Petits fruits d’été: les réponses à vos questions

Petits fruits d’été: les réponses à vos questions
19 juin 2011

Q : À quel âge peut-on introduire les petits fruits?

R : Ce n’est qu’à l’âge de ses 6 mois que l’enfant sera apte à découvrir les aliments. Avant cet âge, son système digestif n’est pas assez mature et, d’ailleurs, le lait maternel comble à lui seul parfaitement ses besoins. L’introduction des nouveaux aliments chez l’enfant se fait graduellement, en commençant par les céréales et en progressant petit à petit vers les légumes, les fruits puis la viande. La pomme, la poire, la pêche et la banane, souvent appréciées pour leur goût sucré et doux, sont en général les premiers fruits que l’on introduit dans l’alimentation des bambins. Viendront par la suite les fruits ayant un goût plus prononcé, acidulé, tout comme les petits fruits d’été.


Q : Faut-il tamiser les purées de fraises, framboises, mûres et bleuets avant de les donner aux jeunes enfants?

R : Jusqu’à l’âge de 9 mois, les petits fruits doivent être servis en purée lisse, tamisée. Les petits grains contenus dans ces fruits, comme la framboise, la mûre et la fraise, peuvent constituer un risque d’étouffement chez l’enfant en bas âge. Il vaut mieux le laisser se familiariser avec les textures avant de les offrir intacts. Ainsi, à partir de 9 mois, celui-ci aura déjà apprivoisé différentes textures : des purées très lisses aux purées grossières préparées à la fourchette. Maintenant apte à manger de petits morceaux d’aliments mous faciles à mastiquer, l’enfant de 9 mois pourra commencer à déguster des baies écrasées à la fourchette en toute sécurité. Pour leur part, les bleuets d’une assez bonne taille devront être coupés en deux,  jusqu’à l’âge de 12 mois.


Q : Mon enfant a des allergies alimentaires ou est à risque d’en avoir. Est-ce sécuritaire de lui donner des petits fruits?

R : Les petits fruits (fraises, framboises, mûres et bleuets) n’apparaissent pas sur la liste des allergènes prioritaires publiée par Santé Canada. Cette liste est constituée de 10 allergènes fréquemment rencontrés dans la population, soit les arachides, les oeufs, le lait, les noix, le blé, le soya, les graines de sésame, les fruits de mer (poissons, crustacés et mollusques), les sulfites et la moutarde, qui s’est ajoutée récemment à la liste.

Les nouveaux aliments devraient être introduits un à la fois et en petite quantité. Un délai de 2 à 3 jours est recommandé avant d’offrir un nouvel aliment afin de s’assurer qu’il n’y a pas de signe d’allergie ou d’intolérance (pleurs, éruptions cutanées, urticaire, vomissements, diarrhée ou autres). Vers l’âge de 1 an, l’enfant devrait être en mesure de manger la même chose que les autres membres de sa famille. Souvenez-vous que les allergies alimentaires peuvent se déclarer à tout âge et qu’introduire tardivement un aliment n’enraye pas le risque de développer une allergie.


Q : À quoi peut ressembler une portion de petits fruits pour un enfant?

R : Une portion de fruits ou de légumes pour les enfants âgés de 1 an à 2 ans est d’environ 60 ml (1/4 tasse), et d’environ 125 ml (1/2 tasse) pour ceux âgés de 3 ans à 6 ans. Selon le Guide alimentaire canadien, les enfants âgés de moins de 6 ans devraient consommer de 4 à 5 portions de fruits et légumes par jour.

Votre enfant raffole des framboises et, pour lui, c’est un plaisir de savourer une chopine entière pour le dessert? Ne le privez surtout pas de ce petit plaisir. Bien au contraire, profitez-en pour lui offrir ses petits fruits préférés avec du yogourt ou en smoothie. Rien de mieux également pour lui faire découvrir d’autres fruits de saison que de lui en servir en salade. Il y a de quoi rendre certains parents jaloux!


Q : Faut-il absolument laver les petits fruits avant de les donner aux enfants?

R : Comme tous les autres fruits et légumes, les petits fruits doivent être lavés sous l’eau avant d’être consommés, car leur culture ne fait pas exception à l’utilisation des pesticides. Mais, sous le soleil chaud d’été, au beau milieu d’un champ de fraises, il est souvent bien difficile de résister à la tentation de s’en mettre sous la dent. Si le recours à l’utilisation de produits chimiques vous préoccupe, optez pour une culture biologique! Mais dites-vous qu’une telle occasion n’arrive probablement que 1 à 2 fois par année. De plus, l’autocueillette est une activité familiale que les enfants aiment particulièrement. Profitez pleinement de ces beaux moments et ne vous privez surtout pas!
 

Notez que les nutritionnistes d’Infocuisine ne répondront pas à de
nouvelles questions dans cette page, mais qu’il vous est toujours possible
de les contacter via le site Web de
nospetitsmangeurs.org. Le prochain thème sera celui de la viande rouge; préparez vos questions!

Nos petits mangeurs
L'alimentation de vos enfants vous préoccupe? Voici les conseils personnalisés des nutritionnistes de Nospetitsmangeurs.org.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (1)

  1. Robbie 5 novembre 2011 à 05 h 12 min
    I just hope whoever writes these keeps wiritng more!

Partager