Tout le monde à table!

Tout le monde à table!
Par Stéphanie Côté, Nutritionniste
5 octobre 2010

Il est 17 h et vous n’avez rien planifié pour le souper. Quelle est généralement votre solution?

a)  Vous improvisez avec les ingrédients que vous avez dans le garde-manger et le frigo.
b)  Vous sortez un repas du congélateur, où vous avez toujours une réserve.
c)  Vous allez chercher un plat pour emporter ou vous sortez au restaurant.
d)  Vous mangez des céréales.
e)  Ça ne vous arrive jamais, voyons!

À quelle fréquence mangez-vous des repas cuisinés à la maison? Cuisinez-vous moins, autant ou plus que vos parents le faisaient? Faites-vous participer vos enfants? Mangez-vous en famille? Le faites-vous aussi souvent que vous aimeriez? Sinon, qu’est-ce qui vous en empêche? Qu’aimeriez-vous voir changer?

Cette semaine, je vous bombarde de questions, mais je n’offre pas de réponses. En fait, il n’y a ni bonnes, ni mauvaises réponses. Il y a seulement des réalités qu’Extenso et ses partenaires cherchent à connaître. Dans le cadre du projet Tout le monde à table, lancé la semaine dernière, une équipe formée d’animateurs de l’Institut du Nouveau Monde et d’une nutritionniste parcourront les routes du Québec pour discuter avec vous.

Objectif : amener l’alimentation des jeunes de 0 à 12 ans au coeur des préoccupations des Québécois. Et pour se faire, l’équipe de Tout le monde à table veut savoir comment les jeunes familles planifient, préparent et partagent leurs repas. Ce sont eux les 3 « p ». On ne parlera pas de patates, de pâtes ou de pain! Cette fois, ce sont les comportements qui intéressent, et non le contenu de l’assiette.

Vous aimeriez avoir le micro pour parler de votre réalité, des obstacles que vous rencontrez, des choses que vous aimeriez changer ou des trucs que vous avez développés? Surveillez l’horaire de la tournée de la caravane sur toutlemondeatable.org ou donnez votre opinion en ligne. Et profitez-en pour découvrir comment quelques-uns de vos artistes et personnalités préférés se débrouillent comme parents au chapitre de l’alimentation. Vous verrez qu’on est tous dans le même bateau, même quand on s’appelle Julie Perreault, Patrice Godin, Isabelle Richer, David Savard… ou Ricardo.

N’ayez pas peur d’être jugés... Tout le monde a déjà mangé des céréales pour souper!

Stéphanie Côté, Nutritionniste
Nutritionniste et maman de 2 enfants, j'ai un intérêt particulier pour l'alimentation des petits. Conseils enrichissants et anecdotes savoureuses sont ici au menu chaque mois!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (5)

  1. Maude 6 octobre 2010 à 15 h 58 min
    Super projet! J'attends le passage de la caravane chez nous avec impatience. J'en ai long à dire sur le lsujet...
  2. Anne 7 octobre 2010 à 18 h 22 min
    J'ai plusieurs trucs dans mon sac! Au garde-manger: il y a toujours des cannes de légumineuses, du riz, du couscous, quinoa, millet, etc..des pâtes de toutes sortes. Cannes de tomates pour une sauce prête en vingt minute. Au frigo: n'importe quel légume se mêle à ce qui a dans mon garde-manger. J'ai TOUJOURS de quoi à faire une salade, même s'il s'agit d'un mélange de chou et de carottes râpés (se conservent longtemps donc plus facile de ne pas en manquer). Des œufs: une bonne omelette ça dépanne, c'est rapido, ça nourrit et ça plaît! Au congélo: poissons -nature- qui peuvent passer directement dans le four (sans être préalablement dégelés). Je n'ai même pas besoin de congeler des plats tout faits, j'ai toujours de quoi à improviser. Il y a aussi ces repas où l'on mange des restants de deux ou trois repas. Rien ne doit se gaspiller chez nous! La clé du succès demeure dans l'imagination, l'improvisation et l'ouverture d'esprit, dans le sens que rien ne doit être parfait pour devenir un chaleureux repas!
  3. Citron 8 octobre 2010 à 13 h 02 min
    J'approuve ce que dis Anne et ça ressemble à ça pour notre famille aussi. Même lorsque l'épicerie est dû depuis plusieurs jours, je me débrouille toujours pour faire un bon repas en moins de 15 minutes. Le poisson congelé en filets séparés peuvent passer directement au four. J'ai toujours au congélateur des sacs de poulet déjà cuit et défait en morceaux, idéal pour des vol-aux-vents express, un riz frit, un sauté asiatique, ect. Avec un peu d'imagination et de bonnes épices, on peut faire un festin avec des restants. Le seul plat tout prêt que je congèle, ce sont des soupes que je prépare toujours en bonne quantité.

    On mange toujours des plats maison, cest moins long de le faire que de commander, mais surtout, j'adore cuisiner. On mange généralement en famille bien assis à la table, mais un soir ou deux par semaine, les enfants mangent d'abord (on s'assoit avec eux qu'en même) et on se fait un souper d'amoureux en soirée.

    La meilleure solution pour s'en sortir selon moi, c'est de savoir cuisiner, du moins apprendre les bases. Ensuite, toujours se garder des passe-partout au frigo, dans l'armoire, dans le congélateur.
  4. Stephanie Cote 8 octobre 2010 à 16 h 11 min
    Ce qui sauve la situation, c'est vraiment de savoir se débrouiller en cuisine. N'oubliez pas d'impliquer vos enfants pour qu'à leur tour, ils soient aussi à l'aise avec les casseroles!
  5. Sonia 11 octobre 2010 à 14 h 41 min
    Comme j'ai recommencé à travailler, j'ai dû réapprende à planifier et m'organiser,c ar j'avais la langue à terre. Je vais sur le site internet de SOS cuisine, on peut s'inscire et c'est gratuit, chaque semaine, on reçoit notre menu. Il y a divers options moi j'ai pris celui enfants contents. lorsque ça se congèle, je double la recette et j'ai des plats pour lorsque je travaille de soir et des dîners pour ma nanny à la maison.

    De plus, En planifiant, je sauve énormément d'argent sur les épiceries et je ne jettent presque plus rien

Partager