Mets interdit

Mets interdit
17 novembre 2010

Je crie : « J’ai besoin d’aide! »

Personne ne répond. Personne ne bouge. Pas de pas d’éléphant qui dévalent l’escalier, ni de bousculades pour voler à mon secours. J’ai dû rêver mes 3 grossesses et l’homme de ma vie. Je suis seule au milieu de ma cuisine vide avec un énorme bouquet de brocoli dans une main et un gros couteau dans l’autre. J’essaie de me concentrer sur les 5 lettres qui composent le mot SANTÉ pour éviter de penser aux chips que j’ai aperçues tout à l’heure en ouvrant mon garde-manger pour prendre de l’huile d’olive.

Mission impossible. Je suis absolument incapable d’oublier ces pétales dorés qui m’ont fait de l’oeil derrière la porte. Seule une diversion familiale a le pouvoir suprême de me remettre dans le droit chemin. Du bruit, des mots, des rires ou des pleurs. N’importe quoi pourvu que ça ressemble à un enfant à qui je peux dire : des bonbons avant le souper? Nooooon, pas question!  Des chips au fromage? Quel outrage! Zéro cochonnerie mes chéris.

Monsieur Patate et ses petites soeurs dansent dans ma tête.

Je jette un nouveau cri à la mer. En vain.

C’est officiel, le fabricant a intégré une image subliminale sur ce maudit paquet qui active un système d’alarme dans mon cerveau. Je pense à Stéphanie Coté et à toutes les nutritionnistes de la terre. Je ferme les yeux en marmonnant : santé, santé, santé. J’épèle même le mot pour faire diversion. S comme… Salsa!
J’ouvre le frigo. Je sors le pot de salsa. Je me précipite dans le garde-manger pour sortir le paq…

Mon fils arrive en courant dans la cuisine, suivi de Roger-Bob, sa petite soeur (qui s’est rebaptisée ainsi depuis 4 jours). Je troque mon paquet pour un oignon.

- Pourquoi tu cries maman?
- Z’ai faim. On manze quoi? enchaîne gaiement le petit Roger.
- Du poisson avec une bonne purée de brocoli.
- Beurk. C’est pas bon le poisson.
- Mais c’est bon pour la santé!
- C’est pas bon la santé, crie mon fils hilare avant de disparaître de ma vue.

J’ouvre mon garde-manger pour ranger mon oignon.

Je vais en manger juste une... pour arrêter d’y penser. Je choisis la plus grosse et la plus dorée. Elle craque dans ma bouche et s’éparpille dans mes papilles. Un vrai délice!

Qu’est-ce que je disais déjà dans mon dernier billet? Dis-moi ce que tu fais, je te dirai qui tu es. Eh bien, 46 chips plus tard et un bon petit rot, je vous dirai que je suis Maman Jekyll et Miss Patate!

Catherine Goldschmidt
Je suis une drôle de maman qui adore dénicher ou inventer des jeux simples et peu coûteux pour amuser les enfants.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (15)

  1. Stéphanie C 17 novembre 2010 à 14 h 00 min
    Catherine, je ne veux pas être une hantise dans ta cuisine! J'en mange des chips moi aussi. Des fois.
  2. Catherine Goldschmidt 17 novembre 2010 à 15 h 19 min
    Stéphanie, tu n'es pas ma hantise, tu es ma bouée de sauvetage! Des fois!
  3. maman ourse 17 novembre 2010 à 16 h 58 min
    C'est tellement difficile de faire toujours comme on dit à nos enfants, surtout face à un sac de chip ! :)

    Mais nous ici on en mange. Sinon on craquerait! Notre occasion spéciale, hormis les anniversaires disons le, c'est quand on regarde une partie de hockey ou un film tous ensemble. Comme mes enfants n'écoutent pas beaucoup de film (je préfére les voir jouer à quelque chose de plus actif ou plus créatif) et que les parties de hockey en général c'est avec leur grand-maman. Je pense que c'est un bon compromis! Et évidemment on en mange pas jusqu'à avoir mal au coeur! Les bonbons, c'est un peu la même chose, quelque uns à l'occasion lors de nos visites chez grand-maman! Ici on peut dire que c'est vraiment une grand-maman gâteau! :D
  4. Maman 3.0 17 novembre 2010 à 18 h 46 min
    Moi, ce qui m'étonne, c'est qu'à ce moment précis tu ne te sois pas fait prendre. Moi, ça m'arrive tout le temps. Ils arrivent juste au mauvais moment et me demandent l'air angélique «qu'est-ce que tu fais maman?» et moi de répondre, en essayent de ne pas m'étouffer avec les graines de chips, «Mais rien du tout mes amours...» :-)
  5. Catherine Goldschmidt 18 novembre 2010 à 16 h 18 min
    @ maman ourse: ma mère habite de l'autre côté de l'océan, alors quand elle vient nous voir et qu'elle ouvre sa valise, c'est l'orgie de cochonneries!
    @ maman 3.0: c'est fait! Hier, j'ai été prise en flagrant délit de grignotage de bonbons d'Halloween. Un vrai drame!
  6. Sophie 19 novembre 2010 à 15 h 25 min
    Le secret pour tenir le coup face aux cochonneries, c'est de ne pas en acheter. En plus, ça évite les chicanes du genre "il est où le paquet de chips que je gardais pour ce soir?"

    C'est drastique, mais c'est efficace. Chocolat, crème glaçée, chips, etc, ne survivent pas une semaine chez moi. D'une part, c'est déjà difficile d'y résister, mais en plus, à quoi bon résister quand tu sais très bien que qqn d'autre va passer derrière toi et ta bonne volonté pour se payer la traite?
  7. Catherine Goldschmidt 19 novembre 2010 à 18 h 48 min
    @ Sophie C'est tellement vrai!
  8. Danielle 19 novembre 2010 à 20 h 44 min
    D'accord avec vous ! C'est pratiquement impossible de résister à la tentation des chips ! Le mieux c'est de ne pas en acheter ! Mais là aussi c'est pas facile de résister ! Il doit y avoir un ingrédient qui nous rend complètement gaga !
  9. Julie, la mère calme 20 novembre 2010 à 23 h 38 min
    C'était des chips au fromage ou des croustilles de maïs?
    Bah, il n'y a pas de produits laitiers ou des céréales là-dedans?

    Moi, j'ai un paquet de sun chips... ils ont changé l'emballage pour un emballage compostable... mais il est trrrèèèsss bruyant! Impossible de ne pas se faire prendre. Alors, j'ai des amandes enrobées de chocolat pour faire diversion :-D
  10. Marie-Eve 22 novembre 2010 à 19 h 15 min
    Vous me faites tellement rire!!! Je me sens moins seule à essayer d'ouvrir mon paquet de chips en cachette. J'essaie toujours d'éduquer mon chum à ce propos qui n'allume pas que "les enfants en comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas en manger si toi tu as les deux mains dedans"... Lui il se fait le festival des nachos et salsa pendant que j'essaie de faire accepter de décevants bouts d'asperges et de brocoli à mes petits loups. Et apparemment, l'argument "ben là attends un peu ou au moins cache-toi" s'annule avec son "j'ai faim là..." Ischhhhh! Vraiment à veille d'arrêter d'en acheter! (ou je vais essayer ben ben fort en tous cas!)
  11. Catherine Goldschmidt 22 novembre 2010 à 22 h 27 min
    @ Danielle c'est la dernière fois que je parle de ce sujet!À chaque fois que je lis une nouvelle réponse, j'ai envie de manger des chips. J'ai pris au moins 1 kg depuis que j'ai posté ce billet!

    @ Julie Mon amie Pascale a un truc infaillible pour ne pas se faire prendre avec ce fameux emballage trèèèès bruyant...elle allume sa hotte de cuisine au max!

    @ Marie-Eve Mon homme fait pareil. C'est tellement agaçant!
  12. André Cyr 22 novembre 2010 à 23 h 58 min
    Je ne fume pas, je ne bois pas, je ne consomme pas de dr.., je ne mange que rarement du chocolat, je ne vais jamais chez MacDo, jamais de PFK, jamais de bonbons, jamais trop de repas congelés, jamais trop de coca, jamais trop de bacon...

    Mais j'avoue : un sac de chips par jour, c'est jamais assez !
  13. Mélanie Charron 23 novembre 2010 à 11 h 59 min
    Déménager dans "les Europes", ça règle le problème : y en a pas ici des "bonnes chips" comme chez nous (pas de frites non plus). Les temps étaient durs au début. Et puis je me suis faite à l'idée. Mais quand je retourne au Québec par exemple, c'est Noel meme en été !!!!
  14. Catherine Goldschmidt 23 novembre 2010 à 15 h 21 min
    @ André idem! + les bonbons d'Halloween!

    @ Mélanie En France, je craque pour les espèces de cacahuète/chips. Trop bon.
  15. Benoit Z 24 novembre 2010 à 18 h 59 min
    Les nachos c'est mieux, avec de la guacamole!

Partager