L’alimentation des tout-petits à la garderie

L’alimentation des tout-petits à la garderie
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
5 novembre 2013

Vous voulez que vos enfants mangent bien et vous faites tout ce qu’il faut pour cela. Mais puisqu’ils mangent la moitié de leurs repas à la garderie, leur alimentation ne dépend pas que de vous. Ce fait en préoccupe plusieurs, dont certains membres d’un groupe virtuel de parents dont je fais partie.

« Je te dirais que ce qui me préoccupe, c’est pas mal plus ce que mon enfant mange à la garderie que chez nous », m’a répondu une maman lors d’un récent appel à tous.

A-t-on raison de s’inquiéter?

Je ne peux pas parler pour tous les milieux de garde du Québec, mais je peux certainement affirmer qu’ils sont nombreux à faire au mieux de leurs connaissances et de leurs ressources.

Dans le cadre du projet « Nos petits mangeurs » d’Extenso, le Centre de référence en nutrition du Département de nutrition de l’Université de Montréal, nous (je fais partie de l’équipe) avons visité plus de 100 milieux de garde dans plusieurs régions du Québec. L’offre et les pratiques alimentaires varient d’un milieu à l’autre. Mais s’il y a un point commun entre tous les milieux visités, c’est bien le désir de contribuer le mieux possible au développement et à la santé des enfants. Ça ne veut pas dire que tous les milieux sont parfaits, mais j’oserais dire qu’ils sont en général parfai…tement ouverts à l’amélioration!

Les occasions de s’améliorer leur sont maintenant offertes sur un plateau d’argent.

Extenso déploie actuellement les formations Croqu’Plaisir. Il s’agit d’une dizaine de modules de formation donnés par des nutritionnistes ou des techniciennes en diététique accréditées par Extenso. Ils sont conçus pour répondre aux besoins et aux questions des éducatrices, des responsables de l’alimentation et des parents. Les thèmes sont variés, allant des besoins nutritionnels des enfants au développement du goût en passant par la planification de menu et la gestion des inventaires en cuisine. Les milieux de garde n’ont qu’à contacter leur regroupement régional pour organiser une formation. En théorie, les centres de la petite enfance, les garderies et les services de garde en milieu familial seront mis au courant très prochainement, si ce n’est pas déjà fait. Mais rien ne vous empêche d’en glisser un mot à votre service de garde si c’est quelque chose que vous trouvez pertinent.

L’alimentation des enfants en service de garde comporte plusieurs facettes auxquelles il faut porter attention. Le contenu de leur assiette est important, et la manière de l’offrir l’est tout autant. C’est pourquoi on parle d’offre et de pratiques alimentaires. Elles sont déterminantes au développement des habitudes et des préférences alimentaires des enfants, et elles leur serviront toute leur vie. Bref, on pose les fondations, comme dans les autres sphères de leur vie, et c’est pourquoi on tient tant à ce qu’elles soient solides et adéquates. En équipe avec les parents, bien sûr!

Et vous, vous préoccupez-vous de l’alimentation de votre enfant à la garderie? Êtes-vous satisfait de ce qu’il y mange?

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (8)

  1. Catherine Veillette 5 novembre 2013 à 09 h 52 min
    En visitant de très nombreuses garderies avant de trouver notre perle rare, on a vu toutes sortes de choses! Des services de traiteur qui livrent le matin à 9:00 et la nourriture qui reste sur le comptoir des heures, des biscuits achetés, salés et sucrés à toutes les collations, des pains hot-dog blancs et des saucisses crues pour le lunch en sortie, etc...
    Avons finalement trouvé cette merveilleuse équipe qui en plus de s'ajuster aux allergies alimentaires des enfants, cuisine tout, tout, tout, des bouillons aux desserts/collations, en passant par les jus maison, les smoothies, les gâteaux d'anniversaires et les buffets somptueux lors des fêtes de fin d'année, réunions de parents, etc. Que des grains entiers, des germes et des graines en ajout dans tout, bref, nos enfants y sont très choyés!
  2. Véronique 5 novembre 2013 à 10 h 18 min
    J'ai l'incroyable chance que mes enfants fréquente un CPE où la cuisinière (qui cuisine tout sur place!) possède aussi un BAC en nutrition! Les petits mangent incroyablement bien (tellement que parfois j'ai honte de ce que je prépare à la maison!) et je n'ai aucune crainte face à ce qu'on leur offre. Je m'inspire même de son menu sur 5 semaines pour mes souper à la maison.

    Dans le CPE, le matin, ça sent toujours bon (ma fille essaie même de deviner, par l'odeur, ce qu'elle mangera pour la collation ou pour le diner! hihih), la cuisine est à la vue de tous (sans être accessible pour les raisons qu'on imagine bien hein!) et la cuisinière est toujours disponibles pour jaser avec les parents et répondre aux différentes questions. Le menu est affiché bien à la vue de tout et mis à jour si une modification est apporté sporadiquement (si elle avait prévu une purée de courge mais que finalement, le fournisseur n'a pas amener de courges, par exemple, le changement sera inscrit sur le menu affiché). Les valeurs nutritives de chaque plats y sont aussi inscrit et chaque événement spécial a son menu spécial qui respectent tout de même la ligne de pensée (Anniversaire d'un coco = gâteau fait maison, Halloween = menu avec la citrouille, etc.)

    Je suis par contre bien contente de voir que des formations existent pour les RSG et j'espère qu'elles seront nombreuses à s'y inscrire! C'est tellement important, les bases alimentaires qu'on inculquent chez les petits mousses! J'ai moi aussi visité beaucoup de milieu familiaux et j'ai été souvent déçu par l'offre alimentaire... En tant que maman à la recherche d'un milieu de garde, l'alimentation était un de mes 4 critères sur lesquels je n'aurais jamais fait de compromis.

    Bravo pour ce beau programmes de formation et j'espère sincèrement que les RSG, les Bureaux Coordonnateurs et les CPEs répondront présents!
  3. Catherine V. 5 novembre 2013 à 11 h 10 min
    J'ai une question un peu hors sujet, si jamais vous pouvez y répondre (ou en faire un billet).
    On parle souvent des portions pour les enfants, la plupart du temps parce que les parents ont peur que leur enfant ne mange pas assez. Je vis une situation un peu inverse avec mon plus vieux (5 ans, bientôt 6).
    Voici un menu exemple pour lui pour une journée: deux rôties au beurre d'arachide le matin, avec un petit verre de jus (l'équivalent d'environ 100 ml);
    un fruit pour collation; un fajitas au poulet pour dîner, eau, crudités (entre 1/2 et 1 tasse), un fruit pour dessert ou un dessert maison (petit muffin bananes-courgette par exemple), parfois des petits biscuits du commerce; une collation (fruit ou crudités ou craquelins, selon le dîner); et pour souper, après tout cela, si c'est quelque chose qu'il aime beaucoup, il peut prendre jusqu'à trois portions de son assiette pour enfant d'environ 15 ou 20 cm de diamètre (spaguetti sauce à la viande par exemple, ou saumon-riz-légumes), toujours avec un fruit comme dessert. Et il me dit parfois qu'il a encore faim, alors je lui offre un deuxième fruit ou une galette de riz!
    Bref, j'ai deux questions : 1- est-ce que c'est trop? En même temps, il ne souffre pas du tout de surplus de poids. 2- Quand il a très bien mangé au souper, 2 ou 3 portions de spaguetti par exemple, qu'il a mangé ses légumes, son dessert, et qu'il a encore faim, est-ce que lui offrir un autre fruit est une solution correcte? Je ne l'empêche jamais d'avoir son dessert même s'il ne mange pas bien au souper (quand même, ça arrive!), mais j'ai un peu de misère à accepter de lui donner 2 desserts, même quand il a bien mangé; ça lui fait beaucoup de fruits dans sa journée...
    Merci beaucoup!
  4. corinne 5 novembre 2013 à 13 h 20 min
    J'ai moi-même une garderie en milieu familial et je trouve que les enfants mangent très bien chez moi! Par exemple, ce midi au menu il y avait saucisses porc et bœuf avec patates douces, brocoli et salade, portion de lait ainsi qu'un yogourt plus des framboises et biscuit thé comme dessert! Tout y était... À tous les midi nous mangeons de la salade ou du concombre comme accompagnement du repas! Les enfants sont habitués... Ils mangent toujours toute leur portion que je leur met dans l'assiette! Je connais leur appétit! Rien ne sert d'en mettre trop...
  5. Ana 5 novembre 2013 à 13 h 23 min
    Bonjour,
    J'ai une question par rapport aux étiquettes des produits (ex. céréales). Ce quoi qu'il faut regarder les glucides par portion ou les gr. de sucre par portion? J'ai une garderie en milieu familial et pour ma propre famille j'aime donne ce qui a de mieux.
    Merci
  6. Anick 5 novembre 2013 à 14 h 31 min
    Je suis infirmière de profession, RSG depuis maintenant 12 ans et maman de quatre enfants dont l'âge varie de 4 à 14 ans. Ma principale préoccupation est de voir au bien-être des enfants sous ma responsabilité dans son ensemble. Et l'alimentation en fait partie. Ici, tous les lundis je suis le mouvement national, les lundis sans viande. Les autres jours, j'offre des plats basés sur le guide alimentaire canadien. Protéine, légumes, féculent, lait et produits laitiers, et fruit sont toujours au menu. Bien qu'à l'occasion d'un anniversaire ou lors d'un événement spécial, je me permets d'offrir à mes petits cocos un petit dessert un peu plus sucré... P.S. Le service de garde et la maison sont deux mondes différents. Vous pourrez en parlez à mes parents-utilisateurs de mes services... Je réussis toujours à offrir de nouveaux aliments santé que l'enfant refuse chez lui... J'insiste, mais pas trop; je sers même s'ils détestent et ce en petites quantités... :)
  7. Soso 6 novembre 2013 à 15 h 08 min
    Mon enfant ne fréquente pas la garderie, mais je suis très préoccupée par ce que nous mangeons à la maison. Il ne boit jamais de jus et je fais attention au sucre. Le guide alimentaire est toujours dans mon esprit et j'essaie aussi de lui présenter de nouveaux aliments à l'occasion. Je suis contente qu'il mange à la maison, car je sais ce qu'il ingère et surtout, je sais qu'il mange à sa faim (il est un petit gourmand, sans aucun excès de poids!).

    En revanche, s'il allait à la garderie, j'aurais moins de pression à la maison car je saurais qu'il mange bien là-bas au moins (enfin, j'espère!) Et aussi, il n'aime pas les légumes (sauf patate, carotte et quelques autres). Les aurait-il aimé davantage s'il avait fréquenté un milieu de garde, et ce en pensant qu'il aurait vu les autres enfants en manger? Peut-être. Enfin, ici la solution que j'ai trouvé c'est les potages. Ouf!
  8. Stéphanie Côté 10 novembre 2013 à 22 h 38 min
    C'est très agréable et inspirant de lire vos témoignages. Merci!

    @Catherine V. Vous pouvez vous fier à votre fils pour contrôler les quantités qu'il mange. Sa faim et son appétit varie de jour en jour. Le menu que vous décrivez peut parfaitement lui convenir. En plus de le laisser manger à sa faim, vous pouvez apprendre à votre enfant à reconnaître ses signaux de faim et de satiété en lui demandant par exemple comment il se sent quand il a faim et comment il se sent après le repas. Montrez-lui à prendre son temps pour manger afin qu'il savoure et apprécie pleinement son repas. Expliquez-lui aussi que sa tête et son ventre ont besoin de plusieurs minutes pour se comprendre et que s'il mange trop vite, le message que son ventre envoie à sa tête pour dire qu'il est plein risque d'arriver trop tard car il aurait déjà mangé plus que ce que son ventre voulait. Si, dans ces conditions, il a encore faim après son repas et son dessert (UNE portion), l'option du fruit est intéressante. J'espère que cela vous aide et répond à votre question.

Partager