Pourquoi ne pas troquer le jean de fiston?

Pourquoi ne pas troquer le jean de fiston?
6 juillet 2011

Vous êtes à la recherche de bons plans pour vêtir la famille de façon fashion, écoresponsable et économique? Alors, l’événement S.W.A.P./Déshabille-toi est pour vous!

S’inscrivant directement dans la mire du mouvement de « consommation collaborative », il permet de troquer ses vêtements contre d’autres, selon un système de coupons. 

Comment, concrètement? 

Les gens peuvent apporter jusqu’à 10 vêtements pour femmes, hommes ou enfants (incluant chaussures et accessoires) propres et pliés. Bien sûr, les vêtements doivent être en excellent état. Ensuite, un coupon d’échange est remis au participant pour chaque vêtement respectant les conditions et pourra être échangé pour n’importe quel article. Tous les vêtements restants seront donnés à Fripe-Prix Renaissance. 

L’événement S.W.A.P./Déshabille-toi  aura lieu à Montréal les 9 et 10 juillet, au Grand foyer culturel de la Place des Arts. Il débutera à 13 h le samedi 9 juillet et se terminera à 17 h le dimanche 10 juillet. Il y a une section spéciale réservée aux enfants et à leurs parents. Les billets sont au prix de10 $, mais les enfants de moins de 12 ans ne paient rien. 

Génial, non? Je n’en avais jamais entendu parler, même si l’événement existe depuis 2007. Depuis cette date, il aurait déjà permis d’éviter le dépotoir à 48 000 vêtements

En fait, il y a plusieurs formes de consommation collaborative. Depuis quelques années, ça explose. On peut acheter de manière groupée un bien ou un service pour obtenir un bon prix; mais on peut surtout se prêter, se donner ou s’échanger des biens et services, plutôt que de les acheter.

Si ce domaine vous intéresse, ce site lancé par Rachel Botsman et Roo Rogers, les auteurs de What’s mine is yours, the rise of collaborative consumption (Ce qui est à moi est à toi, la montée de la consommation collaborative), vous comblera. Il s’est donné pour mission de recenser ce qui existe en la matière. 

Le site affirme que cette pratique est en passe de devenir un « mouvement ». Un mouvement qui va des places de marché mondial, comme eBay ou Craiglist, à des secteurs de niches comme le prêt entre particuliers (Zopa) ou le partage de voitures (Zipcar, ou Autolib à Paris).  

La liste des sites web permettant ce type d’échanges gagne aussi toutes les thématiques : de l’échange de maison (HomeExchange) à la location de chambre ou de canapé chez le particulier (Airbnb et Couchsurfing) ou de stationnement en ville (ParkAtMyHouse), voire de jardins (Urban Garden Share ou Landshare)... au prêt de matériel électroménager (Zilok), à celui des produits culturels (Swap), ou de fringues (thredUP), ou à l’échange de la production du jardin (Le Potiron)... jusqu’au partage de compétence (Teach Street ou Brooklyn Skill Share) et, bien sûr, au don d’objets usagers (Kashless, FreeCycle et autres Ressourceries).

Pour tous ceux de la région de Montréal, jetez un oeil au Guide du réemploi, mis à jour chaque année. 

Vous connaissez de tels bons plans? On les partage!

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (1)

  1. Wilhelmina 21 août 2011 à 00 h 24 min
    One or two to rmeemebr, that is.

Partager