Ces douleurs qui réveillent toute la famille

Ces douleurs qui réveillent toute la famille
Par , Omnipraticienne
16 septembre 2013

Mes enfants n’ont jamais été de grands dormeurs. Comme de toute épreuve on doit tirer une leçon, je me disais que ça alimentait l’inspiration de votre humble chroniqueuse : les coliques, le sommeil « normal anormal » , les terreurs nocturnes, le reflux gastro-oesophagien, les otites, le deuil, les poux, l’asthme, l’incontinence urinaire, etc. Quand je pensais avoir TOUT subi, pouvoir ENFIN dormir une nuit complète... et bien surgit l’énième raison des enfants pour me tirer des bras de Morphée : les douleurs de croissance!

« Mamaaaaaaaaaaaaan, boboooooooo! » En pleine nuit. Ça nous réveille tous. Fiston n’a pas vomi. Le lit n’est pas mouillé. Il ne tousse pas. Il n’a pas peur. « Bobooooooo les jambes!! » Je surprends mon pauvre Fiston en train de se masser les mollets. Et ça recommence, nuit après nuit.

Les douleurs de croissance ne sont pas exclusives aux préadolescents. Il existe, outre le pic entre 8 et 12 ans, une prédominance chez les garçons de 3 à 5 ans. Les douleurs se déplacent; elles sont d’intensité variable; elles touchent les deux jambes; elles sont surtout localisées aux mollets et elles surviennent généralement la nuit. L’enfant ne présente aucun autre problème de santé.

Un simple massage ou une source de chaleur suffit généralement à soulager la douleur. Parfois, il faut avoir recours à de l’acétaminophène, ou un anti-inflammatoire. Et le matin, c’est souvent oublié (et pourtant, c’était bien réel, pas un cauchemar).

Et voilà. Ma chronique pourrait s’arrêter là et je pourrais retourner me coucher. Parce que c’est tout ce qu’on sait des douleurs de croissance. Oui, oui vraiment. On n’en connaît pas la cause, on ne sait pas pourquoi certains enfants en souffrent et d’autres pas, pourquoi à ces âges-là spécifiquement et pourquoi la nuit.

Mais il reste le plus important et je m’en voudrais de ne pas le mentionner (ça m’empêcherait de dormir...) : les douleurs de croissance sont un diagnostic d’exclusion. Le diagnostic auquel on conclut quand on est certain que ce n’est rien d’autre. Il ne faut pas hésiter à consulter si votre enfant présente un de ces symptômes :

  • gonflement
  • rougeur
  • douleur à un endroit précis
  • difficulté à marcher
  • cessation des activités
  • douleur en pleine journée
  • fatigue
  • perte de poids
  • sueurs nocturnes
  • douleur qui s’intensifie

et évidemment, votre intuition, au moindre doute.

Sur ce, je vais aller faire un petit somme... et vous?

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (18)

  1. magalie 16 septembre 2013 à 15 h 34 min
    ah mon dieu! je me souviens encore de cette douleur atroce qui me réveillait la nuit... ma maman me massait les jambes jusqua temps que je me rendorme. Je ne me souviens plus le nombre de nuits blanche que je lui ai faite passer!
  2. Marie-Claude 16 septembre 2013 à 16 h 17 min
    Mon coco de 4 ans en souffre! Le jour parfois, mais généralement la nuit! Depuis que je lui mets une oreiller sous les jambes c'est beaucoup moins pire!
  3. Véronique 16 septembre 2013 à 16 h 42 min
    Est-ce qu'on sait si ça peut aussi arriver chez les bébés?

    J'ai un bébé prématuré qui rattrapent très rapidement ses courbes... Est-ce qu'il serait logique de croire qu'il puisse souffrir de ces douleurs de croissance? Est-ce que ça pourrait expliquer certains de ses réveils nocturnes (il a 12 mois d'âge réel et se réveille encore fréquemment la nuit pour "aucune raison apparente")?
  4. Véro 16 septembre 2013 à 16 h 45 min
    Est-ce que vous recommanderiez l'utilisation d'antiphlogistine pour ce type de douleur chez l'enfant et/ou chez le pré-adolescent?
  5. Karen 16 septembre 2013 à 16 h 58 min
    Je ne sais pas si c'est recommandé, mais quand j'étais petite et que j'avais des douleurs de croissance, c'est ce que mes parents me mettais. La fraîcheur du produit me soulageait et je me rendormais rapidement. Aujourd'hui, je suis une belle grande trentenaire en santé!!! (pas trop d'effets secondaires je pense...) ;)
  6. Karen 16 septembre 2013 à 16 h 59 min
    *mettaient...
  7. vanessa 16 septembre 2013 à 17 h 56 min
    Ma fille en a souffert pdt 3 ans, pas régulièrement ms j'ai consulté pédiatre et kiné. ils ont ts les 2 dit que ct parce qu'elle grandissait. Et mon garçon en a depuis qu'il a 2 ans aussi, c plus intense chez lui, je le masse à l'arica ou lui donne des grnules avec massages et je lui mets un coussin sous les jambes. ça marche bien.
  8. Christine 16 septembre 2013 à 22 h 04 min
    Vers ses 3 ans, mon fils en a également souffert beaucoup. Par contre, petite particularité, son médecin avait remarqué qu'il avait l'arche du pied très peu courbé. Nous avons consulté un spécialiste qui lui a prescrit des orthèses. Depuis ce temps, ces douleurs ne se produisent que très rarement et surviennent surtout lorsqu'il n'a pas porté ses orthèses dans la journée.
  9. Christine 16 septembre 2013 à 22 h 11 min
    Vers ses 3 ans, mon fils en a également souffert beaucoup. Par contre, petite particularité, son médecin avait remarqué que l'arche de ses pieds étaient très peu prononcés. Nous avons donc consulté un spécialiste qui lui a prescrit des orthèses. Depuis ce temps, ces douleurs ne se produisent que très rarement et surviennent surtout lorsqu'il n'a pas porté ses orthèses dans la journée.
  10. Audrée 16 septembre 2013 à 23 h 03 min
    Une naturopathe m'avait conseillé de ceser le lait de vache pendant la période se crise et de lui donner des tisanes de cathère. Je sais qu'il n'y a rien de scientifique là dedans mais cela a très bien onctionné. Après une semaine, il a recoomencé le lait. Et cela a fonctionné à chaque crise soit chaque fois que depuis 2-3 jours il se réveillait la nuit en ayant mal aux jambes
  11. Soso 16 septembre 2013 à 23 h 18 min
    J'ai un vague souvenir de tels douleurs, mais si je me souviens bien, c'était surtout... aux seins! Je devais avoir 10 ou 12 ans. Et pourtant, j'ai un bonnet bien dans la moyenne. Est-ce commun ou c'est surtout relié aux douleurs des os qui grandissent?
  12. rymn 17 septembre 2013 à 01 h 49 min
    Mon fils souffre des douleurs de croissance au niveau des genoux depuis l'age de 3 ans, jusqu'a present, il a deja 7 ans?? est ce que c'est normal que ca dure autant???
  13. Dr Tasnime Akbaraly 17 septembre 2013 à 05 h 06 min
    @ magali: souvenir souvenir!

    @ marie-claude: pas mal l'idée de l'oreiller... quand les enfants ne bougent pas! Fiston fait souvent 180 degrés dans son lit!

    @ véronique: je pense qu'un bébé de 12 mois peut avoir bien d'autres raisons de ne pas dormir plutot que les douleurs de croissance... je vous réfère à mon article sur le sommeil " dodo l'enfant dormira bien viiiiiiite"

    @karen: je pense que le soulagement est beaucoup plus imputable au massage lui-même que le produit de massage lui-même. Mais laissez-moi faire des recherches à ce sujet et on s'en reparle.

    @vanessa: les 2!!! vous avez de l'expérience en la matière alors!

    @christine: on ne parle plus de douleurs de croissance, alors... il avait des douleurs pour un cause bien précise... voilà pourquoi je dis que les douleurs de croissance sont un diagnostic d'exclusion, quand on ne trouve aucune autre cause... bravo au médecin qui a fait ce diagnostic, qu'on omet trop souvent!

    @audrée: c'est intéressant!

    @soso: les douleurs aux seins chez les pré-ado et ados sont courantes, avec les nouveaux pics hormonaux... ce sont les aléas de la croissance!

    @rymn: je vous conseille de le demander à son médecin qui doit être au courant de toutes les infos concernant l'état médical de votre fils avant de conclure à des douleurs de croissance...malheureusement, c'est délicat de répondre à une telle question car je ne connais pas l'ensemble du tableau!
  14. Justine 17 septembre 2013 à 09 h 58 min
    J'ai déjà utilisé une crème à base d'Arnica, en accompagnement d'un massage cela soulage plutôt bien.
  15. Christine 17 septembre 2013 à 12 h 45 min
    J'ai beaucoup souffert de ces douleurs durant mon enfance. Et personnellement, le truc de l'oreiller m'aidait beaucoup. Et j'en suis venue à associer l'odeur de l'antiphlogistine au réconfort! Mais mon fils semble souffrir de quelque chose de différent. Ça a commencé de la même façon, nous avons même consulté en physiothérapie où on nous a montré des exercices à faire qui on aidé sur le coup. Mais depuis quelques temps, les douleurs ont migré vers d'autres articulations que les genoux et suivent souvent une petite poussée de fièvre. Nous allons consulter en rhumatologie. Il faut donc être à l'affût, parce que les douleurs de croissance ont le dos large! Peut-être qu'on nous confirmera qu'il n'y a rien d'autre que des douleurs de croissance, mais ça vaut quand même la peine de soulager sa conscience...
  16. Djoumana 18 septembre 2013 à 00 h 13 min
    Merci Dr Taz... Ça réconforte tellement... Jaimerai vous laisser un commentaire bien plus long car beaucoup de choses à dire mais il est que 22h45 et la nuit sera longue! Crise de colique oblige jvous laisse... À dans 3-5 ans alors! Snif!
  17. Dr Tasnime Akbaraly 20 septembre 2013 à 05 h 26 min
    En ce qui concerne l'antiphlogistine, je serais prudente car cet onguent n'a jamais été testé chez les moins de 12 ans... ce qui m'a été confirmé par un ami pharmacien. La sensation de bien-être est certainement beaucoup plus secondaire à au massage et à la sensation de froid (d'où le mythe du dentifrice sur les brulures) qu'à la substance active elle-même.

    @ Christine: Vous faites bien de pousser les investigations chez votre fils, car les douleurs que vous me décrivez, surtout accompagnées de fièvre, ne sont pas typiques des douleurs de croissance. Vous êtes des parents avisés.

    @Djoumana: haha!!!
  18. Cindy L 24 septembre 2013 à 22 h 07 min
    Bonjour! Merci pour cet article très intéressant. J'adore vous lire Dr Taz! Mon fils a récemment commencé à souffrir de ces fameuses douleurs de croissance. Ça vient quelques jours et ça repart... jusqu'à la prochaine fois. Il vient d'avoir 4 ans et ça fait déjà quelques mois. Ma fille n'en a presque pas souffert elle. Je me souviens de ma soeur qui elle en avait souffert énormément, et longtemps! Merci à toutes pour vos trucs!

Partager