Comment éviter les engelures l'hiver

Comment éviter les engelures l'hiver
Par Dre Taz, Omnipraticienne
22 février 2012

 Habiller son enfant l’hiver est un défi. Pas à cause des mitaines qui disparaissent systématiquement ou des bas qui s’extirpent en même temps que les bottes! Mais quand j’enlève la combinaison de mon fils et qu’il est tout en sueur, je me demande : est-ce que j’ai exagéré? Et quand ses chaussettes sont toutes mouillées : est-ce qu’il a eu froid? En ce moment, le climat est plutôt clément, mais l’hiver n’est pas encore fini et les températures peuvent toujours chuter.

En général, on suggère d’habiller bébé d’une couche de vêtement supplémentaire que ce que nous portons nous-même. Pour les enfants plus âgés, on les habille comme nous. La température corporelle d’un enfant s’autorégule plus difficilement que celle d’un adulte. Si vous avez froid, dites-vous que votre enfant souffre encore plus. Il est donc plus sensible aux engelures. 

Le conseil de grand-mère de toujours leur mettre un bonnet n’est pas complètement désuet : c’est effectivement par la tête qu’on perd sa chaleur. C’est d’ailleurs vrai pour toutes les extrémités. Portez une attention particulière aux oreilles, aux mains et aux pieds. Préférez les mitaines aux gants, car les doigts collés ensemble conservent mieux leur chaleur. Les bottes doivent être légèrement plus grandes que le pied pour pouvoir mettre une paire de chaussettes supplémentaire et pouvoir bouger les orteils. 

Ce raisonnement vaut pour tout le corps. Habillez votre enfant de plusieurs petites couches de vêtements : s’il a trop chaud, on pourra retirer une seule couche. Car si votre petit transpire et qu’il est mouillé, il aura encore plus froid.

On a beau vanter les mérites des activités extérieures, gardez bout de chou à l’intérieur s’il fait moins de 25 °C sous 0 ou si le facteur éolien abaisse la température à moins de 28 °C sous 0, car c’est le seuil à partir duquel la peau non couverte peut geler. Le meilleur indice pour savoir si votre enfant est suffisamment habillé, ce sont les joues. Si elles sont tièdes, c’est représentatif de leur confort. Ne vous fiez pas à leurs mains qui ont tendance à être plus froides. 

Cela dit, un enfant est toujours à risque d’engelure. Les oreilles, les doigts et les orteils sont des parties moins vascularisées par le liquide chaud qu’est le sang. Lorsque des cristaux de glace se forment dans ou entre les cellules, causant la mort de tissus corporels, on parle d’engelure.

Sauriez-vous diagnostiquer une engelure?

  • La peau est rouge et enflée, pique et brûle.
  • À un stade plus avancé, la peau est grise et fourmille.
  • À un stade grave, la peau est blanche et luisante, et complètement anesthésiée.

 Que faire?

Il faut réchauffer l’engelure, mais très lentement, au moins en une demi-heure, pour ne pas « cuire » les tissus. Consultez un professionnel de la santé. Voici ce que vous pouvez initier en attendant :

  • Retirez doucement le vêtement qui recouvre la partie touchée et encouragez votre enfant à bouger, même si c’est douloureux.
  • Réchauffez la partie atteinte en la couvrant de vos mains ou en la mettant dans votre aisselle, mais ne frottez pas et ne massez pas.
  • Vous pouvez utiliser de l’eau à la température de la pièce, mais surtout pas d’eau chaude.
  • Si votre enfant ressent de la douleur, offrez-lui de l’acétaminophène. 

Et surtout, quand votre enfant rentre d’une dure bataille de boules de neige, faites comme ma regrettée maman : offrez une énooooooorme tasse de chocolat chaud au milieu de laquelle flottent 3 miniguimauves. Ça réchauffe non seulement le corps, mais aussi le coeur!

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (2)

  1. Mao 27 février 2012 à 21 h 24 min
    J'aime beaucoup votre article. On se sent, nous et notre bébé, souvent bien à l'abris de ce genre de choses. Et pourtant, on ne l'est pas nécessairement si on baisse un petit peu notre garde.

    Mon fils a eu une engelure l'hiver dernier et il faisait tellement pitié! On m'avait dit aussi qu'il était important de ne pas crémer la peau avec l'engelure,soit directement après être revenus à la maison ou avant de sortir (ce qu'on était porté de faire instinctivement).

    Encore cette hiver, même 1 an plus tard, la peau qui a subit l'engelure redevient rapidement rouge dès qu'il fait froid. Pas facile à gérer ce problème, vaut mieux prévenir que guérir!
  2. Francine Jeanrie 1 mars 2012 à 18 h 45 min
    Bonjour docteur,

    J'ai une fille de 2 1/2 ans, depuis qu'elle a 8 mois elle a l'habitude de se branler lorsqu'elle est assise.
    Déjà sur la chaise haute, maintenant sur sa chaise d'appoint lorsqu'elle est assise à la table. Lorsque nous la couchons s'est le même rituelle, elle se branle les fesses pour s'endormir.
    L'éducatrice de la garderie m'a appris hier 29 fév 2012 que ma petite dès qu'elle voit une chaise libre, elle s'assoit et se branle les fesses, elle peut le faire durant des heures, si personne ne lui fait attention. Elle devient dans la lune, si elle est occupée rien ne se passe.
    Pouvez vous m'éclaicir, je vois son pédiatre dans 1 mois, je suis inquiète et ne voudrait pas être maladroite. Il faut que je comprenne.
    Merci de prendre du temps pour moi,
    Francine de Papineauville en Outaouais

Partager