Antibiotiques: votre enfant en a-t-il vraiment besoin?

Antibiotiques: votre enfant en a-t-il vraiment besoin?
Par Dre Taz, Omnipraticienne
5 octobre 2011

Voici un petit quiz : lequel de ces patients a besoin d’un antibiotique?

  • Alice, 4 ans, qui tousse « creux »  depuis 3 jours.
  • Alexandre, 5 ans, qui a des sécrétions vertes coulant de son nez depuis 5 jours.
  • Francis, 3 ans, qui a reçu un diagnostic d’otite.
  • Lison, 2 ans, qui a mal à la gorge et qui fait de la fièvre.

Il serait tellement facile de remettre une prescription d’antibiotiques à tous les parents de mes patients! Ça prend 2 minutes. Ma salle d’attente se viderait rapidement; je serais à la maison avant 17 h;  je pourrais superviser les devoirs et cuisiner autre chose que du surgelé!

Mais je résiste vaillamment et j’explique à ces parents inquiets ce qui suit (ça prend plus que 2 minutes) : 

Je suis moi-même maman et j’aimerais TELLEMENT que les antibiotiques soient le médicament miraculeux! Malheureusement, ils ont un champ d’action limité. Et si on expose un germe à un antibiotique auquel il n’est pas sensible, non seulement il continue son activité dévastatrice, mais en plus, il acquiert une mémoire et mute pour se renforcer davantage.

C’est ce qu’on appelle le phénomène de résistance. Si on se fie aux données scientifiques, l’utilisation d’antibiotiques devrait être une exception. Dans 75 % des cas, la prescription n’est pas nécessaire. C’est une mauvaise habitude!

Pourquoi?

Parce que certains médecins (et ça m’inclut) sont pressés. Tant qu’à retirer de la cire d’oreille pour deviner le tympan; se battre avec un enfant en crise pour apercevoir ses amygdales; écouter les poumons malgré les pleurs; confronter le regard larmoyant de parents anxieux, autant tendre un bout de papier. Que de temps et d’énergie gagnés!  

En attendant, les germes deviennent de plus en plus malins, mémorisent, s’adaptent. On assiste à une inquiétante vengeance des bactéries résistantes : le clostridium difficile dans les hôpitaux; un type de gonorrhée qui ne répond plus à aucun médicament et le fameux SARM qui nous a obligés à changer la façon de soigner les plaies...

C’est notre faute à tous. On utilise les antibiotiques avec un manque de discernement flagrant : pour nos enfants, pour nous-mêmes, pour les poulets de fermes industrielles, pour un trop grand nombre de problèmes!

Alors? Dans le petit quiz, qui a besoin d’un antibiotique? PERSONNE!

Bien sûr, tous ces enfants peuvent en avoir éventuellement besoin, si les symptômes s’aggravent ou persistent. Mais a priori, si on les expose à des antibiotiques, non seulement ils ne changeront pas l’issue de la maladie, mais en plus, on risque des effets secondaires (diarrhée, allergies, etc) et une bactérie super-résistante. Ces patients ont surtout besoin de s’hydrater, d’acétaminophènes, de repos, de médecins qui font leur travail et de parents qui taisent leur anxiété et suivent quelques conseils simples :

  • La prévention : se laver les mains, tenir les vaccins à jour, allaiter et ne pas fumer.
  • Demander au médecin pourquoi il prescrit un antibiotique à notre enfant. Croit-il vraiment qu’il y a une infection bactérienne? Lui a-t-on donné la fausse impression que c’est ce que nous voulions?
  • Si vous devez administrer un antibiotique, suivez scrupuleusement les doses et la durée. 


Allons allons, pour l’instant, les bactéries super-résistantes ont gagné quelques combats, mais pas la guerre! Quelles sont vos armes secrètes?

Dre Taz, Omnipraticienne
Je sais combien la santé est un sujet qui nous préoccupe tous... Inspirés par ma pratique d'omnipraticienne, mes textes sont d'abord ceux d'un parent comme vous!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (15)

  1. Tanya 5 octobre 2011 à 14 h 25 min
    Bonjour Dre Tazmine,

    Votre blogue est très éclairant. Pouvez-vous nous dire dans quelle situation vous prescrivez des antibiotiques? Diriez-vous que si l'on juge que notre enfant n'a pas besoin d'antibiotiques, il n'est pas nécessaire d'aller voir le médecin? Faites-vous assez confiance aux parents pour leur donner une prescription juste au cas où les symptômes s'aggraveraient? Parce qu'on s'entend que peu de parents souhaitent retourner voir le médecin (surtout dans les cliniques sans r-v) quelques jours plus tard.
  2. Lucie 5 octobre 2011 à 16 h 14 min
    Moi j'ai souvent été consulté par crainte que la situation ne s'aggrave. J'ai cependant consulté plusieurs médecins qui m'ont donné des prescriptions au cas ou la situation durait ou s'aggravait. À toutes les fois que c'est ce qu'ils m'ont dit je n'ai pas donné les antibios à mon petit homme et les symptômes sont disparus :) Cependant , lorsque j'ai attendu 4 heures dans un clinique sans rv , je ne suis pas contente lorsque je me fais dire si ça persiste repasser dans deux jours... Maintenant mon petit a deux ans et j'ai décidé d'affronter le prochain hiver avec des vitamines pour tenter de prévenir les microbes. A suivre...
  3. pascale lanthier 5 octobre 2011 à 19 h 17 min
    Merci merci beaucoup !!! en fin un médecin qui pense a notre santé si tous les médecins pensaient comme vous
  4. Mylene 6 octobre 2011 à 00 h 54 min
    Chez nous, mes 3 filles (6, 4 et 1.5 ans) font des otites à répétition... chaque hiver c'est entre 4 et 6 otites diagnostiquées souvent jumelées à une amygdalite qui affecte ma petite famille ! Je précise le ''diagnostiqué'' parce que j'attend toujours que ça fasse au moins 3 jours de fièvre avant de me rendre à la clinique. Mais après 3-4 jours de fièvre et de douleur qui ne sont pas soulagées par l'acétaminophène ou l'ibuprofène, j'abdique et vais voir mon pédiatre avec ma petite malade, et j'en ressort chaque fois avec une prescription d'antibiotique... même si je demande toujours si c'est absolument nécessaire. Est-ce justifier parce que ça fait déjà plusieurs jours de fièvre ??? Enfin, cette année, j'ai décidé d'essayer l'ostéopathie. Semble-t-il que quelques traitements peuvent prévenir les otites... je suis pleine d'espoir !!!
  5. Tasnime Akbaraly 6 octobre 2011 à 03 h 01 min

    Merci pour tous vos commentaires!


    @ tanya: il est difficile d'énumérer les situations où un patient nécessitera un antibiotique. Bien sûr, j'en prescris dans les cas de pharyngite à streptocoque (référer à ma chronique "la maladie du jour de l'an") ou dans les otites fébriles qui persistent après 48h (référer à "la maladie nocturne"). Évidemment, ce n'est pas parce que les antibiotiques ne sont pas requis que le médecin n'est pas de mise!


    @ Tanya et Lucie: Oui, il m'arrive souvent, surtout dans les cas d'otites et pharyngites dont la culture est en attente, de laisser une prescription au parent qu'il remplira à bon escient. Mais si je pressens un parent trop anxieux, si je n'ai pas réussi à poser un diagnostic et qu'il me faut un peu de temps de recul, ou que l'enfant m'inquiète, je demande qu'on revienne me voir 48h plus tard.


    @pascale: merci! l'important est d'avoir une bonne communication avec votre médecin.


    @mylene:votre conduite est tout à fait appropriée. Et effectivement, une fièvre qui persiste peut être un critère pour prescrire un antibiotique. Mais le meilleur moyen de comprendre, c'est d'en parler à votre pédiatre. Quant aux otites, une façon de les prévenir c'est l'eau salée!! Bien nettoyer les narines plusieurs fois par jour! Et tenez au courant pour l'ostéopathie: est-ce que ça a marché pour vos enfants?  

  6. Marie Charbonniaud 6 octobre 2011 à 14 h 59 min
    Bravo pour ce billet, Tasmine.
    Tu as mis en mot ce que je pense (et ce que beaucoup savent) depuis longtemps...
    Mon fils de 4 ans et demi vient justement de commencer une traitement de pénicilline pour 10 jours, que son ORL lui a prescrit suite à son amygdalectomie. Il a eu cette chirurgie ce lundi.
    Était-ce vraiment nécessaire? Je l'ai demandé à l'ORL, qui m'a dit qu'il le prescrivait systématiquement suite à l'opération, pour "pas prendre de chances". J'avoue que je suis très perplexe, même déchirée. Ça m'énaaaarve tellement, ce réflexe antibiotique...

  7. Anne-Marie 6 octobre 2011 à 16 h 12 min
    Pour les otites à répétition, j'ai découvert un remède de grand-mère l'an dernier qui jusqu'à maintenant a soulagé mon garçon 2 fois sur 3 et qui fait aussi des miracles autour de moi: les compresses d'oignon chaudes. Voici les directives si ça vous intéresse http://lejardindejulie.unblog.fr/2008/06/21/soigner-naturellement-les-otites-cest-possible

    Sinon, moi aussi j'essaie les vitamines pour la 2e année! J'ai une amie ostéo qui m'a montré des petites manipulation à faire pour ses oreilles et pour ses bronches. C'est vrai que ça semble leur faire du bien aussi! Qui aime voir souffrir ses cocos, on a rien à perdre à essayer de les soulager un peu!
  8. Tasnime Akbaraly 7 octobre 2011 à 02 h 50 min
    @Marie: Prescrire un antibiotique systématiquement suite à une chirurgie n'est pas une exception et concerne beaucoup de cas chirurgicaux, pas seulement en ORL. J'aurais tendance à être d'accord avec lui: une plaie chirurgicale infectée, c'est #@$%%$#$$$#.

    @Anne-Marie: Ils sont mignons ces petits choux avec des "écouteurs" d'oignons!!!
  9. Marie Charbonniaud 7 octobre 2011 à 13 h 07 min
    Merci, tu me rassures beaucoup ;) On est toujours content de pas donner ces trucs pour rien!

  10. Mélanie 8 octobre 2011 à 12 h 25 min
    Que je vous aime! J'aime vos sujets! Vous vulgarisez bien l'information et à force d'en parler, j'ai bon espoir que le message passe!
  11. Najeh DAMAK 10 octobre 2011 à 08 h 50 min
    Bonjour à Dr. Tasnime et à tout le monde. Je suis très fière de vous Docteur.
    @ Avant de parler des médicaments et des anti-biotiques, est-ce que vous pouvez m'aider comment je peux arriver à convaincre une fille de 3.5 ans à laisser le médecin l'examiner (pleurs, cris, ...) aucun médecin n'a pu l'examiner correctement surtout la gorge.
    @ un 2ième point à soulever, qu'est ce qu'on donne à un enfant comme traitement pour la toux s'il n'a pas encore de fièvre.
    @@ Grand merci et continuez à être un ange de la charité.
  12. Carolyne Théberge 11 octobre 2011 à 15 h 20 min
    Merci pour ce texte formidable. Enfin, fini de me faire regarder tout croche par les mamies, ma tantes et compagnies qui, bien que ces personnes soient pleines de bonne volonté, juge les parents qui ne gavent pas leurs rejetons de pilules, sirops et autres je ne sais quoi. Quelles est votre opinions sur les vitamines pour enfants? Est-ce nécessaire? Si oui, à quelle âge et quoi? Merci encore!
  13. Tasnime Akbaraly 12 octobre 2011 à 02 h 09 min

    Merci à tous pour vos commentaires! J'adore l'interaction!


    @ Najeh DAMAK: J'écrirai un billet sur les visites chez le médecin prochainement, mais en attendant, vous aurez quelques pistes dans ma chronique : les 7 commandement de la visite chez le docteur.


    En ce qui concerne la toux sans fièvre, je ne peux malheureusement pas m'avancer sans questionnaire et examen approfondis. Sachez cependant que les causes peuvent être multiples, incluant l'asthme allergique. Je vous conseille d'en parler à votre médecin. Retenez cependant que les sirops antitussifs (contre la toux) sont proscrits chez les enfants.


    Merci pour vos compliments!


    @ Carolyne Théberge: Merci pour vos gentils mots. Vous aurez une partie de la réponse en ce qui concerne les vitamines dans ma chronique: l'argent ne pousse pas dans les couches. Les vitamines sont RAREMENT nécessaires chez les enfants, à moins qu'ils ne soient sévèrement malnutris (ce qui ne veut pas dire refuser de manger des légumes de temps à autres) ou végétaliens (dans quel cas je suggère une consultation chez un nutritionniste). Les bébés allaités ont besoin de vitamine D, et s'ils boivent un produit lacté en poudre, il faut s'assurer que ce dernier est enrichi en fer (ce qui est systématique je pense).

  14. Céline 2 décembre 2011 à 15 h 59 min
    Mon garçon s'est retrouvé a l'urgence avec une sévère pneumonie qui affecte surtout la base de son poumon droit. Il hurlait de douleur...Oui, il a subit une radiographie... Il n'a pas fait de fièvre une seule minute mais toussait beaucoup et était toujours faible. Il est prend maintenant un antibiotique qui semble l'aider beaucoup. J'avais consulté un médecin 3 jours avant qui lui avait diagnostiqué un vilain rhume... Je me sens tellement coupable. J'aurais dû consulter un autre médecin??? On se fie et finalement c'est mon enfant qui paie le prix. Ce médecin aurait dû lui faire une radio en premier lieu. C'est tellement difficile de savoir quand consulter ou pas. Dans ce cas-ci j'avais lu ce blogue qui parlait de rhume et de la non-nécessité de médication... Il faut se fier a notre instinct.
  15. Rosalinda 17 décembre 2011 à 20 h 10 min
    This shows real expertise. Thanks for the ansewr.

Partager