Les jouets chez McDo: le vrai problème?

Les jouets chez McDo: le vrai problème?
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
19 novembre 2010

Quelle relation entretiennent vos enfants avec les restaurants de type fast food? Aiment-ils y aller? Aiment-ils y manger? Veulent-ils y aller pour les jeux sur place ou pour les jouets offerts avec les menus pour enfants?

Je vous pose toutes ces questions - et je me les pose - parce qu’on a récemment appris qu’un règlement visant à interdire l’offre de bébelles avec les repas de mauvaise qualité nutritionnelle était sur la table à San Francisco en Californie. Croyez-vous que ça réglera le problème de l’épidémie d’obésité infantile? 

Le régler, je suis loin d’y croire. Améliorer le portrait? Je n’en suis même pas convaincue.

J’imagine 3 catégories de clients de McDonald’s et cie :

  • Les parents qui vont prendre un café chez McDonald’s pour permettre à leurs enfants de bouger, sauter, grimper et glisser un dimanche matin pluvieux. Une collation pour les enfants? Ils reviennent la prendre à la maison!
  • Les jeunes familles qui vont chez McDo 2 ou 3 fois par année, sur la route des vacances. Elles y mangent et achètent parfois la bébelle qui accompagne le « Joyeux festin ». Pourquoi pas? C’est les vacances!
  • Les parents qui amènent leurs enfants dans les fast food régulièrement parce que c’est moins compliqué, parce qu’il n’y a pas de vaisselle à faire, parce que toute la famille mange pour 15 $, parce que les enfants ne chialent pas sur la bouffe, parce qu’ils ne savent pas vraiment cuisiner de toute façon et parce qu’ils ne connaissent à peu près que ça eux aussi. La bébelle? Elle est accessoire.

Bref, je ne sais pas quelle place occupent les fameux jouets vendus avec les menus pour enfants. Y a-t-il vraiment des familles qui vont manger chez McDonald’s expressément pour les figurines? Et si oui, s’agit-il des mêmes familles qui mangent exagérément dans les fast food? Est-ce que permettre la vente des jouets seulement avec les mets moins gras et moins salés du menu va influencer le choix des clients? Je ne sais pas, je ne sais pas, je ne sais pas.

Tant mieux si on brise l’association « malbouffe-bébelles ». Ça ne peut certainement pas nuire. Mais il y a d’autres associations « malbouffe-plaisir » à défaire. L’anniversaire célébré chez Ronald. Le beau bulletin ou la victoire au hockey qui y est récompensé. LE moment privilégié de la semaine entre un parent et son enfant qui se vit uniquement chez McDo ou dans un resto similaire. Il faut trouver - et provoquer - du plaisir ailleurs.

J’aimerais connaître votre opinion à ce sujet.

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (14)

  1. Catherine 19 novembre 2010 à 16 h 01 min
    Chez nous, on est entre la catégorie 2 et 3.
    D'abord, on fait la route Montréal-Québec environ une fois par mois : donc oui, si on doit manger en route, c'est du McDo (ou qq chose de semblable). Pourquoi : parce qu'il y en a partout et que c'est moins long manger là que dans un autre restaurant familial où de toute façon, ils servent aussi frites et hamburger. La route est déjà assez longue pour qu'on ne l'allonge pas avec un repas d'une heure trente...
    Ensuite, à cause du travail de Papa, il m'arrive souvent d'être seule avec les deux enfants (3 ans et 20 mois) pour de longues périodes; donc McDo une fois par semaine des fois (rare) ou une fois aux deux semaines. Pourquoi : parce que c'est le seul restaurant avec service au volant de mon quartier. Quand il est 17h, que je suis fatiguée et que le poisson n'est pas cuit encore à la maison et que je n'ai plus de restes d'urgence dans le congélo, eh bien je fais un détour par le McDo : pas besoin de déshabiller et rhabiller les enfants ou de faire à souper avec des affamés dans les jambes (des fois, même réchauffer un reste est trop long). Ce n'est pas du tout parce que je ne connais à peu près que ça, au contraire : je connais tous les désavantages, mais le plus pour ma santé mentale l'emporte parfois ;-). Si j'avais un Commensal avec service au volant au coin de la rue, c'est ce que je choisirais sans l'ombre d'un doute, peu importe la différence de prix.
    La bébelle : je ne la prends même pas! C'est une cochonnerie de plastique de plus qui traîne dans la maison et les Joyeux Festin sont de trop grosses portions de toute façon pour mes mousses. On partage les portions, on boit le lait de la maison.
    En général, je ne pense pas que les gens vont manger dans ces endroits pour les figurines. Pour les jouets sur place, oui, sûrement.
    C'est toute la facilité qui entoure les McDo et cie qui joue en leur faveur : disponibilité des restaurants (même dans les arénas!!!), service au volant, rapidité.
    Ça marcherait, les Commensal avec service au volant? ;-)
  2. Viviane 19 novembre 2010 à 16 h 48 min
    Chez nous c'est pas les surprises qui donnent aux enfants mais les produits laitiers qui ce retrouvent partout. (ma fille est allergique aux produits laitiers et aux arChides et mon gars aux œuf) on a rêver souvent dans un voyage aller manger simplement chez modo.. Mais non seul subway offre des repas sans ses allergènes.

    Quand on va au Mc do les enfants ce splite une petite frites pendant que nous on prend un repas.. Et ce. Une a deux fois par année. Ma fille sais pas c'est qui Ronald mcdonald!
  3. Élo 19 novembre 2010 à 19 h 39 min
    quand j'étais petite, mes parents nous emmenaient régulièrement au McDo et avec mon frère on a fini par partir des collections de jouets McDo. Le truc c'est qu'on demandait à aller au McDo juste pour avoir les jouets et finir nos collections et que ça nous prenait un repas de malbouffe pour ça.
    Donc, oui, personnellement, je pense qu'interdire les "bébelles" avec le joyeux festin rendra ce repas moins attirant pour les enfants.

    Cependant, c'est également un choix des parents. Nous allions au McDo pour nous faire plaisir à nous les enfants...
    sûrement que pour beaucoup de familles défavorisées, le joyeux festin est un choix économique qui permet à l'enfant de manger tout en ayant droit à un jouet qu'il ne pourrait pas avoir s'il n'allait pas au McDo...

    mais interdire les jouets n'arrangera rien à l'aspect nutritionnel des repas servis dans les fast food...surtout si les gens ne savent pas pourquoi les jouets ont été interdits!
  4. Julie 20 novembre 2010 à 02 h 55 min
    Moi je suis pour ça l'interdiction de vendre des jouets dans les McDo. J'y vais seulement 5 fois par année et 4 fois sur 5 nous prenons une crème molle pendant que les enfants jouent.... Cependant, ma maison est remplie de maudite cochonnerie du McDo car tout le monde qui y va se sent obligé de nous en apporter une parce qu'on a 2 enfants....

    Alors moi j'aimerais ça qu'il n'y en ait plus!

  5. Stephanie Cote 22 novembre 2010 à 20 h 52 min
    Merci de me faire connaître votre vision des choses. Il y a finalement beaucoup plus que 3 catégories...
  6. Maryse Plante 23 novembre 2010 à 02 h 04 min
    moi je suis tout à fait contre l'association mal bouffe et bebelles cheap en plastique faite en Chine. Je ne suis jamais aller au Mc Do de toute ma vie (J,ai 29 ans) et oui j'ai tellement achâlé mes parents étant petite pour pouvoir y aller jouer dans les jeux et avoir la fameuse bébelle. C,est de la publicité et du marketing dirigé directement vers les enfants.
  7. Mélanie Charron 23 novembre 2010 à 11 h 50 min
    Je ne sais pas si l'interdiction de gadget associé au plat du Fast Food aura vraiment une incidence sur l'obésité. Mais c'est déjà ça.
    Je ne crois pas que le Fast Food soit la solution économique par excellence.
    Je ne crois pas qu'aller faire jouer ses enfants dans les endroits réservés de Fast Food soit le lieu idéal pour faire "dégourdire les papattes" de nos touts-petits.
    Je pense que les gens culpabilisent à mort d'aller chez McDo' (no socially correct, avec tout le buzz nutritionnel qu'y nous entoure) et se confondent en excuses non fondées.

    Je vous fais une assiette de pates aux tomates à moins de 5$ pour 4....
  8. emira 23 novembre 2010 à 15 h 53 min
    pour moi, interdire ces jouets est un pas en avant pour diminuer l'attrait des mauvais aliments accessibles aux enfants. rappelons qu'il s'agit d'une clientèle fragile et immature. le rapport à la nourriture se construit très tôt. Associer jouets et repas fast-food dès l'enfance risque d'encourager les futurs ados et adultes à consommer de la mauvaise bouffe qu'ils auront associée à une expérience plaisante.
    qu'on laisse les parcs intérieurs aménagés dans les mac-do et qu'on fasse pression pour qu'ils intègrent des menus nutritifs. mais de grâce, qu'on stoppe leur statégie de marketing virulente.
  9. Mario 24 novembre 2010 à 10 h 10 min
    Ça doit faire assez longtemps que vous n'avez pas mangé de Mcdo pour dire qu'une famille peut manger là-bas pour 15$!
  10. Stephanie Cote 25 novembre 2010 à 01 h 15 min
    @Mario. Je crois que le montant de la facture dépend notamment de l'âge des enfants. Avec mes petits de 2 et 4 ans, on s'en sort effectivement pour moins de 15$. Et je me fie aussi sur les publicités qui annoncent tel ou tel sandwich à 1,49$ (si ma mémoire est bonne). Mais j'avoue que si chaque membre de la famille prend un trio, il faut prévoir un plus gros budget!
  11. Maudevicky 5 décembre 2010 à 20 h 46 min
    C'est simple: je ne vais plus au McDonald depuis plusieurs années. Ça remonte à voilà 4 ou 5 ans. Et je m'en porte bien. Moins de fast food. Moins d'hamburger et frites. Ma fille a passé l'âge d'aller dans les jeux. Elle a passé l'âge également de jouer aux bebelles de McDo. Elle est à l'adolescence. Donc, les priorités ont changé. On aime bien manger au restaurant, mais avec des choix assez santé. Nos goûts en matière de nourriture ont changé.

    Bonne journée
  12. Anne Marie 13 décembre 2010 à 03 h 54 min
    Mon fast food par excellence: le libanais (shish taouk). Oui ils ont des frites (qu'on évite), mais aussi de belles salades, des légumineuses, de l'huile d'olive, plein de couleur et de fraîcheur. Et là aussi on s'en sort à prix modeste. Jamais je n'emmènerais mes enfants chez mcdo,je n'y vais pas plus moi-même.

    Pour la route: j'ai toujours dans ma sacoche un petit contenant avec des amandes et des raisins secs. Si j'ai le temps, je prépare un sac de crudités et/ou de fruits pour la voiture. Sur la route, vraiment mal pris, il pleut des Tim Horton's (soupes, sandwiches frais mais pas de charcuteries pour nous, nous prenons aux œufs). Autre option sur la route: on peut toujours s'arrêter à l'épicerie nous ramasser un sac de petites carottes, des olives, du hummus et des pitas.

    Et on survie très bien sans le fast food et les bébelles! Tant qu'à moi, il n'y a aucune excuse pour la malbouffe.
  13. Sylvie 21 décembre 2010 à 21 h 03 min
    Les jouets attirent les enfants qui, à leur tour, réussissent à convaincre leur parents d'aller consommer chez Mc Donald. Du marketing. Quand j'était jeune, je voulais acheter les céréales qui avaient un jouet à l'intérieur. C'est exactement le même principe. Éliminer les jouets règle une mince partie du problème de consommation de la malbouffe mais c'est un pas vers l'avant.

  14. Aurélie 14 janvier 2011 à 14 h 11 min
    Mon fils a dix huit mois et mange à notre image, si nous mangeons du fait maison, il mange du fait maison (majoritaire chez nous et adapté à son age) si nous mangeons un plat cuisiné il mangera un plat tout près pour bébé (en général pour les déplacements) et si on se fait un petit plaisir, parce que oui nous on va chez mac do par plaisir, il mange comme nous.
    c'est à peu près une fois par une par mois et pour le jouet pour l'instant ce qui l'importe le plus c'est de manger (pouvu que ça dur)
    mais je continurai à faire ce que je fais maintenant, c'est à dire mettre le jouet dans mon sac à main avant le repas et lui donner dans la voiture si on a mangé sur place ou à la maison, bien après le repas si on a pris à emporté.
    ce que je n'aime pas c'est les parents qui laissent faire leur enfants, qui ouvrent la boite encore sur le comptoir pour avoir le jouet et jouent pendant tout le repas pendant que les parents mangent.
    au bout du compte ils n'auront mangé que 3 frites et là ce n'es plus de la malbouffe mais ils auront sauté un repas... avec tout ce que ça implique.
    donc moi j'ai une autre question, le problème ne serait-il pas plutôt la relation qu'on chaque famille vis à vis de la nourriture plutôt qu'une figurine en plastique?
    je trouve ça un peu fort d'accuser un bout de plastique d'être la cause d'obésité.
    il faut se poser les bonnes questions parce que c'est un problème mondial (je parle de l'obésité) je vois que des canadiennes ont posté et je suis française..

Partager