car j'avais besoin de la sentir pres de moi. Aussi, je lui prepare son autre chambre tout doucement ...
  6. Mireille Dion 11 novembre 2014 à 10 h 22 min
    Bonjour Didine,
    On a tous nos raisons de faire ou non du cododo. Peut-être avez-vous réalisé que vous avez fait durer cette méthode à votre avantage, mais sachez que votre fille a probablement aussi retirer certains bénéfices. Si vous ne vous sentez pas honnête dans votre pratique, il est sain de lui préparer sa chambre, comme vous le mentionnez. Mon billet ne se veut pas accusateur. En tant que parents, nous faisons habituellement ce que nous croyons être le mieux pour nos enfants; c'est ce qui compte.
  7. Lillymax 10 novembre 2014 à 14 h 27 min
    SVP, corriger le titre de cet article: on parle ici de PARTAGE DE LIT, pas nécessairement de co-dodo, qui est le fait de dormir dans la même pièce.
    Utiliser les bons termes permettra de mieux définir la logique de cet lecture sur un sujet délicat et très particulier...
  8. Lisa 10 novembre 2014 à 16 h 43 min
    euh le co-dodo c'est bien dormir dans le même lit que son enfant, ou avec un lit fait pour collé à celui des parent mais partager simplement la même chambre c'est pas du co-dodo..
  9. Mireille Dion 10 novembre 2014 à 17 h 54 min
    Le cododo inclut le partage du lit et le partage de la chambre.
    Les exemples que j'ai donnés parlent effectivement de partage de lit.

    Dans le deuxième exemple mentionné, je crois que peu importe que le bébé dorme dans la même chambre ou dans le même lit, il se peut que des mères (ou des pères) utilisent le cododo pour éviter certains moments d'intimité. Dans un tel cas, il serait intéressant pour eux de répondre à la question proposée. Autrement, tel que mentionné, je suis d'avis qu'il est sain de "cododoter", "que ce soit pour ses avantages, son côté pratique ou simplement parce que vous trouvez plaisant de dormir près de votre enfant".
  10. Nathalie 10 novembre 2014 à 20 h 39 min
    Une nuance à votre 2e exemple. Santé Canada et la Société canadienne de pédiatrie recommandent le partage de la chambre durant les 6 premiers mois de vie de l'enfant.
  11. Mireille Dion 10 novembre 2014 à 22 h 10 min
    Je suis tout à fait d'accord Nathalie avec la recommandation de Santé Canada. Il est par contre question, dans mon exemple, d'un cododo avec un enfant plus âgé ("plusieurs mois après la naissance de leur fils") ET qui serait pratiqué dans le but d'éviter une certaine intimité avec son partenaire.
  12. Eve-Marie 10 novembre 2014 à 21 h 19 min
    Bonjour, on pratique le cododo depuis sa naissance. Au début, on avait peur de la mort subite du nourrisson et on le trouvait trop petit pour le laisser seul (sans jugement pour les autres parents) à 4 mois, j ai allaité couchée et il ne voulait plus dormir sans son petit lit donc il a commencé à dormir directement avec nous. À ses 15 mois, on a mis un lit simple dans notre chambre, il dort toute la nuit et vient nous retrouver le matin. J'ai aimé l article, cela M a permise de me questionner sur les raisons de notre pratique: un pour combler notre anxiété, ce qui n est pas nécessairement bon, combler le besoin de mon fils et bien dormir puisque depuis ses 4 mois on n a quasiment pas eu de nuits blanches. Le 2e s en vient et on veut tenter l expérience à nouveau. Malheureusement, on se fait juger tout le temps, je suis gênée de notre méthode et pourtant mon fils dort bien. Mais je suis contente qu il dort dans son lit...prochaine étape son lit dans sa chambre. J'ai retrouvé mes parents jusqu'à l âge de 10 ans. ..comme mon mari...je n ai jamais aimé dormir seule, j'espère seulement que ce ne sont des raisons malsaines...
  13. Mireille Dion 11 novembre 2014 à 12 h 30 min
    Chère Eve-Marie, vous n'aviez pas du tout tord de dormir avec votre poupon pour combler votre anxiété du début (même si ceux qui ne l'ont pas fait ne sont pas de mauvais parents pour autant).
    Vous avez ensuite accepté qu'il dorme avec vous, puis dans son petit dans votre chambre parce qu'il dort bien de cette manière (et en l'occurrence, vous aussi!). Il n'y a donc rien de mal dans votre pratique. Vous y allez par étapes, selon votre façon de faire.
    Vous dites que vous souhaitez tenter l'expérience avec le 2e enfant. Pourquoi pas? Je ne sais pas si vous souhaitez que votre fils continue de dormir dans votre chambre à ce moment, mais j'aurais tendance à vous dire de ne pas changer votre habitude, à moins que vous et lui, êtes rendu à une autre étape (son lit dans sa chambre). Il se sentira sans doute moins exclu par la venue du bébé. Le choix vous revient.
    Vous n'avez pas à être gênée de votre méthode de sommeil. Elle est différente de ce que nous avons l'habitude de faire, mais elle n'est pas malsaine. Tant que la pratique conviendra à tous, je vous encourage à suivre votre instinct!
  14. Isa 10 novembre 2014 à 22 h 57 min
    Nous on fait du co-dodo seulement pour le début de la nuit et ce, dans son lit! Lorsqu'elle est dans son sommeil profond, on va dans notre lit. Parcontre, elle peut venir nous rejoindre dans la nuit si elle le veut, mais ça arrive plutôt rarement...elle a 4 ans et fait des nuits d'environ 10 heures de suite. Le fait de s'endormir ensemble crée une atmosphère de bien-être et de sécurité en même temps!!! On a jamais eu de problème pour le dodo avec cette façon de faire et on adore!!! :)
  15. Karine 17 novembre 2014 à 15 h 13 min
    Bonjour,
    La question du cododo n'est jamais posée chez nous, notre fils ne veut tout simplement pas dormir avec nous! À sa naissance il a dormi quelques nuits dans notre chambre mais pas dans le même lit, on a essayé une nuit de le mettre dans sa propre chambre "pour voir" et finalement il dormait mieux tout seul! Même un petit câlin de 5 min dans notre lit, c'était des hurlements, pourtant j'aurais bien aimé une petite sieste avec lui de temps en temps! aujourd'hui à 2 ans et demi, il n'aime toujours pas ça, et c'est un petit garçon qui fait peu de câlins mais qui démontre son affection autrement (des "cadeaux", des dessins...) et qui veut faire tout tout seul, très autonome. Question de caractère?
  16. Mireille Dion 18 novembre 2014 à 10 h 48 min
    Question de caractère, de personnalité. Vous faites preuve de respect envers votre fils parce que comme vous le soulignez, vous auriez bien aimé faire quelques siestes avec lui, mais il ne veut pas.
    Il y a bien d'autres manières d'être affectueux que de faire des câlins. Il semble avoir trouver les siennes, ce qui est très bien.
  17. Sarah 18 novembre 2014 à 12 h 41 min
    À tous et à toutes, je recommende fortement cette lecture!

    Le livre à pour titre:
    Pour l'amour de vos enfants...
    ne dormez pas avec eux

    Donnez-leur des racines et des ailes !

    Soyez les jardiniers de leur estime de soi en créant l'attachement et le détachement sans les surprotéger

    On exclut bien sûr ces matins heureux où toute la famille est dans le même lit et où fusent les rires et les câlins. Ces matins de tendresse qui font chaud au coeur et qui impriment des souvenirs indélébiles. On ne parle pas non plus des nuits passées auprès d'un enfant malade ou pour l'allaitement.

    Dans un style clair, truffé de cas vécus, l'auteure toucheras :

    - L'importance du lien d'attachement parce qu'il constitue le terreau dans lequel va croître la fleur de l'estime de votre enfant.

    - Les risques de surprotéger votre enfant ainsi que les effets sur sa confiance et son sentiment de sécurité.

    - Comment faire la différence entre les besoins essentiels et les désirs de l'enfant.

    L'auteure propose des solutions alternatives pour permettre le plein épanouissement de tous les membres de la famille.

    Aline Lévesque, MBA, spécialiste de l'estime de soi des adultes et pionnière au Québec des ateliers sur l'estime de soi, a été fondatrice de l'Association des intervenant(e)s dans le développement de l'estime de soi. Elle est représentante du Québec auprès de l'INTERNATIONAL COUNCIL FOR SELF-ESTEEM. Elle a coordonné le projet CÉSAME favorisant l'estime de soi des parents et des enfants (de 2 à 5 ans), en plus d'être auteure de cinq livres touchant le développement personnel.

    Bonne Lecture!
  18. Sarah 18 novembre 2014 à 12 h 43 min
    http://www.alinelevesque.com/Bienvenue/
  19. Audrey 18 novembre 2014 à 15 h 53 min
    Bonjour, notre fille de 2 ans fait du cirque tous les soirs pour s'endormir depuis 3 mois et vient dans notre lit toutes les nuits alors que jusque là elle s'endormait seule et même si elle se réveillait la nuit, elle n'avait pas besoin de venir dans notre lit. Je suis épuisée par la situation et me sent démunie. Je suis tellement fatiguée que je la laisse venir dans le lit et je reste à ses côtes tous les soirs pour qu'elle s'endorme. Ce n'est pas un choix délibéré de dormir ensemble mais plutôt subie car je n'en peut plus physiquement. Mon mari et moi ne sommes pas d'accord, cela crée des tensions entre nous. Mais comment font les autres parents tout en restant bienveillant envers l'enfant?
  20. Karine 24 novembre 2014 à 18 h 59 min
    Bonjour Audrey,
    Nous avons eu exactement le même scénario avec notre fils quand on a enlevé les barreaux de la bassinette, il avait du mal à rester au lit et venait constamment nous réveiller. Un truc qui nous a beaucoup aidé: le réveil Gro-Clock, l'heure de dormi est symbolisée par une étoile bleue qui fait dodo et se transforme en soleil jaune quand l'enfant a le droit de se lever. Après très peu de temps, il a bien compris le principe... Maintenant si on veut le lever plus tôt que l'heure programmée et qu'il y a encore l'étoile, il dit non, dodo, attends le soleil!
    J'espère que ça va aller mieux... Bon courage
    article sur le gro-clock

    http://www.mamanpourlavie.com/mieux-consommer/bancs-dessai/bancs-dessai-interactifs/8325-reveil-gro-clock.thtml
  21. chauffe matelas et pieds 2 décembre 2014 à 06 h 42 min
    Bonjour,
    Durant l'hiver, le cododo est une bonne idée car rien ne vaut la chaleur humaine pour maintenir bébé au chaud et surtout pour qu'il ait un bon sommeil.
  22. Nathalie 7 décembre 2014 à 02 h 09 min
    bonjour moi maman de 7 enfants donc deux tres grand prématurée je peu vous dire que nous ont a connu sa le co dodo et que non malgré ses nuit passer à résumer notre marmaille et se blottissent un a l autre il son tous tres sur d eux et on une très belle estime d eux aussi tous est relatif dans tous chaque chose a son temp et ses explication et aucun enfants est pareille j'en est 7 et non aucun à réagir de la même façon et à la même âges j'en est mare de toute ses spécialiste qui dise savoir que squi est le mieu pour nos enfants moi un jours quelqu'un m'a dis le meilleur doc la meilleur infirmière le meilleur thérapeute pour tes enfants ses toi alors reste juste a etre a l'écoute de nos enfants et oui sa nous prend des médecin pour tous squi concerne les maladie mais pour se qui est de l'enfants et comment l aider a pousser avec le plus de droiture possible nous somme les meilleur les parent bla 100 ans il ni avais pas des tonnes et des tonnes de livre d'ouvrage et la vie etIs vien mieux les préjuger son la grâce à sa moi jai lue que si ou sa étais bon non moi j'ai lue l'autre et il dis le contraire oufffffffffffff entouka moi je peu dire une seul chose je suis l auteur de ma vie et celle de mes enfants fait en autant tank que la vie que vous leurs donner est saine le pourquoi de cette article le co dodo ne doit pas être pour notre bien etre a nous les parent bizou a toute les maman et les merveilleux ti mousses

Partager