L'otite du baigneur: des trucs pour la prévenir

L'otite du baigneur: des trucs pour la prévenir
Par , Omnipraticienne
24 juillet 2012

L’été, dans les cabinets de médecin, c’est la saison des otites externes, affectueusement appelées « otites du baigneur ». Un été sans enfant qui vient me voir à la clinique sans rendez-vous en se tenant une oreille, la larme à l’oeil et la frimousse bronzée n’est pas un vrai été!    

D’abord, précisons que l’otite externe n’a rien à voir avec l’otite moyenne aiguë qui se manifeste le reste de l’année. Pour comprendre cela, imaginez l’anatomie d’une oreille : un long tunnel tapissé de cire - le conduit externe -, qui débouche sur une porte blanche transparente - le tympan. Ouvrez la porte et vous trouverez, derrière, une antichambre, dans laquelle se trouvent 3 os qui se percutent pour transmettre les sons. 

L’otite externe se situe dans le tunnel avant la porte, contrairement à l’otite moyenne aiguë qui frappe le tympan et l’antichambre au-delà.

Un peu d’eau (et pas nécessairement celle d’une piscine : celle du bain, du lac au chalet ou de la mer dans le Sud fait aussi l’affaire!) qui s’accumule dans le conduit externe favorise l’humidité si essentielle à la prolifération des bactéries et des champignons.

Le principal symptôme : la douleur. Vous pourriez presque faire vous-même le diagnostic de l’otite du baigneur en tirant le pavillon de l’oreille vers le haut et en postérieur. C’est douloureux! L’otite interne ne provoque pas, en général, ce genre de douleur.

Le médecin prescrira des gouttes antibiotiques, voire des médicaments par la bouche si l’infection est très importante. Petit truc : assurez-vous que les gouttes sont à la température de la pièce, ce sera beaucoup moins irritant pour votre enfant. Certains enfants semblent plus enclins à contracter une otite externe, question de vulnérabilité individuelle ou d’anatomie du conduit externe. Voici quelques trucs préventifs :

  • N’utilisez pas les cotons-tiges pour nettoyer les oreilles de vos enfants. Cela irrite, voire blesse, le conduit externe.
  • Après une baignade, penchez la tête de votre enfant de chaque côté et essuyez bien avec le coin d’une serviette pour ôter le maximum d’eau stagnante. 
  • Si votre enfant ne porte pas de tubes transtympanique, mettez quelques gouttes d’huile (d’olive, minérale ou autre) dans chacune de ses oreilles. Cela fera glisser l’eau et, en prime, ramollira les bouchons de cérumen.
  • Finalement, vous pouvez utiliser une solution maison pour bien assécher les conduits externes. Il s’agit de mélanger 1/3 de tasse de vinaigre à 2/3 de tasse d’alcool à friction et de verser 4 gouttes de cette solution dans chaque oreille après la baignade (encore une fois, c’est proscrit si votre enfant porte des tubes).

Voilà, il est temps que je finisse cette chronique, Fiston senior trépigne autour de moi pour aller se baigner, mais je ne me permets pas de travailler sur mon ordinateur pendant qu’il est dans la piscine! Et puis, tiens, je me jette avec lui à l’eau! Comme ça, je mériterai pleinement mon popsicle après!

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Partager