De plus en plus de certifications «Famille»

De plus en plus de certifications «Famille»
9 novembre 2011

Avez-vous déjà trouvé que certains commerces ou restaurants gagneraient à faire quelques efforts, pour mieux accueillir les familles? Si oui, vous serez sûrement ravis d’apprendre la multiplication des certifications « Famille », fièrement affichées dans de plus en plus de lieux. 

Plusieurs projets régionaux ont été entrepris ces dernières années : la certification ISO-Famille à Longueuil et à Rivière-des-Prairies, « La petite route du lait » dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie ou encore l’ourson « Certifié qualité famille » de la Ville de Montréal. En Estrie, on trouve également la vignette « Bienvenue familles ». Et voilà que les quartiers Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est se dotent également de la certification « Bienvenue familles ».

Cette certification s’adresse tout autant aux bibliothèques, qu’aux piscines, CLSC, cliniques, dentistes, pharmacies, épiceries, boutiques, restaurants, centres sportifs, banques, etc.  Le but? Inciter ces organisations à faire en sorte que les familles et leurs tout-petits se sentent les bienvenus dans leur établissement. Cela implique une attitude accueillante, mais aussi la mise en place d’accommodements qui leur facilitent la vie : respect du droit à l’allaitement, table à langer, toilette accessible, etc.   

Ces initiatives ont toutes été le fruit de collaborations entre des organisations œuvrant pour la petite enfance, des institutions, des élus, des commerçants et des parents.

Des critères à respecter

De leur côté, les établissements ont certaines obligations à rencontrer, qui diffèrent selon la ville ou les quartiers. Par exemple, pour obtenir la certification « Bienvenue familles » dans Montréal-Est, il y a une condition de base à respecter : le droit d’allaiter sans obligation d’achat. S’ajoute à cela un minimum de 3 engagements, à choisir parmi une liste de propositions.

 Parmi ses engagements, on peut citer :

  • un accès facile aux poussettes (rampe d’accès, ascenseur, porte à ouverture automatique);
  • une toilette accessible (incluant un marchepied pour les tout-petits);
  • une table à langer accessible pour femmes et hommes - incluant une poubelle à proximité;
  • une place de stationnement réservée aux femmes enceintes ou aux familles;
  • des attentions particulières : jeux, menus pour enfants, chaises hautes, etc.

À Longueuil, une des villes pionnières en ce domaine, la certification ISO-Famille peut être « bronze », « argent » ou « or », en fonction des efforts démontrés. On remarque d’ailleurs que certains critères sont non négociables - comme l’existence d’un stationnement destiné aux familles - tandis qu’ils sont facultatifs ailleurs.

Y a-t-il des retombées positives pour ces établissements? Il n’y a pas encore de rapports officiels là-dessus, m’ont répondu les responsables des projets. Mais ici et là, on entend des commentaires positifs de la part des parents.

Bien sûr, on peut penser qu’il y a un bel intérêt marketing pour ces établissements. On s’en doute, mais tant mieux si les familles en tirent des bénéfices.

Et vous, êtes-vous sensible à ce type d’initiatives? Est-ce assez pour vous faire revenir dans un établissement? Y a-t-il ce genre d’initiatives dans votre région?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (6)

  1. Pascale Guilbault 9 novembre 2011 à 16 h 45 min
    En plus des entreprises, savez-vous qu'il existe aussi une accréditation pour les municipalités?

    Villes amies des enfants est une reconnaissance qui a été mise sur pied par UNICEF dans le but d’inciter les paliers gouvernementaux municipaux à intégrer les droits des enfants dans leurs politiques, règlements, objectifs et dans la structure décisionnelle.

    Municipalité amie des enfants (MAE) est la version québécoise de l’initiative internationale Villes amies des enfants (VAE) lancée en 1996 dans le cadre de la résolution prise lors de la Seconde Conférence des Nations Unies sur les établissements humains (Habitat II, Istanbul 1996), visant à faire des villes des lieux vivables pour tous les enfants. La Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies exhorte les villes à repenser leur structure, les services et les aménagements qui ont des répercussions sur la qualité de vie de leur communauté.

    Jusqu'à présent 10 municipalités et arrondissements ont reçu cette accréditation. Comme le programme est en plein développement, il aura son site Internet disponible dès le 1er décembre prochain (www.amiedesenfants.ca). D'ici là, vous pouvez avoir plus d'information sur le site Internet du Carrefour action municipale et famille au www.carrefourmunicipal.qc.ca.
  2. Marie Charbonniaud 9 novembre 2011 à 17 h 25 min
    Un gros merci Pascale pour cette contribution très intéressante, qui complète fort bien mon article!
  3. Mary 9 novembre 2011 à 20 h 24 min
    Bonjour l'avenir est dans les familles! Merci Pascale pour cette belle information.
    Je suis maman de deux enfants qui présentement mon son plan d'affaire pour allier travail-famille.
    Lors de mes congés de maternité j'ai moi-même testé le marché lors de diverses sorties en famille pour me rendre compte qu'il n'y a pas beaucoup d'établissement "bébé-friendly"...

    C'est de cette expérience que l'idée de partir en affaire et d'exploiter une demande bien présente de service qui peut accueillir maman et bébé l'idée a germée et qu'elle naîtra sous peu dans la région de Québec.
    Cé nouveau, bien Européen, unique au Québec!
    Donc si les municipalité suive la tendance mon entreprise bénéficiera de pouvoir offrir un beau service aux mamans!

    Je suivrai ça de près.
    Merci encore, Marylène
  4. Roxanne 9 novembre 2011 à 21 h 14 min
    J'ai été trèes surprise et très heureuse de voir qu'il y avait une table à langer chez le concessionnaire Hyundai de st-raymond de portneuf.

    Le fait d'avoir des commodités de ce genre m'incitte beaucoup à aller dans ce genre d'endroit.

    Je pense entre autre au centre commercial Place Laurier de Québec qui accommode beaucoup les parents ayant des enfants, y compris les poupons.

    Bravo!
  5. Nancy 15 novembre 2011 à 10 h 46 min
    ISO Famille à Longueuil est effectivement indispensable pour nous, les familles qui y vivons. Étant mère de 2 enfants (un troisième en route), j'apprécie énormément les efforts que l'initiative 123 Go! Longueuil met dans ce projet qui grandit chaque année. Le sentiment d'accueil et le confort que nous offrent les commerçants qui se rallient m'incitent fortement à retourner chez eux... Tâche accomplie!
  6. Anne Marie 20 novembre 2011 à 02 h 51 min
    Je suis déjà allée dans une clinique médicale où il n'y avait AUCUNE table à langer dans tout l'établissement! J'ai dû changer mon bébé dans la salle d'attente, sur deux chaises collées!

    Par contre, j'apprécie grandement aller déjeuner dans un resto où il y a une salle de jeux pour les tout-petits. Les enfants ont du mal à rester assis, soit pour s'impatienter en attendant leur repas ou sinon après avoir manger (on s'entend qu'ils finissent souvent longtemps avant les grands!) pendant qu'on veut relaxer. J'ai testé entre autre la Mère Poule sur la rue Masson à Montréal et, depuis notre exil en campagne laurentienne, le café C'est la Vie à Val David. Sinon, il y a souvent des restos qui offrent au moins papier et crayons aux enfants pour qu'ils fassent du dessin.

    La société gagnerait beaucoup à inclure plus les enfants puisque ce sont eux qui prendront soin de nous quand on ne sera plus capable de marcher, se laver et même aller aux toilettes nous-même!

Partager