L’alimentation après une gastro

L’alimentation après une gastro
8 décembre 2013

Q : Je crains le retour de la gastro dans ma famille cette année. J’aimerais savoir ce que je peux  donner à boire et à manger à mon enfant après une gastro.

istock_000008556791xsmallR : La saison de la gastro-entérite est effectivement commencée. Heureusement, la gastro est généralement de courte durée et sans conséquence grave. Le plus important est de prévenir la déshydratation. Que fait-on ensuite, une fois que le pire est passé? Voici comment rétablir une bonne hydratation et comment réintroduire les aliments.

À boire

Que votre bébé boive au sein ou au biberon, offrez-lui à boire plus souvent qu’à l’habitude, sans toutefois le forcer. Ses tétées seront d’abord plus courtes et plus fréquentes, puis elles reprendront leur allure régulière progressivement.

Pour encore quelques heures, continuez d’offrir une solution d’électrolytes à votre enfant. Évitez les boissons sportives de type Gatorade et optez  pour les préparations que l’on  retrouve à la pharmacie (Pédialyte, Gastrolyte, etc.), car elles renferment exactement les bonnes doses de sucres et de sel minéraux pour être absorbées rapidement. Elles sont donc les plus efficaces pour prévenir la déshydratation ou rétablir une bonne hydratation.

Votre enfant devrait boire en fonction de sa soif et de sa tolérance. Vous saurez qu’il est bien réhydraté lorsque son urine sera incolore.  Jusque-là, encouragez-le à boire souvent de petites quantités. Vous pouvez également lui offrir de l’eau ou du lait de vache (à partir de 9 mois).

 « Du lait? » Eh bien oui! C’est un mythe de croire que tous les enfants deviennent intolérants au lactose (le sucre naturel du lait) en période de gastro-entérite. Moins de 5 % des enfants le seraient temporairement. Il est donc injustifié de couper le lait. Vous pouvez le réintroduire dès que votre enfant garde les liquides.

Cela dit, il y a d’autres boissons qui sont véritablement à éviter : les boissons sucrées comme les jus, les boissons aux fruits, les boissons gazeuses (même « dégazéifiées »). Puisqu’elles sont très sucrées, elles nuisent à la réhydratation et peuvent même entretenir un problème de diarrhée. On a peut-être survécu au « 7-up flat » quand on était jeune, mais c’était loin d’être un remède adéquat!

Évitez aussi le jus de pomme, même si vous le diluez, car le type de sucre qu’il contient risque d’aggraver la diarrhée. Même problème avec les bouillons ou soupe du commerce, sauf que c’est le surplus de sel qui est en cause.

À manger

Lorsque cela fait environ 4 heures que votre enfant garde les liquides, il est temps de réintroduire la nourriture pour les enfants qui mangent des aliments solides.

On lui donne… n’importe quoi qu’il a envie de manger et que vous avez sous la main. Une rôtie, une clémentine, du yogourt, de la soupe maison, une cuisse de poulet (sans peau), etc. Optez de préférence pour des aliments qui se digèrent bien comme le riz, le pain, les pâtes, les fruits, les légumes, la viande peu grasse, les produits laitiers. Rien ne sert d’être très restrictif parmi ces aliments, car ça n’a aucune incidence sur les vomissements et la diarrhée.

Vous craignez que le riz,  le fromage ou la banane constipe votre enfant? C’est aussi une croyance à classer dans la catégorie des mythes! Restreindre inutilement pourrait priver votre petit malade d’énergie et de nutriments importants et ainsi retarder sa guérison.

C’est une exception que de donner ainsi le choix à votre enfant, parce qu’habituellement, vous décidez du contenu des repas et des collations. Mais étant donné son estomac et son « cœur » encore fragiles, c’est tout à fait justifié d’être flexible!

Quelle quantité et à quel rythme? Il est important que l’enfant reprenne son alimentation normale peu de temps après la fin des vomissements. Le priver de nourriture n’aiderait pas sa rémission, au contraire. Boire et manger sont essentiels pour le remettre sur pied.  Il reviendra graduellement à ses habitudes, à son rythme. Certains enfants retrouvent la faim rapidement. Laissez-les manger en leur rappelant d’écouter leur ventre. Si votre enfant tarde à retrouver son appétit normal, proposez-lui de manger plus souvent de toutes petites quantités d’aliments. Ne le forcez pas. Vous verrez, la gastro sera vite derrière vous!

Nos petits mangeurs
L'alimentation de vos enfants vous préoccupe? Voici les conseils personnalisés des nutritionnistes de Nospetitsmangeurs.org.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (2)

  1. Sigolene 9 décembre 2013 à 13 h 06 min
    Un bon coup de pied dans un tas d idees recues! Grand merci! Ici on privilegie le riz, les compotes de pomme et les nouilles parfois avec un tranche de jambon... On evite les crudite pendant 48h. On garde le lait, mais on privilegie un lait sans lactose au lait de croissance habituel... Pour le plus petit je donne systematiquement du serum de rehydratation pendant 24 h... D apres votre article on pourrait carrement elargir en fait.
  2. Johannie 9 décembre 2013 à 22 h 37 min
    Bonjour,

    J'ai justement eu besoin de faire du pédialyte maison dernièrement. Une infirmière du 811 m'a donnée cette recette: 600 ml d'eau bouilli refroidi
    360 ml de jus d'orange
    1/2 c. à thé de sel

    Malheureusement, ma fille trouvait ça dégueulasse (je reprend ses mots!!)

    Existe t-il une recette un peu plus agréable au goût?

    Merci

Partager