Plus vous répétez, plus il apprend les mots

Plus vous répétez, plus il apprend les mots
Par Marie Plourde, Orthophoniste
9 mai 2013

 C’est en vous écoutant parler tous les jours que votre enfant développe sa compréhension des mots, des questions et des phrases. Puis, un jour vient le moment où il est capable d’utiliser lui-même les mots pour s’exprimer. Mais qu’est-il arrivé entre ces 2 étapes?

Voici un exemple pour vous illustrer l’apprentissage des mots et des phrases chez votre enfant :
Si je prends un rouleau de papier hygiénique (le cerveau de votre enfant) et que j’y entre des ouates une par une (mots et phrases qu’il entend),  je devrai répéter cette action à plusieurs reprises avant de voir ressortir une ouate de l’autre côté (mots et phrases qu’il dit). Donc, plus vous répétez des mots ou des phrases à votre enfant, plus il y a de chance qu’il les comprenne et les utilise en retour.

C’est donc grâce à vous (parents, éducateurs et enseignants) que son langage réceptif et expressif se perfectionne et se complexifie de semaine en semaine. Il importe donc de prévoir tous les jours des périodes pendant lesquelles vous pourrez informer, discuter, raconter, jouer et questionner votre enfant à propos de tout et de rien. Tous ces petits moments privilégiés lui permettront de maîtriser les sons de notre langue, d’accroître son vocabulaire, de maîtriser les différentes structures de phrases, d’organiser sa pensée et de comprendre toutes les subtilités du langage.

Alors, soyez créatifs et surtout n’arrêtez pas de jaser avec votre tout-petit!

Marie Plourde, Orthophoniste
Dès le début de sa vie, bébé apprend à communiquer! À quoi s’attendre au fur et à mesure qu’il grandira? Voici des conseils d’experts pour l’encourager à parler et l’aider à progresser.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (4)

  1. Marie-Pier 11 mai 2013 à 16 h 56 min
    Mes jumeaux ont 17 mois. Chaque soir on s'assied dans la berceuse et on regarde un livre, je répète le nom de chaque image : pomme, chaise, etc.
    Ils ne disent toujours rien, aucun mot, même pas maman ou papa. Il y en a un, Anthony, qui a l'air de mieux "comprendre" car quand j'entre dans sa chambre le matin il dit "allo" parce que je dis toujours ça en entrant. Ou bien j'ai l'impression qu'il appelle notre chien "coucou" (elle s'appelle Kichou).
    Mais sinon, rien du tout, surtout de la part de Mathias.

    Est-ce inquiétant ?
    Je n'ai pas de pédiatre, ni de médecin de famille (incapable d'être sur une liste). Devrais-je aller consulter un orthophoniste au privé ?
  2. Marie 15 mai 2013 à 14 h 41 min
    Bonjour Marie-Pier,

    Avant de vous inquiéter, la première chose qu’il serait importante de vérifier est la compréhension de vos deux jumeaux. À 17 mois, on s’attend à ce qu’ils se retournent lorsque vous les appelez, à ce qu’ils répondent à des consignes ou questions simples en pointant (ex: Montre ton nez. Où est le chien?) et à ce qu’il comprennent les mots lorsque vous leur parlez (ex: balle, lait, pieds). La deuxième chose à observer serait leur désir de communiquer. Deux enfants de 17 mois devrait intéragir entre eux ou avec d’autres personnes (ex: en pointant, en faisant des bris, en disant ou en répétant des mots ou en tirant votre main).

    À 17 mois, il n’est pas encore inquiétant de dire que quelques mots. Toutefois, au cours des prochains mois, il faudra garder en tête qu’on s’attend à ce que l’enfant utilise autour de 50 mots et commence de petites phrases autour de 2 ans. Certains facteurs rendent les enfants plus à risque de présenter un retard de langage. (ex: si vos enfants sont nés prématurément ou avec un très petit poids, si ils font des otites à répétition, ou si dans votre famille des gens ont des difficultés de langage).

    Voici un document de l’OOAQ qui vous permettra d’en apprendre davantage sur ces indicateurs: http://www.ooaq.qc.ca/publications/doc-documents/Je_grandis_Je_communique_depliant.pdf

    En somme, si vos enfants sont à risque de présenter un retard ou si vous voyez au cours des prochains mois qu’ils progressent peu ou très lentement, je vous suggère de contacter le CLSC de votre quartier. Plusieurs d’entre eux offrent des ateliers de stimulation du langage et des évaluations orthophoniques. Vous pourriez aussi vous diriger vers un hôpital pour une évaluation en orthophonie. À noter que vous n’aurez pas besoin d’une référence d’un médecin au CLSC et que certains milieux hospitaliers n’exigent pas de référence non plus. Si vous ne trouvez pas ou que l’attente est trop longue, vous pourrez bien sûr contacter un orthophoniste au privé.

    Bonne chance!
  3. Dorothée 8 juin 2013 à 03 h 53 min
    Bonjour,

    je connais un petit garçon qui fête ses 4 ans au mois de juin et qui ne prononce aucun mot. Il ne sait pas dire le prénom de sa soeur en entier (Amandine), il ne sait dire que des syllabes. Le chat qui s'appelle "cookie" il l'appelle "ki" en le désignant du doigt. Il n'est toujours pas propre non plus (fait comprendre qu'il a envie d'aller aux toilettes quand c'est sur le point de sortir ou déjà parti...). Il est sociable et souriant.

    Que pouvez-vous me dire concernant ce petit garçon ? La maman n'a pas l'air de s’inquiéter outre mesure.
  4. Marie 9 juin 2013 à 11 h 03 min
    Bonjour Dorothée,
    Il est certain qu'à 4 ans, on pourrait s'attendre à ce que son langage expressif soit plus développé. Comme il me manque certaines informations sur le développement du langage de cet enfant, voici quelques indications pour vous donner une idée du développement normal de l’expression orale.

    À l’âge d’environ 2 ans, l’enfant devrait utiliser autour de 50 mots, faire de petites phrases et poser des questions simples. À l’âge d’environ, 3 ans, l’enfant fait en général des phrases de 3-4 mots, développe davantage son vocabulaire, peut nommer des images, raconter des histoires et participer à une conversation. Ce qui nous intéresse à particulièrement dans ce cas-ci, c’est que l’enfant peut habituellement, à 3 ans, se faire comprendre par ses parents et par d’autres adultes moins familiers. De plus, à l'âge de 4 ans, les phrases sont normalement formées de plus de 4 mots et l'enfant parle assez clairement pour que des personnes non familières le comprennent. Il peut bien sûr rester certaines transformations de sons à cet âge, mais qui ne devraient pas l'empêcher de se faire comprendre.

    Il faudrait bien sûr aussi s’assurer que celui-ci comprenne bien les questions et les consignes qu’on lui dit. Toutefois, même si la compréhension devait être bien développée, il est important de consulter en orthophonie, dès que possible, si vous constatez que le langage expressif de celui-ci n'est pas suffisamment développé pour son âge. Des services sont disponibles en milieu hospitalier, en CLSC ou en privé.

    Je ne connais pas votre relation avec les parents de cet enfant, mais il peut parfois être délicat de recommander d'aller consulter à un ami ou à un membre de sa famille. Est-ce que ceux-ci sont inquiets de la situation? Ont-ils un autre enfant ou des amis de leur enfant auxquels ils peuvent comparer le langage de celui-ci? Ont-ils un contact avec un médecin ou une éducatrice en garderie qui leur auraient mis la puce à l'oreille? Ce sont des éléments qui pourraient vous aider à décider de la façon de discuter de ce point sensible.

    D'ailleurs, il existe un dépliant de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec qui pourrait vous être utile:
    http://www.ooaq.qc.ca/publications/doc-documents/Je_grandis_Je_communique_depliant.pdf

    J'espère que ces informations pourront vous être utiles...
    Marie

Partager