Des suppléments pour prévenir le rhume?

Des suppléments pour prévenir le rhume?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
13 janvier 2012
Même s’il y a des problèmes plus graves que le rhume, on n’aime pas voir nos petits trésors malades.
La saison des petits nez qui coulent bat son plein. Même s’il y a des problèmes plus graves que le rhume, on n’aime pas voir nos petits trésors malades. Peut-on les prémunir contre les vilains microbes à l’aide de certains aliments ou suppléments?

Votre réflexe est peut-être de penser à la vitamine C. Ça ne date pas d’hier, cette vitamine a la réputation de prévenir, voire de guérir le rhume. Une réputation surfaite, cela dit. En effet, les études scientifiques confirment que les mégadoses de vitamine C sont très peu efficaces pour prévenir le rhume chez l’humain. Et encore moins pour le soigner. La prise régulière de suppléments parviendrait tout au plus à réduire de quelques heures la durée des symptômes de rhume – qu’on contracte de toute façon.

La dose de vitamine C administrée le plus souvent par les chercheurs pour en évaluer les effets contre le rhume est de 1 000 mg par jour. C’est jusqu’à 40 fois plus que l’apport quotidien recommandé pour les enfants de 0 à 8 ans. Bref, c’est beaucoup. Même si les surplus de vitamine C sont éliminés dans l’urine, j’aime plus ou moins l’idée de donner des mégadoses de vitamine (peu importe la vitamine) à mes enfants sur une base continue et prolongée. Tout ça pour quoi? Ils connaîtront autant de périodes de rhume. On économiserait simplement quelques mouchoirs si le rhume dure 4 heures de moins!

Chez nous, la vitamine C se consomme dans les clémentines, les oranges, les pamplemousses, les poivrons rouges, le brocoli et compagnie.

Les probiotiques?

Il n’y a pas d’aliments spécifiques qui peuvent protéger nos enfants contre les infections. Cela dit, tous les aliments qu’ils mangent y participent d’une certaine façon, car une alimentation variée et équilibrée les aide à se forger un bon système immunitaire. En plus des aliments, les probiotiques contribueraient eux aussi à la santé du système immunitaire.

Les probiotiques sont de bonnes bactéries qui offrent un renfort aux micro-organismes déjà présents dans nos intestins. Sachant qu’environ 80 % de nos défenses immunitaires se trouvent dans nos intestins et que le rôle des bonnes bactéries y est primordial, l’intérêt des probiotiques va de soi.

C’est ainsi que des chercheurs se sont intéressés aux bienfaits possibles des probiotiques contre le rhume. Les résultats les plus prometteurs ont été publiés en 2009. Ils rapportaient qu’une dose de 10 milliards de deux souches de bactéries probiotiques bien précises, prise tous les jours pendant 6 mois, permettait de réduire l’incidence de fièvre, de toux et de rhinorrhée (un beau mot pour « nez qui coule », n’est-ce pas?) d’enfants âgés de 3 à 5 ans. La prise d’antibiotiques et l’absentéisme étaient également réduits.

Malheureusement, les suppléments sur le marché n’offrent pas exactement les mêmes souches bactériennes, ni les mêmes doses que celles étudiées. Il est donc impossible d’extrapoler les résultats à tous les probiotiques sur le marché.

Toutefois, pour éviter de trop nombreuses périodes d’yeux larmoyants, de joues rougies par la fièvre et de petits nez croûtés, on est souvent prêt à essayer des produits, même si leur efficacité reste à être prouvée dans les règles de l’art. Pourvu qu’ils soient sécuritaires, bien sûr.

Je vous dirais donc que dans cette optique, vous ne perdez rien à essayer les suppléments de probiotiques puisqu’ils sont sans danger. Au mieux, les petits soldats du système immunitaire auront du renfort. Au pire, ce sera le statu quo. Sachez cependant que les suppléments de probiotiques coûtent cher et que les yogourts probiotiques de l’épicerie, bien que beaucoup plus économiques, n’ont pas le même effet sur la santé.

Voici quelques-uns des probiotiques ayant démontré un potentiel à ce jour :

  • Lactobacillus acidophilus;
  • Lactobacillus plantarum;
  • Bifidobacterium Lactis;
  • Lactobacillus GG;
  • Lactobacillus Johnsonii;
  • L.reuteri;
  • L.rhamnosus;
  • L.casei rhamnosus;
  • B animalis subsp lactis.

Vous pouvez les chercher sur l’étiquette des suppléments ou, encore mieux, demander conseil à votre pharmacien.

 

Photo : iStockphoto/egal

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (10)

  1. Véronique 15 janvier 2012 à 14 h 16 min
    Ici notre fille prend quotidiennement ses gouttes "Bio Gaïa" et nous passons un bel hiver jusqu'à maintenant. Quelques rhumes certe mais aucune complication (pas d'otite, de sinusite, de laryngite, alouette!) jusqu'à aujourd'hui. Sans parler des 3 épisodes où 95% des amis de la garderie ont eu la gastro... mais pas nous! :) Coïncidences? Qui sait... ;)
  2. Dave 16 janvier 2012 à 14 h 25 min
    Super intéressant!

    J'aime bien la liste des probiotiques à la fin de votre billet!

    Car tout les probiotiques ne sont pas tous égaux. Ce que l'industrie alimentaire tente de nous convaincre!
  3. Stephanie Cote 19 janvier 2012 à 02 h 11 min
    Après une rapide recherche sur le BioGaia, j'ai remarqué que la marque offre plusieurs produits, dont des probiotiques. Peut-être pas une coïncidence, après tout!
  4. Véronique 19 janvier 2012 à 11 h 02 min
    Ici, c'est la gelée royale. Depuis que mon fils en prend nois n'avons pas eu besoin de retourner à la clinique!
  5. BertieorBirdie 20 janvier 2012 à 13 h 37 min
    Alright alrghit alright that's exactly what I needed!
  6. Butterfly 22 janvier 2012 à 07 h 55 min
    The forum is a birghetr place thanks to your posts. Thanks!
  7. Julie P. 25 janvier 2012 à 17 h 07 min
    Lorsque ma fille commence à avoir des symptômes de rhume, je lui donne le tonique hivernal de la compagnie Souris verte. C'est un mélange d'échinacée, de propolis d'abeille et de cayenne. La dernière fois, après en avoir pris pendant une journée, sa toux s'est arrêtée et son rhume est rapidement disparu. En plus, comme je lui donne dans un peu de jus en disant que c'est une potion magique pour chasser le rhume, ma fille est toujours heureuse d'en prendre!
  8. Anna 26 janvier 2012 à 15 h 29 min
    Je sais que votre article parle plutôt de la prévention du rhume, mais est-ce vrai que de donner un yogourt par jour contenant des probiotiques à son enfant (comme Danactive, par exemple) permet de diminuer les risques de gastro? Il y a eu 3 épisodes de gastro à la garderie de mon garçon de 3 ans dernièrement et puisque je suis en congé de maternité, j'ai la chance de pouvoir le garder avec moi toute la semaine pour éviter qu'il ne l'attrape. Ce ne sera pas le cas lors de mon retour au travail! Je sais que la meilleure façon de prévenir la gastro reste le lavage fréquent des mains, mais est-ce que ce type de yogourt peut réellement aider? Est-ce un mythe? Je ne connais pas les gouttes Bio Gaia dont Véronique parle plus haut... Qu'en pensez-vous? Merci beaucoup! :)
  9. Julie 27 janvier 2012 à 15 h 49 min
    Je suis étonnée (déçue) d'apprendre que les suppléments de probiotiques sont plus efficaces que les mêmes souches de probiotiques retrouvées dans un yogourt... Est-ce une question de quantité ? C'est ce que les études ont démontré ?
  10. Stephanie Cote 30 janvier 2012 à 21 h 33 min
    @Anna. Les probiotiques peuvent aider à soulager la diarrhée et rétablir la flore intestinale, mais leur rôle en prévention n'est pas clair. Certaines études ont démontré que la prise de différentes souches de probiotiques, notamment Lactobacillus casei et Lactobacillus rhamnosus pouvaient réduire le risque de contracter une gastroentérite. Chose certaine, ils ne nuisent pas. Le produit Bio Gaia semble avoir été étudié dans plusieurs situations, pour plusieurs problèmes de santé, dont la diarrhée aïgue. On y parle de soulagement plus que de prévention cela dit...

    @Julie. L'efficacité des probiotiques dépend beaucoup de la dose, en effet. Puis, les souches retrouvées dans les yogourts ne sont pas toujours celles qui ont été étudiées par les cherchers. Voilà pourquoi il est difficile d'extrapoler les résultats et les bienfaits..

Partager