Première rentrée en maternelle et beaucoup de questions!

Première rentrée en maternelle et beaucoup de questions!
25 août 2010

À quelques jours de la rentrée des classes, je viens prendre un peu le pouls de votre tensiomètre. 

Mon ainée rentre à la maternelle. Je m’entends dire fébrilement « Déjààà…! », à longueur de semaine, comme tous les parents, j’imagine. 

Mais mon instinct maternel balance entre deux attitudes: Je la prends « cool », cette rentrée, ou je la fais mousser comme le champagne d’un grand évènement?

Soit, je fais semblant que c’est une étape parfaitement normale: pas de préparation de tenue ni de coiffure trois jours à l’avance, pas de reportage vidéo sur le premier jour de classe, pas de photo-souvenir sur le perron de l’école,  pas de préparation psychologique intensive sur les nouveautés-hyper-super-géniales de l’école, etc. Soit, je la prends très au sérieux, en faisant exactement l’inverse de ce que je viens de dire: préparation aboutie et repas aux chandelles la veille au soir, en famille, pour marquer le coup. 

Je vous dirai, cela va sûrement se situer à mi-chemin entre les deux, à cause justement de toutes les bonnes intentions du monde pour ne pas trop en faire, tout en marquant le coup. 

On a déjà fait les achats scolaires ensemble, acheté son sac à dos, parlé de mes (beaux) souvenirs d’école, et même visité ensemble l’école lors de la journée portes ouvertes. 

Mes réflexions portent plutôt sur l’attitude paternelle : non seulement c’est l’école où il est lui-même allé (souvenirs, souvenirs!), mais il compte prendre une matinée de congé pour pouvoir l’accompagner… et en plus, la filmer avec son sac d’école et ses lulus! Bref, ce sera à moi de rendre les choses plus normales. 

Autre sujet de la rentrée: à combien d’activités extrascolaires l’inscrire? 

Si l’on écoute les spécialistes: idéalement, aucune. C’est bien mal connaitre ma fille. Si je l’écoute, on la réinscrit au cours municipal de natation, mais aussi au ballet et à la gymnastique!

Au final, doit-on aller contre la bonne volonté sportive des enfants, soi-disant pour leur bien? Alors que dans bien d’autres articles, on tire à boulets rouges sur l’ordinateur et la télévision en nous disant d’envoyer nos enfants faire du sport?

C’est décidé, en famille: elle ira à son cours de natation (45 minutes) et à sa gymnastique (le samedi matin). Du temps libre, elle en aura chaque jour, puisqu’elle sort à 14h07 de l’école et ne va pas au service de garde, la chanceuse.

Peut-être qu’un jour elle me reprochera de ne pas l’avoir inscrite au service de garde, qui sait? Ni au repas avec les amis? On verra bien. Mais en tout cas, elle aura essayé la gymnastique à 5 ans, ce qui est, il me semble, un bon âge pour découvrir un sport, si jamais l’on veut s’y accrocher plus sérieusement. 

Et vous, comment gérez-vous la rentrée, les inscriptions, bref, toutes ces hésitations entre « trop » et « pas assez »? Combien d’activités, à l’agenda familial?

Marie Charbonniaud
Journaliste indépendante et mère de 3 enfants, je jette un regard à la fois critique et maternel aux questions d’actualité touchant à la famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (6)

  1. michele p 25 août 2010 à 14 h 21 min
    .....ET l'émotion Marie??? la gorge serrée et les larmes dans les yeux...... pour mes trois enfants,le souvenir reste intact...... ce petit bout déjà si grand qui fait le ou la fier .(e)... que sait on de ce moment précis ou il lache la main de papa ou maman......
  2. Mylène 26 août 2010 à 20 h 13 min
    Chez moi aussi, ce sera la rentrée de la plus vieille en maternelle... et je suis déchirée entre la fierté de voir ma fille si grande (déjà !) et tout le stress qui vient avec cet évênement important (se fera-t-elle des amis, sera-t-elle une bonne élève, réussira-t-elle à prendre l'autobus comme une grande, etc...) !!! Chez nous ce sera donc une rentrée soulignée avec photo officielle, mais sans plus... comme ma fille est stressée au moindre changement de sa routine, nous ne voulons pas en faire une grande fête justement pour limiter l'impact négatif que ça pourrait avoir. Au niveau des activités, c'est un cours par enfant. Mes deux plus vieilles ont choisi toutes les deux la gymnastique cette année (tant mieux, leurs cours sont simultanés !). Quant a ma petite dernière, comme elle n'a que 6 mois elle est bien loin de toutes ces aventures, alors maman en profite pour relaxer avec elle !!!
  3. Myriam 31 août 2010 à 23 h 58 min
    Notre ainé a débuté hier sa maternelle, et c'est un p'tit bonhomme qui était connu et apprécié de tous à la garderie vendredi dernier, et le lundi suivant, il ne se retrouve qu'avec des inconnus sauf un ami de sa garderie... Disons qu'il trouve ça difficile... et que nous ramassons les pots cassés le soir... Il est très intelligent et sensible, je suis certaine que ça va se replacer (après tout, il a vécu la même chose en changeant de garderie l'an passé...), mais avez-vous des trucs? Car présentement, sa réaction est de se montrer agressif envers nous, voire même insolent, et ça finit en réflexion dans sa chambre, car il dépasse vraiment les limites... Pas terrible comme souvenir pour les parents ni pour lui comme rentrée scolaire...

    Pour les activités parascolaire, nous avions prévu une activité sportive, probablement des cours d'escalade, il avait adoré ça lors d'une fête d'anniversaire avec des amis.

    Le plus jeunes, lui a 3 ans. Il va à la garderie et à la prématernelle un matin par semaine. Il adore ça. Heureusement que je n'en ai qu'un seul à la fois qui subit un grand changement dans sa routine!

    Merci de vos réponses!

  4. Marie Charbonniaud 1 septembre 2010 à 00 h 39 min
    Allo Myriam!
    Je dirais que la meilleure des choses reste à lui faire verbaliser son stress, l'écouter sans le juger, le questionner un peu mais pas trop, et voilà! Plus il parlera de sa journée en rentrant de l'école, plus vous l'aiderez à mettre le doigt sur les petites choses qui le stressent, sans dramatiser. Juste d'en parler lui fera du bien.
    Lire des petits livres positifs sur l'école, aussi, qui mettent l'accent sur la camaraderie (ça lui donnera de l'espoir pour après).
    Raconter vos propres souvenirs d'école, en lui disant que pour vous aussi, c'était pas facile les premiers jours. Mais en une semaine, on connait deja tout le monde!
    En dehors de cela, il n'y pas grand chose à faire. L'adaptation fera le reste...
    Mais déjà, qu'il ait un ami de la garderie, c'est pas mal!
    De mon côté j'en saurais plus demain, la mienne y rentre demain...;-)
  5. Sophie 3 septembre 2010 à 17 h 03 min
    J'ai encore un délai de deux ans avant le grand saut, mais je regarde ce qui se passe à gauche et à droite avec les nièces et les neveux et j'angoisse à l'avance.

    Ce n'est pas tellement l'intégration sociale de ma cocotte qui m'inquiète le plus, mais un paquet de détails auxquels je porte beaucoup d'attention et dont j'ai peur qu'ils soient complètement ignorés par la prof. Par exemple, mon neveu est rentré de sa première journée à la maternelle brûlé de coups de soleil et déshydraté. Avec toutes les contraintes règlementaires et les profs débordés, je peux comprendre le "comment ça peut arriver", mais ça ne me donne pas le goût de laisser ma fille subir ça...
  6. Marge 25 septembre 2010 à 21 h 41 min
    Tous les enfants québécois passent-ils par la case Garderie puis la case Maternelle avant d'entrer en 1ère année ?
    Ou y en a-t-il qui entrent directement en 1ère ?

Partager