Soignez-vous votre couple autant que vos enfants?

Soignez-vous votre couple autant que vos enfants?
10 mai 2012

Lorsqu’on parcourt les livres de « psycho-pop », comme on les appelle parfois, c’est-à-dire les innombrables livres de développement personnel censés nous rendre la vie plus belle, la réponse est claire : notre relation amoureuse devrait passer AVANT tout! 

Le couple est le pilier de la famille : s’il est instable, tout le monde trébuchera. Lui donner du temps et de l’attention, c’est offrir de la sécurité affective et un modèle d’amour à nos enfants, soit le plus beau cadeau qui soit. Cela étant, dans un blogue du Canada anglais titré « Pourquoi vous devriez faire passer votre mariage avant les enfants », j’ai pu constater que les réactions ne sont pas unanimes. Différences culturelles? 

Une internaute commente (je traduis) : « Vous pouvez avoir un mariage heureux et faire passer vos enfants avant. Mes enfants viennent avant et si la famille venait à couler, et que je devais choisir, je choisirais mes enfants. »

Dans le style, il y en a pas mal. Par ailleurs, d’autres commentaires vont dans le sens de la blogueuse. « La meilleure façon d’aimer vos enfants est d’aimer leur mère », résume un autre internaute.

Mon impression est que le surparentage (over-parenting) est presque devenu un problème de santé publique. D’un côté, on voit des parents se culpabiliser à la moindre idée de passer du temps à deux, de verrouiller leur porte et d’envoyer les enfants jouer seuls; de l’autre, les enfants ont l’impossible tâche d’être le centre de l’univers de leurs parents, de réaliser les rêves de ceux-ci, tout en essayant malgré tout de vivre leur vie d’enfant...

Les uns et les autres doivent mettre en veilleuse leurs vrais besoins et, résultat, soit le couple saute, soit les enfants développent des troubles anxieux, soit un peu de tout ça en même temps. Je schématise. 

Est-il si difficile de trouver un équilibre? De passer autant de temps avec soi (tout seul), qu’avec son couple et ses enfants? Pourtant, rester amoureux ne coûte pas un sou. Pas besoin de gardienne, de voyages dans le Sud. On peut commencer par un vrai bisou pour se dire au revoir le matin, un autre quand on se retrouve le soir. Combien le font encore?

Tout cela - le défi de rester unis quand on fonde une famille -,  c’est le thème du dernier dossier du magazine Naitre et Grandir, le numéro de mai. J’espère qu’il vous plaira. 

Dans le dossier, il y a un petit encadré qui porte à réfléchir et qui est tiré du livre « Questions sexuelles pour couple actuel », de la sexologue Geneviève Parent. Elle nous invite à nous poser la question suivante : quel modèle de couple voulons-nous être pour nos enfants? Puis, d’y répondre…

  • Un couple terne qui ne se donne jamais d’affection et dont les enfants se demandent pourquoi ils sont toujours ensemble?
  • Un couple fonctionnel qui forme une équipe de travail pour se diviser les tâches quotidiennes, y compris l’éducation des enfants, mais dans lequel on ne ressent pas plus de chimie qu’entre deux collègues de travail?
  • Un couple familial qui fait passer les besoins et les activités des enfants avant les siens, et qui, lorsqu’on lui demande ses projets à venir, répond systématiquement : un voyage avec les enfants, une sortie avec les enfants? Bref, un couple qui n’existe pas sans ses enfants?
  • Un couple amoureux qui fait passer les besoins des enfants au second plan, qui fait constamment garder ces derniers parce qu’il a plusieurs sorties de prévues chaque semaine?
  • Un couple équilibré qui sait se maintenir amoureux et en vie en s’offrant régulièrement des sorties à deux, en se donnant de l’affection, même en présence des enfants, mais qui sait aussi avoir du plaisir en famille?

J’aimerais avoir vos réactions. À quel modèle ressemblent les couples qui gravitent autour de vous? Et le vôtre, qu’aimeriez-vous qu’il soit? 

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (12)

  1. Michelle 10 mai 2012 à 17 h 01 min
    Merci de me guider sur le chemin a prendre qd on fonde une famille. j'ai 2 filles de 3 ans et 6 mois, et je suis a me pourrir la vie parcequ'elles sont au centre de ma vie et rien d'autre ne compte. Je pensais que c'etait ca ma priorite, et que je retrouverai du temps pour moi, ou pour notre couple qd elles seraient un peu plus grandes...
    j'aimerai bien recevoir votre magazine de mai qui parle sur ce sujet. j'aime bcp vos conseils et articles et c'est ca mon petit moment relax de la journee!!!
  2. Katleen 10 mai 2012 à 17 h 19 min
    Depuis que notre 1 er enfant est arrivé dans notre vie (2 ans déja), mon mari et moi n'avons pas eu de sortie en amoureux seul. Il y a 4 mois, notre tite dernière est arrivé. Et nous n'avons pas fait de sortie en amoureux non plus. En fin de semaine nous avons eu une dispute et avons remis en question notre couple, nous nous sommes éloignés l' un de l'autre durant ces deux années a ne penser qu' aux bonheur de nos enfants. Heureusement pour nous, nous sommes toujours ensemble car nous avons pu identifier rapidemet le problème. Nous n'avions plu de vie de couple. Jadore mes enfants, mais parfois il est bien de penser un peu a nous avant nos enfants. Les enfants ressentent tout, donc il est primordial de s' occuper de notre couple sans toutefois négliger les enfants. Donc, mon mari et moi avont décider de nous trouver une gardienne et de nous accorder 1 a 2 soirée par mois. Il faut trouver le juste milieu pour que le tout soit équilibré et parfait pour tout le monde! Une lecon a retenir. Et une dernière petite chose qui me fait penser a ca: si tu étais dans un avion et que les masques a oxygene ouvrait. D'instinct tu le mettrais a ton enfant en 1er, cest normale. Mais si tu n'a pas eu le temps de mettre le tient, qu'arrivera t'il a ton enfant? Il faut donc parfois penser a nous en 1er pour le bien de nos enfants!!!
  3. A. 11 mai 2012 à 01 h 19 min
    Un gros merci pour cet article. Cela m'a fait réalisé que nous sommes pas les seuls dans cette situation et que nous devons PRENDRE le temps de prendre soin de notre couple peu importe les défis dont nous faisons face chaque jour. Nous avons 2 enfants, 27 mois et 9 mois. En plus, pour couronner le tout, mon mari prend des cours à l'université ce qui le rend encore moins disponible pour les enfants ou moi à cause de tous ses devoirs, rencontres de groupe et ses nombreux cours. Je lui dis souvent que dans les pré requis de son programme, ils devraient inscrire... pourrait être difficile sur les couples et encore plus difficile sur les coupes avec enfants. Mon monde en ce moment est centré sur mes enfants et tout ce que je fais c'est pour eux. De plus, ma "tâche" est alors doublée étant donné que mon mari n'est pas toujours disponible pour aider avec les enfants/ménage/vaisselle/nettoyage/courses/etc. Toutefois, il a la tâche du lavage... Ce qui a pour effet, qu'il ne reste pas grand temps pour investir dans "nous". On se perd dans la routine des enfants et on s'oublie souvent comme couple. Malgré qu’on est prête à faire ce « sacrifice » le temps qu'il finisse ses cours (déc. 2012), à certaines période, les temps sont difficiles. Si nous pouvons passer par dessus cette épreuve, cela prouvera qu'on est fait solide et qu'on s'aime beaucoup. Ce n'est qu'un autre défi dans notre livre de couple. Mais au bout de la ligne, il ne faut pas s'oublie dans cette routine.
  4. A. 11 mai 2012 à 01 h 27 min
    J'ai oublié d'ajouter... malgré tout, on réussit toujours à trouver du temps pour passer ensemble et se faire des petites attentions.
  5. Anonymous 11 mai 2012 à 17 h 35 min
    J'ai deux enfants, une petite de 2 ans et demi qui demande beaucoup d'attention et un bébé de 5 mois que j'allaite encore. Je trouve très difficile d'accorder de l'attention et de l'affection à mon conjoint quand toute ma journée est consacrée à répondre aux exigences affectives et physiques de mes enfants. Lorsque j'en ai la possibilité (une ou deux fois par semaine) je préfère prendre du temps pour moi uniquement. Heureusement, mon conjoint n'est pas aussi centré sur les enfants et nous rappelle de faire des petites sorties en amoureux (nous avons la chance d'avoir des parents qui sont toujours prêts à garder les enfants!). Cela dit, je ne crois pas que ce soit réalisable de faire passer son couple en premier avec des enfants en bas âge. Il s'agit plutôt de ne pas oublier son couple et de lui réserver de petits moments.
  6. Equipe Naitre et grandir 11 mai 2012 à 20 h 25 min

    @Michelle


    Merci pour votre commentaire. Notre magazine est distribué gratuitement dans plusieurs garderies, bibliothèques municipales, CLSC et organismes communautaires famille. Vous pouvez aussi nous contacter à abonnement@naitreetgrandir.com.


  7. Aline 12 mai 2012 à 11 h 50 min
    Peu importe ce que l'on fasse avec nos enfants ou pas même si je prône le jamais sans mes enfants, ce qui compte c'est que l'homme et la femme s'accordent sur la façon de faire et qu'aucun des deux ne soit frustré de la situation.
  8. Philippe Verville 13 mai 2012 à 00 h 37 min
    Pour notre part, choisir notre couple fut un sujet discuté avant même l'arrivée de notre premier enfant. Il n'est pas rare que l'on aille porter notre garçon âgé de deux ans et 6 mois chez l'une des deux grands-mamans. De plus, si l'on veut que nos enfants développent une belle relation avec leur grands-parents, je crois sincèrement que c'est en passant du temps avec eux sans la présence des parents. Je me réfère bien sûr à ma propre histoire. La culpabilité n'a pas sa place dans ce genre de situation. Tout est une question d'équilibre. Le faire à chaque semaine serait exagérée, mais quelques fois par année fait en sorte que le couple perdure, donc est plus fort ce qui engendre un modèle plus solide. Enfant, trois fois par année, nous étions obligés de quitter la maison pour 24 heures, car mes parents tenaient mordicus à se recentrer sur leur couple. Aujourd'hui, je comprends mieux la raison de leur choix. Ils sont toujours ensemble d'ailleurs après 38 ans de mariage.
  9. Anonymous 14 mai 2012 à 19 h 24 min
    Je suis maman d'un petit garçon qui aura bientôt 2 ans et j'ai dès le tout début tenter d'accorder le plus d'attention possible à mon conjoint. Certes les premiers mois il faut que chacun mette de l'eau dans son vin, car c'est une véritable tempête! Personne d'ailleurs nous en prévient vraiment. Mais ensuite, le temps finit par arranger bien des choses. Environ deux ou trois fois par mois, on va au resto, au cinéma, prendre un café ou une glace, ou même une marche en amoureux. C'est fou ce que cela fait du bien. Nous sommes chanceux d'avoir de la famille près de nous, mais sinon une gardienne ferait l'affaire.

    C'est important aussi dans notre couple d'avoir chacun des moments à soi, à chaque semaine. C'est vital je dirais! C'est sûr que le ménage prend parfois le bord ou même le sommeil... À chacun de voir ses priorités.
  10. Eve 22 mai 2012 à 10 h 50 min
    Moi j'ai deux enfants, 4ans et 1 ans et malgré tout, mon mari et moi avons toujours pris du temps pour nous. Au premier, ça été plus difficile car tout était nouveau et pas toujours évident. Prendre du temps pour nous ne veut pas dire nécessairement sortie mais plutôt on couche les enfants de bonheur et on se fait un souper à la maison romantique. De plus, une fois à 2 fois à année, nous partons 2 jours sans les enfants et nous pensons seulement à nous. C'est certain que si je compare avec avant les enfants, nous avons moins de temps à nous accorder mais le temps que l'on s'accorde on essai de le maximiser. Par contre, défois il peut se passer plusieurs semaines avant nos petits moment car moi j'étudie à université et travaille temps plein et mon mari commence à nous construire notre maison donc pour la prochaine année ces moments seront rare.
  11. Perta 2 juin 2012 à 08 h 50 min
    Moi c'que j'aurais voulu pour Noebl, c'est la re9e9dition du t-shirt Chuque Maurice siouplaeet !(bon Noebl c'est fini mais mon anniv' c'est le 11 fe9vrier, e0 bon eneendtur )
  12. azhima 4 juin 2012 à 02 h 07 min
    Vraiment inte9ressant.L'an passe9, e7a m'a cofbte9 60$ pour ve9rifier l'horaire d'un autobus sur mon te9le9phone (je n'ai pas de plan de donne9es). Je n'arrive pas e0 criroe que la STM n'a jamais pense9 e0 faire une version mobile de son site.Si une seule personne peut fabriquer une application pour iPhone qui va dans ce sens, imaginons ce que pourrait faire l'e9quipe de la STM avec un peu de volonte9 et d'innovation En passant, merci pour le lien vers busmob.com en attendant que je me procure le iPhone. L'application de Ian sera probablement la premie8re que j'ache8terai.

Partager