Y a-t-il vraiment un écart d’âge parfait?

Y a-t-il vraiment un écart d’âge parfait?
1 mars 2011

Je parle de l’écart d’âge entre les enfants, bien sûr!

Vous me direz qu’on aurait pu tout aussi bien parler de l’écart d’âge entre les conjoints. Car cela, encore aujourd’hui, est l’objet de remarques déplacées. La grossesse, aussi. Non, aujourd’hui, j’avais envie de vous parler des conseils parfois envahissants qu’on nous livre, ici et là, quand il s’agit de s’interroger sur le nombre d’années qu’on souhaite laisser entre nos enfants.

Le baby-boom faisant son oeuvre, la question est de plus en plus d’actualité. Je vois de plus en plus de familles nombreuses autour de moi et la question revient souvent. C’est un peu comme le thème du dodo (traité dans mon texte précédent) : tout le monde a son avis sur le sujet et part de sa propre expérience.

En ce qui me concerne, nous avons fait le choix d’y aller avec 2 ans d’écart, entre nos 3 enfants. Le premier argument était celui de la complicité. « Ils joueront beaucoup ensemble et resteront proches toute leur vie! », espère-t-on encore naïvement. Le deuxième relève du côté « pratique ». Certes, c’est intense et sportif, 3 enfants qui se suivent, mais quand c’est fait, on passe à autre chose et on profite de la vie avec eux! Sauf que, quand on parle (même en riant) d‘un 4e éventuel, tout se gâte et les gens commencent à multiplier leurs conseils.

Je vous livre, en vrac, tout ce que j’ai entendu :

- « Oh, tu es jeune, garde-toi un petit dernier pour la fin de la trentaine ou début quarantaine! »

- « Fais-le dans la foulée, car sinon il sera un peu exclu du groupe. En plus, vers 10 ans, il va s’ennuyer à voir les grands partir avant lui! »

- « Si tu en fais un plus tard, tu vas revenir aux couches au moment où tu commenceras tout juste à vraiment t’amuser et voyager avec tes 3 grands... »

- « Moi, c’était pratique : j’en ai fait d’abord 2 rapprochés, puis 2 autres rapprochés, 8 ans après. J’avais 2 belles équipes. »

Ça part dans tous les sens, n’est-ce pas?

En fait, loin de me perdre, cela m’a fait méditer. Je me suis dit que ma tribu, qu’elle s’agrandisse ou reste ainsi, aura la forme qu’elle aura et le mérite d’exister. Point final! Pourquoi a-t-on autant le besoin de tout calculer? Pourquoi vouloir tout rentrer dans un moule social, y compris le profil numérique de nos familles? N’y a-t-il pas de magnifiques fratries qui naissent à 2, 4 ou 8 ans d’écart? Juste à regarder un adolescent donner le bain ou lire une histoire à un bébé, cela me convainc que oui.

Bien sûr, il y a bien d’autres arguments qui pèsent dans la décision d’agrandir sa famille, même dans l’écart d’âge à choisir. Les moyens financiers, la taille de la maison, la situation professionnelle, l’aide familiale dont on dispose...

En avez-vous beaucoup entendu, comme moi, au sujet de l’écart d’âge de vos enfants?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (16)

  1. Veronique 27 février 2011 à 17 h 51 min
    Mes enfants ont 13 mois de différence. Comme je n'ai jamais demandé de conseil avant de planifier ma 2e grossesse, c'est plutôt aux commentaires que j'ai eu droit. À l'annonce de ma grossesse, les "félicitations" ont fait place aux "encore"! Pas très agréable au début, mais je ne regrette aucunement mon choix!
  2. Jacinthe 27 février 2011 à 21 h 43 min
    Moi, je suis la dernière de 5 enfants. J'ai 3 ans de différence avec mon frère le plus rapproché et c'est celui dont je suis le plus proche. Toutefois, avec les autres, j'ai 9-10-11 ans de différence.. Et je suis très proche de celui qui a 11 ans de différence avec moi. Je ne crois pas qu'il s'agit d'âge quand on parle de complicité dans la fratrie, mais bien d'atomes crochus! Alors, laissons donc un peu nos envie et la nature prendre son cours... elle sait si bien faire les choses ;)
  3. Anne-Marie 28 février 2011 à 18 h 37 min
    En tout cas, je me suis aussi beaucoup questionnée là-dessus! J'ai parfois l'impression de faire bande à part, et pourtant, mes enfants n'ont même pas trois ans et demi d'écart! Autour de moi, tout le monde a des enfants d'âges très rapprochés (1 1/2- 2 ans) et je me suis souvent demandé pourquoi... est-ce la question du moule social, comme vous dites?

    En tout cas, ayant moi-même la fin de la trentaine et un premier enfant asthmatique, la décision d'avoir un deuxième enfant a davantage été guidée par des questions de santé (parents et enfants) que par un souci de conformisme. Quel que soit le moment où l'on décide d'avoir (ou non) d'autres enfants, l'important selon moi, est surtout de se sentir prêts. Après, on fait avec...
  4. Syl 28 février 2011 à 18 h 38 min
    Oui j'en ai eu des commentaires. Pareil ici on a choisi de viser plus ou moins 2 ans d'écart entre nos enfants. On a pile 24 mois entre les 2 premiers (des garçons), 27 mois entre le 2e et la 3e. Pour le moment ça nous convient bien. La dernière a 15 mois, et on commence à penser BB4 (et espérons donc respecter l'écart, on verra lol !!!). On a aussi eu droit aux "encore" pour la troisième : on ne savait pas trop si c'était pour le nombre ou pour l'écart.
    Alors pour le 4e ??? Que risque-t-on d'entendre ??? Le fait est, c'est que nous ça nous convient, qu'on a l'impression d'être assez disponible pour nos enfants, et d'avoir encore du temsp et de l'amour à donner à un enfant supplémentaire, et c'est bien cela le principal. Je pense que l'écart idéal, c'est celui qui convient au couple, dans le respect de tous les membres de la famille. Après le lien entre les enfants dépendra aussi du caractère de ces derniers : je connais des enfants très rapprochés qui n'ont aucune relation, et des enfants qui ont plus de 5 ans d'écart et qui sont super complices...
    C'est comme le nombre idéal : ce sera toujours trop ou trop peu aux yeux des gens !!! J'entends aussi des critiques sur l'allaitement parce qu'à 15 mois ma fille tète encore... Bref, ce qui convient aux uns ne conviendra pas aux autres. Et heureusement ! Heureusement qu'il y a tous les modèles de famille, et différentes façons de faire !
    Soyons juste tolérants les uns vis-à-vis des autres !
  5. Anne-Marie 28 février 2011 à 18 h 54 min
    @Syl : Oui, la tolérance et le respect (réel) des autres manque souvent cruellement dans notre société. Pourquoi est-ce qu'on ne prône pas davantage le droit à la différence?

    Qu'on le veuille ou non, on ne choisit pas les affinités qu'auront nos enfants plus tard dans la vie. Il n'y a pas d'écart parfait... pas plus que de parents parfaits!
  6. Caroline 28 février 2011 à 19 h 57 min
    @Syl : Moi aussi, ma fille de 15 mois tête encore! Et j'anticipe tellement les commentaires de ma mère et ma belle-mère (notamment!) qui se font de plus en plus négatifs... mais je suis complètement hors-sujet... alors faudrait faire un prochain blogue sur ce sujet!
  7. Syl 28 février 2011 à 20 h 31 min
    @Anne-Marie : effectivement. Le respect réel et la tolérance... c'est bien ce qui manque souvent de nos jours, à tous propos !

    @Caroline : oui on dévie du sujet de départ mais finalement, ça prouve qu'en matière de maternité chaque fois qu'on sort un peu des cadres "famille type = papa maman et deux enfants" ou "l'écart idéal c'est quand un enfant est scolarisé pour accueillir le suivant", ou "l'allaitement c'est bon jusqu'à 6 mois...", on est critiqué. Et parfois les critiques les plus virulentes proviennent de l'entourage le plus proche (moi aussi c'est dans ma belle-famille qu'on critique l'allaitement long parce que personne ne l'a fait avant, et personne ne désire le faire après...). Ce sera effectivement un bon sujet pour un prochain blogue ;) !
  8. Dauphins20 28 février 2011 à 21 h 44 min
    lol!
    Ici c'est une simple question de survie! Ma fille approche de ses 2 ans et nous commencons à pensé à faire un bb2. Pourquoi? La raison est simple: mon conjoint part en contrat de 3 à 6 semaines et je reste seule avec ma fille et bb2 futurement, sans aide extérieur parce que nous n'avons pas de famille ni d'amis proche ici. Alors moi les commentaires de tout genre que j'ai eu.. il m'ont glissé comme l'eau sur le dos d'un canard! :)

    Et pour l'allaitement, j'ai allaité exclusivement ma fille jusqu'à 13 mois ( elle ne prenait pas d'autre lait mais mangeait comme nous) et oui j'ai eu des commentaires... mais encore là.. tellement plus pratique quand tu es seule que... j'ai déjà répondu à mes parents que la journée qu'il allait venir faire le biberon à 5h45 du matin pour ma fille, on en reparlera d'ici là c,était mon choix.. ils ont compris!
  9. Lys 1 mars 2011 à 04 h 34 min
    Pour ma part, il y a 16 ans de différence entre mon premier et mon dernier et je trouve cela extra !
  10. Marie Charbonniaud 1 mars 2011 à 14 h 44 min
    Merci les filles pour vos commentaires, cela m'a fait bien rire!!

    @ Syl et Caroline: oui, l'alitement au-delà de 6 mois, excellent sujet de blogue! Il y a encore tellement de tabous à cet égard! Je le note.

    @ Dauphins20: Je crois que votre remarque aux parents était le bon: c'est assez implacable! ;-)

  11. Anik 2 mars 2011 à 17 h 38 min
    Oui je veux un blogue sur l'allaitement au-delà de 6 mois. Ma fille à bientôt 22 mois et est allaitée et parfois je me fait dire des choes bien drôle...
  12. Karine 3 mars 2011 à 16 h 48 min
    Avoir un deuxième, troisième ou quatrième enfant, l'éduquer et lui offrir le meilleur de nous n'est pas une décision qui se prend pour faire comme tout le monde. Il faut sentir que nous avons le désir et l'énergie pour le faire, c'est ce qui devrait guider notre choix.

    Mes enfants ont presque 7 ans d'écart. Oui, nous avons recommencé les couches, les réveils nocturnes... mais nous sommes tellement heureux de le faire. Et la grande soeur vit une expérience merveilleuse : elle participe activement aux soins de son petit frère en ayant des tâches bien à elle. Elle est valorisée et adore sont petit... Elle ne vit pas de jalousie non plus.

    Bref, ce n'est pas une recette : l'indispensable tient plus dans les ingrédients à avoir que dans la méthode. Ces ingrédients sont le désir d'un autre enfant, l'énergie des parents et leur disposition, et l'amour... "mixez" ça comme vous voulez et profitez de ces moments uniques!
  13. Sylvie 4 mars 2011 à 20 h 14 min
    Mes 3 enfants ont 6 ans de différence entre chacun; 12 ans - 6 ans et 2 mois ... Ce n'est pas par exprès, mais c'est la vie qui est arrivée ainsi... Et c'est super, j'ai beaucoup d'aide pour mon petit dernier, et les enfants sont très proche. Je pense que trop collés j'aurais trouvé cela plus difficile....
  14. Kathia 6 mars 2011 à 01 h 26 min
    Mon fils a 13 mois et je commence à penser au 2e... Je me dis que l'important est que les parents soient prêts à vivre cette nouvelle aventure et que le lien entre les enfants n'est pas seulement créé grâce à l'écart d'âge, mais surtout à cause des valeurs véhiculées par la famille.
  15. Mylène 8 mars 2011 à 12 h 16 min
    Et que dire des commentaires lorsqu'on choisit de n'avoir qu'un seul enfant!? Il paraît que me fille sera bien malheureuse sans frères et soeurs... Et trop gâtée, et incapable de partager...
  16. Marie 23 avril 2011 à 00 h 30 min
    Je n'ai qu'une soeur, et elle a douze ans de plus que moi. Quand j'étais jeune, c'était une deuxième mère pour moi. Aujourd'hui, c'est ma meilleure amie.
    Mon conjoint a un frère de 3 ans son cadet. Ils sont aussi distants l'un envers l'autre que je suis proche de ma soeur!
    Comme quoi l'écart d'âge n'a strictement rien avoir là-dedans!

Partager