Une collation avant le dodo?

Une collation avant le dodo?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
6 août 2011
À part le verre de lait bu en lisant une histoire, mes enfants n’ont pas l’habitude de manger une collation le soir. Quand le dodo arrive à peine 1 h 30 après le souper, ils n’en ressentent pas le besoin. Mais l’été, tout change…

Depuis que le beau temps est arrivé, il nous arrive souvent d’aller dehors après le souper. Ou plutôt de rester à l’extérieur, parce qu’on mange régulièrement dehors. Les enfants font du vélo, on joue à la marelle et au ballon, on va à la pataugeoire ou au parc, etc. Avec l’horaire modifié et les nombreuses activités, les enfants se couchent un peu plus tard et surtout, ils se creusent l’appétit.

Les « j’ai faim », dès qu’on met le pied dans la maison, sont devenus monnaie courante. La première fois, je me suis demandé si ce n’était pas qu’un moyen de repousser le moment d’aller au lit. Mais ayant moi-même un petit creux, je ne les ai pas soupçonnés longtemps! On ne s’endort pas bien quand on a l’estomac dans les talons. Alors, la collation fait maintenant partie du rituel de fin de soirée quand on sort.

La collation du soir a pour but de calmer la faim, sans toutefois être trop riche ou volumineuse, pour ne pas nuire au sommeil. Quelque chose de léger, comme un fruit, du yogourt, un petit bol de céréales, un morceau de mozzarella ou un mini muffin maison, fait bien l’affaire. Il m’arrive de dire oui à une boule de crème glacée ou à un popsicle maison, mais les aliments très sucrés ne sont pas l’idéal. Mes sucettes glacées maison faites de jus et de purée de fruits ont beau être relativement peu sucrées, on dirait que par leur simple nature (popsicle = aliment spécial), ils infusent de l’énergie dans les veines de mes ti-loups!

Les autres aliments au potentiel excitant sont aussi à éviter, dont le chocolat et toutes ses déclinaisons. Le chocolat renferme de la théobromine, un proche de la caféine. Même chose pour les boissons gazeuses (cola) et le thé. Je me doute que votre petit de 3 ans ou 5 ans ne boit pas une tasse de thé avant d’aller au lit, mais pensez au thé glacé qu’il aurait pu boire en après-midi ou en soirée… Les enfants sont particulièrement sensibles à la caféine. Son effet stimulant dure plusieurs heures puisqu’elle demeure longtemps dans le corps. Chaque enfant y réagit différemment. Il est donc impossible de dire à quelle quantité se limiter et à partir de quelle heure ne plus lui en donner. Sachant que la caféine risque fort de retarder l’heure à laquelle votre enfant s’endormira, d’alléger son sommeil et de le réveiller plus tôt, vous préférerez sans doute vous abstenir. C’est la nuit de toute la famille qui est en jeu...

Jouer dehors en soirée fatigue généralement mes enfants. Pas question de gâcher ce préambule à une bonne nuit avec une collation mal adaptée!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Partager