Passer à la «minivan»: un deuil?!

Passer à la «minivan»: un deuil?!
29 mai 2011

Aujourd’hui, je vais rebondir sur le blogue de la journaliste Sylvia Galipeau pour vous parler d’un sujet qui en est à peine un… mais qui déchaîne les passions. La fourgonnette familiale, minifourgonnette, ou encore « minivan », pour les intimes!

Vous, mes chères familles nombreuses, avez-vous une minivan? Si oui, le saut a-t-il été si difficile à faire?

À vrai dire, je ne croyais jamais que la question dépasserait le seuil de ma maison. Et je croyais encore moins faire un sujet, un jour, là-dessus. Mais hier, en parcourant son blogue, j’ai réalisé que ce sujet était aussi épineux que bien d’autres sujets familiaux : partage des tâches, travail des mères à temps plein, emploi d’une aide ménagère, etc.

Je vous livre quelques commentaires d’internautes (réagissant au blogue dont je vous parlais), qui m’ont bien fait rigoler :

« Ma conjointe et moi avons en horreur les minivans. »

« La minivan a été difficile à passer… Mais avec 2 gars qui jouent au hockey, dont un gardien de but, on n’avait pas le choix. Je me console parce que ma minivan est souvent pleine de jeunes préados qui reviennent jouer à la maison après les matchs. »

« Nous avons une minivan et comme la plupart des gens, on en avait horreur avant d’avoir des enfants. Trois sièges, ça entre dans une auto, mais ça ne vaut pas la chaleur de la minivan quand l’on doit y installer les enfants l’hiver. Rien de mieux que de faire entrer tout le monde, fermer la porte et les attacher par la suite. Cela dit, quand il n’y aura plus de sièges de bébés à la maison, je retourne à la compacte. »

« Avant d’être mère, je n’avais aucune idée que ces sujets pouvaient être épineux. Tu veux une minivan? Go for it. Tu n’en veux pas? Ben correct. On s’en fout, non? »

En ce qui me concerne, lorsque j’étais enceinte de notre enfant, mon époux me lançait occasionnellement : jamais, une minivan! Surtout lorsque je zieutais envieusement la minifourgonnette de nos amis, parents de 2 enfants. 

Puis, lorsque nous attendions notre troisième, il a soudainement cessé de lever le nez des publicités de minivans. Au début, un fond de dédain demeurait, puis tranquillement, j’ai vu naître un brin d’intérêt.  

« Bon, je crois qu’on n’aura pas le choix… », m’a-t-il lancé un beau dimanche matin, devant un cahier spécial « fourgonnettes familiales », comme s’il venait d’apprendre le décès que Mère Teresa.

Quelques jours après, son sourire l’a un peu rattrapé quand le concessionnaire lui a sorti : « De toutes les minivans, c’est celle-ci qui conserve le plus une conduite sportive. » Voilà, nous étions désormais les heureux propriétaires d’une minifourgonnette. Et aujourd’hui, nous sommes presque aussi pathétiquement amoureux de notre voiture que cette famille dans cette publicité. Elle est très drôle, ne vous en privez pas!

Après ça, voudrez-vous bien m’expliquer pourquoi le passage d’une voiture « normale » à une voiture familiale est si douloureux? Si socialement mal accepté? Et surtout par nos chers époux? J’ai du mal à croire que la testostérone ou la question esthétique soient les seules raisons!

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (10)

  1. Claudine 30 mai 2011 à 15 h 54 min
    Le passage de la voiture a la minivan officialise le passage a la vie adulte. Minivan = parents, adultes. Pour certaines personnes c'est plus difficile!
  2. Véronique 30 mai 2011 à 16 h 08 min
    Je suis d'accord pour dire que la minivan, ça fait pépère :P
  3. Caroline 30 mai 2011 à 21 h 30 min
    la minivan, surtout pour les gars, est synonyme de pèpère qui roule très lentement... Ils doivent faire le deuil de leur belle voiture sport ou encore de leur gros pick-up. Lorsque nous avons appris que nous attendions des jumeaux, il était hors de question pour mon chum de s'acheter une minivan. Nous avions une accent et un pick-up. Nous y sommes donc allés pour un entre-deux, la mazda 5 entre la minivan et la voiture traditionnelle, à condition qu'il garde son camion. Conclusion: j'adore ma mazda 5, très confo avec beaucoup d'espace !
  4. Karine 31 mai 2011 à 00 h 59 min
    J'avais dit à mon mari, Jamais de minivan, et surtout pas beige... devinez avec quoi il est arrivé? SURPRISE!!! Beige et brune 2 tons, style fin des années 70... (c'était un super deal!!) Heureusement on a eu un problème mécanique avec l'horreur qui avait prit place dans le stationnement et nous avons acheté autre chose... non mais, il y a laid et laid!!
  5. Julie 31 mai 2011 à 14 h 09 min
    Conversation au retour du soccer: "Je veux 5 enfants et une van!" Camille, 6 ans. "Moi, je veux juste deux enfants pour avoir une voiture sport décapotable!" Félix, presque 5 ans et déjà pragmatique...
  6. Marie Charbonniaud 31 mai 2011 à 14 h 21 min
    Merci les filles pour vos éclairages!
    @ Julie: Trop génial! J'adore la logique des enfants...
    @ Karine: Vous m''avez fait bien rire. Comme quoi, ne jamais dire jamais!
  7. Audrey 1 juin 2011 à 04 h 40 min
    Je me rappelle que petite fille j'enviai mon amie qui avait une minivan. C'était si confortable pour nous, on pouvais se cacher derrière les vitres teintées et faire des grimaces aux voitures à l'arrière de nous. En vieillissant, je n'étais plus aussi « charmée » pas les minivans... Cependant, avec deux enfants en bas âge, on s'est tourné vers ce véhicule. Aujourd'hui, je ne regrette plus du tout notre choix ! C'est si pratique, plus de casse-tête lors de l'épicerie ou lors des sorties, il y a de la place pour tout tout tout ! Mais c'est vrai qu'on ne fait pas l'envie de nos amis sans enfants...
  8. Mélanie 13 juin 2011 à 17 h 39 min
    Moi, c'est mon conjoint qui en veut une!!!
  9. Myriam 16 juin 2011 à 15 h 08 min
    Mon mari avait toujours dit, lui aussi, jamais de minivan! Puis, à la fin de ma 2e grossesse, quand nous avons installé la coquille pour la permière fois dans notre Vibe, mon mari (et moi aussi) s,est senti soudainement etouffer. Surtout quand il a essayé de reculer son siege et qu'il s'est retrouvé coincé par la coquille! Et on n'ose meme pas imaginer ce que ce sera l'hiver et la prochaine fois que nous irons en visite chez mes beaux-parents qui habitent loin (avec un seul enfant on avait l'impression de déménager quand on allait en visite... il y a peu de chance que ce soit different avec 2!). Et nous sommes adepte de camping (et pas très minimaliste) donc je crois que je n'ai pas trop à expliquer! Pour le moment le budget ne permet l'achat de minivan, mais ce sera certainement notre prochain vehicule dans un avenir pas trop lointain nous esperons!
  10. Minnie 10 juillet 2011 à 12 h 26 min
    This artilce went ahead and made my day.

Partager