La Guerre des étoiles vs Toc toc toc

La Guerre des étoiles vs Toc toc toc

Difficile de gérer l’exposition à des émissions violentes lorsqu’on a deux garçons.  Pour l’aîné, ce fut assez simple. Pas de dessins animés japonais, car les recherches démontrent que le rythme du montage trop rapide provoque un état d’alerte constant durant le visionnement. Alors exit les Pokémons, Bakugan et autres Power Rangers. On revient donc à des valeurs sûres : Diego, Bob le bricoleur et les Schtroumpfs.

Cette façon de gérer l’exposition des enfants à la télévision a été efficace pendant un certain temps. Puisque nos garçons ont 4 ans de différence, un fossé s’est creusé lorsque le plus vieux a eu 8 ans (Toshiro) et que le plus jeune en a eu 4 (Akira). Pour permettre au plus vieux de choisir quelques émissions, j’ai regardé avec attention toutes les émissions qu’il voulait voir pour évaluer si elles pouvaient être vues par Akira sans que celui-ci ait peur ou en rêve la nuit. J’ai donc éliminé rapidement un certain nombre d’émissions et de films qui comportaient des scènes avec des monstres, des « méchants » aux yeux rouges et même certains dessins animés aux thèmes douteux (Scooby-Doo, entre autres).

J’ai également remarqué à cette époque que les deux garçons réagissaient très bien aux dessins animés de La Guerre des étoiles et de superhéros. Nous avons donc choisi des épisodes et des films qui nous semblaient appropriés. Ma connaissance du développement des problèmes d’anxiété m’amenait à croire que si mes enfants étaient exposés à un dessin animé qui ne déclenche pas d’anxiété, alors ce dessin animé était adéquat. De cette façon, je pouvais contenter le plus vieux qui en avait marre de regarder des émissions pour « bébé » et faire plaisir au plus jeune qui pourrait regarder la télévision avec son frère…

Quelle erreur ce fut!

En quelques semaines, Akira avait complètement intégré l’attitude du Jedi (et l’attitude du superhéros). Tu ne veux pas me prêter ton jouet ? Tiens, v’la une claque! Tu me dépasses dans la file d’attente? Une autre claque! Et toi, tu ne dis pas la vérité à Papa et Maman? Voici un coup de pied au tibia pour te rafraîchir les idées!

En quelques semaines, Akira avait calqué sa gestion des conflits avec son frère et ses amis sur celle des Jedi et des superhéros. Franchement, je ne m’attendais pas du tout à ce changement de comportement. Pourtant, quand on s’y attarde, c’est évident. Les superhéros règlent constamment leurs problèmes par la violence. C’est même leur seul attribut supplémentaire quand on le compare à un autre être humain. Il va donc de soit que nos enfants ont l’impression que c’est ce qu’on attend d’eux lorsqu’ils sont en situations conflictuelles. Mais bien sûr, aucun parent n’a envie que son garçon se comporte comme Batman, distribuant des baffes à tout vent, à la garderie!

Depuis cet épisode, Akira suit une diète très stricte. On lui injecte un concentré de civisme et de respect des autres (Toc toc toc en rafale), saupoudré d’un peu de rires anglais avec Shawn le mouton (merci à Marc Cassivi).

Et maintenant, on n’a qu’à espérer un prompt rétablissement, évitant ainsi de nombreuses claques pour le plus grand…

Dr Nicolas Chevrier, psychologue
Mes 3 enfants me permettent de peaufiner mes talents de psychologue tous les jours…
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (9)

  1. Marie-Hélène 12 février 2013 à 11 h 03 min
    C'est très interressant ! Je n'ai pas (encore) a faire face à un conflit de ce genre chez nous, j'ai seulement un garçon de 2 1/2 ans qui se satisfait amplement de Toc Toc Toc et de 1-2-3 Géant. Par contre , lorsque j'aurais a faire face à la situation, je serai une maman avertie!
  2. Emilie 12 février 2013 à 12 h 00 min
    Ma fille de 2 1/2 adore Caillou. Par contre, je n'aime pas comment ses parents lui laissent tout faire sans conséquences. Alors, je m'assois avec elle et intervient où l'émission ne le fait pas (genre quand moi, je l'aurais envoyé dans le coin!). Sinon, elle aime beaucoup Mickey Mouse Club House. Je trouve cette émission quand même assez éducative. Finalement, elle commence à aimer les films de Disney dont Cendrillon ou Shrek. Pour qu'elle aime le film, il doit y avoir des «humains» pas des films avec des animaux (genre Nemo). Pour l'instant, nous tenons à ne pas lui faire écouter la télé les soirs de la semaine. Par contre, le week-end pendant que nous préparons les lunchs de la semaine ou que nous faisons le ménage, elle y a droit. J'étais assez ambivalente de l'usage de la télé pour les touts-petits. Ma fille n'a commencé à écouter la télé qu'il y a deux mois. Je me suis vite aperçu qu'elle allait y chercher des connaissances et qu'elle riait très souvent en écoutant Caillou. Alors je me suis dit qu'à petite dose, ça va!
  3. Fadette 12 février 2013 à 13 h 13 min
    Intéressant!

    Cependant, c'est très mal connaître les Jedi et les Superhéros pour penser qu'ils donnent des claques à tout vent. Ils représentent de belles métaphores que les enfants (et même peut-être certains adultes) ne comprennent pas. Quand mon fils de 6 ans me donne une tappe, ce qui est rare, ou s'il me fait une menace, je lui demande comment agirait Goldorak, par exemple, s'il était à sa place.
  4. Marilyn (via Facebook) 12 février 2013 à 15 h 30 min
    C'est une bataille de tous les jours ici... les émissions sont bien dosées, pas trop d'exposition à la télé et des trucs genre Disney Junior et Toc Toc Toc, mais malheureusement, ça ne s'arrête pas à la télé..! A la garderie, les autres petits garçons aiment beaucoup jouer aux Transformers et à Star Wars... l'influence extérieure amène un autre défi! Alors on explique, tant bien que mal, que la violence dans Star Wars, ben ça reste dans le jeu et que dans la vraie vie, ça n'a pas sa place. Pas toujours évident, mais on s'en sort pas si pire jusqu'à maintenant!
  5. Jen 13 février 2013 à 11 h 10 min
    Chez nous aussi, on dose le plus possible la télé et on écoute tout au moins une fois avec les enfants avant de les laisser seuls. Toc toc toc, n'est pas populaire chez nous, les enfants me demandent vite de changer pour une autre émission....alors c'est Disney Junior ou encore Umizoomi sur yoopa qui me semblent les plus appropriés. Mes enfants n'ont que 2 ans de différence et je redoute en effet le moment où le plus vieux voudra écouter des émissions de "plus vieux"....une étape à la fois!
  6. Sophie 13 février 2013 à 15 h 01 min
    Ça n'arrive pas systématiquement (sinon, je ne ferais pas le souper!), mais on s'asseoit le plus possible avec les enfants pour regarder la télé. Et on jase!

    C'est ainsi que ma fille a compris plusieurs sentiments négatifs (plus facile de voir une colère sur la Bête que pendant qu'on en vie une), qu'elle apprends que les règles sont partout (la mère de Caillou lui permet de faire ci, toi, est-ce que tu as le droit? Ben non!) et dernièrement, que les monstres dans les films sont des personnes déguisées (ben oui, à 3 1/2 ans, elle est fascinée par les making-of, qu'on choisi avec soin) sans tout à fait comprendre.

    Ses mauvais comportements viennent plus souvent de son environnement que de la télé et elle comprend que ce qui se passe à la télé n'est pas la vérité absolue.
  7. Hélène 13 février 2013 à 21 h 30 min
    Chez nous, Passe-partout reste un gros hit.
  8. Soso 15 février 2013 à 23 h 56 min
    Mon fils qui aura 3 ans bientôt vient tout juste de commencer à regarder la télé. J'aurais préféré qu'il ne la regarde pas du tout pour longtemps encore, mais les dernières vacances de Noël ont débuté le bal. Il ne la regarde pas à tous les jours, seulement certains matins difficiles ou lors de fin de journée où papa et maman n'en peuvent plus.

    Parfois je me dis: Wow! C'est pour cela que tant de parents laissent leurs enfants écouter la télé. D'un petit garçon qui coure partout et touche à tout à une petite statut silencieuse, la télé a vraiment un effet magique. Mais à chaque émission qui passe, je me sens triste de voir qu'il aime vraiment les petits bonhommes et que revenir en arrière est impossible.

    Heureusement, ici, Caillou, Cornemuse et Passe-Partout font l'affaire!
    (Anecdote: il me demandait l'autre jour où était passe-cannelle... trop cute).
  9. Marie-Josee 22 avril 2013 à 23 h 55 min
    Je n'ai qu'un garçon donc je ne vis pas ces désaccords, par contre il faut croire que j'ai gardé mon coeur d'enfant, j'aime regarder des dessins animés et des films d'animation. Parfois c'est avec maman qui a des discussions. Il y a des émissions que je ne suis plus capable d'entendre, souvent la même chose. C'est difficile à doser le temps d'écoute. Depuis qu'il a commencé la maternelle, pas de télé le matin un peu avant le souper. Mais le samedi avant-midi il se reprend il en écoute beaucoup, mais je ferme la télé de temps en temps. Soit qu'il va jouer dans sa chambre ou nous lisons un livre. Il ne faut pas oublier de jouer dehors. Diego, Thomas le train, Cornemuse ont été très populaire mais les superhéros commence à prendre un peu plus de place. Toc toc toc, Garfield sont encore populaire j'en oublie. Mais Geronimo Stilton, en dessin animé très intéressant car Geronimo est un vrai froussard et il combat ses multiples peurs pour faire d'assourissante aventures. Donc très bon exemple de courage.
    Mais ce qui me fâche ce sont les publicités, quand il annonce une émission qui va passer le soir. Il mettent ces émissions le soir quand les enfants sont couchés, mais la pub passe le jour... souvent le language est pas jolie du tout.