6 bonnes raisons pour patienter dans une salle d’attente

6 bonnes raisons pour patienter dans une salle d’attente
Par , Omnipraticienne
1 mai 2013

Il y a des situations dans la vie où ça vaut la peine de s’armer de patience. Une belle tarte au sucre qui n’a pas fini de cuire. Une vendeuse qui est partie voir s’il reste une paire des chaussures convoitées. Une file de plusieurs centaines de mètres, au petit matin, pour des billets de concert d’une vedette...

Mais je vous l’accorde, dans «métro-boulot-dodo», il y a peu de place pour « attendre plusieurs heures dans la salle d’attente d’une clinique ». Pourtant, il y a des risques, aussi rares soient-ils, qu’on ne veut pas endosser et pour lesquels je serais très heureuse d’examiner votre enfant même un vendredi soir (et même s’il est accompagné d’un papa comme Monsieur X ).

1 - Une fièvre qui persiste malgré la médication : pour plusieurs maladies, la fièvre est souvent un symptôme annonciateur. On peut se permettre d’observer pendant 24 h pour voir si un autre symptôme apparaîtra (comme je l’explique dans ce blogue). Par contre, si la fièvre (confirmée au thermomètre de la bonne façon) ne baisse pas malgré la bonne dose d’acétaminophène ou d’anti-inflammatoire , ou encore s’il s’agit d’une fièvre récurrente, c’est peut-être une infection importante ou carrément un autre diagnostic.

2 - Un mal de tête répétitif : on a souvent tendance à le banaliser, en concluant que c’est de la fatigue ou du stress. Mais il faut savoir qu’il y a une multitude d’autres causes si votre enfant s’en plaint régulièrement : une migraine ou une myopie, par exemple.

3 – Une douleur à un membre : un enfant tombe souvent, beaucoup et partout. Malgré tout, la plupart du temps, après une plainte brève, il se relève et continue à jouer. Heureusement, on ne consulte pas pour chaque genou égratigné. Mais s’il se plaint de douleur à un membre enflé, plusieurs heures après la chute, il est préférable de consulter pour écarter la possibilité d’une entorse, voire d’une fracture, même si l’enfant a continué à bouger.

4 - Un mal de ventre : là encore, on n’a pas tendance à s’inquiéter pour ça. Trop de bonbons, de la constipation, une dispute avec un ami à la garderie... Par contre, si votre enfant persiste à se plaindre qu’il a mal au ventre, que vous n’arrivez pas à le distraire, ou encore il pointe la douleur avec UN doigt à UN endroit très précis, soyez plus alerte.

5 - Des boutons : je les déteste! Déjà que c’est compliqué de les diagnostiquer, alors imaginez avec du grattage, de la crème et 3 jours plus tard... Parfois c’est très clair (des moustiques), parfois moins (une allergie à la nouvelle doudou? Un virus XYZ?). On veut voir, rapidement.

6 - « Parce que » : c’est la meilleure des raisons. Vos tripes. Votre instinct. Votre petit doigt. Vous ne savez pas pourquoi, mais «il ne va pas». Je ne vous aurais probablement pas dit ça dans mes jeunes années, et je dois vous avouer que 9 fois sur 10, c’est une fausse alerte, mais pourquoi ne pas vous faire rassurer?


Voilà plein de raisons pour lesquelles vous faites bien d’attendre dans une clinique. La plupart du temps, le médecin va vous dire que c’est OK, alors détendez-vous. Surtout ne le prenez pas mal, vous n’avez pas attendu pour « rien ». Vous avez attendu pour dormir tranquille et n’avoir aucun regret.

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (7)

  1. Émilie 1 mai 2013 à 11 h 44 min
    Bonjour!

    Merci!! Il n'y a pas une fois où je me présente à l'urgence avec mon fils en me disant que je suis probablement là pour rien, que c'est viral et que quelques jours de repos devraient l'aider à se sentir mieux. Je me dis dans ma tête que je prends la place de quelqu'un qui est peut-être vraiment malade. De plus, quand on arrive dans la salle d'attente soudainement il se sent mieux et court partout tout sourire.... Bref, tout ça pour dire merci de nous valider dans notre besoin d'être certain que tout va bien.
  2. Isabelle 1 mai 2013 à 19 h 41 min
    Mon conseil aux nouvelles mamans "Le coeur d'une mère à souvent raison"...
    Mon expérience. Mon fils 7 semaines, visite 1 dans une mini clinique d'urgence, réponse "Votre fils n'a rien madame, c'est votre premier bébé vous vous imaginez des choses" 3 jours plus tard, visite à l'urgence réponses "C'est votre premier bébé, ah l'imagination des mères" Pourtant, mon fils avait des quintes de touts, à chaque fois j'étais certaine qu'il allait mourir, ils vomissait en jet ! Après une crise de pleurs, le médecin de l'urgence m'a dit, Je vais le garder en observation en pédiatrie et demain 10 heures ils sera sorti !! Le lendemain vers 9:30, pendant que j'étais à me commander un muffins et un café j'entends "Code 777 en pédiatrie" C'était mon fils !! J'AVAIS RAISON !! Le coeur d'un mère le SAIT. C'était la coqueluche ! Pourtant quand j'avais expliqué aux infirmières en "mimant" les quintes, elles m'avait dit que c'était probablement ça ! Le médecin "agée" de l'urgence avait fait ça dernière nuit, suite à ça il n'a plus jamais fait d'urgence, la pédiatre était tellement pas contente ! Si j'avais eu à faire avec vous ! Heureusement, l'histoire ce termine bien.
  3. Lyne 1 mai 2013 à 20 h 30 min
    Moi, j'ai plutôt une question pour les médecins qui travaillent dans les urgences.... Je suis une maman qui consulte au besoin à l'urgence souvent pour des maladies bénignes mais pour laquelle nous avons besoin d'une prescription pour en guérir (otite, conjonctivite, amygdalite, etc) et quand je vous que la salle d'attente est pleine, je me sens coupable d'avoir emmené mon enfant pour si peu et prendre une place et faire perdre le temps du médecin en place. Il faut dire que la seule clinique qui fait du sans rendez-vous n'a lieu que quelques heures en matinée. Je me demandais donc si ça importunais les médecins quand on se présente aux urgences pour ces petites maladies?
  4. Mimi 2 mai 2013 à 21 h 23 min
    Pour ma part, je n'ai jamais patienté en salle d'attente. À toutes les fois que je me suis pointée aux urgences avec un de mes petits, nous sommes passés directement du triage à la salle de réa puis en admission en pédiatrie.

    Mais quand je demande aux autres mamans pourquoi elles sont là, les deux bras m'en tombent. Souvent elles n'ont même pas appelé Info-Santé. Puisse cet article éclairer un peu!
  5. MamanM 6 mai 2013 à 16 h 26 min
    En réponse à Mimi, Info-Santé donne 9 fois sur 10 le conseil de ce rendre à l'urgence, donc ça ne fait pas vraiment de différence!

    En ce qui a trait à l'article, je suis contente de lire qu'il faut se fié à ses trippes, en tant que mère, on est la meilleure personne pour savoir quand notre enfant ne va vraiment pas bien.
  6. lybedu 7 mai 2013 à 03 h 18 min
    Moi je préfère consulter et être rassurée plutôt que de me dire "bof, c'est probablement rien et regretter de n'avoir pas écouté "mes tripes".
    Surtout quand on sait comment les enfants sont forts en ce qui concerne de supporter la douleur ! En général les miens ne se plaignent jamais et pourtant parfois on découvre une double otites ou une bronchite alors que ça paraissait n'être qu'un petit rhume avec un peu de fièvre !! Comme on dit ici en France," mieux vaut prévenir que guérir !"...
  7. Dr Tasnime Akbaraly 7 mai 2013 à 07 h 06 min
    @Emilie: Si vous ressentez le besoin d'être rassuré, vous êtes déjà à votre place! Et puis l'enfant qui va mieux dès qu'il est dans le bureau du médecin, c'est un classique!

    @Isabelle: Je ne veux pas défendre à tout prix mon collègue, mais il n'est pas facile d'être médecin, et peut-être je me serais trompée moi aussi. Il ne faut pas oublier que l'urgentologue voit de tout, du sans-abri qui veut dormir au chaud (fait véridique) à la mémé que des voisins forcent à consulter et s'avère être en train de faire un infarctus... Le pédiatre ne voit QUE des enfants, donc il a plus d'expérience et de flair dans ce domaine précis! Et la coqueluche à 7 semaines, c'est rare! L'urgentologue n'a peut-être pas fait le diagnostic, mais il l'a gardé en observation, heureusement. Et le pédiatre a bien posé le diagnostic! Vous avez bien fait d'insister.

    @Lyne: quelle bonne question! beaucoup de parents se sentent comme vous. L'urgentologue n'est pas "dérangé" par votre présence, si vous ressentez le besoin d'en voir un, c'est comme ça! mais vous passez bien après les traumatisés de la route, les cardiaques, les appendicites, etc... il serait évidemment plus judicieux de consulter dans une clinique sans-rendez-vous. Il n'y en a qu'une seule dans votre quartier? Et un appel à info-santé?

    @Mimi: J'espère moi aussi que cet article va éclairer les gens.

    @MamanM: beaucoup de commentaires ont déjà été émis sur Info-Santé. Ce n'est pas parfait, mais ils font ce qu'ils peuvent avec les infos qu'on peut recueillir par téléphone, Je préfère qu'ils disent d'aller à l'urgence pour rien plutot que de rester à la maison alors qu'il y a quelque chose de grave!

    @lybedu: Ce n'est pas qu'en France qu'on utilise un tel adage! Bien d'accord avec vous!

Partager