Des oméga-3 contre l'hyperactivité?

Des oméga-3 contre l'hyperactivité?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
23 février 2012

Comme tous les enfants, les deux miens annoncent parfois les tempêtes. Eh oui, mes enfants, les plus beaux et les plus gentils du monde sont parfois des petits tannants! Ils sont actifs, mais pas hyperactifs. Cela dit, s’ils souffraient du trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), j’explorerais les avenues alternatives (ou complémentaires) au Ritalin. Et dans cette optique, l’avenue la plus prometteuse concerne les acides gras oméga-3.

L’approche nutritionnelle est actuellement peu utilisée dans le traitement du TDAH. À vrai dire, on n’en glisse même pas un mot dans Les lignes directrices sur le TDAH du Collège des médecins du Québec de 2006. La principale raison est que les habitudes alimentaires viennent loin derrière les facteurs biologiques, génétiques ou sociaux dans l’explication du TDAH. Tout de même, combien de parents apprécieraient tenter la voie des aliments ou des suppléments avant (ou en adjuvent) celle des médicaments?

Il y a quelques années, dans le cadre de la rédaction d’un article sur le lien hypothétique entre le TDAH et les colorants alimentaires, j’avais épluché la littérature scientifique au sujet de l’alimentation et ce trouble fort répandu. La voie des oméga-3 semblait d’ore et déjà à explorer, mais les résultats n’avaient rien de concluants. Des nouvelles données ont été amassées depuis ce temps. C’est la Dre Annick Vincent, spécialisée dans le TDAH, qui m’a fait part de cette nouvelle encourageante. En tant que clinicienne et auteure de livres et d’un site Web sur le sujet, cette psychiatre sait de quoi elle parle. 

On utilise souvent le terme générique « oméga-3 ». Cela dit, il faut savoir que cette famille de bons gras rassemble plusieurs composés distincts qui ont des propriétés différentes. Ainsi, tous les suppléments d’oméga-3 sur le marché ne s’équivalent pas. La dose et la proportion des différents types d’oméga-3 testées par les chercheurs doivent se retrouver telles quelles dans un supplément si on veut en espérer les bienfaits identifiés par une étude. Concernant le TDAH, pour le moment, c’est uniquement le cas du supplément EQUAZEN eye Q, affirme la Dre Vincent . Il améliorerait les symptômes du TDAH (bougeotte, inattention, impulsivité), augmenterait la capacité d’apprentissage et les niveaux de concentration, et contribuerait à améliorer l’orthographe, la lecture et l’écriture. Évidemment, ces progrès peuvent prendre quelques semaines ou mois avant d’être observés, et ne pas être de la même efficacité chez tous les enfants.

Le hic, c’est que contrairement aux médicaments, les programmes d’assurances publiques ne remboursent pas les frais des suppléments d’oméga-3. Seulement les taxes, s’ils sont prescrits. Peut-être certaines compagnies privées le font-elles.

Pour l’hyperactivité occasionnelle de mes enfants, je connais juste un remède : aller jouer dehors! 

 

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Partager