Poussette: jusqu’à quel âge?

Poussette: jusqu’à quel âge?
18 juillet 2011

Quand je sors avec ma puce de 2 ans, pour du magasinage ou une belle marche, je ne me pose pas la question. La poussette s’impose. Mais avec mon fils de 4 ans, il y a peu de temps encore, j’hésitais : et si au bout de 20 minutes, il ne veut plus avancer?

Comme tous les parents, j’évalue en fonction de la distance, de l’endroit et du temps dont je dispose, pour m’encombrer d’une poussette ou pas. Mais bien souvent, je me dis que j’ai le « réflexe poussette » un peu trop rapide et qu’il pourrait tout aussi bien marcher, mon p’tit bonhomme.

Au fait, quelle est la « norme », en ce domaine? Y a-t-il des lignes de conduite concernant l’usage normal de la poussette et à quel âge? Faut-il essayer de s’en passer dès 3 ans, 3 1/2 ans ou 4 ans?

Non, étonnamment (et peut-être heureusement, dans notre société de parents assistés?), il n’y rien là-dessus. 

La seule chose que l’on sait, depuis une étude qui vient juste de sortir, c’est qu’il faudrait sans doute moins l’utiliser, notre poussette, pour les faire davantage marcher. 

L’étude récente a été conduite sur 1070 enfants canadiens en bonne santé, de 1 an à 5 ans. Elle nous apprend que 80 % des enfants de 1 an et 2 ans, comparativement à 25 % chez les 3 ans à 5 ans, utilisent la poussette 50 % du temps. Elle dit aussi que, sans surprise, plus les enfants sont transportés en poussette, moins ils font d’activité physique. L’étude réclame donc une sensibilisation des parents à ce sujet. 

Après la sensibilisation des familles au transport actif (aller en vélo à l’école, à pied au travail), va-t-on faire campagne contre les « transports inactifs »!? Je trouve cela drôle et en même temps pertinent. 

Déjà, à Paris, où tout est étroit et populeux, j’ai personnellement remarqué une ambiance très antipoussette dans les transports en commun. 

Les bus parisiens ont en effet, depuis quelques années, des endroits spécifiquement réservés aux fauteuils roulants et poussettes. Mais voilà : bien des abus se produisent et certains Parisiens sont exaspérés. Quand une double poussette, qui plus est avec de grands gamins dedans, prend la largeur entière de l’autobus et bloque les portes, ils rouspètent, les Français. 

Sans aller jusqu’à Paris, une journaliste québécoise en faisait récemment son sujet de blogue aussi. Au Royaume-Uni, 40 % des mères se feraient régulièrement agresser lorsqu’elles poussent leur enfant en poussette. 

Dernier argument pour limiter l’usage de ces pousse-pousse modernes : 80 % des coussins utilisés dans les sièges pour enfants, couffins et autres poussettes, contiennent des isolants thermiques nocifs pouvant être assimilés par les bébés!

Les chercheurs américains ont récemment testé 101 produits pour bébés contenant de la mousse de polyuréthane, comme des sièges d’auto, des tables à langer, des coussins d’allaitement, des chaises hautes, des poussettes dont de nombreux contenaient des isolants thermiques ignifuges aux propriétés cancérigènes prouvées sur les animaux. L’étude n’a pas révélé de noms de produits, mais la chaîne américaine CBS News avance que des produits des fabricants Evenflo et Snuggly feraient partie de la liste…

Une belle idée sportive à poussette, à présent? Le défi poussette, une démonstration de solidarité envers les familles qui ont un enfant atteint de cancer et, du même coup envers Leucan, qui leur vient en aide.

Cela se passera le 24 juillet, au centre-ville de Granby. Le départ de la randonnée sera donné à 14 h, dans le stationnement de la bibliothèque Paul-O.-Trépanier, puis le cortège se dirigera vers la scène principale de la Fête des mascottes au centre-ville, en empruntant quelques rues avoisinantes. 

Et vous, pourriez-vous mettre la poussette de côté davantage?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (15)

  1. Karine 18 juillet 2011 à 18 h 23 min
    À mon premier enfant, j'ai reçu une poussette en cadeau. Je ne l'avais pas choisie, alors j'ai fait avec... c'était un gros modèle avec le siège d'auto (coquille) qui se fixait dessus. Rapidement, dès que mon enfant pouvait se passer de cette coquille, j'ai changé pour un modèle plus petit et étroit. Je me suis rendue compte que, finalement, j'aimais mieux sortir avec mon écharpe en tissu. Ma fille y dormait bien et j'étais à l'aise.

    Quand j'ai accouché de mon deuxième enfant, j'ai découvert la "vraie" utilité de la poussette : soit de transporter un enfant de 2 ans quand tu as aussi un nouveau-né! J'installais mon petit bébé dans mon écharpe en tissu et j'assoyais mon enfant de 2 ans dans sa poussette. Jamais eu besoin d'une poussette double! D'ailleurs, j'ai vendu toutes mes poussettes acquises au fil des ans l'hiver dernier. J'ai passé l'hiver sans aucune poussette. Pour mes sorties, j'utilisais mon porte-bébé en tissu ou encore les paniers de magasins. À l'extérieur, un traîneau suffisait.

    Nous venons tout juste d'acheter une poussette que nous prendrons pour cet été et, probablement, l'été prochain aussi. J'y assois mon enfant de 18 mois et l'autre, de bientôt 4 ans, marche à mes côtés. Quand la fatigue prend, je lui permets de monter sur le marche-pied de ma poussette, une idée géniale (Modèle Peg Perego).

    Avec ce que j'ai vécu, je suis certaine que je pourrai facilement me passer de poussette très bientôt. Si je vivais dans une grande ville, je n'utiliserais pas de poussette.
  2. Christine 18 juillet 2011 à 18 h 45 min
    Dans mon cas, je me suis souvent posé la question, surtout pour les trajets assez courts, même si mon fils semblait lui apprécier sa position lui permettant d'admirer le paysage sans se forcer. Mais j'ai eu très vite droit à des regards croches parce que mon fils a toujours eu le physique d'un enfant facilement un an plus vieux que lui. Très vite, ses pieds dépassaient du repose-pied, alors les gens devaient penser que franchement ''à son âge'' il pourrait marcher et prendre moins de place (même si j'ai toujours voyagé avec une petite poussette parapluie, je déteste les modèles monstres qui ont l'air d'avoir avalé les enfants...). Bref, j'ai découvert la tolérance souvent limitée des gens, surtout dans les transports publics. Maintenant, à quatre ans, il marche presque tout le temps, on est même allé toute une journée au zoo sans poussette et je me dis qu'il fait son exercice tout en ayant la possibilité d'explorer davantage qu'en étant assis et ''passif''.
  3. Eve C 18 juillet 2011 à 19 h 30 min
    Avec 2 filles (1 an et 3 ans), je n'ai jamais voulu de pousette double. La grande marche toujours quand je sors avec les 2. Occasionellement, quand je ne sors qu'avec la grande, je fais un "spécial" et je lui permet d'embarquer dans la pousette. Mais souvent elle demande à débarquer car elle veux pousser la pousette elle-même!!
    Alors ici, la pousette est utile mais bientôt on pourra s'en passer!
  4. Sigolene 18 juillet 2011 à 20 h 58 min
    Biboutch a 15 mois, j'habite en ville a Marseille dans le sud de la France et au final la poussette est un carcan. L'accès aux bâtiments, les transports en commun, les trottoir avec des voitures ou des moto garées dessus...
    Au maximum j'évite, je le fais marcher ou je le porte.
    Des petites comptines ou des petits défis m'aident a l'inciter a marcher plus longtemps.
    Je pense que ca l'aide a prendre confiance en lui, en sa capacité a faire comme les grands, a être autonome. Il est ravi quand je lui fait assez confiance pour lui lâcher la main et le laisser avancer seul!
    Quand il est fatigué il vient dans nos bras ou sur nos épaules, c'est un moment tendre, il change de point de vue prend de la hauteur.
    C'est des moments de complicité, il n'y en a pas tant que ca, on en profite.
    Et puis argument ultime si il en faut un, tout le monde dort bien!
    La poussette double c'est juste impossible ici, alors biboutch premier devra être le plus autonome possible le jour ou biboutch 2 débarquera!

  5. Matteo 18 juillet 2011 à 20 h 59 min
    Bof, pour moi la question s'est pas vraiment posée... Avec des triples et une ainée de seulement 18 mois de plus, les petits ont été pousses hors du nid -de la poussette, pardon- très vite... Juste avant les 3 ans. Et aujourd'hui, bientot 5, ils marchent 2ou 3 kms d'affilée sans problème, et ils aiment çà... Donc pas de regrets... Et ils regardent bizarrement les enfants de 4 /5ans qu'on voit encore en poussette... Il me semble que c'est plus un problème des parents, qui ont peut être pas tant envie de voir grandir leurs enfants, surtout les petits derniers !
  6. Valérie 19 juillet 2011 à 00 h 09 min
    Mon plus vieux avait seulement 17mois quand j'ai accouché de sa soeur et une poussette double ne rentrait pas dans ma voiture, alors il à été forcé à marché assez tôt ;)

    Quelques semaines plus tard, j'ai trouvé usagé sur le net une poussette "double" de style "sit and stand" de joovy. Une place bien confo pour bébé en avant avec adapteur universel pour coquille et un siège avec un marche-pied pour l'autre en arrière, mais moins confo... De toute façon, j'utilisais le siège pour mettre mes sacs d'épiceries ré-utilisable pendant que mon gars marchait ou était debout sur le marche-pied et c'est une poussette qui ENTRE dans mon coffre de voiture :D

    Mes enfants ont maintenant 21 mois et 3ans 3mois et cela fait depuis cet hiver que je ne m'en suis pas servie... Je songe à la vendre, mais mon chum ne veut pas, alors j'attends les vacances pour la traîner une dernière fois et si elle a pas servit en vacances : DEHORS la poussette ;)
  7. Mylène 19 juillet 2011 à 01 h 40 min
    Chez nous aussi la poussette n'est pas très populaire ! Je l'ai utilisé beaucoup à la naissance de ma 1ere fille. Je prenais de longues marches chaque jour puisque c'était le seul endroit où elle dormait ! Mais dès l'arrivée de sa petite soeur (elle avait 2 ans) elle a dû marcher ! À ce moment, elle pouvait marcher 20-30 minutes sans problème. Et, lorsque j'allais magasiner, je portais le bébé dans l'écharpe, la plus grande marchait et la poussette servait à transporter les sacs ! Maintenant, une 3e fille s'est ajoutée (elle a 17 mois) et la poussette sert seulement pour le plein air. Nous avons une grosse poussette de jogging double qui peut s'accrocher au vélo, alors c'est pratiquement toujours celle-là qui nous suit ! On peut asseoir les 2 plus jeunes côtes-à-côtes, ou seulement le bébé. Je peux même la coucher sur le siège pour la faire dormir ! Et il y plein d'espace pour les bouteilles d'eau, collations et trésors que nous trouvons ! Seul problème : sa prend toute la place dans la valise de l'auto !
  8. Sandra 19 juillet 2011 à 04 h 11 min
    De mon côté, la poussette n'a été utilisée que lorsque la petite était bébé. Peu après avoir eu l'âge de marcher, elle cherchait davantage à se mettre en-arrière et à la pousser elle-même; donc, bye-bye poussette, plus besoin.
    Ma cocotte préfère marcher.
  9. Johanna 19 juillet 2011 à 18 h 21 min
    J'ai trois enfants qui ont 2 ans et demi d'écart à chaque fois. Ils n'ont accepté la poussette que jusqu'à 2 ans, et encore, plus souvent à la pousser qu'assis dedans. Nous avons donc fait avec.
    Cela dit, j'ai entendu à une animation pédagogique pour enseignants le compte-rendu d'une expérience intéressante faite sur des chatons. La moitié était promenée en poussette par l'autre moitié: pour aller manger, pour jouer, se déplacer... Au bout d'un moment, les harnais ont été retirés. La moitié qui se déplaçait sur pattes se repérait mieux dans l'espace pour retrouver la nourriture ou le jeux, alors que l'autre moitié, qui avait "subi" les déplacements, se repérait plus difficilement et mettait plus de temps à arriver au but.
    En tant qu'enseignante en maternelle, je peux dire qu'on est rarement surpris d'apprendre qu'un élève qui se repère moins bien dans l'école ou dans son travail et qui est moins "dégourdi" en motricité est un élève qui "subit" habituellement ses déplacements.
  10. Lili 20 juillet 2011 à 17 h 03 min
    Fiston a deux ans et demi. Il va à la garderie en tricycle depuis trois mois (donc, plus de poussette). De toute façon, la plupart du temps, il marchait à côté en revenant (pas le matin, car maman est plus pressée le matin). Nous avons gardé une poussette parapluie si jamais on part pour plusieurs heures (genre festival ou zoo). Et je l'assois dans le panier à l'épicerie (sinon, catastrophe). Dans tous les autres cas, il veut marcher, il aime marcher et nous en sommes très heureux.
  11. nadia lavoie 21 juillet 2011 à 21 h 38 min
    MOI,MA FILLE QUI A 22MOIS ET DEMI,AIME FAIRE UNE PROMENADE EN POUSETTE,BEN IL FAUT DIRE QUE JEN AIE 2 UNE GROSSE ET UNE PETITE PARAPLUIE,MAIS IL A DES FOIS QUELLE NE VEUT PLU.QUE DIRE QUAND ON VA MAGASINER SA PEUT ALLER OU BIEN JE LASSOIE DANS LE PANIER
  12. casop 23 juillet 2011 à 04 h 17 min
    Mes deux gars, qui ont 2 et 4 ans aiment bien la poussette. Le grand n'y va plus vraiment depuis que son frère est né. Un peu de poussette double quand on voulait faire de plus longues promenades. Ils ont aussi adoré l'écharpe kangourou. Je ne me serais pas passer de ces deux choses-là. J'ai toujours trouvé les gens gentils même si la poussette prends de la place dans le bus ou le métro. Les gens sont en général serviables. Je crois qu'il faut savoir doser. Oui à la poussette si bébé y est heureux en l'incitant à ne pas toujours l'utiliser.
  13. Eve 25 juillet 2011 à 01 h 01 min
    Le vélo en bois SANS FREIN ET SANS PEDALES a donné à mon fils UN RYTHME DE DEPLACEMENT ADAPTE AU MIEN vers 2 ans et demi.

    Comme j'habite dans un village de 1000 habitants où piétons/voitures se partagent la rue, mon fils s'est frotté à un risque mesuré. Ce petit campagnard a ainsi développé une connaissance concrète du danger automobile, le sens de l'équilibre nécessaire au vélo à pédales et le plaisir d'être autonome (bien que toujours surveillé scrupuleusement). POur situer, en s'entrainant dès 20mois il s'est aguérri à la pratique vers 26mois.

    Lors d'un passageà Paris, je me suis même décidée, après une journée d'exploration et d'hésitation, à laisser mon fils circuler en vélo sur les trottoirs de la capitale, à 36mois. JUBILATOIRE POUR LUI et GENIAL POUR MOI ! (Je précise quand même qu'il était capable de discerner droite et gauche (ces mômes!) et que, "grâce" à une chute mémorable à 9mois il avait déjà bien compris que les LIMITES permettaient de le protéger des dangers potentiels... (SANS DANGER PAS DE PRUDENCE ?!)

    la poussette a donc été pour moi UNE alternative de déplacement intéressante mais pas toujours des plus pratique. J'avais trouvé un tikamak par ailleurs (dans des cartons de copines), une autre "alternative" qui nous a habitué à un portage confortable pour moi et très dynamique pour l'enfant. Mais à 13kg... j'ai commencé à oublier de plus en plus souvent le tikamak à la maison, ce qui l'a fait progressivement "redescendre sur terre" et atterrir... sur le vélo sans pédales !! qu'il commencçait à bien maîtriser depuis un an.

    Finalement c'est devenu un super moyen de déplacement pour un enfant tonique qui ne veut plus être un bébé et pour une maman parfois bien pressée... Il est transportable aisément, c'est une super super innovation ! un beau cadeau pour tout le monde.
  14. Mère Nature(elle) 25 juillet 2011 à 03 h 31 min
    Pour mon premier né j'ai subi les "méthodes" contre-nature de notre société et je l'ai assis dans une poussette. Mais dès ses deux ans il voulait toujours marcher et pousser l'engin. À cette même époque nous faisions de longues randonnées en forêt et oui il tenait facilement le coup, à son rythme (pourquoi être si toujours pressé dans la vie???). L'hiver de ses trois ans sa petite sœur est arrivée et dès sa naissance je la portais toute la journée (même à la maison) dans une écharpe tissée. Mon fils a alors reçu sa première paire de raquettes pour nos randonnées hivernales, avec bébé niché sur maman. Il a bientôt 5 ans et marche super bien, et ma fille a 1 an et demi et je la porte toujours dans mon écharpe (dans le dos) pour les longues promenades. Elle n'a jamais eu de poussette. Je suis vraiment contre le principe de se ruiner et de s'encombrer de gadgets inutiles pour bébé tel que la poussette, le parc, même une prison à barreaux pour faire dodo, ou une suce pour remplacer la douceur d'une tétée.

    Les bébés naissent totalement dépendants de leur mère et leur place est dans les bras. Je recommande fortement de lire à ce sujet l'excellent livre "Le concept du continuum" ou de consulter ce lien (désolée, c'est en anglais)

    http://www.continuum-concept.org/reading/in-arms.html

  15. Jermajesty 1 octobre 2011 à 18 h 43 min
    A muinte saved is a minute earned, and this saved hours!

Partager