La petite étincelle

La petite étincelle
Par Mariouche Famelart, Bibliothécaire
7 août 2012

Toute petite, j’ai  compris très vite qu’il y avait un rituel autour du livre. Ma mère avait pris l’habitude de me lire des histoires alors que nous étions bien calées toutes les deux dans le fauteuil du salon. De joyeux moments d’intimité.

Après la naissance de ma soeur, dès qu’elle s’assoyait pour allaiter, j’arrivais avec mon livre. C’était automatique pour moi. Et par la suite, je reproduisais ce rituel avec mes deux petites soeurs, en leur racontant à mon tour des histoires à l’aide de mes livres, bien que je ne savais pas encore lire.

Vers 3 ans, j’avais fait une suite de dessins sur une grande feuille, et ma mère m’avait demandé de lui raconter ce que j’avais dessiné. Elle avait noté presque mot pour mot mon histoire sur mon oeuvre. Le soir, en rentrant du travail, mon père avait lu l’histoire que j’avais inventée. J’avais alors dit à ma mère, stupéfaite et émerveillée : « Il la connaît! »

C’est ma maman qui m’a rappelé ces anecdotes tandis que je lui demandais comment j’avais développé ce goût pour les livres. Mon cheminement ressemble probablement à celui de bien des enfants qui ont été attirés très jeunes par les livres. Mais pour cela, il faut des parents qui créent cette étincelle. La petite Mariouche que j’étais a eu cette chance.

L’éveil à la lecture et à l’écrit se fait tranquillement, au fil des ans. À force de voir le parent lire et lui faire la lecture, l’enfant finit par comprendre que ces petits caractères visibles sur le papier forment des mots que l’adulte lecteur arrive à décoder. Et bien vite, il apprend que ces mots peuvent s’agencer en longues séquences, et transposer des concepts abstraits, des idées, des actions…

Petite,  j’avais probablement déjà compris que les livres me permettaient d’entrer en relation immédiate avec mes parents, grâce à ces moments privilégiés pendant lesquels on me faisait la lecture. J’étais aussi en voie de comprendre qu’en sachant écrire et lire à mon tour, je pourrais entrer en relation avec une infinité de gens, proches ou lointains.

Mariouche Famelart, Bibliothécaire
Bibliothécaire passionnée de littérature jeunesse, je souhaite partager avec vous mes idées et mes trucs pour éveiller vos tout-petits à la lecture.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (3)

  1. catherine 8 août 2012 à 03 h 12 min
    Un bien joli billet qui donne envie de lire des histoires à nos enfants encore et encore.
  2. Francine Grimard 10 août 2012 à 00 h 15 min
    Les illustrations dans les livres sont aussi magiques.
  3. Rebecca 29 octobre 2012 à 13 h 14 min
    Très vrai! Ma fille de 10 mois à eu droit au livres dès la naissance, et maintenant le matin quand elle se réveille, elle va chercher elle même un livre dans sa bibliothèque et "lit" toute seule! J'adore l'entendre babiller en tournant ses pages, la voir pointer les images et rigoler. Espérons que cet amour des livres va continuer!

Partager