Ils sont amoureux… à 4 ans!

Ils sont amoureux… à 4 ans!
Par Mireille Dion, Sexologue
1 février 2014

Une de mes bonnes copines m’a raconté que sa fille Camille, âgée de 4 ans, lui a dit qu’elle était amoureuse de Benjamin, un garçon de la garderie. « Elle m’a dit qu’elle et son amoureux avaient déjà choisi le nom de famille qu’ils porteraient et qu’ils ne pouvaient plus jouer aux bébés maintenant qu’ils sont des amoureux parce qu’ils doivent discuter! » Dans un éclat de rire un peu paniqué, elle m’a demandé : « Qu’est-ce que je dois faire? »

Je lui ai suggéré de demander les raisons pour lesquelles sa fille se dit amoureuse. Les enfants ont souvent des manières bien différentes des nôtres de concevoir le sentiment amoureux : le simple fait de se tenir la main, de faire un bricolage pour l’autre, d’aimer jouer avec lui ou elle. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter. Dans le cas où les enfants auraient des comportements inappropriés pour leur âge en jouant à « faire semblant », mimant des comportements sexuels adultes, vous devez fermement leur expliquer qu’il ne s’agit pas de jeux pour les enfants.

Autrement, l’enfant ne fait qu’imiter les gestes des adultes (en se donnant un bisou ou en se tenant la main, par exemple) ou il se représente les histoires de princes et de princesses que vous lui racontez. L’enfant n’entretient pas non plus une « relation de couple » dans un but sexuel. Il développe au contraire sa personnalité (il est plutôt doux et gentil avec son amoureux ou amoureuse, par exemple).

L’important, selon moi, est de ne pas banaliser le sentiment vécu par l’enfant sans pour autant l’encourager. Il vit une émotion dont il est susceptible de se souvenir longtemps, il souhaite faire « comme les grands » et il pourrait effectivement vivre une première expérience de chagrin d’amour ou un rejet. Voilà pourquoi il est préférable de ne pas faire trop d’allusions à leur « relation » afin d’éviter que la « rupture » soit plus difficile qu’elle le devrait.

Vous devriez aussi, et surtout, ne jamais laisser sous-entendre qu’ils s’aimeront pour toujours… Pour prévenir les blessures d’amour, vous pourriez vous procurer des livres d’histoires d’amour qui ne se finissent pas toujours par le traditionnel « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Sans pour autant vouloir que l’enfant ne croit pas en l’amour durable, je crois qu’il est possible de diversifier les histoires afin de lui offrir un portrait plus juste du monde dans lequel nous vivons. Superbe découverte, un coup de cœur assuré : Le journal secret de Lulu Papino écrit par Lucie Papineau aux éditions Dominique et compagnie. L’histoire amusante d’un amour d’été qui s’est terminé aussi rapidement qu’ont pris fin les vacances estivales. À partir de 3 ans.

Est-ce que votre tout-petit a déjà eu un amoureux ou une amoureuse? Comment avez-vous réagi?

Billets sur le même sujet

Commentaires (26)

  1. Christine 3 février 2014 à 09 h 26 min
    Quand ça vient des enfants, je trouve cela mignon. Par contre, dans mon entourage, mon fils s'est souvent fait demander s'il avait une amoureuse à la garderie. Et lorsqu'il répondait non, on insistait. J'ai toujours été un peu mal à mon aise vis à vis ça. Ça a culminé lorsque deux petites filles se sont battues à la garderie (en milieu familial) pour savoir qui pourrait dormir sur le matelas près de mon fils pour la sieste. Mon fils était un peu désemparé mais l'éducatrice a trouvé ça drôle et mignon. Mon fils était le seul garçon de son âge alors les petites filles piquaient des crises de jalousie. Bref, je ne voulais pas qu'automatiquement, le lien d'amitié entre lui et ses amies en soit un amoureux. Après tout, on peut être de sexe opposé et être des amis tout de même!
  2. Mireille Dion 3 février 2014 à 19 h 56 min
    Certains adultes ont la mauvaise habitude de demander aux enfants s'ils ont une amoureuse ou un amoureux ou encore, une fois à l'école, s'il y a de beaux garçons ou de belles filles dans sa classe. Je crois effectivement qu'il y a un temps pour chaque chose et que dans le monde des enfants, être en "relation" n'est pas prioritaire. L'adulte ne devrait donc pas insister...
    Certaines personnes peuvent trouver la situation jolie, mais lorsque l'enfant a un réel sentiment de peine, c'est un peu moins amusant à gérer...
    Et ce ne sont pas tous les enfants qui ont des amoureux ou des amoureuses et oui, l'amitié existe entre les personnes de sexe opposé! ;)
  3. Jean-François Quessy 3 février 2014 à 10 h 05 min
    Très pertinent comme billet Mireille, merci!
  4. Marie 3 février 2014 à 12 h 34 min
    Ici, fiston dit qu'il a une amoureuse à l'école, il a 7 ans. Ce que nous lui avons expliqué, c'est qu'à son âge, nous préférions qu'ils soient meilleurs amis. Donc, maintenant, il l'appelle sa meilleure amie. Ils se font des cadeaux, jouent ensemble etc. Ce que nous voulons lui inculquer, c'est que les relations amoureuses, c'est pour les adultes. Il peut éprouver un sentiment spécial envers elle, mais qu'il est préférable de développer une belle amitié.
  5. Stéphanie (via Facebook) 3 février 2014 à 14 h 03 min
    Moi je voudrais savoir si s'est normal que ma fille de 3 ans préfère les hommes bcp plus vieux qu'elle? Exemple, Quand nous feuilletons une revue ensemble, je lui montre un petit garçon de son âge et lui dit: ahhh lui le trouves-tu mignon Nel? Elle m'en pointe un de 35 ans et plus et préfère celui ci en disant que s'est son chum, son prince charmant?!?! Et s'est même arrivé qu'on croise un monsieur qui nous tient la porte d'un magasin pis qu'elle lui dise merci bcp monsieur avec des beaux yeux et après qu'elle me dise comment il était charmant et qu'elle aimerait qui soit son amoureux!?!!? Spécial quand même hen?! Mais y'a aucun sous entendu sexuel par exemple, de se côté la elle n'est pas encore rendue la! Oufff! Dois-je me poser des question qd même? Merci de m'éclairer sur ce sujet
  6. Mireille Dion 3 février 2014 à 20 h 04 min
    Selon moi, comme votre fille sait que ce sont les adultes qui ont des amoureux et des amoureuses, le fait de lui proposer de préférer un garçon de son âge ne fait pas de sens avec sa compréhension. Faire comme les grands, c'est peut-être pour elle avoir un amoureux qui est lui aussi "grand".
    À 3 ans, elle peut aussi être dans une période de confrontation (vous lui suggérer quelque chose et parce qu'elle veut "décider", elle vous dit non, même si sa réponse pouvait en réalité être oui...).
    Sans avoir à vous inquiéter, vous pouvez lui souligner que le monsieur ou les grandes personnes ne peuvent être amoureuses que de grandes personnes et non des enfants et qu'un jour, lorsqu'elle sera une grande personne, elle pourra être l'amoureuse d'un grand monsieur, mais pas maintenant. C'est important qu'elle comprenne cette notion.
  7. Fanny 3 février 2014 à 19 h 23 min
    Notre fille de 4 ans aime elle aussi tout comme la fille de Stéphanie, les hommes beaucoup plus vieux qu'elle. Elle s'est d'ailleurs déjà amouracher de 2 hommes par le passé et encore aujourd'hui, fais des beaux yeux aux hommes qui lui sourient. Je ne sais plus trop comment réagir.
  8. Mireille Dion 3 février 2014 à 20 h 05 min
    Je comprends votre inquiétude. Je vous réfère à ma réponse au commentaire de Stéphanie.
    N'hésitez-pas si vous avez besoin de plus d'informations!
  9. Fanny 4 février 2014 à 10 h 22 min
    Merci pour la réponse.
  10. Annie Beaunoyer 24 février 2014 à 14 h 31 min
    Si j'étais vous, je lui parlerais de mon inquiétude, en lui demandant en même temps ce qu'elle ressent réellement dans son coeur. Mes filles sont très matures parce que justement, je leur parle comme des grandes. Ma fille de 5 ans a déjà eu cette phase, parce qu'elle a perdue son père il y a 3 ans. Je lui ai demandé s'il y avait une raison particulière pourquoi elle agissait de telle ou telle façon avec un homme plus qu'avec les autres, et oui, j'ai finalement découvert que cet homme lui rappelait son père. Je lui ai fait part de mes inquiétudes, à ce qu'il puisse lui arrivé du mal si elle continuait à arborer de tels sentiments envers un homme plus vieux, en lui disant aussi que c'était normal qu'elle manque son père, mais que chercher l'amour d'un autre homme ne résoudrait pas le problème. Je lui ai dit, qu'en son temps, elle aurait sa propre famille avec un homme, mais que ce jour n'est pas aujourd'hui et qu'elle devait se concentrer davantage sur la famille. Depuis, ce n'est plus JAMAIS arrivé, mais comme je vous dit, mes filles sont hyper matures, du fait qu'elles ont perdues leur père très jeune, et ce sont retrouvées seules avec moi.
  11. Mireille Dion 27 février 2014 à 13 h 26 min
    Effectivement, il suffit parfois de demander pour comprendre le pourquoi d'un comportement et selon la maturité de l'enfant, il est possible de lui faire comprendre des concepts adultes.Il est aussi très sain de ne pas tenter de "trouver" une personne à travers un être cher qui est absent. Très belle intervention Annie!
  12. Roxanne 3 février 2014 à 21 h 00 min
    Mon garçon aura bientôt 5 ans et depuis ses 2 ans, il a une amoureuse du même âge, 3 ans plus tard, ils sont toujours des amoureux selon eux, fréquentent le même groupe à la garderie et aimerait en plus se voir les soirs de semaine et les fin de semaine. Nous leur avons dit d'arrêter de se donner des bisous car ils allaient se cacher pour s'embrasser. Est-ce normal à un si jeune âge de rester accrochés si longtemps?
  13. Mireille Dion 6 février 2014 à 19 h 14 min
    Je suis d'avis que les enfants ont des préférences pour certaines personnes et moins pour d'autres et que la proximité avec certaines d'entre elles peut effectivement être en lien avec le fait que votre garçon reste "accroché" à cette même amoureuse.
    Pour ce qui est de leur interdire de se donner des bisous, vous pouvez leur dire qu'il s'agit d'un geste que les adultes font lorsqu'ils sont amoureux et que l'amour peut être exprimé de plusieurs autres manières. Le fait de lui en proposer quelques une pourrait satisfaire son envie de vouloir agir en amoureux avec elle.
  14. Soso 5 février 2014 à 21 h 52 min
    Je dois dire pour ma part que mon garçon de presque 4 ans dit que son amoureuse est sa maman et son amoureux, son papa. Je trouve cela mignon, mais je lui ai expliqué que ses parents sont des amoureux et que lui, il est un enfant. Le fruit de notre amour, quoi! Mais il a été très offusqué de se faire dire que nous ne sommes pas amoureux de lui. Je lui ai dit que nous l'aimons de tout notre cœur, mais que les adultes seulement pouvaient avoir un amoureux/se.

    Il a de la difficulté je crois à accepter son statut d'enfant (il est enfant unique). Pour lui, notre famille composée de trois personnes place ces dernières en égalité. J'imagine que sa compréhension du monde s'améliorera avec le temps...
  15. Mireille Dion 6 février 2014 à 19 h 22 min
    Votre garçon n'est pas le seul à avoir été déçu d'apprendre qu'il ne pouvait pas être votre amoureux, ni celui de son papa et il s'agit d'une excellente occasion de lui apprendre que les adultes peuvent être amoureux d'adultes, que les enfants peuvent être amoureux des enfants; tout comme les chiens sont amoureux des chiens et non des éléphants. Vous pouvez aussi lui indiquer qu'il existe plusieurs sortes d'amour: l'amour pour maman, pour son dessert préféré, pour les jeux d'eau, etc. Il ne s'agit pas d'aimer plus ou moins, mais d'amours différents.
    Même s'il peut être parfois tentant de répondre à l'enfant que oui, il est notre amoureux parce que son comportement est tout mignon, il est très important de ne jamais laisser sous-entendre que la situation est possible. Lorsqu'il sera grand, il aura lui aussi une amoureuse (ou un amoureux, mais il n'est pas nécessaire de lui parler d'homosexualité à cet âge), mais ce ne sera pas vous, ni son papa. Vous aurez peut-être à lui répéter la notion, mais il finira pas comprendre. Continuer de lui rappeler que vous l'aimez, mais comme une maman aime son enfant...!
  16. Valérie 11 février 2014 à 06 h 29 min
    Je ne suis pas entièrement d'accord avec vous ; je me souviens parfaitement de mes amoureux de maternelle notamment, ce sentiment est très différent du sentiment d'amitié.
    Ceci est corroboré par l'attitude de ma fille de 5 ans, qui est "amoureuse" depuis l'année dernière d'un petit garçon : leur relation est très différente des relations amicales qu'elle entretient par ailleurs avec filles ou garçons. Cette intensité de sentiments me fait un peu peur en effet, de par le chagrin qu'une rupture pourrait causer à ma fille, mais les parents ne peuvent de toute façon pas éviter tout chagrin à leur enfant.
    Quant à se choquer ou interdire les bisous ... je trouve qu'il ne faut pas exagérer. En ce qui concerne les autres gestes, de toute façon, comme vous le dites, des enfants élevés dans un contexte normal ne doivent pas en avoir l'idée.
  17. Mireille Dion 11 février 2014 à 16 h 20 min
    Je suis d'accord avec vous, le sentiment amoureux dont il est question ici n'est pas le même que l'amitié. Ce que je souligne, c'est qu'il est préférable de ne pas 'exagérer' la relation des enfants tout en la respectant car il s'agit effectivement de vrais sentiments.
    Il est vrai que les parents ne peuvent pas éviter aux enfants tous les chagrins et je suis d'avis qu'ils permettent aux enfants de se construire et de faire face au monde qui les entoure.
  18. France 11 février 2014 à 09 h 03 min
    Je comprends le point de vue énoncé par Valérie ci-dessus. Ma fille de 6 ans et demi a été « amoureuse » deux fois jusqu’à maintenant, et cela a duré, dans les deux cas, au moins un an. Elle a toujours eu des amis des deux sexes, mais il est évident que ce qu’elle ressentait pour le garçon dont elle se disait amoureuse était très différent d’une simple amitié. Je suis convaincue qu’elle ne se disait pas amoureuse simplement pour imiter les adultes – il est évident que c’est une émotion intense qu’elle ressentait vraiment. Par contre, contrairement aux expériences énoncées dans certains des autres témoignages ici, dans le cas des deux expériences de ma fille, le garçon en question n’était pas amoureux d’elle en retour. Pour lui, ma fille était une simple amie, alors je n’ai jamais eu à gérer une situation de bisous donnés en cachette comme Roxanne ci-dessus, ce qui ne doit pas être évident! Dans ce cas, je suis d’accord avec vous : il vaut mieux leur enseigner qu’il s’agit d’un geste d’adultes.
  19. Mireille Dion 11 février 2014 à 16 h 23 min
    Bonjour France,
    Comme je viens tout juste de le mentionner à Valérie, les sentiments des enfants amoureux sont réels et vrais et ne sont pas comparables à l'amitié. Je suis donc tout à fait en accord avec vos propos. :)
  20. susan 17 février 2014 à 22 h 47 min
    Mon fils de 3 ans et demi avait une copine jusqu'à ces derniers jours. Mais là c'est fini, car elle y a mis un terme. Mon fils est tout triste depuis et le redevient dès qu'il y repense. Et même qu'il se cache d'elle lorsqu'il la voit à la garderie. Je ne peux pas lui épargner sa peine, mais je ne sais pas trop comment réagir.
  21. Mireille Dion 27 février 2014 à 13 h 33 min
    Vous pouvez tout d'abord écouter ce qu'il a à vous raconter sur sa peine (je crois qu'il est important de prendre le temps de le faire). Vous pouvez aussi l'aider à dédramatiser la situation en lui expliquant que les relations amoureuses sont pour les grandes personnes et qu'en tant qu'enfant, il peut vivre plusieurs autres expériences agréables. Vous pouvez aussi lui faire comprendre que ce n'est pas parce que leur "relation" est terminée qu'il est un mauvais garçon ou qu'il n'est pas aimable. En ce sens, rassurez-le sur le fait qu'il existe plusieurs sortes d'amour; ce qui lui permettra de mieux comprendre.
    Il vaut mieux de pas tomber dans le mélo-drame, mais je crois que puisque les sentiments de l'enfant sont réels, il ne faut pas les banaliser ni faire comme si de rien n'était...
  22. Annie Beaunoyer 24 février 2014 à 14 h 18 min
    Je suis très sévère à ce sujet. Nous en avons déjà parlé avec mes 2 filles de 4 et 5 ans, et je leur ai expliqué que c'était normal d'avoir certains sentiments à l'égard d'un garçon qu'on trouve gentil, mais que ce sentiment doit rester purement amical. En aucun cas, elles ne doivent accepter ou donner de bisous. Dans la classe de ma fille, les amis commencent déjà à se donner des bisous, chose qu'il voit partout, évidemment, mais je trouve cela aberrant. Ce qui importe le plus, c'est bien avant tout la famille et l'école. Le reste n'est que secondaire, même les amis ne sont pas une priorité, à mon avis, du moment que ta famille sont tes meilleurs amis et supporteurs. Je leur ai expliqué que certaines personnes s'embrouillent l'esprit très tôt avec des sentiments comme l'amour alors que ce ne devrait pas être une priorité avant d'avoir atteint un certain degré de maturité.
  23. Geneviève 27 février 2014 à 09 h 58 min
    Bonjour Annie. Je n'ai pas pu m'empêcher de vous répondre. Ç'est sur que nous avons tous droit à notre point de vue, mais je tenais à mentionner que je crois fermement que l'aspect social est primordial pour nos enfants. Il ne faut pas oublier que les aptitudes que les enfants développent à forger des liens avec les autres s'apprennent dès le plus jeune âge. Oui, la famille est importante, mais les amis aussi. Ma fille inventait beaucoup d'amis imaginaires avant que nous ayions finalement une place pour elle en CPE où elle a enfin des amis de son âge. Elle en a encore (des amis imaginaires), mais ils prennent beaucoup moins de place dans sa vie. Il est important, selon moi, que les enfants. Soient en mesure de développer des relations amicales saines dès leur plus jeune âge. Je suis enseignante et je vois parfois des jeunes qui sont clairement incapable d'établir des liens avec les autres. C'est triste. Surtout lorsqu'on pense au fait que les parents ne seront pas toujours là,
  24. Mireille Dion 27 février 2014 à 13 h 45 min
    Bonjour à vous deux,
    Je suis en accord avec Annie lorsqu'elle explique que c'est aberrant que les enfants s'amusent à se donner des bisous en classe. Je crois que ces ''expériences'' ont leur raison d'être lors des jeux de découvertes tels que ''jouer au docteur'' ou à "papa et maman", mais je considère effectivement que nous ne devons pas laisser les enfants agir tel que le font les amoureux adultes.
    Il est vrai que les enfants devraient avoir bien d'autres priorités que l'amour et tout ce qu'il peut s'y rattacher. Je continue par contre de croire que leur sentiment amoureux est réel. Voilà pourquoi j'écrivais dans mon billet qu'il ne faut pas banaliser le sentiment, mais éviter de l'encourager.
    Cela dit, je suis aussi en accord avec Geneviève: il est important, dès leur plus jeune âge, que les enfants développent des relations amicales saines.
  25. Melanie 10 mars 2014 à 23 h 47 min
    Mon fils de 5 ans dit depuis 6 mois qu'il a un amoureux et non une amoureuse...Nous avons beau lui expliquer...que c'est un ami....mais lui c'est un amoureux ...il nous dit même se marier avec lui et avoir une amie pour avoir un enfant seulement...je sais même pas ou il va chercher tout ca...je sais plus quoi dire ...une maman bouche bée...
  26. Mireille Dion 11 mars 2014 à 14 h 27 min
    Bonjour Mélanie,

    Je crois que vous n'êtes pas la seule qui se retrouverait à court de mots dans une telle situation. En prenant les choses d'une manière objective, sachons tout d'abord qu'un enfant de 5 ans est en âge de commencer à faire la distinction entre l'hétérosexualité, l'homosexualité et la bisexualité et surtout, que ce n'est pas parce qu'un garçon dit qu'il est l'amoureux d'un autre garçon qu'il est nécessairement homosexuel. Si ce n'est déjà fait, demandez-lui pour qu'elles raisons il se dit amoureux de ce garçon. Selon sa réponse, vous trouverez probablement quelques mots à lui dire...

    Je me questionne: Si nous enseignons aux enfants qu'il existe différents couples d'amoureux (hétérosexuels, homosexuels et bisexuels), pourquoi accepterions-nous que les enfants soient en "couple" garçon/fille et non fille/fille ou garçon/garçon...?

    Tenter de le convaincre qu'il ne peut pas être amoureux d'un enfant du même sexe que lui pourrait lui sembler contradictoire avec votre enseignement et, de toute évidence, ne changera en rien ses sentiments amoureux une fois adolescent ou adulte envers une personne du même sexe (si tel est le cas). Cela ne ferait qu'augmentez le sentiment de culpabilité qu'il aura peut-être déjà face à ses sentiments.

    Cela dit, de par les propos de votre enfant selon lesquels il aura une amie fille pour avoir un enfant, je crois que ça ne fait qu'illustrer qu'il a compris que la reproduction humaine nécessite deux personnes de sexe opposés; ce qui n'est pas une mauvaise chose! (Il y aura bien sûr l'aide d'une équipe médical ou l'adoption pour les couples qui ne pourront y parvenir).

    Cela dit, je comprends votre malaise. Votre enfant de 5 ans fréquente la maternelle ou une garderie et c'est peut-être à ces endroits qu'il a eu l'occasion d'en savoir un peu plus sur le sujet. Sans s'en rendre parfois compte, la télévision, nos conversations ou celles des gens qui nous entourent peuvent aussi être porteuses d'informations pour l'enfant.

    Rassurez-vous, je n'y vois pas de raison de s'inquiéter.

Partager