Horaire des boires: faites confiance à bébé

Horaire des boires: faites confiance à bébé
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
26 mars 2012
Quand on parle de l’alimentation des bébés, on aborde le plus souvent la question du « quoi » : lait maternel ou préparations pour nourrissons. Selon plusieurs experts, il faudrait aussi accorder de l’importance au « quand ». Nourrissez-vous votre bébé sur demande ou selon un horaire? La réponse pourrait influencer ses futures notes scolaires, rapporte une récente étude.

Des chercheurs du Royaume-Uni ont mené une vaste étude sur plus de 10 400 enfants, sur une période d’environ 14 ans. Ils les ont placés en 2 catégories : les bébés nourris sur demande et ceux nourris selon un horaire établi par les parents. Il s’est avéré que les premiers ont obtenu de meilleurs résultats aux tests cognitifs que les seconds à l’âge de 5, 7, 11 et 14 ans. Ils avaient aussi un QI légèrement supérieur, mesuré à l’âge de 8 ans. Afin de connaître l’impact de l’horaire des boires, les chercheurs ont fait en sorte d’isoler ce facteur des autres influences, comme le niveau d’éducation des parents, le revenu familial, le sexe et l’âge des bébés, l’état de santé de la mère et le style parental.

La différence entre l’horaire déterminé par le bébé et l’horaire décidé par le parent se confirmait tant avec l’allaitement qu’avec les préparations pour nourrissons. Comment expliquer cela? Une des hypothèses est que le développement optimal du cerveau dépend en partie de la communication entre son « cerveau émotionnel » et les réponses de sa mère à ses besoins. Ainsi, nourrir bébé au moment où il exprime la faim serait la méthode à privilégier. Une méthode qui risque de rendre la maman plus fatiguée, selon les observations des chercheurs… On n’est pas à un sacrifice près pour nos petits amours!

Un autre point important, quand on parle d’alimentation des bébés, c’est la quantité. J’en parle souvent, car il est primordial de permettre aux enfants de manger à leur faim, ni plus, ni moins. Ça débute dès le plus jeune âge. L’allaitement permet naturellement de mieux respecter la faim d’un bébé, car on ne sait pas quelle quantité il boit, contrairement à un biberon. Cela dit, même au sein, il faut prendre garde de ne pas insister ou restreindre. Sa faim varie d’une journée à l’autre et au cours d’une même journée. On ne peut pas s’attendre qu’il « vide » les deux seins à chaque boire.

En résumé : soyons à l’écoute de notre bébé. Chaque jour, on apprend un peu mieux à être parent. Et celui qui peut nous en apprendre le plus sur les besoins de notre nourrisson, c’est justement lui-même!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (16)

  1. Geneviève Gagnon 26 mars 2012 à 18 h 02 min
    Merci! Wow!
    Exactement ce que je fais pour mon bébé de 2 1/2 mois! Je savais que c'était mieux mais là je sais pourquoi!
    C'est vrai que c'est + contraignant mais tellement réconfortant de savoir qu'on fait le mieux pour lui!
    (Je pense tout de même que l'allaitement est de loin supérieur, +++ meilleur que les préparations commerciales. Attention à la complaisance... Une mère qui peut -presque toutes!- se doit d'allaiter selon moi...)
  2. matrox 26 mars 2012 à 18 h 45 min
    après avoir passé la journée de samedi à allaiter aux 30 minutes et la journée de dimanche aux 1h (bébé de 6 semaines ! vive les poussées de croissance!) ce billet tombe à point!
    merci beaucoup!
  3. Marie 26 mars 2012 à 20 h 29 min
    Fort intéressant ce lien entre le cerveau émotionnel et la réponse de la mère aux besoins! Mais que faire quand le bébé (le mien), qui a maintenant 7 mois, n'a pratiquement jamais vraiment pleuré pour boire ou manger ? Je lui présente le sein et il le dévore, mais n'a pas nécessairement pleuré pour boire!!!
  4. Nataly 26 mars 2012 à 21 h 06 min
    Mon bébé a été opéré a 21 jours pour une Sténose du Pylore et boit 5 oz au 3 hrs +ou- lait commercial. Il a maintenant 6 semaines et semble toujours avoir faim, pas de colique, pleure pas vraiment mais veut boire des son réveil. On me conseille de lui donné 1/2 a 1 cuil. à thé de pablum 1 a 2 fois par jour. Je suis à bout, car chaque boire dure environ 45 min et viennent au 2h30 3 hrs votre opinion svp .
  5. Marylen 26 mars 2012 à 22 h 06 min
    En réponse au message de Nataly, je veux seulement te dire: Lâche pas!! À 6 semaines, bébé est en poussée de croissance. Je viens de traverser cette période il n'y a pas si longtemps avec mon bébé. Ça a durée plus ou moins 4 jours... il buvait quasiment sans arrêt! Je ne crois pas que le fait de lui donner du pablum tout de suite est une très bonne idée. Tant que ton bébé ne s'assoie pas seul, ne peut pas tenir quelque chose seule dans sa main et (une autre chose que je ne me souviens plus), il n'est pas prêt à manger du solide. C'est une période un peu pénible à passé.. moi je l'ai vécu avec un allaitement en plus, il était toujours ''pluggé'', mais ça a passé! La meilleure chose à faire c'est d'écouter ton bébé et de lui faire confiance! :)
  6. Julie 27 mars 2012 à 01 h 26 min
    Nataly, je suis désolée d'apprendre que ton bébé a subi une opération. C'est tout un événement stressant pour vous! J'ai lu que suite à l'opération, l'enfant pourrait demander à boire souvent, mais de petits volumes à la fois (http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1143_stenose_pylore.htm). Malheureusement pour toi, ça semble concorder avec une poussée de croissance!

    Ma fille aussi a toujours demandé à boire souvent. Elle a 6 mois et je l'allaite encore, malgré ses nombreuses intolérances alimentaires.

    Depuis sa naissance jusqu'à l'âge de 5 mois, elle buvait à toutes les deux heures environ, jours ET nuit. Je l'ai toujours nourri à la demande. Les premières 7 semaines, ça lui prenait au moins 45 minutes par boire. C'est une période essoufflante et cela aide quand on reçoit des encouragements de son entourage. Je crois que c'est un moment exigeant à passer, mais ça vaut la peine de s'investir car ça donne des bébés heureux, confiants et en santé. Lorsque le bébé se sent compris et écouter, ça renforce le lien d'attachement avec toi. C'est un beau cadeau que tu lui fais ;0)

    Finalement, je ne crois pas non plus que de lui donner des céréales si tôt est une bonne idée : son système immunitaire et gastrique ne sont pas encore prêts...

    Bon courage!
  7. Hélène 27 mars 2012 à 14 h 05 min
    Geneviève, attention un peu au dénigrement pour les mères qui n'allaitent pas. Nous ne connaissons pas l'histoire qui a mené la mère vers la préparation commerciale. Dans la grande majorité des cas, derrière chaque biberon il y une histoire malheureuse. Ces mères se culpabilisent déjà assez de la situation. Je crois que celles qui vivent des allaitement heureux ne devraient pas en rajouter.

    Je suis pro allaitement, mais je suis d'abord et avant tout pro maman.
  8. Isabelle 28 mars 2013 à 21 h 37 min
    merci!!! Mon fils a eu une infection à 24 heures de vie et n'a jamais eu le temps de débuter l'allaitement ou presque. Il a été nourrit, pour les 6 premiers jours de vie, à la seringue et lorsque nous avons voulu recommencer l'allaitement... les temps ont été difficiles. Nous avons, malgré nous, arrêter l'allaitement parce qu'il perdait trop de poids. La décision a été plus que difficile mais quand on essaie d'allaiter pendant 45 minutes et que le reste du boire dure une autre heure, ça ne nous laisse pas beaucoup de temps entre deux boires pour reprendre de l'énergie... Bref, c'est vrai que nous nous sentons parfois dénigrées mais il faut parfois faire certains choix pour le mieux de notre bébé. Que nos bébés soient en santé et qu'ils aient des parents présents et en forme pour eux, c'est tout ce qui compte.
  9. sonia 27 mars 2012 à 15 h 34 min
    Bonjour,

    Je suis maman de 6 enfants et j'ai allaité les 6 avec une durée variable de 3 mois à 2 ans.

    Mes enfants ont 2-4-6-8-10-12 ans et je vois que cela peu être pris en considération de les nourire selon la demande, avec de petites exeptions mais en générales ils ont de bonne notes et ont confiance en eux, je les nourissait sur demande et non de façon horaire, j'ai ai eu un qui buvait au 2 heures jusqu'a 1 ans ne fessant pas ses nuits et je vous dit maintenant il à 10 ans et je comprend pourquoi son corps réclamait autant de lait, il est très costaud, on ne sais pas tout les facteurs qui peuvent influencés leur demande de lait mais pour l'expérience que j'ai avec ma petite dernière, la seule que j'ai allaité jusqu'a 2 ans bien, je voit qu'elle grandit parle et évolue rapidement avec confiance.

    Pour ce qui est de la fatique bien, oui ca épuise mais, on fait un choix d'avoir des petits pourquoi ne pas leur donner le meilleur pour eux et la vie passe si vite, il grandisse vite et quelques mois plus tard ce ne sont plus des petits poupons à cajolés mais un enfant: un petit peu plus indépendant.

    À 6 enfants, je suis d'accord de l'effet bénifique de l'allaitement, souvent on pense aussi à notre corps, bien moi j'ai déjà lu a quelques part que nous vieilliront tous un jours pourquoi passé à côter de cette merveilleuse expérience qui l'allaitement et de tous ses effets bénifiques sur la vie de nos petits.

    Finallement, je suis d'accord avec le sondage qui nous indique que ce serait meilleur d'allaité ou de faire boire bébé à la demande, vraiment cela est merveilleux, fatiguant mais on vie beaucoup moin de pleurs, je parle toujours de mes propres expériences
    Bonne journée à toutes sonia
  10. Stephanie Cote 27 mars 2012 à 17 h 13 min
    Merci à toutes pour vos commentaires! Je constate que la façon de faire de la plupart des mamans est naturellement de suivre le rythme de leur bébé. Les "poussées" de croissance peuvent être plus difficiles, mais c'est généralement transitoire. Il ne faut pas succomber trop rapidement à l'introduction des céréales, car le système digestif et le système immunitaire d'un tout petit bébé ne sont pas développés parfaitement encore. Aussi, il peut être pertinent de s'assurer que la raison des pleurs de bébé est la faim. Il ne faut pas toujours répondre à ses pleurs systématiquement en lui offrant le sein ou le biberon. Pour ça, chaque maman est la mieux placée pour le savoir!
  11. Julie 27 mars 2012 à 19 h 22 min
    Bonjour!

    En réponse aux mamans qui pronnent l'allaitemenent maternelle, je suis tout à fait d'accord avec elle. Cependant, moi je n'ai pas réussit à allaiter ma fille, j'en étais même presque au bord de la dépression. J'ai tiré mon lait durant 1 mois, pour être épuisée rapidement car cela demandait vraiment beaucoup de temps pour le peu de lait que je retirais... Le meilleur conseil que j'ai reçu a été celui-ci : notre bébé a besoin d'avoir une MAMAN HEUREUSE également, pas seulement le sein! Ouf, quel soulagement à partir ce moment-là! J'ai fini par nourrir ma fille au biberon, et chaque boire se faisait bien collée dans mes bras, chaque fois qu'elle en avait besoin!! J'étais enfin soulagée d'un poids et le sentiment de culpabilité s'est tranquillement envollé. Ma fille n'était pas plous malheureuse qu'un bébé nourrit au sein. Et oui pour le boire au besoin, mais encore il y a des particularités et il ne faut pas juger celles qui ne le font pas. Elles font de leur mieux, elles aussi. Ma fille va avoir 4 ans et je vous garantie qu'elle n'a aucun retard de développement!! :) À chacune de trouver sa façon de faire et d'être bien avec surtout!!
  12. Geneviève 30 mars 2012 à 15 h 28 min
    Je suis désolée si j'ai froissé quelques personnes et m'en excuse. Tout de même, je persiste à condamner un certain laxisme lorsqu'on parle d'allaitement. On présente souvent cela comme un choix, justement pour ne pas culpabiliser personne. Je pense que ça lance un mauvais message. L'allaitement devrait être le choix #1... S'informer, savoir quoi faire ou ne pas faire, demander de l'aide, AVANT de se tourner vers les préparations commerciales. Je ne condamne personne, sinon, ceux (certains médecins, infirmières...) qui ont un discours trop complaisant. Je sais que plein plein de mamans ont TOUT fait avant de se tourner vers ça, le coeur gros... Et j'ai bien failli être de ce nombre, en passant. Mon allaitement était loin d'être "heureux" au début!... N'écrivez pas pour dire que vous avez tout essayé, si c'est le cas, je suis loin de vous condamner, même que je vous lève mon chapeau! Je SAIS que ça peut être très difficile! À chacune de déterminer où se situe sa propre limite. Je constate tout de même, autour de moi, que plusieurs mamans arrêtent d'allaiter pour des problèmes qui auraient pu être réglés ou parce qu'elles trouvent ça plus "pratique"!!! Je dis donc attention! C'est tout! J'espère avoir apporté les NUANCES qui s'imposaient... Oui, je suis une PURE et DURE de l'allaitement mais, oui, je sais aussi que chaque histoire est différente... Sans rancune! ;)
  13. Geneviève 30 mars 2012 à 18 h 34 min
    En complément, infos qui alimentent mon opinion:
    http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/sante/pdf2011/zoom_sante_sept11_no28.pdf


  14. Mila 4 avril 2012 à 20 h 58 min
    Bel article Madame Côté!

    @Sonia (maman de 6): je suis tout à fait d'accord! Les enfants dont les besoins sont satisfaits à la demande (allaitement à la demande, ne pas laisser pleurer, etc) me semblent devenir plus indépendants en grandissant. Donc oui, un peu plus de travail quand ils sont bébés, pour un ado qui apporte moins de problème, ça en vaut le coup. C'est ce que je constate dans mon entourage.

    Je suis aussi parfaitement d'accord avec Geneviève: certains échecs d'allaitement sont douloureux et ne doivent pas être jugés, cependant je blâme beaucoup le système. J'ai entendu des dizaines d'histoires d'horreur à propos de personnel médical qui était très mal formé (infirmières et médecins) et qui, par conséquent, soutenait très mal l'allaitement des nouveaux-nés. Par exemple, une infirmière qui dit à une maman que ce n'est pas grave si son bébé ne tète pas dans les premiers 48h de vie. Ça fait très 1960!!
    Et je soutiens également l'opinion de Geneviève lorsqu'elle dit que l'allaitement ne devrait pas être présenté comme un choix. La science médicale et le gros bon sens prouvent tellement que l'allaitement surpasse toute autre forme d'alimentation pour les bébés et ce, à plein de niveaux. Je ne comprends pas pourquoi il est encore considéré comme un choix. D'ailleurs, les préparations commerciales ne devraient être diponibles que sur ordonnance, pour être réservées à toutes ces mamans qui ont véritablement un problème NON-RÉSOLU et seulement les médcins détenant une véritable expertise à jour en allaitement devraient avoir le droit de les prescrire. Pourquoi la question de l'allaitement est si centrée sur la mère? Le bébé n'a-t-il pas son mot à dire? Il est programmé pour ça! Après l'accouchement, le bébé posé sur le ventre de sa mère est capable de se déplacer lui-même, sans aide, jusqu'au sein de sa mère. N'est-ce pas une preuve assez suffisante?

    Dernier point: suite à cette étude j'aimerais maintenant en connaître plus sur l'impact de la durée de l'allaitement, parce qu'il y a encore beaucoup de lacunes de ce côté-là également, les bébés ne sont pas allaités aussi longtemps qu'ils en ont
    besoin.

    Merci!
  15. Geneviève 9 avril 2012 à 11 h 25 min
    Bonjour
    J'aimerais avoir un son de cloche. Ma fille a 7 semaines, presque 2 mois donc. Je l'allaite à la demande. Elle boit bien durant le jour, aux 2-3h, elle boit avant le coucher, soit vers 22h-23h, et s'endort ensuite pour la nuit. Je sais qu'on ne réveille pas un enfant qui dort et qu'elle va me signaler si elle a besoin de quelque chose, mais parfois elle passe 6h, voire 7h sans rien manifester. Est-ce que je dois la réveiller pour la nourrir? J'ai souvent les seins tendus rendu là. J'ai peur de diminuer ma production de lait si je ne la nourris pas. Se peut-il qu'elle fasse déjà ses nuits? (C'est quand même un bébé de 10 livres à la naissance). Merci.
  16. Geneviève 9 mai 2012 à 19 h 27 min
    Je suis l'autre Geneviève. ;) Je suis en train d'apprendre une méthode pour différencier les pleurs de bébé. Dunstan Baby Language. Dans notre cas, ça fonctionne vraiment pour ce qui est de la faim. Comme si mon bébé me disait "j'ai faim!"! Et ce , avant même qu'il ne pleure vraiment! Je suis enchantée de cette découverte! Ça m'a fait re-penser à cet article, alors je voulais partager ma trouvaille! (Pour la Geneviève ci-dessus, je ne sais pas si tu as trouvé réponse à tes questions, mais selon moi tu peux laisser dormir ta petite sans souci, et te reposer toi aussi! Mon fils dormait 5-6 h à 2 mois et ma prodution est toujours très bonne à 4 mois)
    Voici le lien pour la méthode, je pense qu'on peut acheter un dvd:
    http://www.dunstanbaby.com/