Le double rôle des seins

Le double rôle des seins
Par Mireille Dion, Sexologue
11 septembre 2014

Lorsque mon amie Karine allaitait, ses seins n’avaient pour elle qu’une seule et unique fonction : nourrir son bébé. Si c’est le cas pour plusieurs femmes, certaines voient au contraire leur désir augmenter en même temps que leur montée de lait. Pour d’autres, l’allaitement a peu d’effet sur leur désir sexuel.

Il y a autant de personnes différentes qu’il y a de façons de réagir à l’allaitement et à la sexualité. À ce sujet, plusieurs raisons physiques et psychologiques peuvent être prises en compte.

Tout d’abord, au plan physique, les seins peuvent devenir douloureux en raison de leur volume ou d’une difficulté d’allaitement (crevasses, gerçures…). Leur sensibilité parfois accrue chez certaines femmes peut diminuer l’envie de se laisser caresser. Lorsque les seins deviennent lourds, il peut être nécessaire de porter un soutien-gorge de façon permanente, ce qui peut devenir déplaisant. Certaines femmes doivent aussi stimuler leurs seins ou tirer leur lait fréquemment afin d’en augmenter la production. Ces manipulations supplémentaires demandent une certaine énergie et tout ce qui est associé aux seins peut alors prendre une dimension plus mécanique.

Il arrive également que du lait s’écoule de vos seins lors de l’excitation ou de l’orgasme. Même s’il s’agit d’un phénomène parfaitement normal, cela peut créer un malaise chez certains couples. Si c’est votre cas, vous pouvez choisir de porter un soutien-gorge ou une camisole afin de réduire votre inconfort. L’adaptation à ces nombreuses modifications peut prendre quelques semaines. Accordez-vous le temps nécessaire, à vous et votre conjoint.

L’apparence des seins

Ensuite, au plan psychologique, certaines femmes peuvent aussi être troublées par le changement d’apparence de leur poitrine. Même si vos seins ne sont plus les mêmes qu’avant votre grossesse, vous n’avez pas à en rougir. En effet, les traces qu’ils portent résultent de l’histoire de votre grossesse et de votre nouvelle vie en tant que mère. Habituellement, les conjoints sont beaucoup moins préoccupés que vous de cette nouvelle apparence. Une bonne communication peut vous aider à mieux accepter ces changements.

De plus, de nombreuses femmes se sentent émotionnellement comblées durant la période  où elles allaitent leur enfant. Cela s’explique en partie en raison des hormones responsables de la production de lait (la prolactine) et de l’éjection du lait (l’ocytocine). Favorisant un sentiment de bien-être, ces dernières peuvent vous donner l’impression de ne pas avoir besoin de la tendresse que vous partagiez avant avec votre conjoint. Comme toutes les mères, qu’elles allaitent ou non, vous êtes maintenant collée très souvent sur votre bébé (quand vous en avez envie, mais aussi quand il vous réclame) et avez peut-être besoin de retrouver un espace qui est le vôtre. Discutez-en avec votre partenaire afin que les besoins de chacun soient respectés. Ensemble, vous trouverez des moyens pour vous adapter à ces nouveaux changements : votre couple a lui aussi besoin d’une dose de câlins!

Certains conjoints trouvent leur conjointe attirante lorsqu’elle allaite alors que d’autres ont, au contraire, de la difficulté à faire la différence entre la mère de leur enfant et leur amoureuse. Il peut leur être difficile de faire la différence entre le sein nourricier et le sein sexuel, tout comme c’est le cas pour de nombreuses femmes. Pour le bien de votre relation, il importe d’en discuter. Si vous et votre conjoint n’avez pas la perception que vous êtes seulement une maman, mais aussi une amoureuse, vous saurez vous rassurer en vous rappelant que le double rôle des seins ne dure qu’un temps!

Billets sur le même sujet

Commentaires (2)

  1. Sara 3 octobre 2014 à 21 h 36 min
    Excellent thème! Est-ce que ce serait possible de parler du lien entre l'image que chaque femme a de son corps et les difficultés d'allaitement? Ou de la perception du toucher comme étant sexuel avant l'accouchement, et du fait d'avoir de la difficulté à toucher son bébé à cause de ça? On parle beaucoup dans le milieu médical des bienfaits du peau à peau avec le bébé, mais je trouve qu'on suppose trop souvent que le toucher est chose facile pour tout le monde...
  2. Mireille Dion 4 octobre 2014 à 09 h 55 min
    Merci pour votre commentaire. Effectivement, ce n'est pas tout le monde qui est à l'aise avec son corps et les différentes perceptions que nous en avons, qu'elles soient erronées ou non, peuvent avoir un impact sur l'allaitement et le peau à peau. Il serait intéressant d'aborder le sujet; je conserve donc le thème pour un prochain article.

Partager