Voyage gourmand dans les îles

Voyage gourmand dans les îles
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
4 juillet 2013

Je suis aux Îles de la Madeleine. Je rentre demain. « Je », puisque je suis seule. Mais j’ai dans ma valise tout ce qu’il faut pour raconter mon voyage à mes enfants et, surtout, pour leur faire goûter.

ilesdelamadeleine001La bouffe prend toujours beaucoup de place dans chacun de nos voyages. Les aliments en soi, mais tout ce qui les accompagne aussi : la culture, les habitudes, les artisans, la production, les passions...

Je rapporte un peu de tout ça des Îles. Je montrerai à Laura et Benjamin mes photos des quais, des bateaux, des cages à homards, des pêcheurs au travail, des harengs suspendus pour être séchés et boucanés, des vaches qui fournissent le lait à la fromagerie locale, etc. Je leur raconterai tout ce qu’on m’a expliqué. Je leur parlerai de la pizza aux fruits de mer, du burger de flétan et de celui au loup de mer (au phoque, oui, oui), du homard, bref des 2 repas par jour de poisson et fruits de mer que j’ai mangés ici.

Les photos et les histoires permettront à Laura et Benjamin de s’imaginer où maman se trouvait et les délices qui l’entouraient. Puis, je déballerai mon sac, et ça deviendra encore plus concret, car les odeurs et les saveurs rejoindront les images et les mots. Au menu, il y aura :

  • ilesdelamadeleine0002du hareng fumé, séché et mariné du Fumoir d’antan;
  • du fromage Tomme des demoiselles de la Fromagerie Pied-de-vent;
  • de la confiture d’Hélène des Îles;
  • du miel aux fleurs sauvages des Îles;
  • du sucre à l’églantier de Gourmande de nature;
  • du café moussonné du Moussonneur. Ils n’y goûteront pas, évidemment,mais le récit du café qui séjourne dans l’eau salée et qu’on repêche un peu comme un trésor de pirates les captivera. Enfin, j’espère!


Laura et Benjamin se doutent que je leur rapporterai un souvenir de voyage. Ça aurait pu être un chandail, un cerf-volant, un bijou, un homard en peluche ou un cadeau parmi les centaines de cadeaux souvenirs en vente dans les boutiques qui bordent les côtes. Ça aurait pu. Mais mes enfants aiment la bouffe eux aussi. Et les voyages. Même s’ils n’étaient pas de celui-ci, leurs sens en auront presque l’impression.

Et vous, quel coin de pays allez-vous visiter et goûter cet été? Racontez-nous vos découvertes. Vous restez chez vous? Qu’à cela ne tienne! Il y a de fabuleux produits locaux à découvrir dans les marchés et même dans certaines épiceries. Vous pouvez aussi amener vos enfants cueillir des fraises, des framboises, des bleuets, etc. pour qu’ils voient comment ils poussent. Renseignez-vous, il y a peut-être près de chez vous une fromagerie qui ouvre ses portes au public, ou encore une fabrique de bagels qui les cuit sur place.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (4)

  1. Soso 5 juillet 2013 à 14 h 13 min
    Ah que de beaux souvenirs j'ai en vous lisant! Je suis allée aux Iles quelques fois et toujours cet émerveillement face à tant de débrouillardise et de délices! Malheureusement pour moi, je n'aime pas trop les fruits de mer (à l'exception du poisson), mais je me fais un devoir d'y goûter encore et encore. C'est un peu comme aller en Italie et ne pas aimer les pâtes!! Mais j'espère un jour me délecter de homard, de crabe, de couteaux de mer... Peut-être aussi cela n'arrivera pas. Mais peu importe, car ce coin du Québec recèle d'autres merveilles comme vous le mentionner!

    Quant à mon garçon de 3 ans, il adore poser des questions de la provenance des aliments et de la façon que nous les produisons. Petit fait à noter: il adore les animaux (et moi aussi) mais je suis toujours un peu mal à l'aise lorsque je lui dis que du poulet, c'est une poule en fait. Et que le pâté chinois, c'est fait avec de la vache... Un jour viendra la question de la façon d'abattre les animaux et je dois dire que je n'ai pas hâte à ce moment! Comment l'aborder?
  2. Stéphanie Côté 10 juillet 2013 à 13 h 24 min
    @Soso, merci pour votre commentaire. J'admets qu'il est délicat d'aborder la question de l'abattage des animaux avec les enfants. Quand ils sont petits, je ne crois pas qu'ils ont besoin de recevoir des explications très détaillées et explicites. Entre savoir qu'on tue des animaux et savoir exactement comment ça se passe, je crois qu'il peut bien s'écouler quelques années. Cela dit, si un enfant exprime clairement son désaccord à manger des animaux, on peut et même doit respecter ce choix. Mon prochain billet portera justement sur cela.
  3. recherche travail 11 juillet 2013 à 05 h 57 min
    I love what you guys are usually up too. This sort of clever work
    and coverage! Keep up the very good works guys I've included you guys to my blogroll.
  4. Vacances Scolaires 2015 Reunion 11 juillet 2013 à 19 h 59 min
    bonjour à tous, Je suis une jeune de 28 ans .


    Lundy à votre service
    Mon travail est gestionnaire . Mes amies disent régulièrement que
    je suis cool.

Partager