Nos classiques

Nos classiques
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
1 janvier 2014

Vive le vent, Le p’tit renne au nez rouge, tourtière, dinde, bûche… Il y a les classiques du temps des fêtes qui s’écoutent. Il y a les classiques du temps des fêtes qui se mangent. Ce sont des classiques réservés à une seule page du calendrier, mais il y en a d’autres qui nous accompagnent toute l’année. Dans la cuisine en tout cas.

En route pour aller dîner chez ses grands-parents, mon neveu de 3 ans demande à sa mère : « Qu’est-ce qu’on va manger chez grand-maman? De la lasagne ou du pâté chinois? »

C’est ça des classiques!

Quels sont les plats souvent à votre menu? Quelles sont les recettes que vous avez le réflexe de préparer quand le temps ou l’inspiration vous manque? Avec quels mets aimez-vous recevoir ou participer à un potluck? Quel est le meilleur-ceci-du-monde ou le meilleur-cela-de-la-galaxie selon votre enfant? Ce sont eux, vos classiques. Nous en avons tous.

L’automne passé, à cause de mon défi qui consistait à cuisiner toutes les recettes du livre Pasta etcetera de Josée di Stasio, j’ai eu moins de place pour mes classiques. Mes enfants l’ont remarqué. « Quand est-ce qu’on va manger du tofu maman? », « Est-ce qu’on peut manger des bagels au saumon fumé svp? »,  « Ça fait longtemps qu’on a mangé des quesadillas », « Pis des crêpes aux asperges aussi »,  « Pis du risotto. »

Voilà, en quelques demandes spéciales ou plaintes, mes enfants m’ont mis devant les yeux la liste de mes classiques!

Dans ma cuisine, les classiques sont des repas simples, nutritifs (ben oui, que voulez-vous?!), que je réussis plutôt bien et que mes enfants aiment. Mais attention! Ce ne sont pas devenus des classiques parce que mes enfants les aiment. C’est le contraire. Mes enfants les aiment parce que sont des classiques! Les enfants apprennent à aimer ce qui leur est familier. Quoi de plus familier que vos grands classiques?

Ma liste de classiques n’est pas coulée dans le béton. Elle s’enrichit de recettes coup de cœur que je découvre sur la table de mes sœurs et amies, dans le lunch de mes collègues, dans des revues, livres, émissions ou sites Internet de recettes, etc. Je puise mon inspiration dans plusieurs sources, dont ma propre imagination! Mais ne deviennent pas classiques toutes les recettes coup de cœur. Pour cela, elles doivent traverser l’épreuve du temps. L’épreuve de la répétition du moins. Pour ma part, les classiques sont aussi ceux que j’arrive à faire sans recette justement parce qu’à force de répétitions, les ingrédients et la marche à suivre sont imprimés dans mes gestes et ma mémoire.

Comme les classiques du temps des fêtes, nos classiques en bouffe ont quelque chose de rassurant et de réconfortant. Quels sont les vôtres?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Partager